Jeudi 29 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

845 hectares à Salins du Sine-Saloum : La Cour suprême casse la décision

Single Post
845 hectares à Salins du Sine-Saloum : La Cour suprême casse la décision

La Cour suprême a cassé la délibération du Conseil municipal de Dya (commune de Kaolack) affectant un terrain d'une superficie de 845 hectares à la société Salins du Sine-Saloum pour l'implantation d'une usine de sel.

L'affectation des terres a été approuvée par arrêté numéro 10/A.NG/SP du 9 novembre 2017 du sous-préfet de l'arrondissement de Ngohthie.

Me Moussa Sarr, qui avait introduit la requête en annulation, estime qu'il s'agit d'une "excellente décision qui restitue aux populations locales leurs terres spoliées pour des raisons obscures".

L'avocat ajoute : "Cette affection scandaleuse qui allait de Sibassor à Gamboul et jusqu'au fleuve privait les populations de zones de culture, de pâturages ‎et pêche."

Les populations Dya ont toujours dénoncé l'affectation du terrain en question pour l'érection d'une usine de sel. Elles accusaient le maire, Ndiogou Baba Mbodji, d'avoir cédé leurs terres au nom de ses intérêts personnels. Ce qui, à leurs yeux, compromettait l'avenir de leur localité.

Pour sa défense, l'édile a affirmé que les terres ont été affectées dans les règles de l'art et que l'usine permettra, entre autres avantages, de lutter contre le chômage.

La Cour suprême vient rétablir les populations dans leurs droits.


affaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2019 (12:30 PM)
    Diadieuf moise
    Top Banner
  2. Auteur

    En Avril, 2019 (12:44 PM)
    Tres bien. La Terre africaine est devenue un element de speculation. Des etrangers vont empecher aux futurs generations de beneficier de leurs terres.avec biensure la complicite de nos mauvaises authorites
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (13:27 PM)
    Vive les Saloum-Saloum !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (13:52 PM)
    "Tres bien. La Terre africaine est devenue"...........1 kon de plus..........Gadio bis !



    1-Bordeaux : Quelque 140 propriétés viticoles appartiennent à des hommes d’affaires chinois dans le bordelais, ce qui représente 3 % des surfaces viticoles.

    2-Terres agricoles : accord vertueux entre Brésil et Chine

    Dans l'Etat de Goias, des récoltes de soja sont garanties aux firmes chinoises en échange de prêts et d'équipements.



    3-Une société new-yorkaise chargée de la gestion de l’épargne-retraite des travailleurs en Suède, aux États-Unis et au Canada se soustrait aux lois brésiliennes sur les investissements étrangers pour acquérir des terres agricoles auprès d’un homme d’affaires accusé d’expulser des communautés locales par la violence (16 novembre 2015)
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (14:00 PM)
    Paradoxe du sel : on importe du sel raffiné alors qu'on est producteur. « Le raffinage demande des investissements lourds […] il faut des machines qui consomment beaucoup d’électricité et la filière artisanale n’est pas organisée » regrette-t-il.

    Aujourd’hui, dans un supermarché, 750 grammes de sel de table raffiné coûtent 1 euro et demi, c’est du sel d’importation. « Si nous étions en mesure de le fabriquer au Sénégal, nous pourrions le vendre 20 centimes d’euros, contre même pas un centime aujourd’hui ».
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2019 (14:40 PM)
    C'est vrai que le Sénégal importe du sel?
    {comment_ads}
    Auteur

    Malcom

    En Avril, 2019 (14:43 PM)
    Merci Moussa dieu te protège
    {comment_ads}
    Auteur

    Saloum Saloum

    En Avril, 2019 (15:42 PM)
    Pour une fois je suis fier de la justice. Il ne faut pas qu'on accepte de spolier nos pauvres agriculteurs pour les beaux yeux de quelques véreuses entreprises sans foi ni loi. Les agriculteurs doivent être respectés et encouragés.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sauvons Les Communes Rurales D

    En Avril, 2019 (16:39 PM)
    C'est le Maire et l'autorité préfectorale qui sont desavoues. En vérité dans les communes rurales et semi-rurales, les maires se prennent pour le nombril de la terre foulant allègrement au pied la loi sous le regard innocent et impuissant du Conseil municipal. Si on en rajoute que les autorités déconcentrées ne peuvent souvent aller dans un sens autre que celui indiqué par le prince, alors, ça ne peut pas ne pas donner un résultat pareil.

    Toutes mes félicitations aux juges de la cour suprême! Il n'y a que la justice qui puisse donner une chance de survie à la republique.
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2019 (17:43 PM)
    Pour ceux qui ne savent pas ces terres ne sont pas cultivables à cause des marais salants. Seule l implantation d une usine peut permettre de développer cette localité. Je rappelle que les Salins ont investis 370 millions de franc CFA dans la commune de Ndiaffate dans le cadre de sa politique RSE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Sonio

    En Avril, 2019 (18:45 PM)
    Bravo les saloum saloum. Ces terres même si c est des marais salan sont considéré comme des terres agricoles. Les sols peuvent rester aux populations et les salins peuvent les aider à les aménager et ensuite recheter les récoltes. De même pour tous les terres agricoles au Sénégal il n est pas nécessaire de posséder les sols pour exploiter les terre' il n y a rien de sorcier à aménager une terre agricole. On aménagé nous même nos terres et sommes disposé à travailler avec chinois américain du moment que nos terres restent aux populations. Nous insistons aussi sur le suivi des intrants utilisés et rendre obligatoire les amendements minéraux.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2019 (19:00 PM)
    845 hectares c est beaucoup pour une usine de sel ou marais salant. Anguille sous roche avec le préfet et le maire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Big

    En Avril, 2019 (20:35 PM)
    Ces Français doivent dégager. Ils prennent l'argent qu'ils rapatrient en France.

    Leurs travailleurs sont exploités et travaillent comme des esclaves.

    Ils sont mal payés.

    Il faut que cela cesse

    Mon peuple debout
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2019 (21:25 PM)
    L'avocat ajoute : "Cette affection scandaleuse qui allait de Sibassor à Gamboul et jusqu'au fleuve privait les populations de zones de culture, de pâturages ?et pêche."

    Pourquoi donc ils ont laissés un marabout de Sagne Mbambara - ami de l imam Ndao qui lui a recommandé certainement son avocat Me Moussa Sarr - et un libanais installer des salins artisanaux dans cette zone alors qu'ils ne paient pas d impôt et ne respectent pas la législation du travail ?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email