Dimanche 25 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Les Iraniens ayant dansé sur « Happy » condamnés à des peines de prison et 91 coups de fouet avec sursis

Single Post
Les Iraniens ayant dansé sur « Happy » condamnés à des peines de prison et 91 coups de fouet avec sursis

L'attente n'a pas été très longue pour les sept jeunes Iraniens, jugés pour avoir tourné, à Téhéran, leur propre clip du tube Happy de Pharrell Williams.

 

Mercredi 17 septembre, Reihaneh Tanatabaie (la fille aux cheveux courts au centre), photographe de carrière, a été condamnée à un an de prison et 91 coups de fouet, tous avec sursis. Les deux autres filles, Neda Motmaéni et Sepideh, dont le nom de famille n'a pas été révélé, et les trois garçons, Afshin Sohrabi, Bardia Moradi et Roham Shamekhi, ainsi que le réalisateur du clip, Sasan Soleimani, ont été condamnés à six mois de prison et 91 coups de fouet avec sursis. Toutes les peines sont suspendues pendant trois ans.

 

Ces informations ont été rapportées par l'avocat de ces jeunes iraniens, Farshid Rofougaran, qui a ajouté dans un entretien accordé au site IranWire que ses clients n'étaient pas interdits de quitter le territoire iranien.

 

Ces Iraniens ont été arrêtés le 19 mai et relâchés sous caution après avoir passé deux jours en détention. Le clip qu'ils avaient tourné, à la mi-avril, les montrait en train de danser sur le toit d'un immeuble et dans une petite allée à Téhéran. Les filles, soigneusement maquillées, ne portaient pas le voile, obligatoire en République islamique. Le clip, publié sur YouTube, a reçu une large couverture médiatique de la part des médias internationaux et a été visionné et partagé par des centaines de milliers de personnes.

 

Selon les informations rapportées par les différents sites en persan, ils ont été jugés, entre autres, pour avoir des relations extra-conjugales les uns avec les autres.

 

Selon leur avocat, il n'est pas clair si les sept jeunes envisagent de faire appel de leur verdict.

Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    Fgh

    En Septembre, 2014 (18:32 PM)
    ... AU NOM DE QUOI OU DE QUI....ELLES SONR COMDAMNEES ... :?:  :?:  :?:  :?: 
    • Auteur

      Beyrouth

      En Septembre, 2014 (20:38 PM)
      au nom de quoi mais c'est simple ?
      au nom des privilèges qu'entendent conserver les musulmans !
      les jeunes s'amusent, les filles ne portent pas de voiles et ont des relations dépravées avec l'autre sexe.
      le musulman veut toujours brandir la menace et faire peur. s'il n'est plus craint il se retrouve l'égal du citoyen lambda. ayatollahs, marabouts ou homme sur la femme c'est tous le même combat !
  2. Auteur

    Iranien

    En Septembre, 2014 (18:47 PM)
    interdit d'etre happy en iran
    Auteur

    Lol

    En Septembre, 2014 (19:28 PM)
    mdr quel pays de fous allies musulmans :dedet:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Yowi

    En Septembre, 2014 (19:34 PM)
    C'est triste

    Les petis esprits viendont encore les défendres sous prétexte qu'ils sont musulmans mais ils ne sont pas plus musulman que quiconque.
    Auteur

    Zen

    En Septembre, 2014 (20:36 PM)
    c dure sa!!!
    Auteur

    Juslin

    En Septembre, 2014 (21:17 PM)
    il n'est pas bien d'étre en Iran pour un oui on te coupe la téte ou les mains au non de la religion
    Auteur

    Zk

    En Septembre, 2014 (21:40 PM)
    je doute de cet info, lemonde.fr est différent d'un blog.lemonde.fr/toto
    Auteur

    Adoo

    En Septembre, 2014 (23:49 PM)
    Ce n est pas ça la religion musulmane halte à la dérive

    Auteur

    Anti Mar. Khassawe

    En Septembre, 2014 (01:38 AM)
    Ces arabes mélangent culture et religion . Dommage . Tous fous et barbare.
    Auteur

    Tres Naif

    En Septembre, 2014 (04:52 AM)
    Interdit de se melanger publiquement avec hommes et femmes et pire encore sous une musique du grand satan, americain pas difficile d habiter la bas juste respecter la charia, et faire ses conneries en prive, c est par ce genre de comportements qui n est pas une invasion armee ou économique mais plutot culturelle qu on peut detourner la jeunesse des valeurs isla
    • Auteur

      Tres Naif

      En Septembre, 2014 (04:53 AM)
      politiques
      Étudiant nouvelles du réseau
      31 mars 2010
      une «guerre douce» peut être défini comme un ensemble
      d'actes délibérément hostiles visant à transformer les
      valeurs culturelles fondamentales et des identités d'une
      société. ce type de guerre peut influencer tous les aspects
      sociaux d'un système politique, et peut comprendre des
      phénomènes tels que «invasions culturelles» et «opérations
      psychologiques.» en d'autres mots, une guerre douce
      comprend les éléments suivants:
      il s'agit d'une activité intentionnelle et planifiée
      ses domaines les plus importants sont d'ordre culturel,
      politique et sociale
      maison de la perse analyse:
      cet article résume le point de vue du gouvernement iranien
      que la guerre douce pose la plus grande menace pour la
      république islamique. en définissant «guerre douce» dans
      une telle manière large englobant les dimensions-la
      politiques, culturels, sociaux et gouvernement peut
      facilement qualifier l'activité intérieure pacifique de
      l'opposition dans le cadre d'un effort international visant à
      renverser le système islamique. ainsi, même les personnes
      qui fournissent des interviews à voice of america et la bbc
      ont été accusés de menacer la sécurité nationale que des
      médias étrangers, selon ceux qui craignent une guerre
      douce, sont un moyen privilégié de l'invasion culturelle.
      les points énoncés dans l'article représentent le fondement
      idéologique qui sous-tend les nombreuses mesures durs
      sont en train de prendre pour écraser leurs ennemis au
      milieu des retombées continue de l'élection présidentielle
      juin de 2009. dans sa dernière décision, le 20 avril, le
      gouvernement a interdit restants deux partis réformistes de
      l'iran: l'iran islamique front de participation et les
      moudjahidin de l'organisation de la révolution islamique.
      les deux groupes ont joué un rôle important pendant la
      présidence de mohammad khatami en appuyant des
      réformes politiques et sociales. même après l'élection
      d'ahmadinejad à la présidence en 2005, ces partis
      réformistes étaient tolérés dans une large mesure comme
      un moyen officiel de la dissidence. le gouvernement iranien
      a également passé à l'offensive pour lutter contre les
      «menaces douces" dans le cyberespace. en plus du filtrage
      et blocage de l'accès aux sites
      "indésirables" (principalement pour des raisons politiques),
      le gouvernement met en place un système anddomestic e-
      mail de centre national de données à la fois limite et de
      surveiller l'utilisation d'internet des iraniens. en outre, les
      forces de sécurité ont activement ciblé de nombreuses
      personnes qu'il accuse d'activités de cyberguerre.
      les troubles civils après les élections de 2009 juin
      spécifiquement présidentielle le rôle important sur ??internet,
      agences de presse et les outils de médias sociaux ont joué
      au cours de ces événements-rendu responsables
      extrémistes très conscients de la puissance de l'internet.
      ainsi, de hauts responsables iraniens classement, y
      compris des personnalités politiques et militaires, ont
      classé guerre douce comme la menace la plus importante
      pour la république islamique. le guide suprême ali
      khamenei a appelé le cyberespace le nouveau front dans ce
      qu'il considère comme l'agression de l'occident contre
      l'iran. et ministre des affaires étrangères, manouchehr
      mottaki, l'iran a déclaré que son ministère prendra les
      devants pour faire face à la guerre douce. même sur le plan
      militaire, le commandant général des gardiens de la
      révolution (irgc), mohammad ali jaffari, hasdesignated
      «menaces douces» que le cgr de priorité et de les
      bassidjis.
      source d'informa
    Auteur

    Vive L Iran

    En Septembre, 2014 (07:20 AM)
    VIVE L IRAN PAYS D AMOUR ET DE TOLERANCE   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">   :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
    Auteur

    Titen

    En Septembre, 2014 (08:43 AM)
    et si s'etait au senegal on allait parler de moeurs , nous sommes sur le chemin de toute facon ... ken dotou fi happy !! dem len rek , li ram si niakh ba la dieum . saviez vous que pour fairele passeport certains flics obligent les femmes a se couvrir et les hommes a se raser les cheveux ?? et pourtant nous sommes dans une republique laique si je ne me trompe pas wala bok ?
    Auteur

    Guiss Guiss

    En Septembre, 2014 (09:13 AM)
    Un pays qui refuse la licence la plus rudimentaire à ces citoyens, qui dédaigne d’admettre une opposition d’opinion réelle, est un pays qui est prédisposé à se livrer à la boucherie et au bain de sang pour préserver le régime et le pouvoir des mollahs. Et dire que c’est ce même pays qui cherche à se doter de la bombe atomique.

    La certitude est que, les laisser se munir de la bombe atomique équivaudrait à donner un fusil chargé a un singe ou laisser des allumettes entre les mains d'un pyromane.

    • Auteur

      Nuu

      En Septembre, 2014 (13:35 PM)
      c est malgré tout le pays l un des pays les plus stables du moyen orient et puis ils ont la bombe atomique depuis belle lurette, il ne faudrait pas les prendre juste pour. des fous de dieu"
      the regime in iran is a very rational one," says the former top israeli spymaster. and president ahmadinejad? "the answer is yes," he replies, but "not exactly our rational, but i think he is rational," dagan tells stahl.

      it's a different kind of rational says dagan, not rational in the western-thinking sense. "but no doubt, they are considering all the implications of their actions ... they will have to pay dearly ... and i think the iranians at this point in time are ... very careful on the project," says dagan. "they are not running."

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR