Mardi 17 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Justice

Bébé volé à Touba : Moumy Diaw prend un mois ferme

Single Post
Bébé volé à Touba : Moumy Diaw prend un mois ferme

L'affaire du bébé volé dans une clinique privée dans la cité religieuse de Touba vient de connaître son épilogue, ce jeudi, devant le tribunal des flagrants délits de Diourbel. L'accusée, Moumy Diaw, âgée de 30 ans, a reconnu les faits, non sans expliquer dans les moindres détails son modus operandi.

"Le jour des faits, j'étais allée à la clinique pour me faire consulter parce que je souffrais de maux de ventre. Aors que j'étais assise devant une des chambres, j'ai aperçu une dame qui dormait à poings fermés. Je jure que j'ignore toujours ce qui m'a poussée à aller enfiler la blouse d'une sage-femme et d'aller prendre le nouveau-né", a expliqué Moumy Diaw.

Dans sa narration des faits, Moumy a indiqué avoir déjà été mariée une première fois, avec son premier époux qui lui donnera trois enfants. Mais avec son actuel époux, Cheikh Touré, elle n'a pas encore eu d'enfant. Pour elle, c'est pour cela que sa coépouse et ses beaux-parents, s'acharnaient quotidiennement sur sa personne.

Quand son avocat, Me Khassimou Touré revient sur sa "bonne moralité", Moumy Diaw fond en larmes à la barre. Ses parents et proches laissent eux-aussi, couler des larmes, plongeant ainsi la salle dans une bien triste atmosphère.

Pour sa part, le procureur Moussa Gueye selon qui tous les éléments du dossier attestent de la culpabilité de l'accusée qui a elle-même avoué son crime, a requis deux ans dont six mois ferme contre Moumy Diaw.

Une peine trop sévère aux yeux de Me Khassimou Touré d'après qui Moumy Diaw est victime d'un lynchage médiatique avec la presse qui a fait de cette affaire ses choux gras. Me Touré a sollicité une extrême clémence du tribunal pour permettre à Moumy Diaw, abandonnée par son mari depuis que cette affaire a éclaté, de pouvoir se réinsérer dans la société.

Délibérant séance tenante, le Président Mbaye Diop a prononcé le verdict. C'est ainsi que Moumy Diaw a finalement écopé de deux ans dont un mois ferme. Signalons que la partie civile s'est désistée dans ce dossier.

Article_similaires

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (12:28 PM)
    Merci Monsieur un super bon jugement car nombreuses sont les femmes au Sénégal qui sont harceler quotidiennement par la belle famille et les voisins et amis sur le pourquoi ils n'ont pas encore d'enfants , socialement c'est très très pesant et si tu n'est pas forte tu commets l'irréparable…



    Au Sénégal dés que reste sans enfants au bout d'une année de mariage hop tout le monde s'en mêle avec des interrogations du genre "wa yéne lou khéw?" ils ne se rendent meme pas compte du chagrin qu'ils infligent a ses couples!

    C'est dieu qui donne un enfant à toutes les femmes dans cette situation : Persévérer et Soyez Patientes! Et aux hommes soutenez vos femmes en faisant également des test médicaux au lieu de se dire "ecoute moi j'ai déjà des enfants avec ma première ou des conneries d'autres genres!
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2018 (12:40 PM)
      bilaye tu as tout dit, la pression sociale est d'une rare violence au sénégal. fi kou ame yalla la maye, kou gnak mola kaye. ngoorè mayèwoul dome, dome appeu leu tè ci sounou borom lay diouguè.
      il faut que les femmes soit forte et qu'elle refuse de porter toute seul le poids de l'infertilitè. djiguène kessè meunoul may bopam dome, il faut être deux pour faire des enfants. mais il n'y a que la femme qui supporte toute la pression pourquoi?????
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2018 (12:43 PM)
      merci très bonne réflexion imagine le calvaire que vivent ces femmes dont les maris finissent souvent par prendre une seconde épouse qui leur donne des enfants et après tout le monde finit par narguer la première
  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (12:55 PM)
    planing familial=infertilité





    sil veulent reduire la population noir africaine par tout moyen(vaccin empoisonné sida ebola eau de caca de bill gate etc...)



    et le pire c'est que sa marche :xaxataay:  :xaxataay:  :xaxataay: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (13:00 PM)
    Est ce une raison de voler le fruit de neuf mois de douleur, de maladie, de stress, et tout ce qui va avec? La pression sociale est certe pesante, dure d'y faire face, mais elle a dejà eu 3 enfants. S'est elle mit à la place de cette jeune maman à qui a porté son bébé avec amour pendant 9 mois, et qui se réveille sans le voir? Tu ne feras pas a autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse. La sanction devait etre lourde, pour toutes celles qui seront tentées de le faire. Il ya des bébés volés qu'on ne retouvent jamais, leur parents n'en font jamais le deuil et continuent de les voir auprès de tout enfant qui auraient leur age, a -t -on pensé a eux?

    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2018 (13:51 PM)
      non ce n'est pas une raison de voler un enfant d'autrui c condamnable! seulement le contexte de cette dame est particulier, nous savons qu'il ne faut pas encourager ses pratiques. ce jugement nous offre l'opportunité de nous interroger sur les tares de notre société.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (13:01 PM)
    je ne me marierai jamais je men fous de la pression de la societe faut pas etre un esclave de la societe :contaan:  :thumbs_up: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (13:01 PM)
    Excellente decision du Juge. Juger, ce n'est pas juste appliquer la loi; c'est aussi entendre la voie du coeur et surtout comprendre les mecanismes de la societe qui poussent des femmes a agir de la sorte.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (13:07 PM)
    Auteur

    Xalas

    En Septembre, 2018 (14:43 PM)
    l 'Obsession d'avoir un enfant coute que coute pousse la personne a commettre un fait regrettable comme Momy DIAW. C'est dommage dieu merci du courage Madame dina bakh. Je sais qu'au moment des faits, elle n 'etait pas lucide , car elle etait sous l'emprise de l'obsession qui doit etre assimilée à la demence.

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (15:32 PM)
    société bi mo con amo diabar crime le,amo djeukeur crime le ,amo dom crime le ;on te marginalise on te manque de respect sans chercher le pourquoi franchement c est dur
    Auteur

    Yatt

    En Septembre, 2018 (16:45 PM)
    Voilà la teneur de mon post du 23/03/2018 à propos de l’article de SENEWEB « Rapts d'enfants : Un homme arrêté avec 2 garçons dans un bus »

    « Ce phénomène récurrent, des rapts et sacrifices humains, constaté depuis des décennies avec des pointes d’accélération depuis 2000, est caractérisé par les faits suivants :

    1. Il est cyclique et circonstanciel (élections présidentielles, compétitions à grosse publicité, grandes affaires judiciaires…)

    2. Des gens sont parfois arrêtés à grands renfort de publicité

    3. Il n’y a aucun retour d’information sur la suite judiciaire sauf parfois à caractériser les auteurs de déments, s’ils ne disparaissent pas tout simplement – comme le marabout Kanté qui a tué et démembré la dame Fama sur la corniche qui et qui n’a jamais été retrouvé. Et, suprême scandale, le mari de la victime ainsi que ses parents et voisins ont fait l’objet de pressions sévères de la part des enquêteurs - (s’il y a ici quelqu’un qui peut nous citer des cas de condamnation, il nous rassurerait).

    4. Les services de sécurité semblent avoir d’autres priorités sécuritaires (cas du taximan sauvagement agressé qui, tout ensanglanté a tambouriné à la porte de la Brigade de Hann sans aucune réponse – à ce propos, la hiérarchie a-t-elle instruit une enquête pour expliquer l’abandon de cette brigade par les gendarmes - ?

    C’est comme si on cherchait incidemment à pousser les citoyens à se faire justice eux-mêmes et ainsi faire peser un risque mortel à tout accompagnant d’enfant. »

    Pourtant, lorsqu’une pauvre artiste a traité le Président de la République de « Ounk politique », tous les services spécialisés de l’appareil judiciaire ont été mis en branle, le procureur autosaisi, les trolls lâchés dans les réseaux sociaux, les cellules dégagées par l’administration pénitentiaire ….

    Donc un mois ferme (c’est-à-dire déjà libre) pour le rapt d’un bébé sous prétexte que la kidnappeuse est « sous pression familiale pour infertilité » alors que, paradoxalement elle a eu de son premier mariage non pas 1 ou 2 mais 3 enfants !!!

    Le bébé était pour loe rite sacrificiel qui ?

    Le soupcon d’impunité est encore conforté par l’unanimité d’approbation des 13 post qui se sont succédés pour faire accepter l’inacceptable !!!!  :jaaxle:  :jaaxle:  :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (18:18 PM)
    C'est pas Cher payer um mois on aura tout vu elle doit avoir des protections rapprochées

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR