Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Le frère de Nordahl Lelandais persuadé de son innocence: "Ce n'est pas possible"

Single Post
Nordahl, tueur en Série

Malgré les aveux de Nordahl Lelandais dans l'affaire de la petite Maëlys, son frère, Sven, ne croit pas en sa culpabilité. Interrogé par TF1 pour l'émission Sept à Huit, celui-ci ne parvient pas à concevoir que son propre frère ait pu commettre l'innommable. "Ce n'est pas possible, se persuade-t-il. "C'est pour cela qu'au mois d'avril, je compte aller le voir pour lui demander exactement ce qu'il s'est passé, point par point, et avoir la vérité vraie. Jamais je ne me serais douté de ce qu'il en est".

Depuis la surmédiatisation de l'affaire, Sven a décidé de quitter la région de Pont-de-Beauvoisin pour échapper aux menaces dont il est la cible. Selon TF1, il travaille désormais dans un restaurant d'altitude à proximité de pistes de ski. "Je lui ai parlé deux fois avant de venir en saison, c'était en novembre et je n'ai pas pu déceler quoi que ce soit. Il était fermé, très fermé", ajoute Sven.

"C'est quelqu'un qui a déjà tué" Dans Le Parisien, un ami d'enfance qui a fréquenté Nordahl Lelandais durant l'adolescence affirme qu'à aucun moment il n'a décelé quelque chose d'étrange dans son comportement. "Nordahl s'est toujours fondu dans la masse. Il avait des amis, des copines, il participait à des soirées. Pour moi, il était complètement normal. Et insoupçonnable." "Lorsqu'on était jeune, il est venu plusieurs fois dormir à la maison. J'avais un lit deux places dans ma chambre.

On dormait donc dans le même lit. Il y avait aussi dans la maison mes parents, ma petite sœur, mes deux petits frères. Je me dis aujourd'hui: et s'il avait eu une envie de tuer... Rétrospectivement, ça fait peur", poursuit cet ami, qui pense qu'il n'en est pas à son coup d'essai et qu'il a déjà dû tuer d'autres personnes avant de s'en prendre à Maëlys.

Crises d'angoisses

Pour rappel, Nordahl Lelandais est sorti de l'hôpital psychiatrique aujourd'hui après avoir été admis pour en raison de "crises d'angoisse". Le meurtrier présumé de la petite Maëlys, qui n'a toujours livré aucun détail sur les circonstance de la mort, est étroitement surveillé pour éviter toute tentative de suicide.


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email