Mercredi 18 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Justice

Les minutes du procès Khalifa Sall

Single Post
Les minutes du procès Khalifa Sall

La deuxième journée du procès de Khalifa Sall et Cie s'est achevée ce mercredi à 18 heures. L'audience reprendra ce jeudi à partir de 9 heures. Les débats ont porté sur la recevabilité des constitutions de l'État et de la Ville de Dakar. Retour sur une journée riche en empoignades entre avocats.

JOUTES "Les nullards, les maquisards"
Me El Hadji Diouf, avocat de la défense, s'est complètement défoulé sur ses adversaires dans le procès de Khalifa Sall et Cie. "Nous avons une partie civile clandestine, s'emporte-t-il. On entre dans la clandestinité comme on entre dans le maquis comme en Casamance. Vous êtes des usurpateurs. Des maquisards. Quand on veut violer la loi, on rejette la ville, on l'enterre et on vient la remplacer. Une loi qui prévoit la personnalité juridique, l'autonomie financière, ce n'est pas leur problème."

Des propos qui ont fait sortir de leurs gonds Me Baboucar Cissé, avocat de l'État. Qui s'insurge : "Je suis sidéré par ce que j'ai entendu de mes confrères qui, à mon avis, n'ont pas leur place dans ce prétoire. C'est désolant. Un de mes confrères nous a traités de maquisards, de nullards. Je pense que quand on parle de maquisards et de nullards, on doit trier ceux à qui sont adressés ces propos. Mais ce mot est injurieux. Je tenais à le relever. Et je vais le relever à nouveau."

ÉCART Un Procureur ne doit pas dire ça
Le procureur de la République a peut-être regretté de s'être laissé aller à une blague au cours du procès de Khalifa Sall. Surfant sur l'accusation portée contre lui selon laquelle il tiendrait coûte que coûte à couper des têtes, Serigne Bassirou Guèye a dit : "Je préfère ma tête rasée à la sienne (celle de Khalifa Sall). Moi je me rase d'ailleurs la tête chaque matin."

"Ce n'est pas respectueux de votre part, devant cette salle d'audience, de faire l'apologie des têtes rasées, s'est insurgée Ndèye Fatou Touré, avocate de la défense. J'ai été très affectée. Nous sommes là pour une affaire très sérieuse. Nous sommes devant un dossier très sérieux."

LANGAGE Les gros mots qui ont choqué le juge Lamotte
À Me Samba Bitèye, avocat de l'État, qui a lancé contre Khalifa Sall une pique acerbe, Me Amadou Sall a répliqué à la mesure de la charge.

"Cin bu fexul benul, yax ba fa nekon da nuka fay feek (littéralement, "une marmite intacte ne perd pas l'os qu'elle contient")", a lancé le premier.

Le second, des heures plus tard, de répondre : "Cin bu fexul benul, gaat ga lak lakalee yax ba fa nekone ("littéralement, la marmite ne bout pas, c'est son derrière qui a cramé. Emportant le bout de l'os qu'elle contenait")."

Cette réplique a poussé le président de l'audience, Malick Lamotte, à faire un rappel à l'ordre à Me Sall : "C'est des propos inappropriés. Je ne souhaiterais pas qu'on utilise certaines expressions dans une salle d'audience."

ENJEU "Si la justice ne rassure pas les Sénégalais…"
Avec le procès de Khalifa Sall et Cie, la justice sénégalaise a mis sur la balance sa crédibilité. C'est la conviction de l'un des avocats du maire de Dakar, Me Amadou Sall, qui l'a clamée à 15 heures à la reprise de l'audience suspendue deux heures plus tôt.

"Les Sénégalais ne nous observent pas, ils nous auscultent. Si la justice ne rassure pas les Sénégalais, ils ne croiront plus à la démocratie, ils croiront à la révolution. Ce sera alors le combat à mort. Et personne n'y échappe. Qu'on nous montre que Khalifa Sall n'est pas là parce qu'il aspire à se présenter aux élections."

ME AMADOU SALL Pourquoi l'Agent judiciaire de l'État est "un intrus"
Prenant la parole après la reprise du procès de Khalifa Sall et Cie, à 15 heures, Me Amadou Sall, qui défend le maire de Dakar, a martelé que l'Agent judiciaire de l'État n'a pas à se constituer dans cette affaire. "Ce n'est pas le fait de la loi mais par le décret, signale-t-il. Si nous étions en procédure civile, cela se ferait, mais nous n'y sommes pas. Nous sommes dans une affaire pénale."

PAUSE L'audience suspendue jusqu'à 15 h
Le procès de Khalifa Sall et Cie, qui se déroule depuis hier, a été suspendu ce mercredi à 13 heures. L'audience reprendra à 15 heures.

Hier comme aujourd'hui, les débats ont porté essentiellement sur la recevabilité de la constitution de la Ville de Dakar et de celle de l'Agent judiciaire de l'État.

CONSTITUTION Le procureur admet l'État et écarte la Ville de Dakar
Sans surprise, le procureur de la République a rejeté la constitution comme partie civile de la Ville de Dakar et admet celle de l'État du Sénégal à travers l'Agent judiciaire de l'État (Aje). "L'Agent judiciaire de l'État doit être là", a tonné Serigne Bassirou Guèye. Qui martèle : "L'État est donc en droit de se constituer partie civile."

À la suite du chef du parquet, l'Aje, Antoine Diome, a déclaré : "Nous ne pouvons pas contester la personnalité juridique de la Ville de Dakar. Il est clair qu'en ce qui concerne les détournements de deniers publics, c'est l'Aje qui est compétent. Ne pas comprendre la compétence transversale de l'Aje, c'est faire une lecture parcellaire des seules dispositions contenues dans les textes."

Article_similaires

18 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (13:08 PM)
    Pas de surprise avec Serigne Bassirou gueye, Avec lui au moins on sait a quoi s'en tenir
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (18:10 PM)
      j'espère que malick lamotte président du tribunal correctionnel, saura être le plus grand héro de l'histoire du sénégal qui dira non! à un président de la république même s'il doit momentanément sacrifier son poste et sa carrière.

      j'espère vraiment de toutes mes forces que malick lamotte va acquitter khalifa sall et briser ce complot d'état piloté par celui qui veut tout faire pour un second mandat sans bilan positif.

      dans ce cas, l'histoire africaine retiendra que malick lamotte sera le précurseur, le pionnier de la séparation des pouvoirs et de la fin de la dictature en afrique.

      croisons les doigts, prions et retenons notre souffle

      miraks
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (18:30 PM)
      a force de se raser chaque matin la tete on risque de devenir chauve on ne peut pas exclure la mairie de dakar dans cette affaire yen fou guen dianguéé non doy na war proces contre les wolofs
  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (14:32 PM)
    seneweb vous êtes sérieux la



    Dans un procès, il y a des parties, la défense la défense
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (15:22 PM)
    seneweb ne merite pas de participer,à cette manipulation en citant wade
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (15:30 PM)
    comme avec le cas karim,Maky a déja condamné khjalifa le verdict est deja dans la poche du juge . Le reste c est une moise en forme theatrale destinée à la consommation des cons
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (15:30 PM)
    Pas Wade, il pose un problème de culture , ce débat difficile que nous avons du mal à aborder sans heurter et voire provoquer des replis sur nous mêmes .

    Et y à regarder de près le wax wahet n'est admis nulle part , donc n'enflammons pas et regardons - nous dans un miroir et prenons ce qui a mieux dans toutes les cultures pour marcher fraternellement car il est aussi prouvé que les micro états sont des morts nés ..
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (15:36 PM)
    Il me semble que le procureur n'a jamais contesté la constitution de partie civile de l'état, d'où mon incompréhension de ce titre ;;;
    Auteur

    Low

    En Janvier, 2018 (15:40 PM)
    Plus aucun doute! On sait maintenant qu'il s'agit d'un véritable procès politique.
    Auteur

    Deugeubi

    En Janvier, 2018 (16:06 PM)
    ce procès est important pour les contribuables de Dakar on est endroit de savoir comment est utilisés notre argent.

    Après ce procès j'espère qu'on va changer de paradigme car les riverains sont très déçus de la gestion de notre chère Dakar.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (04:10 AM)
      et les fonds politiques du president qu'en faites vous salopard? trop d'hypocrisie dans mon pays. wante demleena dem yalla mou gui diakarlo akh yeen khate you khatiato yi
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (16:07 PM)
    proces karim comme proces khalifa, c est pour enteriner la decision de maky, le reste c est pour baiser les cons qui croient à la justice
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (16:23 PM)
      parce ce que toi tu sais que khalifa n'a pas tapé dans la caisse bien sur.... rires
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (16:10 PM)




    Vente deux terrains jumelés à kounoune ngalap , prés base armée française et cité Kalya à vendre

    Appelez au *7*7 *5*5*6 *2*6* 5*4*



    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (16:21 PM)
    La ville de Dakar ne pourrait pas se constituer partie civile? Quelles sont les motivations du proc? Si l'ex maire est coupable, la ville est victime mon cher... CQFD !
    Auteur

    Metza

    En Janvier, 2018 (17:32 PM)
    n°11 vous avez parfaitement raison la mairie est une personne morale de droit public qui peut ester en justice ce constituer partie civile dotant que la mairie a intérêt à agir dans ce cas bien précis. je ne sais pas ou le procureur a eu son diplôme peut être dans une pochette surprise
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (18:50 PM)
    Un procureur nul à chier.

    Un vrai bodio bodio....

    I hate this man....
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (19:03 PM)
    d ou viennent les fonds politique caisse d avance ????? Y A T IL DES FONDS QUE L ETAT VERSE CHAQUE ANNEE A LA MAIRIE DE DAKAR ,?? FAUT ECLAIRCIR ;;,???
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (19:11 PM)
    VICE DE FORME VICE DE PROCEDURE TROP D ANOMALIE DANS CE PROCES MEME S IL A BOUFFE ON DOIT LE LIBERER L ETAT A COMMIS BEAUCOUP D ERREURE ET D INJUSTICE DE FAUTE LES VRAI SPECIALISTE DU DROIT VONT ETRE D ACCORD DE L ANNULATION DU PROCES ET RELAXER KHAF PAS BIEN FAIT CE PROCES C EST LA HONTE JUDICIAIRE
    Auteur

    Younousse

    En Janvier, 2018 (19:57 PM)
    Rien de nouveau la condamnation est deja prononcèe. Quelques soient les justificatifs de la defense. Cest le senegal emergeant.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2018 (09:18 AM)
      je parle a toi monsieur lamotte si tu veux lail faut paix liberer khalifa si non je vais detruire toute ta famille
      on ais pret a tous
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (21:23 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2018 (07:46 AM)
    Réveillez vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des législatives, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ? Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR