Mardi 09 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Beyrouth : Ce que l'on sait des explosions au Liban

Single Post
Beyrouth : Ce que l'on sait des explosions au Liban
Ce mardi, deux explosions successives dans le port de la capitale libanaise ont causé des dégâts considérables, et le bilan humain est déjà terrible.

LIBAN - L’horreur et la désolation. Ce mardi 4 août, la capitale du Liban Beyrouth a été le théâtre d’un drame d’une violence rare et qui fait craindre un bilan humain extrêmement lourd. 

Dans l’après-midi, des explosions consécutives ont fait naître un panache de fumée terrifiant, et provoqué une onde de choc ressentie jusqu’à Chypre, à 200 kilomètres de là. Le HuffPost vous résume ce que l’on sait de cette catastrophe à la date de ce mardi soir. 

  • Deux explosions successives

Les images que vous pouvez retrouver en tête d’article le montrent bien: il y a eu deux explosions ce mardi dans la capitale libanaise. Dans le quartier du port -où un bateau brûlait encore plusieurs heures après la catastrophe, faisant craindre que le carburant n’explose à son tour- un gigantesque champignon de poussière et de débris s’est formé, avant qu’un immense panache orange ne lui succède. 

Une majeure partie de la ville a été touchée par les effets de ces deux explosions, les vitres volant en éclat et les habitants se retrouvant projetés au sol par la force du souffle. Les déflagrations ont même fait trembler les immeubles dans pratiquement toute la capitale, à plusieurs kilomètres à la ronde. 

  • Des dizaines de morts et des milliers de blessés

Au moins 100 morts et des milliers de blessés. Voilà le dernier bilan provisoire livré ce mercredi matin par la Croix rouge locale. Les hôpitaux de la capitale, déjà confrontés à la pandémie de Covid-19, sont saturés.

Les autorités avaient d’ailleurs rapidement interdit l’accès au secteur du port à toute personne étrangère aux forces de sécurité et de secours, alors qu’un ballet incessant d’ambulance se faisait entendre dans les rues de Beyrouth ce mardi, de longues heures après les explosions. 

Aux abord du port, un soldat a confié à nos confrères de l’AFP que de nombreux cadavres jonchaient la zone, et les images des rues ensanglantées font craindre que le bilan ne s’alourdisse de manière considérable au cours des prochaines heures et jours, à mesure que les gravats seront déblayés. 

  • Des hôpitaux saturés 

En effet, les conditions sanitaires dans un pays déjà éprouvé par le covid-19 n’aident pas à la prise en charge des blessés. Ce mardi, quelques heures seulement après la catastrophe et alors que des centaines de blessés, certains gravement, se déplaçaient dans les rues pour tenter d’être pris en charge dans les hôpitaux, nombre de ceux-ci ont fait savoir qu’ils étaient saturés. 

À l’Hôtel Dieu, l’un des hôpitaux du centre de la ville, plus de 500 blessés avaient par exemple été admis dès l’après-midi, dont des dizaines nécessitant des opérations chirurgicales lourdes, ce qui a contraint le personnel soignant à refuser des blessés. 

D’autres établissements comme l’hôpital Saint-Georges ont subi des dégâts très lourds durant la double explosion. Résultat: dans la soirée, privé d’électricité, l’hôpital a dû évacuer ses très nombreux patients vers d’autres structures. 

  • La piste du nitrate d’ammonium

Si personne n’a pris le risque de s’avancer trop vite parmi les officiels libanais quant à l’origine de l’explosion, une piste s’est renforcée heure après heure pour expliquer ce qu’il s’est passé ce mardi. 

Comme l’ont expliqué plusieurs responsables, les regards se sont rapidement tourné vers un entrepôt du port où étaient stockées des matières toxiques dangereuses et surtout explosives.

Le Premier ministre Hassane Diab a d’ailleurs confirmé cette piste à la télévision, évoquant un “entrepôt dangereux qui était là depuis 2014”, précisant que les responsables du drame devraient “rendre des comptes”. Selon le Premier ministre libanais, environ 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium étaient stockées dans le lieu qui a explosé.

Le nitrate d’ammonium est un sel blanc et inodore utilisé comme base de nombreux engrais azotés sous forme de granulés, et a causé plusieurs accidents industriels dont l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001.

Reste à savoir ce qui a mis le feu à ces matières explosives, s’il est confirmé que ce sont bien elles qui ont provoqué la catastrophe du jour.  

  • Une journée de deuil national 

Les terribles images de ce mardi ont forcément mis en émoi tout un pays, et plus largement la communauté internationale. Dans les rues saccagées de Beyrouth, le gouverneur de la ville a fondu en larmes alors que le Premier ministre promettait de son côté que les fautifs rendraient des comptes. 

Une journée de deuil national a par ailleurs été annoncée pour ce mercredi 5 août, alors que le Conseil supérieur de Défense était réuni pour une discussion d’urgence. Dans une allocution télévisée, Hassane Diab a même lancé un appel au soutien international face à cette épreuve. “Je lance un appel urgent à tous les pays amis et les pays frères qui aiment le Liban à se tenir à ses côtés et à nous aider à panser nos plaies profondes”, a-t-il déclaré. 

En France, le président Emmanuel Macron et le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ont témoigné le Liban de leur soutien, assurant que la France se tiendrait au côté de son allié et ami. “Des secours et moyens français sont en cours d’acheminement sur place”, a ajouté le président de la République.


10 Commentaires

  1. Auteur

    Defenseur

    En Août, 2020 (08:34 AM)
    C'est terrible ça
    Top Banner
    • Auteur

      Vérifications D'urgence !

      En Août, 2020 (08:46 AM)
      quelle folie de mal gouvernance prévisionnelle de stocker dans un port, en plein beyrouth, 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium . du mini hiroshima et nagasaki. espérons que les autorités de tous les pays, y compris les notres au sénégal ont déjà pris dès ce matin, des mesures de vérification idoines au niveau de notre port, aéroports ou ailleurs de zones de stockage. nous avions eu déjà notre centaine de morts en 1992 je crois, avec l'accident explosion à la sonacos due à l'amoniac. a revérifier encore ce matin , tellement la sonacos d'aujourd'hui est dans le coma. conseil de sécurité , à l'œuvre. la triste expérience libanaise d'hier doit servir de leçons.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Août, 2020 (09:08 AM)
    Condoléances au peuple du Liban
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (18:18 PM)
      faut vraiment être un être humain ignoble pour disliker un commentaire comme le vôtre. mon coeur pleure pour le liban et ses enfants.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (18:19 PM)
      faut vraiment être un être humain ignoble pour disliker un commentaire comme le vôtre. mon coeur pleure pour le liban et ses enfants.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Août, 2020 (09:20 AM)
    C est vraiment trop triste,condoléances à tous les libanais du Sénégal,prompt rétablissement aux blessés
    {comment_ads}
    Auteur

    @anonyme

    En Août, 2020 (09:44 AM)
    Très mauvaise les Libanais
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Salaire De Dieu Aux Peuples

    En Août, 2020 (10:01 AM)
    Tout cela n'est que le salaire de Dieu envers le peuple libanais pour tout ceux qu'ils ont fait subir aux travailleur noir présent dans leur pays. Plus particuliérement aux domestiques africaines travaillant labas. Dieu seul est juge. Merci Seigneur
    Top Banner
    • Auteur

      Chim Bay

      En Août, 2020 (16:24 PM)
      vous êtes raciste avec un cœur mauvais. que dieu retourne le mal contre vous et vous punisse. ce sont les sénégalais qui maltraitent leurs bonnes et les frappent. il y a beaucoup de bonnes sénégalaises qui sont très heureuses la bas et ne veulent même plus revenir au sénégal. et même un pâtissier sénégalais qui a ouvert sa propre pâtisserie et qui ne veut plus entendre parler de revenir au sénégal. arrêtez donc d'accuser les libanais et regardez la poutre qui est dans votre œil avant de parler.
    {comment_ads} {comment_ads} Top Banner {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Bilto

    En Août, 2020 (10:44 AM)
    Toutes nos pensées aux morts et souhaitons prompt rétablissement aux blessés de ce pays frère. C'est vraiment triste cette journée.
    {comment_ads}
    Auteur

    Rappel

    En Août, 2020 (11:03 AM)
    Ribaa baakhoul

    {comment_ads}
    Auteur

    Paris

    En Août, 2020 (12:19 PM)
    Au fait si je comprend bien la France et beaucoup de pays envoient des hommes, matériels et argent aux libanais, quand je les voient au Sénégal je pensais que leur pay était un peu développé mais non , ils ont besoin des occidentaux comme certains pays africains
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2020 (07:14 AM)
      il y a qu' une minorité qui vit bien dans les pays arabes. la plupart des libanais sont modestes mais très l'as tu vu comme la plupart des arabes. c'est pareil pour les marocains qui viennent crâner au sénégal. il y a peut être que dans les monarchie s du golf où les gens sont logés nourris blanchis en échange de leur totale soumission. c'est le manque de travail qui explique leur caractère pas fini
    {comment_ads}
    Auteur

    Douggy Duck

    En Août, 2020 (13:42 PM)
    Comment peut-on stocker des produits hautement dangereux comme du nitrate d’ammonium en plein centre ville. Ne pas exclure la piste israélienne du Mossad, les populations parlant de bruits d'avion avant l'explosion.
    Top Banner
    Auteur

    En Août, 2020 (14:35 PM)
    Toujours la France qui est le premier pays à secourir, après on lui crache dessus. C'est quand même terrible, grave cette explosion.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email