Dimanche 19 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Ex-espion russe: Moscou "ouverte à la collaboration"

Single Post
Ex-espion russe: Moscou "ouverte à la collaboration"

Le Kremlin a assuré mardi ne disposer "d'aucune information" sur l'éventuel empoisonnement, "tragique", d'un ex-espion russe hospitalisé en Grande-Bretagne, assurant que Moscou était "toujours ouverte à la coopération" si Londres demandait. Un homme d'une soixantaine d'années et une femme d'une trentaine d'années ont été hospitalisés dimanche à Salisbury, à 140 km au sud-ouest de Londres, "pour une exposition présumée à une substance toxique", selon la police britannique.

Un ex-agent double russe Selon la BBC, l'homme serait Sergueï Skripal, un ex-colonel du renseignement militaire russe, condamné à 13 ans de prison en Russie pour espionnage au profit du Royaume-Uni. Avec trois autres agents russes, il avait fait l'objet d'un échange en 2010 contre dix agents du Kremlin expulsés par Washington. "Aucune information" "Nous n'avons aucune information", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin.

"Vous savez pourquoi il était en Occident, à la suite de quelles actions et décisions, je ne vais pas revenir dessus. Et maintenant, nous observons qu'une situation tragique a eu lieu." "Personne n'a pour l'instant demandé" à la Russie de coopérer à l'enquête, a-t-il précisé. "Moscou est toujours ouverte à la coopération." Au service de Londres Sergueï Skripal a été condamné en 2006 à 13 ans de camp à régime sévère après avoir reconnu avoir révélé au renseignement britannique l'identité de plusieurs dizaines d'agents secrets russes opérant en Europe, contre plus de 100.000 dollars.

Gracié et exilé Le 9 juillet 2010, Sergueï Skripal a été gracié par le président russe de l'époque, Dmitri Medvedev. Il avait fait l'objet d'un échange contre dix agents du Kremlin expulsés par Washington, dont Anna Chapman, une jeune femme d'affaires russe surnommée la "nouvelle Mata Hari" à New York. Cet échange, au terme duquel il s'était réfugié en Angleterre, était le plus important depuis la fin de la guerre froide.

"Pas un danger pour la Russie" Sergueï Skripal "ne représentait pas de danger pour la Fédération russe", a affirmé à l'agence de presse russe RIA Novosti le député Andreï Lougovoï, ancien agent secret russe, soupçonné d'avoir empoisonné en 2006 l'ex-espion Alexandre Litvinenko à Londres.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email