Jeudi 23 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Washington veut réduire sa présence militaire en Afrique et au Proche-Orient

Single Post
Washington veut réduire sa présence militaire en Afrique et au Proche-Orient

À Pau, les dirigeants des pays participants au sommet du G5 Sahel ont tenu à exprimer, dans un communiqué commun, leur « reconnaissance à l’égard de l’appui crucial apporté par les États-Unis et ont exprimé le souhait de sa continuité ». Ces propos font suite à l’annonce d’une réduction des forces américaines en Afrique et au Proche-Orient par le général Milley, chef d’état-major des armées américaines, qui est ce mardi et ce mercredi à Bruxelles pour une réunion du comité militaire de l’Otan avec ses homologues.

Le général d’armée Mark Milley confirme des indications de plus en plus convergentes depuis le mois de décembre : les ressources militaires des États-Unis pour l’Afrique et le Proche-Orient pourraient être d’abord réduites puis rapatriées ou redéployées vers le Pacifique.

Le chef d’état-major des armées, au sommet de la hiérarchie militaire des États-Unis, affirme que toutes les options envisagées l’ont été en concertation avec les alliés.

Le commandement militaire américain pour l’Afrique, Africom, a été créé en 2007. Son état-major est en Allemagne, mais sept mille hommes sont stationnés en Afrique dont la moitié à Djibouti. Deux mille autres soldats sont déployés dans des missions de formation au bénéfice d’armées nationales. Parmi les projets à l’étude pourrait figurer la fermeture de l’imposante base de drones de l’armée de l’Air américaine à Agadez, au Niger.

La motivation des États-Unis serait de réorienter les forces pour faire face à la Chine et à la Russie. Ces deux pays sont pourtant de plus en plus en plus présents en Afrique, avec par exemple le contingent chinois à Djibouti ou les militaires russes en Centrafrique.

Ca ne pourrait que laisser un trou parce qu'il y a des moyens américains qui ne sont pas facilement remplaçables...

Ce possible retrait américain est un véritable sujet d’inquiétude à Paris et dans les capitales des pays sahéliens. C’est pourquoi, dans la déclaration conjointe, les six présidents ont exprimé « leur reconnaissance à l’égard de l’appui crucial apporté par les États-Unis ». Des chefs d’État qui ont dit souhaiter la poursuite de l’engagement américain dans la région.

« Si les Américains décidaient de se retirer de l’Afrique, ce serait une mauvaise nouvelle pour nous, a déclaré le président français, Emmanuel Macron. J’espère pouvoir convaincre le président Trump que la lutte contre le terrorisme, dans laquelle il est profondément engagé, se joue aussi dans cette région. »

Paris tente déjà, depuis des semaines, de convaincre Washington de rester sur place. « Des messages sont passés à tous les niveaux », confie une source à l’Élysée, car l’appui fourni par les États-Unis en matière de renseignement et de ravitaillement en vol est essentiel pour Barkhane. Des capacités qui seraient pour certaines impossibles à trouver chez les autres partenaires, précise-t-on dans l’entourage du président français.

Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 1 semaine (18:31 PM)
    Ils n’ont qu’à partir et laisser les ouest-Africains à leur tapalé organisé par les politiciens et les marabouts.

    Comme on croit que l’on peut développer et défendre nos pays avec des chapelets et du saafara, tèye mou lère nagne.

    Trump a raison d’arrêter de dépenser l’argent des contribuables américains pour protéger les négros du Sahel qui sont juste bons à faire du doukate dans les thiants, les magals et les ziarras au lieu de s’investir dans des activités qui augmentent la prospérité et la paix sociale.

    Ala boni africains !

  2. Auteur

    il y a 1 semaine (20:11 PM)
    Ici en Afrique c´est nous qui devons nous engager à nous défendre du terrorisme. Malg´re la présence des Américains et des Francais ces gens massacrent toujours. Alors il y´a quelque chose qui cloche.
    • Auteur

      Lol

      il y a 1 semaine (09:16 AM)
      reflechis alors , si toute ses armées sont la et que rien ne se passe , tu en deduis quoi?? reflechis vite
    Auteur

    il y a 1 semaine (11:37 AM)
    trump a dit-que ces états africains sont des états de "MER....."Donc conclusion ......

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email