Samedi 29 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Ferguson : arrivée de la garde nationale, Obama demande un usage « limité » de la force

Single Post
Ferguson : arrivée de la garde nationale, Obama demande un usage « limité » de la force

La garde nationale va-t-elle ramener le calme à Ferguson ? Ces militaires sont arrivés lundi 18 août en renfort dans cette petite ville du Missouri où la tension reste très vive, plus d'une semaine après la mort de Michael Brown, un adolescent noir abattu par la police.


Suite au déploiement de ces troupes, le gouverneneur du Missouri a annoncé qu'aucun couvre-feu ne serait promulgué lundi soir, contrairement aux deux nuits précédentes. La mission de la garde nationale sera d'ailleurs « limitée » à la protection de ce centre de commandement « afin que les forces de police puissent se concentrer sur la protection des personnes qui manifestent pacifiquement, des habitants et des biens », a expliqué le gouverneur.


OBAMA « SURVEILLERA » L'ACTION DE LA GARDE NATIONALE

 

S'exprimant dans la soirée, le président Barack Obama a une nouvelle fois mis en garde lundi contre un usage excessif de la force face aux manifestant. « Il est clair que l'immense majorité des gens manifestent pacifiquement. Je surveillerai dans les jours qui viennent que [la garde nationale] aide plutôt qu'elle n'aggrave la situation à Ferguson », a-t-il prévenu.

 

M. Obama a par ailleurs mis en garde ceux parmi les manifestants qui auraient recours à la violence :

 

« Si je comprends les passions et la colère nées de la mort de Michael Brown (...) piller [des magasins] ou attaquer la police ne peut que contribuer à faire monter les tensions, cela affaiblit la justice plutôt que cela ne la renforce. »

USA : malgré le couvre-feu, nouveaux affrontements à Ferguson

Instauré pour la deuxième nuit consécutive, le couvre-feu n'a pas empêché un nouveau face-à-face tendu dans le quartier de Saint-Louis à Ferguson. Aux jets de cocktails molotov, la police a répondu par des gaz lacrymogènes. Il y a maintenant neuf jours que Michael Brown, jeune noir de 18 ans, a été abattu par un policier blanc dans des circonstances controversées dans cette ville du Missouri. Une nouvelle autopsie indépendante réalisée à la demande de la famille fait état de deux balles tirées de face dans la tête et quatre dans le bras. Plus tôt dans la journée, un rassemblement s'est tenu dans une église en soutien à la famille de l'adolescent. Parmi les orateurs, le révérend Al Sharpton. Aux côtés d'autres figures de la lutte pour les droits civiques, il a appelé à l'apaisement. 'Cette affaire constitue un moment décisif pour les Etats-Unis', a t-il dit, 'dans la manière d'agir des forces de police face aux droits des citoyens'. Les parents de Michael Brown étaient présents à cette cérémonie, ils dénoncent la lenteur de l'enquête et la communication de la police donnant l'impression d'accuser la victime.

 

« PAS DE PROGRÈS SUFFISANTS » SUR LES INÉGALITÉS RACIALES

 

Tout en soulignant avec insistance qu'il entendait rester « prudent » sur le fond du dossier tant que l'enquête était en cours, M. Obama a abordé la question des inégalités raciales aux Etats-Unis, jugeant qu'un long chemin restait à parcourir avec des communautés « qui se retrouvent souvent isolées, sans espoir et sans perspectives économiques ».

 

« Dans de nombreuses communautés, les jeunes gens de couleur ont plus de chances de finir en prison ou devant un tribunal que d'accéder à l'université ou d'avoir un bon emploi. Nous avons fait des progrès extraordinaires mais nous n'avons pas fait de progrès suffisants. »

 

A Ferguson – ville où la population est majoritairement afro-américaine mais où la police est très majoritairement blanche – le meurtre de Michael Brown a mis en lumière le racisme latent. La police maintient que l'adolescent tentait de se saisir de l'arme du policier au moment où celui-ci a fait feu, tandis que plusieurs témoignages affirment que Michael Brown n'a pas tenté de lutter. L'autopsie réalisée à la demande de la famille du jeune homme n'a révélé « aucune trace de lutte », jetant encore davantage le discrédit sur la thèse policière.


liiiiiiiaffaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    Yankky

    En Août, 2014 (06:37 AM)
    Arreter le policier blanc et justice soit faites
  2. Auteur

    Noir Sénégalais

    En Août, 2014 (08:56 AM)
    les Etats-Unis ne me tentent plus .

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email