Mercredi 18 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

France : devant le tribunal, Balkany jure avoir «toujours payé ses impôts»

Single Post
France : devant le tribunal, Balkany jure avoir «toujours payé ses impôts»

Le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, jugé à Paris depuis lundi avec son épouse Isabelle pour fraude fiscale, a accusé mercredi le fisc de « négligences » et juré avoir « toujours payé ses impôts ».

« Si tous les mauvais payeurs avaient payé autant que moi, on n'aurait plus de problème en France », a dit devant les juges Patrick Balkany ajoutant « j’ai toujours payé mes impôts, d'ailleurs je suis pour le prélèvement à la source. »

Patrick et Isabelle Balkany, 70 et 71 ans, sont accusés d'avoir soustrait au fisc 4,339 millions d'euros entre 2009 et 2015, en minorant leurs revenus et leur patrimoine.

Un patrimoine acquis grâce aux biens et à l'argent hérités de leurs parents respectifs, dont une partie était en Suisse, a expliqué le maire de Levallois-Perret en l'absence de son épouse hospitalisée depuis une tentative de suicide, le 1er mai.

Il a admis qu'ils avaient continué à faire des déclarations chacun de leur côté après une brève séparation en 1995-96, mais en a rejeté la faute sur son conseiller fiscal et le fisc.

Patrick Balkany a également expliqué qu'ils avaient vécu sur les espèces et les lingots d'or retrouvés dans les coffres de leur père respectif - le sien avait commencé à faire fortune en revendant des surplus militaires américains à son retour de déportation.

Un deuxième procès à venir

Patrick Balkany a cependant contesté les témoignages selon lui « orientés » d'ex-employées de maison faisant état de sommes importantes en espèces à leur domicile de Giverny (Eure) et de salaires payés en liquide.

Il a également contesté l'évaluation de son patrimoine et de celui de sa femme par l'administration fiscale - entre 13,4 et 16,5 millions d'euros dans les années 2010-2013.

Ce deuxième procès devant le même tribunal pour corruption et blanchiment de fraude fiscale aggravé, dans lequel comparaîtra également leur fils Alexandre, peut leur valoir jusqu'à dix ans de prison et 750 000 euros d'amende.

Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR