Dimanche 22 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Etudiants étrangers en France: hausse des frais d'inscription à l'horizon 2019

Single Post
Etudiants étrangers en France: hausse des frais d'inscription à l'horizon 2019

Le gouvernement d'Edouard Philippe a dévoilé lundi 19 novembre un plan destiné officiellement à favoriser l'attractivité des universités françaises. Il prévoit de faciliter l'obtention des visas, d'offrir plus de bourses, d'ouvrir des campus à l'étranger  mais aussi d'augmenter les frais de scolarité. L'objectif est d'attirer beaucoup plus d'étudiants étrangers. Mais des étudiants triés sur le volet issus notamment des pays émergents et non africains.
Il s'agit d'un changement de cap important. Les étudiants étrangers non issus de l'Espace économique européen, qui jusqu'ici pouvaient faire leur études au même tarif que les étudiants français, vont payer plus cher les frais d'inscription.

A partir de la rentrée 2019, ils devront s'acquitter de 2.770 euros en licence et 3.770 euros en master et doctorat, selon le gouvernement, soit « un tiers du coût réel » d'un étudiant étranger pour les Finances publiques selon le gouvernement. « Nous resterons très en-dessous des 8.000 à 13.000 euros de nos voisins néerlandais et des dizaines de milliers de livres en Grande-Bretagne, et de la plupart des pays européens, sans évoquer bien sûr la situation sur la continent nord- américain », a pointé le Premier ministre Edouard Philippe, en présentant la réforme.

Notre objectif : gagner la bataille de la concurrence internationale en accueillant les étudiants les plus brillants et les plus méritants, qu’ils viennent de Pékin ou de Kinshasa, qu’ils étudient l’intelligence artificielle ou la linguistique médiévale. #BienvenueEnFrance

  Edouard Philippe (@EPhilippePM) 19 novembre 2018
Une hausse des droits d'inscription qui permettra de financer davantage de bourses assure le gouvernement. Une mesure injuste qui vise particulièrement les étudiants africains selon Lilâ Le Bas, présidente de l'UNEF, le principal syndicat des étudiants en France. « Les étudiants venant de pays d'Afrique sont particulièrement nombreux et ce sont les premiers touchés par cette annonce qui mènera les frais d'inscription à plus de 3000 euros en master... Ce sont des frais très importants et des barrières que l'on met à l'accès à l'enseignement supérieur et encore une fois pour toujours les mêmes ».

Près de la moitié des étudiants étrangers originaires du continent africain

Maranmori Niaré: «S’il faut aujourd’hui travailler, payer son loyer, avec 600 euros par mois on n’en sort pas. Déjà avec les frais d’inscription qui existent, si on augmente encore, ça va être un véritable problème»
21-11-2018 - Par Esdras Ndikumana


00:00 00:00
L'argument selon lequel cette hausse des frais d'inscription permettra de financer des bourses est fallacieux selon Lilâ le Bas car très peu d'étudiants étrangers ont accès à des bourses de l'Etat français qui sont pour la plupart des bourses au mérite. Maroc, Algérie, Tunisie, Sénégal, Côte d'Ivoire et Cameroun: aujourd'hui près de la moitié des étudiants étrangers en France sont issus du continent africain.

« Je suis en master et c’est ma deuxième année ici, nous explique Salim Zuwaina, 28 ans, Omano-Burundaise qui étudie à Rennes, en Bretagne. J’ai organisé mes études avec un certain budget pour finir mes études et la nouvelle m’a choquée et surtout étonnée ». Elle s'interroge sur la façon dont elle va poursuivre ses études. « Je me dis que j’avais le projet de commencer un doctorat après mon master, mais aujourd’hui je me demande si ce sera toujours possible. Est-ce que je rentre ou je vais faire mon doctorat ? Je vais faire ma thèse peut-être dans un autre pays qui m’offrira beaucoup plus d’avantages qu’ici. Parce que ce n’est plus possible. Ce ne sera plus possible de pouvoir financer autant d’argent. Donc, on est beaucoup à penser rentrer ou peut-être changer de pays carrément pour finir les études. 


Article_similaires

20 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (19:28 PM)
    Que les africains investissent dans l'éducation et permettre à ses enfants de rester sur place pour étudier.

    Étudier à l'étranger coûte trop cher sur le plan financier et psychologique.

    Si nos dirigeants respectifs faisaient leur boulot et arrêter de détourner les deniers publics chaque région aurait pu avoir au moins 2 universités dignes.

    La France cherche à se faire des sous sur le dos des pauvres étudiants africains.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (09:38 AM)
      le problème n'est pas du coté des français qui regardent que leurs intérêts.

      le problème ce sont nos voleurs de deniers publics. combien d'universités normales on aurait pu construire avec les 94 milliards de mamour diallo ou les 29 milliards de mbaye niang prodac pour ne citer qu'eux?

      soyons sérieux et dégageons ces voleurs pour construire notre pays
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (09:39 AM)
      le problème n'est pas du coté des français qui ne regardent que leurs intérêts.

      le problème ce sont nos voleurs de deniers publics. combien d'universités normales on aurait pu construire avec les 94 milliards de mamour diallo ou les 29 milliards de mbaye niang prodac pour ne citer qu'eux?

      soyons sérieux et dégageons ces voleurs pour construire notre pays
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (10:43 AM)
      le vrai problème n'est pas le niveau de l'éducation en afrique, non c'est la perspective d'un avenir douteux après l'obtention d'un diplôme n'enviant rien au diplômes français: un chaumage atteignant le summum par rapport au autre continents, "a quoi sert de faire des études en afrique pour devenir concierge dans la même fac?" , par contre la france offre une perspective d'accomplissement a nos jeunes frère qui y vont étudier.
      maintenant cette augmentation nous condamnent a finir dans un continent a la dérive. vraiment dommage. apres nous avoir dépouillée de nos richesse ( et ça continue) il ne ce sont pas arrêté la :'(
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (10:43 AM)
      le vrai problème n'est pas le niveau de l'éducation en afrique, non c'est la perspective d'un avenir douteux après l'obtention d'un diplôme n'enviant rien au diplômes français: un chaumage atteignant le summum par rapport au autre continents, "a quoi sert de faire des études en afrique pour devenir concierge dans la même fac?" , par contre la france offre une perspective d'accomplissement a nos jeunes frère qui y vont étudier.
      maintenant cette augmentation nous condamnent a finir dans un continent a la dérive. vraiment dommage. apres nous avoir dépouillée de nos richesse ( et ça continue) il ne ce sont pas arrêté la :'(
    • Auteur

      Diop

      En Novembre, 2018 (22:08 PM)
      il faut la tolérance dans cette monde de mondialisation.c'est pas une question d'isolation ou d'appartenance mais il faut voir que nous ne sommes pas totalement d'afrique mais du monde
    • Auteur

      Diop

      En Novembre, 2018 (22:08 PM)
      il faut la tolérance dans cette monde de mondialisation.c'est pas une question d'isolation ou d'appartenance mais il faut voir que nous ne sommes pas totalement d'afrique mais du monde
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (19:42 PM)
    cela ne concerne pas les etudiants senegalais boursiers du Senegal ou de la France ainsi que ceux dont les parents ont des moyens pour entrretenir leurs enfants à l'Etranger ,par contre les etudiants aventuriers qui se hasardent sans moyens assurés à etudier en France ,vont souffriret seront responsables de leur sort ,je ne vois pas pourquoin ils paiyeraient des droits d'inscription inferieurs aux droits imposés aux français , fils du pays .
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (00:20 AM)
      j'ai étudie en france, dans une université publique. je payais 500 euros de frais d'inscripton quant un français payait 5 euros.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (20:28 PM)
    C'est paradoxale comme décision on ne peut pas gagner en part de marche en augmentant les prix

    Le message est clair et c'est à nous africains de le décoder les gars toubab yi nainagn nagnu tok sounou deuk .

    Kou amoul copar nak di sacrifié sa bay pour dem fa bonjour la clocharderie
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (20:29 PM)
    A nous africains de nous de brouiller pour avoir nos propres universités. NOus devons cesser de dépendre de leurope. Levons nous, il est temps de construire l’Afrique. Débarrassons nous de cette génération de dirigeants incapable. Ça fait plus d’un demi siècle qu’on tire le diable par l’an queue. Levons nous il est temps.

    Auteur

    Kenzo34000

    En Novembre, 2018 (20:33 PM)
    C'est totalement faux, les etudiants etrangers deja ne paient pas le meme montant que les français. La ou tu paies 375e sans la sécurité sociale, l'etudiant français paie pas plus de 20e. C'etait deja un gros business pour leurs universités. De toute façon la France attire de moins en moins, ils faut qu'on investisse au senegal dans des ecoles et universités de qualités. Il y a deja des choses pas mal qui se font dans le privé. Nagnou gueum sougnou bopp. Senegal rek  :sunugaal:  Peace

    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (21:03 PM)
    Il ne leur reste que construire un Mur comme celui de Berlin. L'avenir c'est ICI et nulle.part ailleurs .encourageons nos enfants à bien terminer leurs études. Ils ne pourront jamais nous aimer .
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (21:05 PM)
    Pourtant au Senegal aussi les étrangers payent plus cher les droits d’inscription
    Auteur

    Anonyme Modou

    En Novembre, 2018 (21:26 PM)
    ouf ! je l'ai échappé belle ! je suis arrivé en France au début des années 80 et l'inscription ne coûtait pas grand chose idem pour la sécurité étudiante. je n'avais ni bourse ni aide.je travaillais à côté pour me loger et me nourrir.Avec cette décision gouvernementale les étudiants aventuriers comme je l'ai été n'ont aucune chance d'y arriver. Dommage. c'était une autre époque post trente glorieuses de la France.Aujourd'hui la mode est à l'érection de barrières... Trump fait des émules.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (22:02 PM)
    Cette décision ne va nullement prospérer. C'est un ballon de sonde. La réalité est que primo, les universités françaises attirent de moins en moins d'etudiants étrangers. La première université française est classée 41eme sur le classement Shangaï. Deuxièmement, les universités vont grandement souffrir d'une telle mesure, elles qui se sucrent beaucoup sur les frais d'inscription des étudiants étrangers.

    Qui vivra verra mais il est clair que cette mesure n'a aucune chance de prospérer.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (22:25 PM)
    C'EST TRÈS SIMPLE ÇA VEUT DIRE ON NE VEUT PLUS DE VOUS CHEZ NOUS. À NOTRE TOUR CHASSONS LES FRANÇAIS DE CHEZ NOUS UN POINT C'EST TOUT! À BAS LA FRANCE TCHIMMMM
    Auteur

    Isaack

    En Novembre, 2018 (22:45 PM)
    La France avec ses vieilles démons ) l'administration française a toujours été la plus grande raquetteuse .ca ne me surprend pas car la qualité même de l'enseignement française est remise en cause .Le néocolonialisme de Macron est une pure démagogie car son discours de OUAGADOU disant faciliter le visa pour les AFRICAINS et surtout pour les filles sous prétexte qu'on les marie de force est une insulte pour les Africains .Il en est ou ?c'est vraiment révoltant ;frustrant .ayant fait mes études sur paris leur argumentation N'est que pure mensonge si cet article est fiable .



    WASSALAM
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (22:58 PM)
    Poste8

    Donc vs n vs souciez pas de vos enfants et petits frères qui voudront continuer leurs études laba

    Hohhh my God

    Que dieu ns préserve de l'égoïsme
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (22:58 PM)
    Poste8

    Donc vs n vs souciez pas de vos enfants et petits frères qui voudront continuer leurs études laba

    Hohhh my God

    Que dieu ns préserve de l'égoïsme
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (23:05 PM)
    Un NOUVEAU MUR DE BERLIN POUR ÉTUDIANTS AFRICAINS COMME DISAIT QUELQU'UN.
    Auteur

    Diaspora

    En Novembre, 2018 (00:05 AM)
    Partout les inscriptions ont plus que doubler même au Canada pour les réssortissants français. tout est plus cher,en occidental USA, il n'y a plus de cadeau, nous, les Africains, on veut tout gratuit. Ces pays, c'est avec les IMPOTS qu'ils ont construit nos élites politiciens africains pillent notre continent. Les occidentaux ont parfaitement raison, ARRÊTONS DE TOUJOURS NOUS PLAINDRE et PRENONS NOS RESPONSABILITÉS, RIEN N'EST GRATUIT DANS CETTE VIE !



    Wassalam
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (09:38 AM)
      le problème n'est pas du coté des français qui regardent que leurs intérêts.

      le problème ce sont nos voleurs de deniers publics. combien d'universités normales on aurait pu construire avec les 94 milliards de mamour diallo ou les 29 milliards de mbaye niang prodac pour ne citer qu'eux?

      soyons sérieux et dégageons ces voleurs pour construire notre pays
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (07:53 AM)
    Avec cette decision, ils disent vouloir attirer des etudiants etrangers non francophones, serieusement y a t il beaucoup d'etudiants anglophone ou chinois pres a apprendre le francais pour etudier en France.

    Cette hausse est en fait une selection des etudiants par l'argent et tres certainement de favoriser la delocalisation de campus francais en Afrique.

    Les universites africaines disont le ne sont pas au niveau. Dans les domaines des sciences et technique en general a part quelques etablissements publics la formation est simplement au rabais. Dans l'enseignement superieur prive 90% des enseignants sont des vacataires et il n'y a pas de laboratoire de recherche.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:37 AM)
    Le problème n'est pas du coté des français qui regardent que leurs intérêts.



    Le problème ce sont nos voleurs de deniers publics. Combien d'universités normales on aurait pu construire avec les 94 milliards de Mamour Diallo ou les 29 milliards de Mbaye Niang Prodac pour ne citer qu'eux?



    Soyons sérieux et dégageons ces voleurs pour construire notre pays
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (09:37 AM)
    Le problème n'est pas du coté des français qui regardent que leurs intérêts.



    Le problème ce sont nos voleurs de deniers publics. Combien d'universités normales on aurait pu construire avec les 94 milliards de Mamour Diallo ou les 29 milliards de Mbaye Niang Prodac pour ne citer qu'eux?



    Soyons sérieux et dégageons ces voleurs pour construire notre pays
    Auteur

    Sénégalais-de-france

    En Novembre, 2018 (11:02 AM)
    Cela illustre bien que la France cherche uniquement ses intérêts et les africains ne sont pas considérés dans leur politique. Elle fait tout pour bloquer les étrangers pauvres (africains) et s'enrichie sur nos pays qui sont des dirigés par des minables complexé comme MS. Clairement ce ne sont plus des sénégalais pauvres comme moi qui pourront demain étudier en France. Tant pis, l'enseignement au Sénégal est aussi de bonne qualité. Nous devons prendre nos responsabilités, le Sénégal doit négocier systématiquement avec la France pour que les inscriptions soient accessible à tous les sénégalais. Ou bien l’état prend en charge les frais d'inscription de tous Sénégalais détenteur d'une préinscription.

    La balle est dans le camp de nos dirigeants.
    Auteur

    Onditout

    En Novembre, 2018 (12:59 PM)
    Aux oubliettes les grands discours lors des forums sur la francophonie! Sans oublier qu aucune universite francaise ne fait partie du top des 50 mondiales.! Allez augmenter les frais de visas! Puis taxer ceux qui viennent pour des conferences etc surtout ne parlons pas de nationalisme .Nous sommes la France! Que mes grands parents ont defendu au prix de leur vie!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR