Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Présence militaire : La France va réduire ses effectifs au Sénégal et dans plusieurs pays africains

Single Post
Présence militaire : La France va réduire ses effectifs au Sénégal et dans plusieurs pays africains
Paris prévoit de réduire à quelques centaines d'hommes sa présence militaire en Afrique de l'Ouest et centrale, dans le cadre de partenariats "rénovés" et plus discrets annoncés par Emmanuel Macron après de cuisantes déconvenues au Sahel, a appris l'AFP de trois sources concordantes.

Selon le plan envisagé par l'exécutif, actuellement discuté avec les partenaires africains, la France prévoit d'abaisser drastiquement ses forces dites "prépositionnées" sur des emprises militaires.

Elle ne gardera en principe qu'une centaine de militaires au Gabon (contre 350 aujourd'hui), une centaine au Sénégal (contre 350), une centaine en Côte d'Ivoire (600 aujourd'hui) et environ 300 au Tchad (1.000 actuellement), d'après deux sources proches de l'exécutif et une source militaire.

Sous réserve d'un changement de cap, alors que la France connaitra sous peu des élections législatives anticipées à l'issue incertaine pour le camp présidentiel, le dispositif devrait ainsi compter à l'avenir aux alentours de 600 militaires, mais sera appelé à croître ponctuellement au gré des besoins exprimés par les partenaires, expliquent ces trois sources proches du dossier.

Contacté par l'AFP, l'état-major a décliné tout commentaire.

Il s'agit d'une décrue historique.

Il y a encore deux ans, outre quelque 1.600 forces prépositionnées en Afrique de l'Ouest et au Gabon, l'ex-puissance coloniale comptait plus de 5.000 militaires au Sahel dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane.

Mais elle a été progressivement poussée dehors par les juntes arrivées au pouvoir à Bamako (2022), Ouagadougou et Niamey (2023), au profit notamment du nouveau partenaire russe.

Le Tchad est le dernier pays du Sahel à héberger des soldats français. Mais entre Centrafrique, Soudan, Libye et Niger, il est désormais encerclé par des pays accueillant, à divers titres, des forces paramilitaires russes issues de la réorganisation du groupe Wagner d'Evguéni Prigojine, mort dans un mystérieux accident d'avion en août dernier.

- Commandement Afrique -

Emmanuel Macron a missionné en février l'ancien ministre Jean-Marie Bockel pour échanger avec les partenaires africains sur les nouvelles modalités de la présence militaire française sur leur sol.

Ses conclusions sont attendues en juillet. Mais les grandes lignes du projet sont déjà prêtes.

La France souhaite aujourd'hui "une présence visible moindre, mais maintenir un accès logistique, humain, matériel à ces pays, tout en renforçant notre action qui réponde aux aspirations de ces pays", a fait valoir mi-mai au Sénat M. Bockel.

L'armée prévoit de se doter cet été à Paris d'un commandement dédié à l'Afrique, a appris l'AFP de deux sources proches du dossier. Le général censé prendre sa tête a déjà été désigné.

En Côte d'Ivoire, l'un des plus solides alliés de la France en Afrique l'Ouest, la baisse des effectifs militaires a déjà commencé, passant de 900 à 600 ces derniers mois.

Au Sénégal, la décrue a également débuté, tandis que le nouveau président panafricaniste de gauche, Bassirou Diomaye Faye, élu fin mars, insiste sur la souveraineté du pays.

Son Premier ministre Ousmane Sonko a réaffirmé mi-mai "la volonté du Sénégal de disposer de lui-même, laquelle volonté est incompatible avec la présence durable de bases militaires étrangères au Sénégal".

Très critique envers Paris, qu'il accuse d'avoir soutenu la répression contre son camp sous l'ancien président Macky Sall, il a toutefois précisé ne pas remettre "en question les accords de défense" bilatéraux.

- avenir des bases -

Les emprises françaises en Afrique "et leur visibilité sont devenues difficiles à gérer" alors que la France cristallise aisément les critiques des opinions locales, relevait fin janvier en audition parlementaire le chef d'état-major français, le général Thierry Burkhard, estimant qu'il faudrait "sans doute modifier notre schéma d'implantation".

Ainsi, l'armée française n'exclut pas de "mutualiser" ses bases "avec les Américains ou d'autres" partenaires européens, a-t-il précisé. Mais l'état-major pourrait aussi finir par les rétrocéder.

Ce futur dispositif resserré devra permettre d'"entretenir des relations avec les autorités militaires locales", "garantir des accès stratégiques par voie maritime et aérienne" mais aussi "recueillir du renseignement" et "poursuivre les actions de partenariats opérationnels", selon le général Burkhard.

Finies les missions de combat: les soldats français apporteront essentiellement de la formation et des capacités aux pays partenaires, à leur demande. Paris compte par ailleurs adopter une posture plus désinhibée en matière de ventes d'armes, après avoir longtemps rechigné leur à livrer du matériel offensif.

La base française de Djibouti, qui accueille 1.500 militaires français, n'est pour sa part pas concernée par cette réduction de voilure.

La France veut conserver un point d'appui stratégique dans ce petit pays situé face au Yémen, à la sortie de la mer Rouge, dans le détroit de Bab-el-Mandeb où transite une grande part du commerce mondial entre Asie et Occident.


16 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2024 (15:13 PM)
    Ce n'est pas ce que les nouvelles autorités sénégalaises attendent de la France. Le Sénégal demande juste que les troupes françaises dégagent du Sénégal un point un trait
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (16:50 PM)
      Réduire la présence tout en maintenant les bases c’est du foutage de gueule. La France a les moyens logistiques de déplacer qui elle veut quand elle veut d’un point a un point b donc c’est du cosmétique
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Juin, 2024 (15:19 PM)
    Degagez vous nous parlez de reduction! Camp Thiaroye, nous ne l'oublierons jamais
    {comment_ads}
    Auteur

    Yolom

    En Juin, 2024 (15:31 PM)
    Le Sénégal avec ces populistes à sa tête n'a pas encore les moyens pour une souveraineté totale. Nous ne voulons pas sortir des mains des uns pour tomber dans d'autres mains. C'est du pareil au même sinon pire.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_authorejahman

      En Juin, 2024 (15:55 PM)
      Monsieur vous ne connaissez rien de la géopolitique mondiale encore moins de la chose militaire. le Mali a le taux de croissance plus que celui du Sénégal et c'est un pays en guerre contre des supposés terroristes soutenus pendant longtemps par cette même France que vous avez dans le cœur. Es ce que le Mali, le Niger,le Burkina voir la Guinée ont tort de couper les ponts avec la France . Nous sommes libres de coopérer avec qui on veut pour que ça soit dans le respect et la dignité. Le président bassirou est lion d'être un Abdou Digrouf et Macky Sall qui étaient des valets de la France.
    {comment_ads}
    Auteur

    Française

    En Juin, 2024 (15:39 PM)
    La France n'a plus de moyen. Il faut qu'ils dégagent tous. Vivement que Marine le Pen mette de l'ordre dans ce pays. Le pays des droits de l'homme c'est terminé. Au travail tous, l'assistance adieu un ou deux enfants pas plus.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (15:46 PM)
    Pas réduire mais les fermer définitivement , c'est FINI les colonies!!!!!!!!!!!!!! Rentrez chez vous , en plus vous vous apprêtez à mettre des racistes notoires au pouvoir.
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (15:52 PM)
    La France dégage mais les africains de France dégage aussi et les envois d'argent fini aussi et plus d'allocations, comme ça on sera bien chez nous et les français en France.....
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (16:46 PM)
      Laissez nos poissons dans nos mers, retournez l'or vole aux africains, payer les matieres premieres a leur juste prix, fini le cfa etc.. on va voire qui va soufrir
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Izak

    En Juin, 2024 (16:10 PM)
    Panafricaniste de gauche ? C'est quoi ça encore... On est Panafricain où on l'est pas ! Tout cela est pour nous diviser. Ne tombons pas dans ce piège mes frères 🙏🏿
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (17:51 PM)
      Par opposition au panafricanisme de droite, libéral, ouverture des marchés, accord acp etc.
      Le panafricanisme institutionnel. Cdeao, UA, tous ces organismes se réclame panafricains. Panafricanisme qui reste sous la domination occidentale. Rien à voir avec le panafricanisme prôné par cheikh anta diop
    {comment_ads}
    Auteur

    Observateur

    En Juin, 2024 (16:52 PM)
    Ça ne sert à rien de diminuer l'effectif et de le remplacer par des moyens logistiques plus puissants (drones et autres..... ) piloté depuis la France et ayant des effets beaucoup plus néfastes !!!

    Nous ne voulons plus de camp et militaire étranger dans ce pays !!! Même avec 2 militaires nous ne voulons plus !!!

    NB : Nous ne sommes ni pros Russes, Pros Français, ni Pros Américains, et Anglais, nous sommes pour le recrutement des jeunes sénégalais avec les armements militaires modernes avec mode d'emplois. .
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (19:23 PM)
      Le mode d'emploi d'un avion de chasse est un peu plus compliqué que celui d'un four à micro-ondes. Sans une formation approfondie faite par ceux qui ont conçu et fabriqué des armes valant des milliards, elles seront inutilisables
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2024 (17:21 PM)
      Après avoir parlé avec des militaires français, employés par la France pour former les africains de l'Ouest à l'art du combat, la plupart dise que ce n'est pas simple.
      Pas simple sur un point essentiel. Vous n'avez malheureusement pas la culture de garder les choses en l'état.
      Imaginez avoir le nucléaire, plusieurs Tchernobil à l'horizon sans aucun doute.
      Vous êtes en tout point de bonne volonté, mais culturellement ce n'est pas ça.
      Refonder en 1er votre éducation nationale, vos arrière-petit enfants pourront prétendre à cela.
      Jub, jubal, jubanti.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (17:10 PM)
    Si je comprends bien c’est la France qui dicte sa loi au Sénégal ? Elle est qui pour dire je réduis ou j’augmente l’effectif militaire au Sénégal
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2024 (17:24 PM)
    Nous on veut baiser des gueunons et que bougazelli imprime nos billets...le reste on s'en balek !!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (17:36 PM)
    On ne veut plus d'une troupe coloniale en Afrique
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (18:28 PM)
    La France doit retirer tou ses militaires, avoir des accords est different de la presence militaire etrangere dans notre pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Africain Authentique

    En Juin, 2024 (18:37 PM)
    C est une injure,un manque de respect notoire et une condescendance inacceptable que ce soit LA FRANCE qui décide du sort de ses mercenaires dans nos pays.

    C et inacceptable pour eux d accueillir des soldats d un pays africain chez eux,et ben,nous non plus ,n en voulons absolument plus jamais.

    Depuis des siècles ce pays fout le bordel chez les autres , ils doivent quitter sans délais,ou alors les africains foutront le bordel à Paris,Marseille,Lyon et partout en Hexagone.
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (21:11 PM)
    Pourtant il paraît que le général Birame Diop est allé à Paris pour demander que la France installe une base militaire sur la frontière Senegalo-Malienne pour affronter les terroristes, quelqu’un peut-il dire si c’est vrai ou faux?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2024 (21:11 PM)
    Pourtant il paraît que le général Birame Diop est allé à Paris pour demander que la France installe une base militaire sur la frontière Senegalo-Malienne pour affronter les terroristes, quelqu’un peut-il dire si c’est vrai ou faux?
    {comment_ads}
    Auteur

    Solsat Africain

    En Juin, 2024 (12:29 PM)
    Pas de rétrocéder nous récupérons nos terres on bois exclut de nos terres nous sommes indépendants et ne voulons plus voir des soldats étranges bases en Afrique l occident nous a fait trop souffrir assez pâtée au diable surtout la France l Afrique n a plus besoin de vous
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email