Dimanche 13 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Les frappes israéliennes sur Gaza continuent, vive inquiétude internationale

Single Post
Les secouristes palestiniens recherchent des survivants dans les décombres d'un immeubles à Gaza, le 16 mai 2021
Alors que les violences entre Israël et le Hamas se poursuivent à Gaza, le Conseil de sécurité doit se réunir dimanche pour évoquer la situation. Joe Biden s'est, quant à lui, entretenu avec les présidents israélien et palestinien et le secrétaire général de l'ONU s'est dit "profondément perturbé" par l'attaque contre les médias internationaux dans l'enclave.
Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir, dimanche 16 mai, pour évoquer le regain de violences sans précédent depuis sept ans entre Israël et le Hamas, à Gaza. Hier, des bombardements ont fauché la vie d'enfants et pulvérisé les locaux de médias internationaux dans la bande de Gaza, d'où les salves de roquettes se multiplient vers des grandes villes israéliennes.

Le secrétaire général des Nations unies s'est dit "consterné" par le "nombre croissant de victimes civiles" et "profondément perturbé" par l'attaque israélienne contre Al-Jazira et Associated Press à Gaza.  Le chef de la diplomatie européenne a, quant à lui, annoncé qu'une visioconférence d'urgence se tiendra mardi.

Tractations diplomatiques

Le président américain, Joe Biden, a eu un entretien téléphonique avec le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu et, pour la première fois depuis son arrivée à la Maison Blanche, avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.    

Joe Biden a soutenu le droit d'Israël "à se défendre" contre les attaques du Hamas, tout en faisant part de sa préoccupation au sujet de "la sécurité des journalistes".

Pour la première fois depuis son arrivée à la Maison Blanche, le démocrate s'est également entretenu avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Joe Biden a, en outre, souligné "la nécessité pour le Hamas de cesser de tirer des roquettes vers Israël".  Le président américain a aussi rappelé la reprise, en avril, de l'aide américaine aux Palestiniens, interrompue sous la présidence de M. Trump.

Une "solution négociée à deux États" est "la meilleure voie pour parvenir à une résolution juste et durable du conflit israélo-palestinien", a ajouté le président américain.

Un haut responsable du département d'État, Hady Amr, doit par ailleurs rencontrer des dirigeants israéliens à Jérusalem, dimanche, et se rendre en Cisjordanie occupée pour des discussions avec des responsables palestiniens.

Une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Organisation de la coopération islamique sur le conflit israélo-palestinien se tient également dimanche et une réunion virtuelle du Conseil de sécurité se déroulera  dimanche en fin d'après-midi.

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, quant à eux, tiendront mardi une visioconférence d'urgence sur l'escalade des combats.

"Compte tenu de l'escalade en cours entre Israël et la Palestine et du nombre inacceptable de victimes civiles, je convoque une visioconférence extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l'UE mardi. Nous coordonnerons et discuterons de la manière dont l'UE peut contribuer au mieux à mettre fin à la violence actuelle", écrit Josep Borrell sur Twitter.
L'ONU "profondément perturbée"

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a de son côté réagi aux frappes aériennes de l'armée israélienne qui ont démoli, samedi, le bâtiment de 13 étages abritant les bureaux du média qatarien Al-Jazira et de l'agence de presse américaine Associated Press (AP) et tué dix membres de deux familles cousines dans un camp de réfugiés, à Gaza.
Le bâtiment al-Jalaa abritant les bureaux des médias d'Associated Press (AP) et d'Al Jazeera à Gaza est frappé par une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 15 mai 2021.
Le bâtiment al-Jalaa abritant les bureaux des médias d'Associated Press (AP) et d'Al Jazeera à Gaza est frappé par une frappe aérienne israélienne dans la ville de Gaza, le 15 mai 2021

Antonio Guterres s'est dit "consterné" par le "nombre croissant de victimes civiles" et "profondément perturbé" par l'attaque israélienne contre le bâtiment abritant des médias internationaux à Gaza.

Le secrétaire général de l'ONU a rappelé "à toutes les parties que tout ciblage aveugle des structures civiles et médiatiques viole le droit international et doit être évité à tout prix".

La direction d'Associated Press s'est dite "choquée et horrifiée" par la frappe israélienne. "Nous avons évité de justesse de terribles pertes humaines", a dit dans un communiqué le patron de l'agence, Gary Pruitt.

Le chef du bureau d'Al-Jazira en Israël et dans les Territoires palestiniens, Walid al-Omari, a lui dénoncé un "crime de guerre", estimant qu'Israël avait "décidé non plus de causer des destructions et des morts, mais aussi de faire taire ceux qui le montrent", a t-il déclaré à l'AFP.

 Les frappes continuent 

Tôt dimanche, l'armée israélienne a indiqué avoir mené une frappe sur le domicile du chef du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinouar, sans préciser s'il s'y trouvait.

Les autorités israéliennes précisent que des groupes armés palestiniens ont tiré au moins 2 300 roquettes sur Israël, tuant 10 personnes, dont un enfant et un soldat, et blessant plus de 560 Israéliens. Les défenses aériennes israéliennes ont par ailleurs intercepté de nombreuses roquettes. 

Selon un dernier bilan du ministère de la Santé à Gaza, dix-sept Palestiniens ont été tués dimanche dans des frappes israéliennes, ce qui porte à 174 le nombre de victimes dans l'enclave depuis lundi, dont 47  enfants. De même source, 1 200 Palestiniens ont été blessés.


18 Commentaires

  1. Auteur

    Sam

    En Mai, 2021 (10:32 AM)
    Doyna waar wa li dounou si waax bala eupi loxo
  2. Auteur

    Anti Sionisme

    En Mai, 2021 (10:37 AM)
    Ils tout simplement décimer ces barbares israéliens de la surface de la terre une bonne fois pour toute
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2021 (10:52 AM)
    Ah ces anglo-saxons, de grands Humanistes, des gens de paix.....
    {comment_ads}
    Auteur

    F_m

    En Mai, 2021 (11:04 AM)
    Qu'il (Israel) intensifie (ses bombardements), qu'il intensifie! Avec une supériorité militaire faite d’armes les plus sophistiquées livrées par le petit frère américain! Des armes « aériennes » essentiellement. Toute cette débauche de violence totalement disproportionnée sur la petite Gaza ne suffit pas !Sûr qu’elle ne peut pas suffire ! Est-il difficile de se rappeler que "Plomb durci" était plus dur ? Pourtant Gaza a tenu! Cette fois ci aussi Gaza tiendra ! Elle tiendra avec une supériorité militaire faite du courage et du sens de l’honneur qui anime l’opprimé qui se défend !Qu'il intensifie ! Imbu de la suffisance de ceux qui ont l’habitude de n’en faire qu’à leur tête. Il ne peut pas voir l’erreur ! La même que celle de 2006. Cette année-là, tout le monde avait pensé qu’Israël réaliserait que le monde avait changé. Il n’en fut rien ! Bémol : Tsahal est devenue une armée d’aviateurs ! Il est temps d’être humble et de considérer le palestinien et … la JUSTICE avec plus de respect !  F_M  (Novembre 2012)
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2021 (11:43 AM)
    Homicide 🎤🚫🔞🔞🔞
    Auteur

    Rappel Historique

    En Mai, 2021 (11:44 AM)
    Quand vous pensez à la Palestine, vous pouvez penser à la violence, aux saisies de terres et à une occupation israélienne de plusieurs décennies, mais ce que vous ne savez peut-être pas, c'est qu'un autre pays a joué un rôle moteur dans la cause du conflit dans la région: la Grande-Bretagne impériale. De 1516 à au moins 1917, la Palestine était sous le contrôle de l'empire ottoman. Une terre religieusement diversifiée où chrétiens, musulmans et juifs cohabitaient pour la plupart en paix. Puis, au début des années 1900, un petit nombre de juifs européens tentaient de susciter un soutien au sionisme et à l'établissement de la patrie juive. À peine 20 ans auparavant, en 1897, le mouvement dirigé par Théodore Herzl a été lancé lors d'une conférence en Suisse. Ils ont décidé qu'ils plaideraient pour un juif en Palestine, mais le mouvement à l'époque n'avait pas beaucoup de soutien et à l'époque, seulement environ 8% de la population de Palestine était juive. Dans le même temps, le nationalisme arabe était en hausse et de nombreux Palestiniens voulaient un État indépendant.La Grande-Bretagne impériale connaissait à la fois les ambitions des sionistes et des Palestiniens et a utilisé la situation pour soutenir leurs propres intérêts.En 1914, au milieu de la Première Guerre mondiale, la Grande-Bretagne est entré en guerre avec l'Empire ottoman et en 1915, Henry McMohan, le représentant de la Grande-Bretagne au Caire, a approché les dirigeants arabes avec une proposition, la Grande-Bretagne accepterait l'indépendance arabe si elle aidait à lutter contre les Ottomans. Dans la lettre adressée à Walter Rothschild, une figure de proue de la communauté juive britannique. Il lisait:

    "... Le Gouvernement de Sa Majesté considère favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et fera de son mieux pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui peut nuire à la les droits civils et religieux des communautés non juives existantes en Palestine, ou les droits ou le statut politique dont jouissent les juifs dans tout autre pays. "

     

    Cette lettre est devenue connue sous le nom de Déclaration Balfour. Et c'était un contraste frappant avec la déclaration des armées britannique et française en 1918 qui assurait l'autonomie des peuples de Syrie, de Palestine et de Mésopotamie. La Grande-Bretagne avait promis l'indépendance aux Arabes qui vivaient en Palestine, mais avait également promis une patrie pour les juifs sur des terres déjà habitées. La Grande-Bretagne ne faisait-elle que transférer des terres qui ne leur appartenaient pas à qui ils voulaient? Lorsque l'empire ottoman s'est effondré en 1918, la Société des Nations a donné à la Grande-Bretagne un mandat ou «contrôle administratif» de la Palestine en 1920. C'était un double mandat: d'une part, ils devaient agir au nom des Palestiniens, mais d'autre part, ils devaient agir au nom de «la communauté internationale» des juifs qui voulaient fonder une patrie. La Grande-Bretagne a alors tracé des frontières arbitraires, transférant la rive orientale du Jourdain aux Hashmites. C'est au cours de ce mandat que les Juifs ont commencé à immigrer en Palestine et à acheter des terres. La population juive en Palestine a décuplé, passant de 60 000 à 600 000 entre 1918 et 1947. De nombreux Palestiniens considéraient l'afflux massif de juifs comme un mouvement colonial européen. Donc, comme on pouvait s'y attendre, cela a conduit à des conflits. En 1929, des émeutes éclatent au mur des lamentations de Jérusalem. Les Palestiniens et les Juifs ont perdu la vie. En 1936, après que l'immigration juive a augmenté encore plus, d'autres émeutes ont éclaté. Cette fois, les Britanniques ont été brutaux et ont tué entre 2000 et 5000 Palestiniens. Une commission royale britannique a conclu que, parce que la Grande-Bretagne avait autorisé l'immigration de masse, la Palestine avait deux sociétés distinctes qui ne pouvaient pas se réconcilier. Ils ont recommandé une partition du terrain. Le Haut-commissariat arabe a rejeté cela, affirmant que c'était toute leur terre. La Grande-Bretagne a ensuite interdit le Haut-commissariat arabe, ils ont introduit le Livre blanc en 1939, il a déclaré que la Palestine devrait être un État binational habité par des Juifs et des Palestiniens, mais que l'immigration des Juifs serait limitée pendant 5 ans. la violence a continué à éclater. Et la Grande-Bretagne ne pouvait pas gérer le gâchis qu'ils avaient en créant, ils ont rendu le pays à l'ONU en 1948. L'ONU a alors décidé de partager la Palestine. L'histoire devient beaucoup plus compliquée après cela, mais la terre prometteuse britannique qui appartenait déjà aux Palestiniens à d'autres personnes a joué un rôle dans des décennies de conflit et d'effusion de sang.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2021 (11:46 AM)
    Pourquoi y avait la paix au temps de Trump

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Guelowar

    En Mai, 2021 (12:27 PM)
    Israel a raison de se montrer ferme et ne faire signe d'aucune faiblesse face aux arabes. Le jour où ils vont montrer des signes de faiblesse, ils se faire bouffer ou réduire en esclaves. On a vu comment les faibles africains sont traités et méprisés par les Arabes qui ont conquis le nord de l'Afrique. Jusqu'à maintenant des noirs sont esclaves en Mauritanie. De plus, quand l'Arabie Saoudite tue et bombarde des musulmans on ne voit aucune manifestation dans les pays dits musulmans. Quand les militaires birmans massacrent les rohingas, idem. Enfin de compte un mort musulman dérange que quand Israël fait des dégâts collatéraux en se défendant des terroristes du Hamas qui jettent leurs roquettes sans aucun discernement. Sénégalais yi yéwu léen, même les pays arabes signent des accords avec Israël. Sunu yon néku ci, toute l'insécurité en Afrique de l'ouest a pour origine les pays arabes et est financé par eux. Israël est le seul qui veut la paix dans ce conflit. Les Arabes qui l'entourent veulent sa destruction. Ils se défendre comme un diable contre les Arabes énemis de l'intérieur et de l'extérieur. Xeex dëg fumu yéem neex
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2021 (15:48 PM)
      Merci Guelowar. Des nègres esclaves d'arabes veulent défendre le hamas à la place du maître. Des nègres qui ne tiennent pas compte de l'accord abraham. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2021 (12:59 PM)
    Israël 
    Auteur

    L'expansionnisme Chinois

    En Mai, 2021 (13:16 PM)
    Les africains  doivent  tirer les leçons face à l'expansionnisme de la  CHINE 
    {comment_ads}
    Auteur

    Défenseur

    En Mai, 2021 (13:19 PM)
    C'est vraiment stupide 
    {comment_ads}
    Auteur

    Trump

    En Mai, 2021 (13:30 PM)
    Au temps de Trump la Palestine s'avait que l'amérique ne les soutiendrait pas et que Trump n'écoutais personne ni la communauté internationale. Donc les provocations avaient cessé. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2021 (14:02 PM)
      Les palestiniens ont profité du temps de tri pour pour aiguiser les coûteux et renforcer leur courage, il faut être rusé. Ce peuple palestinien que je vois ,tôt ou tard il reussira, d'une façon ou d'une autre, déterminé qu'il est. C'est les gens libres de notre temps.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2021 (13:57 PM)
    boff.les arabes, je ne dis pas les musulmans ,ne sont pas mieux que les juifs,ce que j'ai souffert en terre arabe je ne l'ai  vécu nullepart ailleurs,ces gens là nous les considérons comme des frères musulmans,mais eux mèprisent l'homme noir dont ils n'ont aucune considération,cette guerre n'est pas lanotre
    Auteur

    En Mai, 2021 (14:44 PM)
    faut pas mettre sur la même balance roquettes palestiniennes et armada israélienne. 10 morts du côté israélien et près de 200 du côté palestinien. Israël Etat terroriste, voyou et raciste. Malheureusement ses voisins arabes et autres ne s'entendent pas.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2021 (16:05 PM)
    quand donc les sournaleux auront le même zèle que les modérateurs salariés de la gouvernance 

    ils suppriment ce qui défrisent leur crâne et raccourci leurs neuronnes !
    {comment_ads}
    Auteur

    Benji

    En Mai, 2021 (20:39 PM)
    Heureusement y'a les juifs dans ce monde pour enculer ses racistes arabes n'oubliez pas y'a beaucoup de noirs palestiniens qui souffrent de racisme de leur propre frère palestinien blancs 
    {comment_ads}
    Auteur

    Des Bâtards

    En Mai, 2021 (02:24 AM)
    La majeur partie de ceux qui dirigent ce monde d'aujourd'hui sont des "bâtards". Sinon on ne peut pas tuer autant de mondiale et qu'aucune voix ne dénonce ce bain de sang
    Auteur

    Man

    En Mai, 2021 (03:25 AM)
    Ou est la mobilisation musulmane ?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email