Jeudi 25 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Annulation de décrets portant nomination de magistrats : L'ex-juge Dème « corrige » le président Faye

Single Post
Annulation de décrets portant nomination de magistrats : L'ex-juge Dème « corrige » le président Faye
«Monsieur le Président de la République, on ne soigne pas le mal par le pire ». Ces propos sont de l'ancien juge Ibrahima Hamidou Dème, qui désapprouve l’annulation de quelques décrets portant nomination de magistrats pris par l’ancien chef d'État Macky Sall, à l’issue de la dernière réunion du Conseil supérieur de la magistrature (Csm). 

« Dans une émission faite le même jour, j’exprimais ma prudence par rapport à la véracité de cette information. J’affirmais notamment qu’il serait étonnant qu’un président qui a été fraîchement élu pour rétablir principalement l’État de droit et l’indépendance de la justice puisse lui-même porter atteinte à ces principes fondamentaux dès ses premiers actes. Car il était constant qu’il n’y avait ni réunion du conseil supérieur ni même une consultation à domicile. Depuis lors, j’ai essayé de vérifier sans succès si cette information était avérée », a-t-il indiqué.


Le président du parti ETIC d’ajouter : « Grande a été ma surprise de constater l’existence de ces décrets qui violent manifestement les principes constitutionnels de l’indépendance de la justice et de la séparation des pouvoirs. En effet, au regard de l’article 90 de la Constitution, 'les magistrats autres que les membres du Conseil constitutionnel et de la Cour des comptes sont nommés par le président de la République, après avis du Conseil supérieur de la magistrature.' L’article 4 de la loi organique portant statut des magistrats confirme que 'les magistrats du corps judiciaire sont nommés par décret, sur proposition du ministre de la Justice, après avis du Conseil supérieur de la magistrature'."


Car, pour lui, il apparaît clairement qu’aucune nomination régulière et légale de magistrat ne peut être faite ni retirée sans réunion préalable du CSM.


L’ancien magistrat tient, par ailleurs, à préciser qu'il « désapprouve totalement la tenue d’un CSM la veille de l’expiration du mandat du président Sall. C’est non seulement d’une inélégance républicaine sans précédent, mais c’est très suspect. Il était néanmoins possible de revenir sur ces mesures en respectant le parallélisme des formes, c’est-à-dire en convoquant une autre réunion du CSM ».


À ce titre, l'ex-juge Dème invite le chef de l’État « à procéder au retrait de ces décrets qui ont été probablement pris dans la précipitation », rappelant que « le respect de la loi et de la séparation des pouvoirs est, en effet, le principal pilier sur lequel repose la démocratie et l’État de droit ». 




57 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2024 (14:37 PM)
    Le mal se soigne par le mal, et dès fois même par le pire.
    Top Banner
    • Auteur

      Baay Dame Njaay

      En Mai, 2024 (14:46 PM)
      Votre cohérence et votre constance font de vous une exception dans l'arène politique. Malheureusement les sénégalais aiment les manipulateurs et menteurs. Macky Sall était mauvais mais ce tandem maléfique est pire.
      ils ont des allures de dictateurs, la preuve ils annulent ou retirent des décrets concernant des magistrats sans leurs avis. Ils veulent phagocyter la justice comme Macky 
    {comment_ads}
    • Auteur

      @baay Dame Njaay

      En Mai, 2024 (14:49 PM)
      Un président qui quitte le pouvoir dans une semaine quel est l'interet de faire des nomminations? Macky Sall doit passer normalement le restant de sa vie à rebeuss pour tous les assassinats qu'il a ordonné.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (14:51 PM)
      Juge Deme, c'est peut être vrai ce que vous dites car je pense que vous êtes toujours honnête et les arguments semblent pertinents, mais ne pensez vous pas que c'est tôt de critiquer des personnes qui ont à peine fait un mois ?
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:04 PM)
      Merci beaucoup juge Deme de rester toujours la sentinelle du respect de la loi et de l'Etat de droit. Yalla molay fay. Respect
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:09 PM)
      M. le Président de la République, les magistrats incarnent un pouvoir. Ils ont des garanties statutaires qui font qu'ils ne sont pas nommés ou limogés en réunion de CSM et non à la discrétion du pouvoir. C'est vraiment primaire comme règle. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:21 PM)
      Juge Deme, Diomaye dou Macky, Pastef dou Apr. Sa critiques yi objectives ou pas on s'en fou, tu les gardes pour toi. Diomaye loumou deff nonoula 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:22 PM)
      Très pertinent. Les tenants de l'actuel pouvoir doivent comprendre que ceux qui leur disent la vérité leur rendent un immense service. Si Macky avait écouté et entendu juge Deme quand il disait que "j'ai démissionné d'une magistrature qui a démissionné", il n' y aurait pas l'affaire Adji Sarr, son lô de mort et ne sortirait pas par la petite porte comme il l'a fait. Donc prêter attention à ceux qui vous font des critiques objectives. Wassalam. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:26 PM)
      Les éléments que vous soulignez ne sont pas des formalités substantielles. Leur violation n'a aucune conséquence sur la validité de l'acte. Vous avez oublié vos leçons de droit
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:47 PM)
      On ne soigne jamais le mal par le mal ni par le pire. Vous voulez donc dire que le régime actuel a carte blanche pour faire tout ce qui vous plaira. Gravissime. 
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (16:11 PM)
      Heureusement que certains osent l'ouvrir. Depuis que ce régime est là, tous les opposants ont disparu. De quoi ont-ils peur ? 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (16:16 PM)
      Juge Deme Khawma juge nga Khawla avocat nga Khawma politicien na... on sait où tu habites, on connaît tous tes allers et venues, on connaît la marque et le numéro de matricule de ta voiture ... fofou la yem nak 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (16:20 PM)
      On ne soigne pas le mal en violant la loi. Là dessus on est d'accord avec vous M. le juge. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (16:35 PM)
      Le Jude la dafa wara mandu. Qu'est ce qui lui dit que ces changement ont été proposé par le conseil? De la même manière il est allé vérifié l'existence du décret, de la même manière il doit aller vérifier si c le conseil qui a fait c propositions avant de critiquer à tout va. Qui a le temps même de convoquer des gens pour corriger le maatay de Macky?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (16:56 PM)
      Le juge Deme a été toujours là pour combattre l’injustice. Bravo pour votre constance.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Abdourahmane Diouf Le Rescapé

      En Mai, 2024 (17:49 PM)
      Juge Dème, Déthié Fall, Malick Gakou, Thierno Alassane Sall, Thierno Bocoum, si vous aviez accepté le fait Ousmane Sonko et Pastef, vous seriez en position de rectifier ces "erreurs" que vous décriez. Vous allez passé votre vie à contester. Si tu veux changer quelque chose, il faut être aux affaires. Regardez-vous dans une glace et sincèrement pesez-vous politiquement et ça ira mieux
    {comment_ads}
    • Auteur

      Serignetoubab

      En Mai, 2024 (19:15 PM)
      Je ne suis pas juriste mais dans les articles que vous citez il n'est point question d'annulation d' un mauvaise mauvais décret. Vous êtes démagogue, si vous voulez éclairer l'opinion, il faut citer un article qui interdit l'annulation d'un décret présidentiel pris à la fin d'un mandat dans le seul but de punir le magistrat qui était en charge ou de récompenser celui qui prend sa place 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (19:19 PM)
      Il n a ni nommè ni retiré qui que se soit il as juste annulé l ensemble des décrets pris de manière très inélégante par un président sortant et si un de ces décrets concerne un ou des magistrats il est aussi purement et simplement annulé en adéquation avec les prérogatives que la constitution mère des chartes de la nation profère au président de la république 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Doff Bi

      En Mai, 2024 (21:19 PM)
      M. Deme retenez que les décrets ont été annulés et la majeure partie du peuple approuve . Donc on passe à autre chose 
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (23:58 PM)
      IL faut arreter le mal par la main et tout de suite. Ce juge ne juge pas par la verite Coranique mais bien par la "verite" des hommes. IL faut aussi arreter les juges qui ont commis des crimes meme si la loi les protege.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (10:45 AM)
      Où étais tu quand Macky Sall a pris ces derniers décrets de forfaiture dont Mr DEME fait allusion ????!!
    {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    En Mai, 2024 (14:38 PM)
    Pertinente contribution. Clair comme l'eau de roche. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:40 PM)
    Ça y est, vous aurez vous aussi droit à vos 72hrs, comme léégui personne n'ose dire ce qu'il pense. Ni même la simple vérité. Vos souteneurs d'hier vont être vos détracteurs pendant 72hrs alors même que vous avez parfaitement raison. Le bon sens a foutu le camp dans ce pays...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (09:52 AM)
      bah le cretinisme  et l'ignorance ont  pris le pouvoir, qu'est que vous voulez?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:45 PM)
    Le respect de la loi et de l'Etat de droit est au dessus de nous tous. Merci juge Deme de rester cette vigie infatigable de l'indépendance de la justice. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:47 PM)
    « le respect de la loi et de la séparation des pouvoirs est, en effet, le principal pilier sur lequel repose la démocratie et l’État de droit ». Bien dit
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:47 PM)
    Si on doit refaire la procédure, on la refera mais pour moi ce n'est pas un vrai problème 
    {comment_ads}
    Auteur

    Sentinelle

    En Mai, 2024 (14:49 PM)
    Les Contradictions de Mr Deme! Est-ce que ce "Juge démissionnaire" à pris pris le soin de relire son pamphlet avant de le publier! Il s'est lui même dédit dans ses conclusions! 

    " Tenir un Conseil supérieur de la magistrature (Csm) la veille de l’expiration du mandat du président Sall. C’est non seulement d’une inélégance républicaine sans précédent, mais c’est très suspect. Il était néanmoins possible de revenir sur ces mesures en respectant le parallélisme des formes...."
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:51 PM)
    Personne ni aucun groupe ne peuvent empêcher les sénégalais à dire ce qu'ils pensent.Bravo à M. Démé,il ne faut jamais céder votre espace de liberté à ces terroristes de la pensée.Cette tendance naziste dans PASTEF sans la réaction de certains trop bavards il y'a 2 mois est une manifestation que ces derniers n'ont jamais été dans le principe mais l'opportunisme.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (14:53 PM)
    Toujours droit dans ses bottes. Thiey sama wadji, dou changer. 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:01 PM)
    Attention, Attention. Ca ne commence pas bien. Il faudra rectifier. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Lio

    En Mai, 2024 (15:03 PM)
    Gouvernez Monsieur le Président, gouvernez! Vous allez été élu par 54% des sénégalais. Alors gouvernez sans honte ni embarras.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:30 PM)
      Gouverner en violant la loi alors que le pouvoir actuel est élu pour faire revenir l'Etat de droit. On ne parle plus de 54% des suffrages, on parle de respect de la loi. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (16:13 PM)
      Carte blanche pour faire ce qu'on veut dans ce pays. Non, non et non. On s'est battu pour le respect de l'Etat de droit. On n'acceptera pas de reculer. Merci Juge Deme pour cette pertinente contribution. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:06 PM)
    Excellent Kuge Deme toujours égal à lui même. Non à la confusion des pouvoirs entre les mains du Président 
    {comment_ads}
    Auteur

    Nit

    En Mai, 2024 (15:10 PM)
    C'est en effet trés coherent comme analyse.

    Les deux présidents sont tous les deux  pris à défaut. 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:11 PM)
    Attention à la dictature rampante. Nous exigeons la séparation et l'équilibre des pouvoirs. Diomaye n'a point le droit de s'immiscer dans le judiciaire. Merci Deme 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:13 PM)
    Excellente contribution qui vient à son heure. Merci beaucoup juge Deme pour tous les sacrifices que vous faites pour notre pays. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:20 PM)
    Mais grave quand je lis certains commentaires, on dirait que la dictature de la pensée reigne en maître au Sénégal? Cette forfaiture ne passera pas. Sous Macky on en souffert et nous ne sommes pas à céder sous Diomaye-Sonko quoi qu'il en coûte. Merci à M. Deme 
    {comment_ads}
    Auteur

    Khadim Seck

    En Mai, 2024 (15:28 PM)
    Ce juge m'inspire confiance. Il incarne l'ethique et le moral de maître Kéba Mbaye. Les sénégalais doivent l'écouter de plus. Ces propos sont logiques et realisable. 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:31 PM)
    Cohérent, constant et courageux ce Juge DEME. En effet, les nominations des magistrats sont faites par décrets après avis du CSM, donc logique pour logique, toute annulation ou retrait de décret portant nomination de magistrat doit suivre la même procédure: équilibre des pouvoirs oblige 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:32 PM)
    Est ce que macky avait respecté cette décision. et puis un decret présidentiel seul le président en a le droit. diomaye est president comme macky l'était. arrettons de bourrer les gens avec des articles et alineas. nous on veut avancer et voulons une vie meilleure pour le senegal. aidez et accompagnez ce gouvernement pour le bien de la nation. tous patriotes
    {comment_ads}
    Auteur

    Mara

    En Mai, 2024 (15:36 PM)
    Les articles que le juge a convoque' pour motiver ses critiques parlent seulement et uniquement que de "NOMIMATION"

    HELLO Mr. le juge!!!!!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (17:24 PM)
      Si la loi prévoit que le président ne peut nommer seul, il ne peut non plus abroger seul. C'est ce qu'on appelle le parallélisme des formes en droit. Okay !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:51 PM)
    M. Deme a donné des arguments très convaincants, que d'autres juristes approuvent ou donnent des arguments contraires. Pas les inconditionnels ou les amateurs quand même. 
    Top Banner
    Auteur

    Juridisme

    En Mai, 2024 (15:54 PM)
    S'il y a indépendance de la justice et séparation des pouvoirs, pourquoi le CSM a-t-il accepté de valider des choix d'un PR en fin demandat ? N'est-ce pas lui qui avait considéré que la justice avait démissionné ?
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (17:23 PM)
      Parce que Le CSM sait qu'un president est president jusqu'a l'expiration de son mandat, en l'occurence Macky etait president jusqu'au 2 avril et en tant que tel il pouvait toujours signer des decrets. On peut toujours discuter sur l'opportunite ou non de ces decrets mais legalement, il avait le droit de les signer et ces magistrats le savent. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:56 PM)
    Avant de démissionner de la magistrature, beaucoup ne savent pas ou oublient que juge Deme avait démissionné du CSM pour entorse à la loi. Cet homme est viscéralement attaché à l'indépendance de justice. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:02 PM)
    Si vous vous mesurez maintenant à l'ex président qui a été vomi par le peuple à cause de ses incessantes violations de la loi, ça devient grave. Juge Deme alerte avec objectivité et pertinence. Ecoutez-le bien, c'est mieux pour vous. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:05 PM)
    Mercibeaucoup juge Deme. J'espère que le président vous entendra. Car je pense que c'est une erreur, les décrets datent du lendemain de sa prestation de serment. 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:06 PM)
    Les décrets datant de quelques jours avant le 03 avril 2024 sont abrogés. 

    Il n'y a pas de nomination ou d'affection de magistrats à ma connaissance.

    C'est le statut quo.

    Le Conseil supérieur de la magistrature peut être convoqué rapidement et à tout moment pour respecter la loi ou la Constitution.
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Colobane.

    En Mai, 2024 (16:06 PM)
    il faut raser toutes les constructions dans le domaine publique maritime.

    macky a posé des actes non republicains. on avance.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:09 PM)
    Le juge nommr par Macky Sall pour etre President de la cour supreme a porte prejudice a Ousmane Sonko. Tous ces magistrats savait qu'il y a vait un rapport qui a epingle Mame Mbaye Niang donc devait rejeter ce jugement comme l'avait conceille l'avocat general de l'etat...qui est maintennt le ministre de la Justice

    Donc ce magistrat doit perdre sa robe et pas etre president de la cour Supreme.
    {comment_ads}
    Auteur

    Réponse

    En Mai, 2024 (16:26 PM)
    Quand Macky et ses magistrats faisais du je m'en foutisme où étiez vous, silence radio.

    C'est maintenant que vous ouvrez votre bec pour nous tympaniser.

    Vous manqueez de courge. Il faur respecter les sénégalais.
    Top Banner
    Auteur

    Me Diouf

    En Mai, 2024 (16:33 PM)
    Je suis en phase sur la protection constitutionnelle du pouvoir judiciaire mais contrairement à M. DEME, je vais aborder la question sous l'angle du droit administratif.

    Depuis l'arret Dame Cachet, Ternon en passant par les arrêts Samba Cor SARR et Aicha GOUNDIAM MBODJI, il est de jurisprudence constante qu'un acte administratif à caractère individuel ne peut être retiré ou abrogé que si deux conditions cumulatives sont remplies:

    1- Il faut que l'acte à retirer ou abroger soit illégal

    2- le retrait ou l'abrogation doit se faire dans le délai du recours pour excès de pouvoir

    En l'espèce, les décrets pris par le Président Macky SALL ne souffrent d'une illégalité (on peut parler de morale ou d'inélégance mais pas d'illégalité), M. SALL pouvait prendre des décrets jusqu'au 2 avril 2024 (date d'installation de son successeur).

    Par conséquent, il est impossible d'abroger les décrets de nomination de ces magistrats qui ont crées des droits pour eux qui ne sont pas illégaux.

    Les concerncés n'ont qu'à saisir la chambre administrative de la cour suprême pour obtenir l'annulation des décrets d'abrogation pris par le PR. Bassirou Diomaye D. FAYE

    Même si le PR et le PM sont des juristes de formation, ils ont besoin de conseillers juridiques en droit administratif
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:38 PM)
    "Aucune nomination régulière et légale de magistrat ne peut être faite ni retirée sans réunion préalable du CSM." Voilà l'essentiel de ce qu'il faut retenir de votre pertinent article. Bravo juge. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:46 PM)
    Allons rek. Guissaguoulen dara. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Samba

    En Mai, 2024 (16:47 PM)
    Monsieur. Deme.  Pourquoi.  Nomer. Et. Tu. Sais. Que. Tu. Vas. Partir. Dans.. Quelque. Jours? 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:54 PM)
    Attention ! C'est le respect de la loi qui nous protége tous. Juge Deme fait alors oeuvre utile. Le respect de l'Etat de droit est un impératif. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (16:59 PM)
    Belle et pertinente contribution juge Deme. Toujours droit dans ses bottes. Yalla nala Yalla Aar.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (17:04 PM)
    Merci pour la vigilance citoyenne. Je ne suis pas de Pastef mais j'ai voté Diomaye, mais ce que je vois ne me rassure pas. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (17:32 PM)
    Inlassable défenseur de l'indépendance de la justice. on courage et tes sacrifices ne seront pas vains. 
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (17:41 PM)
    Ton courage et tes sacrifices ne seront pas vains je voulais écrire. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (17:44 PM)
    Juge Deme, ce que tu dis est vraiment pertinent mais ne pensez vous pas que vous que ce serait mieux de le lui dire directement Ssi vous avez ses coordonnées ou ceux de ses collaborateurs au lieu de vous épancher dans la presse. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (17:48 PM)
    Ah oui juge, il s'agit de respecter des principes sacrés. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Mai, 2024 (18:02 PM)
    Tout décret signé après l'élection du nouveau président Diomaye doit être abrogé. C'est simple comme bonjour.
    Top Banner {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (18:37 PM)
    Il faut laisser le juge Deme jouer à l'élégant dans son raisonnement. Tous les actes posés par Diomaye sont légaux pour ceux qui disent que les actes de Macky ne sont pas illégaux. Si on suit le juge Deme, on va perdre du temps et laisser les actes deleteres de Macky polluer la gestion du gouvernement, tout ce qui est inélégant et suspect doit etre enlevé promptement. Le juge Deme n'a rien dit quand a la violation par Macky de la separation des pouvoirs et de l'independance de la justice, c'est bien de critiquer mais il sait lui meme en ame et conscience que les actes de Macky ne sont pas illégaux mais ne sont juste pas republicains. Quant a cette armée de pollueurs a qui ce site donne une visibilité il faut qu'ils comprennent que la majorité ne pensent pas comme eux. Tok Mouy Dokh c'est fini
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (18:39 PM)
    Ce sont de grands enfants. Le Président peut passer outre l'avis du CSM mais n'empêche qu'il doit le faire convoquer par son garde des sceaux. Macky a certes merdé, mais il s'est donné la peine de respecter la procédure. Quand on proclame la nécessité de respecter l'état de droit il faut commencer par respecter les procédures. Charité bien ordonnée commence par soi-même.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ho

    En Mai, 2024 (18:45 PM)
    Monsieur 

    Pour les mominations d'accord avec vous 

    Mais pour la destitution 

    Seule le président peut le faire sans aucune consultation 

    Liser bien avant de critiquer 
    {comment_ads}
    Auteur

    Maram Birane

    En Mai, 2024 (18:51 PM)
    Le Juge Seme est une denrée rare en politique de nos jours. Ce monsieur a toujours été un défende l’état de droit depuis Maitre Wade. Sous Macky il a démissionné en 2017 du Conseil supérieur de la magistrature pour entorse à la Loi avant de démissionner avec fracas de la magistrature.

    Il est l’auteur de la fameuse et belle phrase “Je démissionne d’une justice qui a démissionnée” une première au Sénégal et en Afrique. Et voulez qu’il se taise quand Diomaye-Sonko viole la Loi en flagrance?
    Top Banner
    Auteur

    Ndandane

    En Mai, 2024 (20:06 PM)
    Nioune Diomaye laniou andal, gueum,  beug, Nope, topp.

    Loumou deff nekh naniou.

    Mofi nek.

    We follow Diomaye,  he is the right President for our nation and we're not going to accept any negative criticism from these human wastes. 

    Deme keep your opinion for yourself. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (21:13 PM)
    Ces  décets à caractère individuel avaient ils été notifiés ??Si c non !ces décrets n'ont pas généré un droit opposable.

    On peut bien alors les retirer ou les abroger.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (21:27 PM)
    Il a parfaitement raison et je me demande pourquoi le Premier ministre qui avait déjà été nommé la veille n'a pas contresigné ces décrets. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (21:37 PM)
    Certains commentaires de ces taloubés de pastef !!! Nji est-ce que nite laniou ?
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2024 (23:28 PM)
    Bon sujet pour les étudiants de droit : le président de la République peut-il nommer ou revenir sur la nomination de magistrats sans réunion du Conseil Supérieur de la Magistrature. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Amadou

    En Mai, 2024 (13:59 PM)
    Mr Deme!

    Le president  a-il le droit d'annuler des decrets?

    La reponse est OUI legalment et constitutionellement

    Alors S.E  Diomaye a agit legalment  et ca engendre des consequences

    Pas de retrait de nomination soyons coherent et..........

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Moom

    En Mai, 2024 (18:25 PM)
    Le peuple n'a pas besoin de palabrer jour et nuit et c'est ce que fait ce nouveau régime. Le peuple les promesses de campagne surtout la diminution du coût de la vie. On commence à se demander est-ce que le peuple a fait un bon choix ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Fd

    En Mai, 2024 (21:13 PM)
    Etat de droit était oú lorsque macky sale sall emprisonnait 3000 jeunes sans raison valables et des mineurs de 13and dans les prisons des adultes. Cest magistrons étaient oú, ils étaient pas au courant Nagekheu ba dé.
    Top Banner
    Auteur

    Torodo

    En Mai, 2024 (05:57 AM)
    Pourquoi se Jouer de la conscience des sénégalais. Il nous dit comment on nomme mais pas comment on dégomme. Il y a pas encore de nouvelles nominations donc allons pas vite en besogne et chercher des noises la ou il y en a pas. Pour remettre en place un bras déboîté il faut le remettre à l endroit avant de prescrire des antalgiques. Wa salam
    {comment_ads}
    Auteur

    Sénégal Seu Kanam

    En Mai, 2024 (14:13 PM)
    Jub jubal jubantii

    SEM Bassirou Diomaye Faye dina defar deuk bi bamou jub té nattt
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (15:19 PM)
    Moi c'est le silence de Birahim SECK et Alioune Tine qui m'intrigue. Ce sont les premiers qui critiquaient l'absence  de liberté des magistrats et l'ingérence du pouvoir exécutif sur le judiciaire. Mais la, bouche cousue.
    {comment_ads}
    Auteur

    Doudou

    En Mai, 2024 (09:11 AM)
    Les magistrats  sont  des  fonctionnaires  comme les autres. Les nominations de Macky étaient dépourvues d éthique ; il fallait les annuler et c est fait ! Si les nominations ne sont pas contents  qu ils se pourpoint devant la justice.  Des gens qui ont manipulé le droit il n y a pas deux mois, empêchant celui que  les sénégalais voulaient  élire de se présenter et tu nous parles de formalités, de parallélisme ! Doule waay !
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email