Vendredi 14 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Justice

Guy, Adama, Madère, Kémi…: Sénégal, terre anti-activistes

Single Post
Activistes au Sénégal

Sale temps pour les activistes sénégalais. Ils sont nombreux à être mis aux arrêts, ces dernières années, sur le territoire sénégalais. Effet, après l’affaire Assane Diouf, expatrié sous le coup d’une demande d’extradition d’Interpol, les polémistes font l’objet d’arrestation tous azimuts, sous le régime de Macky Sall.

La dernière en date est celle du journaliste, Adama Gaye, connu pour ses écrits virulents contre le régime du Président de Macky Sall. Gaye, entendu dans la journée du lundi 29 juillet, est finalement déféré au parquet, ce mardi 30 juillet. Le journaliste et activiste est poursuivi pour «diffusion des écrits contraires aux bonnes meurs» et «offense au chef de l’Etat» deux délits punis respectivement par les articles par 256 et 80 du Code pénal.

Deux ‘’Frapp’’ à Rebeuss

Cette arrestation est survenue quelques semaines seulement après le placement sous mandat de dépôt, le 19 juillet dernier, de Guy Marius Sagna, membre du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp). Selon ses avocats, Sagna est poursuivi pour ‘’fausse alerte au terrorisme’’.

Son interpellation fait suite à la publication d’un communiqué par ‘’Frapp France dégage’’ intitulé «la France prépare un attentat terroriste», sanctionnant un point de presse organisé, relatif à la présence militaire française que le collectif estime liée à l’augmentation des actes de terrorisme. Le collectif accusait ainsi la France de «préparer psychologiquement les populations à vivre avec l’idée de menace terroriste». Mais, c’est sans la présence de Guy Marius Sagna en personne qui, selon ses collègues, n’était même pas présent lors de la conférence de presse.

Malgré la forte pression menée par les politiques et organisations de la société civile, il a rejoint son camarade Lamine Guèye Ndiaye, arrêté le 11 juin 2019, alors que Frapp annonçait le dépôt d’une plainte contre Aliou Sall et Franck Timis à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Ce membre du mouvement anti-impérialisme a été interpellé par la Brigade de la cybercriminalité.

Il lui est reproché la diffusion de données informatiques (des caricatures de Aliou Sall et Macky Sall), atteinte à la réputation d’une personne physique en l’occurrence Aliou Sall et Macky Sall et échanges avec Leuz Galsen, un caricaturiste recherché d’ailleurs lui aussi par la brigade de la cybercriminalité.

Kémi Séba expulsé pour ses «Chichi»

Mais, de toutes ces arrestations, celle de l’activiste franco-Béninois Kémi Séba a plus pris en haleine les Sénégalais. Ce dernier, reproché d’avoir brûlé un billet de 5 000 francs CFA lors d’une manifestation contre la Françafrique, tenue le 19 août 2017, dans la capitale sénégalaise, a été finalement acquitté par un tribunal de Dakar.

Mais, un mois plus tard, le polémiste fera l’objet d’une décision d’expulsion du Sénégal pour ‘’menace grave pour l’ordre public’’. «Le gouvernement de la République du Sénégal a prononcé une mesure d’expulsion du territoire national sénégalais à l’encontre du ressortissant franco-béninois Stélio Gilles Robert Capo Chichi, alias Kémi Séba», dont la «présence sur le territoire national constitue une menace grave pour l’ordre public», avait déclaré le ministre de l’Intérieur, dans un communiqué transmis à la pesse. Et, d’après le même texte, «son expulsion a été prononcée pour devenir immédiatement exécutoire. Il sera mis en route, ce jour, vers son lieu de provenance», sans précision sur le pays.

Madère ‘’américain’’ cueilli à Kaolack

Le 24 août 2017, un autre activiste est mis aux arrêts. Il s’agit de Madère Fall, bloggeur sénégalais résidant aux Etats-Unis, très actif sur la toile avec ses post contre le régime de Macky Sall. Fall «américain» a été interpellé à Kaolack par des éléments de la Section Recherche de la Gendarmerie nationale et emmené manu militari à Dakar, suite à une plainte de Senico. Chose curieuse dans cette affaire, c’est qu’il s’agit d’une affaire privée et la procédure voudrait qu’il réponde directement devant un tribunal dans le cadre d’une citation directe.

Basé de l’autre côté de l’Atlantique depuis 17 ans, il entretenait en dehors de son travail un blog dans lequel il traite l’actualité politique de son pays d’origine. En vacances chez sa famille à Kasnack, dans la capitale du Saloum, depuis deux mois, Madère Fall a remis l’ouvrage sur le métier en tirant à tout va sur la versatilité de la classe politique, l’insalubrité de Kaolack et, il y a quelques semaines, sur la qualité douteuse d’un produit alimentaire d’une unité industrielle de la place. Senico, en l’occurrence, est à l’origine de la plainte.


liiiiiiiaffaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    Biron

    En Juillet, 2019 (15:15 PM)
    J"ai honte pour mon pays
  2. Auteur

    Galsene

    En Juillet, 2019 (15:19 PM)
    Kemi c est different on l avait acceuilli en mode téranga "mouy yéwi beuy"!!! Guy est un freedom fighter quant à Adama gaye c est un "makk bou réw" mentir de la sorte c est honteux et Adama y aura que la honte qui te suivra.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2019 (22:46 PM)
      tous ces gens que tu viens de citer, macky fait pire qu’eux. ils ne t’ont rien fait, alors que macky a volé des milliards à toi et à ton peuple. tu critiques des activistes qui ne te concernent pas, mais tu fermes ta gueule sur ceux qui t’enfoncent dans la misère. des gens comme toi, méritent macky comme président.
    Auteur

    Kalkulart

    En Juillet, 2019 (15:42 PM)
    LE terme activiste a été créé pour masquer la réalité. Les termes en "ISTE" sont en general péjorative.

    Ces gens dont vous citez les noms sont plus proche du domaine perturbateur de l'ordre public.

    Si un citoyen veut faire valoir ses idées, il peut en toute liberté user des voies et moyens que le droit deleur peays les permet d'user.

    L'activisme n'est rien d'autre qu'une forme de nihilisme,

    Si vous avez des idées portez haut l'étendard et non pas bander vos muscles, sinon allez dans l'arene de lutte
    Auteur

    Activiste

    En Juillet, 2019 (16:20 PM)
    Et toi tu n'est pas entrain d'insulter?
    Auteur

    Setloul

    En Juillet, 2019 (16:40 PM)
    Pendant ce temps l' etat protege les organisations pro LGBT.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (17:23 PM)
    Reeww bakhoul magg bou yarouwoul rek gnou delloko Khale lapaliko
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2019 (22:48 PM)
      les plus reww sont ceux qui volent l’argent du peuple, pas ceux qui ne font que bavarder. dof nga torop
    Auteur

    Alba

    En Juillet, 2019 (17:30 PM)
    Il faut bien regarder de plus prêt tous ces gens qui s activent dans ce pays.

    Il est très facile de déstabiliser un pays qui se dit démocratique,ouvert,surtout en Afrique.

    La liberté d expression est encadrée et il ne faut surtout pas tomber dans le piège de ceux qui veulent en faire une excuse pour régler leur compte.

    Mon oncle Gaye est un journaliste,un homme d affaire et un intermédiaire dans des négociations de contracts pétroliers ou miniers pour le compte de pays et compagnies étrangères .Il est présent dans bon nombre de conférences ou rencontres pour démarcher les investisseurs.

    S il n obtient pas ce qu il veut,qu il ne se transforme pas en activiste ou journaliste.Faut bien faire la part des choses et assumer ses propos et positions .

    Encore une fois,demandez vous bien à qui profite l argent de la drogue dans nos pays,et qui finance certains de tous bords.

    Ils sont TOUS là les bras financiers,tous là à chercher à peser sur nos dirigeants et futurs dirigeants .

    Attention.

    Auteur

    En Juillet, 2019 (17:51 PM)
    A BAS LA FRANCE
    Auteur

    Pa

    En Juillet, 2019 (18:41 PM)
    moi je crains une dérive vers la dictature pendant que des gens cités dans des scandales grossiers se montrent intouchables voire arrogants, des sénégalais qui ont le devoir de s'exprimer sur la gestion de la chose publique sont maltraités. attention aux cumuls de rancœurs qui pourraient déboucher sur un dégout total du peuple vis a vis des politiciens comme à l'image du défunt régime d'Abdou diouf. par ailleurs aucun régime n'est éternel et demain tous ceux qui ont été cités rendront forcément des comptes. je ne l'ai jamais souhaité au sénégal où je considère tout le monde comme parents. de nos jours nous suivons les révélations sur yaya diamé. demain ça sera le tour de certains dirigeants sénégalais actuels. de grâce restons sénégalais et unis pour le meilleur et pour le pire car nous n'avons que notre pays qui nous est très cher.
    Auteur

    Pa

    En Juillet, 2019 (18:41 PM)
    moi je crains une dérive vers la dictature pendant que des gens cités dans des scandales grossiers se montrent intouchables voire arrogants, des sénégalais qui ont le devoir de s'exprimer sur la gestion de la chose publique sont maltraités. attention aux cumuls de rancœurs qui pourraient déboucher sur un dégout total du peuple vis a vis des politiciens comme à l'image du défunt régime d'Abdou diouf. par ailleurs aucun régime n'est éternel et demain tous ceux qui ont été cités rendront forcément des comptes. je ne l'ai jamais souhaité au sénégal où je considère tout le monde comme parents. de nos jours nous suivons les révélations sur yaya diamé. demain ça sera le tour de certains dirigeants sénégalais actuels. de grâce restons sénégalais et unis pour le meilleur et pour le pire car nous n'avons que notre pays qui nous est très cher.
    Auteur

    Pa

    En Juillet, 2019 (18:41 PM)
    moi je crains une dérive vers la dictature pendant que des gens cités dans des scandales grossiers se montrent intouchables voire arrogants, des sénégalais qui ont le devoir de s'exprimer sur la gestion de la chose publique sont maltraités. attention aux cumuls de rancœurs qui pourraient déboucher sur un dégout total du peuple vis a vis des politiciens comme à l'image du défunt régime d'Abdou diouf. par ailleurs aucun régime n'est éternel et demain tous ceux qui ont été cités rendront forcément des comptes. je ne l'ai jamais souhaité au sénégal où je considère tout le monde comme parents. de nos jours nous suivons les révélations sur yaya diamé. demain ça sera le tour de certains dirigeants sénégalais actuels. de grâce restons sénégalais et unis pour le meilleur et pour le pire car nous n'avons que notre pays qui nous est très cher.
    Auteur

    Pa

    En Juillet, 2019 (18:41 PM)
    moi je crains une dérive vers la dictature pendant que des gens cités dans des scandales grossiers se montrent intouchables voire arrogants, des sénégalais qui ont le devoir de s'exprimer sur la gestion de la chose publique sont maltraités. attention aux cumuls de rancœurs qui pourraient déboucher sur un dégout total du peuple vis a vis des politiciens comme à l'image du défunt régime d'Abdou diouf. par ailleurs aucun régime n'est éternel et demain tous ceux qui ont été cités rendront forcément des comptes. je ne l'ai jamais souhaité au sénégal où je considère tout le monde comme parents. de nos jours nous suivons les révélations sur yaya diamé. demain ça sera le tour de certains dirigeants sénégalais actuels. de grâce restons sénégalais et unis pour le meilleur et pour le pire car nous n'avons que notre pays qui nous est très cher.
    Auteur

    Pa

    En Juillet, 2019 (18:41 PM)
    moi je crains une dérive vers la dictature pendant que des gens cités dans des scandales grossiers se montrent intouchables voire arrogants, des sénégalais qui ont le devoir de s'exprimer sur la gestion de la chose publique sont maltraités. attention aux cumuls de rancœurs qui pourraient déboucher sur un dégout total du peuple vis a vis des politiciens comme à l'image du défunt régime d'Abdou diouf. par ailleurs aucun régime n'est éternel et demain tous ceux qui ont été cités rendront forcément des comptes. je ne l'ai jamais souhaité au sénégal où je considère tout le monde comme parents. de nos jours nous suivons les révélations sur yaya diamé. demain ça sera le tour de certains dirigeants sénégalais actuels. de grâce restons sénégalais et unis pour le meilleur et pour le pire car nous n'avons que notre pays qui nous est très cher.
    Auteur

    Pa

    En Juillet, 2019 (18:41 PM)
    moi je crains une dérive vers la dictature pendant que des gens cités dans des scandales grossiers se montrent intouchables voire arrogants, des sénégalais qui ont le devoir de s'exprimer sur la gestion de la chose publique sont maltraités. attention aux cumuls de rancœurs qui pourraient déboucher sur un dégout total du peuple vis a vis des politiciens comme à l'image du défunt régime d'Abdou diouf. par ailleurs aucun régime n'est éternel et demain tous ceux qui ont été cités rendront forcément des comptes. je ne l'ai jamais souhaité au sénégal où je considère tout le monde comme parents. de nos jours nous suivons les révélations sur yaya diamé. demain ça sera le tour de certains dirigeants sénégalais actuels. de grâce restons sénégalais et unis pour le meilleur et pour le pire car nous n'avons que notre pays qui nous est très cher.
    Auteur

    Pa

    En Juillet, 2019 (18:41 PM)
    moi je crains une dérive vers la dictature pendant que des gens cités dans des scandales grossiers se montrent intouchables voire arrogants, des sénégalais qui ont le devoir de s'exprimer sur la gestion de la chose publique sont maltraités. attention aux cumuls de rancœurs qui pourraient déboucher sur un dégout total du peuple vis a vis des politiciens comme à l'image du défunt régime d'Abdou diouf. par ailleurs aucun régime n'est éternel et demain tous ceux qui ont été cités rendront forcément des comptes. je ne l'ai jamais souhaité au sénégal où je considère tout le monde comme parents. de nos jours nous suivons les révélations sur yaya diamé. demain ça sera le tour de certains dirigeants sénégalais actuels. de grâce restons sénégalais et unis pour le meilleur et pour le pire car nous n'avons que notre pays qui nous est très cher.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (18:53 PM)
    citer quelqu'un sans preuves ne suffit pas de l'envoyer en prison. Tous ces soient disant activistes sont des politiciens encagoulés qui ont soutenus ouvertement Sonko. ils doivent enlever leurs masques et descendre dans l'arène politique. Mais recevoir des financements d'ONG occidentales pour s'attaquer aux gens. en tout cas l'activiste qui insulte un proche ou un membre de ma famille,j vais faire sa peau. ils insultent tout le monde après on nous dit c'est un activiste.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (19:09 PM)
    En fait, dans ce pays, nous sommes tous en sursis alors en liberté provisoire.
    • Auteur

      Bus

      En Juillet, 2019 (19:27 PM)
      non ce sont les insulteurs tous ceux qui ont pour agenda de mettre le feu dans ce pays qui sont en sursis
    • Auteur

      Bus

      En Juillet, 2019 (19:27 PM)
      non ce sont les insulteurs tous ceux qui ont pour agenda de mettre le feu dans ce pays qui sont en sursis
    Auteur

    Oun

    En Juillet, 2019 (21:06 PM)
    Je me demande ou va le Senegal? Nous avons nos valeurs a preserver c'est a dire le respect de son prochain. Quand nous confondons eclairer l'opinion publique et mettre le secret professionnel a la disposition du public- Democratie a l'anarchie c'est a dire ceux a qui on tend les micros ou hommes politiques sont exempts de toutes poursuites.
    Auteur

    En Juillet, 2019 (22:37 PM)
    C'EST BIEN FAIT POUR EUX ILS RECOIVENT DE L'ARGENT DE L'EXTERIEUR POUR

    FAIRE LA MERDE ICI

    KEMI SEBA POURQUOI IL N'EST PAS ALLEZ AU BENIN ALORS QUE BENIN A LE CFA IL N'A QU'A COMMENCER CHEZ LUI D'ABORD
    Auteur

    En Juillet, 2019 (00:44 AM)
    Tenir des bons propos est un signe de bonnes moeurs ; tenir des mauvais propos est un signe d'habitudes vicieuses.

    Adama Gaye, Thierno Alassane Sall, Abdoul M'baye n'ont jamais été patriotes défenseurs des intérêts du peuple, ils se battent pour leurs propres intérêts. Ce sont des simples courtiers, habitués à prendre des commissions en travaillant pour des entreprises étrangères. C'est parce que Macky les a sevrés qu'ils mènent depuis des années une campagne systématique de dénigrement et de diffamation pour le diaboliser. Thierno Alassane Sall Abdoul M'baye et Sonko sont la cinquième colonne de certaines compagnies pétrolières qui veulent faire du chantage dans ce pays pour obtenir des facilités que Macky leur a justement refusé. Ouvrez les yeux Sénégalais pour ne pas mourir idiots !!! A qui fera t on croire que BP l'une des plus grandes Major pétrolière du monde parfaitement au fait des sanctions qu'elle encourt en cas de corruption ou d'association avec des personnes physiques ou morales convaincues de corruption puisse verser 10milliards de dollars pour l'achat des actifs de Timis, alors que l'opération est tout à légale et courante dans l'exploitation pétrolière? La bande des quatre lascars de l'opposition commanditaire du reportage de BBC Afrique commence à comprendre que le peuple sénégalais est intelligent et mature et ne laissera pas manipuler par des aigris assoiffés de pouvoir qui veulent salir la réputation du Sénégal pour parvenir à leurs fins.
    Auteur

    Dic

    En Février, 2020 (20:15 PM)
    Le Sénégal est devenu une terre de dictature.Ils veulent museler tous les démocrates.Mais attention votre pourra venir et il faut faire très attention car votre pouvoir finira un jour et seul le pouvoir de Dieu qui est éternel.Wasalam

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email