Vendredi 14 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

CREI: la belle soeur de Tahibou Ndiaye à la barre

Single Post
CREI: la belle soeur de Tahibou Ndiaye à la barre
Le procès de l’ancien directeur du cadastre, Tahibou Ndiaye, s'est poursuivi, jeudi, deux semaines après son ouverture avec la comparution des témoins, a constaté l’APS.

Après son ami Mor Ndiaye, le patron de la société automobile EMG, le député Demba Diop dit Diop Sy, la belle sœur de Tahibou, Nékhane Ndiongue a comparu à la barre.


Nékhane Ndiongue est par ailleurs épouse du défunt ami de Tahibou Ndiaye, Cheikh Thiam dont les filles Ndéye Rokhaya Thiam et Mame Fatou Thiam sont prévenues de complicité d’enrichissement illicite avec l’ancien directeur du cadastre, dans cette affaire.


Interrogée sur la maison de Sicap Mermoz, les deux maisons de ses filles et les baux attribués à celles-ci, Nékhane Ndiongue a souligné que ‘’Tahibou Ndiaye s’entretenait avec (elle) sur tout ce qu’il devait faire pour l’héritage de (ses) enfants’’.


‘’Avant son décès en 1994, mon mari très malade a confié 45 millions de francs CFA à son ami Tahibou Ndiaye. C’était devant moi. Cet argent devait servir à construire la parcelle qu’il avait laissée pour les enfants’’ a-t-elle expliqué.


A la question de savoir comment sa famille était entretenue au décès de son mari, elle a indiqué que ‘’ feu Cheikhou Thiam nous avait confiés à son ami Tahibou Ndiaye qui s’occupait de nous comme correctement''.


‘’Mon défunt mari travaillait au cadastre mais il ne m’a jamais donné de terrain à mes parents. Je pense qu’il s’est acquitté des dernières volontés de celui-ci’’, a-t-elle ajouté.


Répondant à la question du procureur spécial sur les baux octroyés par Tahibou Ndiaye aux filles qui vivaient avec lui, le témoin a dit qu'elles ''lui ont demandé et ils leur a offert des terrains''.


Dans ce sillage, Tahibou Ndiaye a rétorqué que ‘’les deux immeubles et la maison de Mermoz constituent l’actif successoral de feu Cheikhou Thiam mais c’est parce qu’elles ont manifesté le vœu de bénéficier d’un terrain que je les ai assistées pour que Ndéye Rokhaya Thiam, Mame Fatou Thiam et Aminata Thiam obtiennent des baux’’.


''Pourquoi pas des baux à vos enfants biologiques ?'', demande le procureur. Tahibou Ndiaye répond : ‘’ c’est parce que tous mes biens leur appartiennent, j’ai prévu de faire une division en appartements à tous mes enfants. Donc je n’ai pas besoins de leur donner des terrains en plus’’.


Tahibou Ndiaye, inspecteur des impôts et domaines et ancien directeur du cadastre jusqu’en 2012, est poursuivi pour enrichissement illicite à hauteur de 3, 4 milliards de francs CFA. 


Ses filles adoptives Ndéye Rokhaya Thiam et Mame Fatou Thiam de même que son épouse, Ndéye Aby Ndiongue, sont prévenues de complicité.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email