Mercredi 12 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Coronavirus : en Argentine, la situation dans les bidonvilles inquiète

Single Post
Coronavirus : en Argentine, la situation dans les bidonvilles inquiète
Avec moins de 9 000 cas confirmés, dont 400 décès recensés officiellement, l’Argentine semble relativement épargnée par le Covid-19 en comparaison avec certains pays d’Europe. C’est en partie le résultat d’un confinement strict mis en place très tôt par les autorités. Seulement, malgré les précautions prises, le nombre de cas augmente fortement depuis quelques jours. Et la situation dans les quartiers populaires inquiète particulièrement.

De notre correspondante à Buenos Aires,

Le virus se répand de plus en plus vite dans les nombreux bidonvilles du pays. À Buenos Aires, un tiers des cas confirmés de coronavirus a été recensés dans les quartiers populaires de la capitale où les habitants ont un accès très limité à l’eau courante, et où les familles sont souvent entassées dans de petits espaces. Il est difficile d’y mettre en place les mesures sanitaires et les gestes barrière préconisés face au coronavirus.

1 400 cas ont déjà été confirmés dans les bidonvilles de Buenos Aires, dont au moins douze décès. Une mort en particulier a fait beaucoup de bruit : celle de Ramona Medina, 42 ans, une responsable d’organisation sociale qui était très active dans la Villa 31, un immense bidonville de Buenos Aires où vivent plus de 40 000 personnes. Tout juste deux semaines avant sa mort, Ramona Medina avait dénoncé les coupures d’eau qui se produisaient régulièrement dans le quartier.

« Reste dans ton quartier »

Au départ, les autorités ont surtout tenté d’adapter les mesures prises contre le coronavirus à la réalité des quartiers populaires. La consigne de confinement promue par le gouvernement, « Reste chez toi », a par exemple été transformée en « Reste dans ton quartier », car il est difficile pour les habitants de bidonvilles de respecter un confinement strict dans des logements insalubres, et être entassés à plusieurs dans une pièce n’est pas non plus recommandé.

Les autorités locales et nationales ont travaillé assez tôt avec des organisations sociales et des représentants religieux implantés dans ces quartiers pour sensibiliser au maximum les habitants. Plusieurs paroisses ont été transformées en centres d’accueil temporaires pour personnes âgées.

Mesures insuffisantes

Le gouvernement a lancé le mois dernier un programme qui s’appelle « Le quartier prend soin du quartier ». Il facilite la distribution d’aliments et de produits d’hygiène aux habitants. Dans ce cadre, de petits stands ont été mis en place à l’entrée des quartiers pour faciliter la désinfection des sacs et autres objets entrant et sortant du bidonville.

Sauf qu’aujourd’hui, ces mesures ne suffisent plus. Avec l’augmentation des cas de coronavirus, les organisations sociales réclament de nouvelles actions de la part des autorités. Les principales revendications portent sur une augmentation du nombre de stands de prévention dans les quartiers populaires, ainsi que sur la mise à disposition de logements qui permettraient aux habitants contaminés d’effectuer leur quarantaine dans de bonnes conditions. Il est aussi question d’augmenter le nombre de tests réalisés. Autant de mesures qui visent à limiter autant que possible la contagion, alors que l’Argentine s’approche de l’hiver austral et que la baisse des températures fait craindre une explosion du nombre de cas.

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email