Samedi 14 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Me Sidiki Kaba appelle à dénoncer les cas de tortures

Single Post
Me Sidiki Kaba appelle à dénoncer les cas de tortures

Le président du Centre des victimes de violences réhabilitées (CAPREC), Me Sidiki Kaba, a appelé mercredi à dénoncer et à porter à la connaissance de l’opinion publique tout cas de tortures, afin que ‘’les bourreaux soient identifiés et punis par les lois en vigueur’’.

 

La torture constitue une atteinte à l’intégrité physique de la personne, a dit M. Kaba.

 

L’ancien président de la Fédération internationale des droits l’homme présidait un forum axé sur le thème : ‘’L’inclusion et le droit de participer à la vie publique’’.

 

‘’Les cas de tortures, a déclaré Me Kaba, interpellent tous les gouvernants pour garantir l’intégrité physique de tous les citoyens, qui doivent jouir de tous les droits que leurs confère la Déclaration universelle des droits de l’homme, convention ratifiée par tous les Etats du monde.’’

 

Il a jugé ‘’inacceptables certaines dérives notées dans la plupart des Etats qui ont signé la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains et dégradants infligés à des citoyens, de par leurs opinions politiques, ou leurs races et ethnies’’.

 

L’avocat, pour appuyer sa thèse, a cité l’article 21 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui stipule : ‘’Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis’’.

 

Le président du CAPREC a également indiqué que l’objectif majeur de son organisation est ‘’d’apporter un soutien matériel, moral et psychologique aux victimes de tortures et d’exclusion, afin de pouvoir les réhabiliter dans la société, dont ils font intégralement partis’’. Il a aussi rendu un vibrant hommage au Dr Bamda Diop, membre fondateur et secrétaire exécutif du CAPREC.

 

Le représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, Benjamin Hountoun, a souligné que cette agence onusienne met un accent particulier sur ‘’l’inclusion et le droit de participer à la vie publique, qui est fondamentale pour le fonctionnement d’une démocratie’’.

 

‘’Chaque individu a le droit de faire entendre sa voix et de jouer un rôle dans la prise des décisions qui régissent sa communauté et de participer au choix de ceux qui vont gérer les institutions de gouvernance et les instances de décision’’, a-t-il encore déclaré.

 

Ces dernières années, a-t-il dit, ‘’des millions de manifestants sont sortis dans les rues dans différentes parties du monde pour protester contre les injustices infligées par leurs gouvernants et exiger le respect de leurs droits humains fondamentaux’’.

 

Selon lui, cela démontre aujourd’hui que ‘’les peuples ont compris le caractère inaliénable de ces droits fondamentaux et sont déterminés à combattre toute forme de violation de ces droits’’.


Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Caporal Chef Diedhiou

    En Décembre, 2012 (22:48 PM)
    C'est bon Me Kaba.Il faut aussi nous aider a denoncer les

    assassinats d'individus commis entre 2002 et 2012.A l'Ucad

    a la place de l'obelisque,a Sangalkam,a Podor,a Kolda,a

    Yeumbeul,a Kedougou.L'attentat de meurtre sur la personne

    de Talla Sylla.Les instigateurs du complot de l'attaque de la

    Mairie de Sicap-Mermoz ayant entraine la mort d'un homme.

    La mojorite de ces crimes ne connaissent pas des arrestations

    .Les criminels courrent encore.Ces crimes sont pires que les

    tortures corporels,qui sont a mon avis moins graves que la

    mort d'innoncents personnes.

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sn:  :up: 
  2. Auteur

    Mary

    En Décembre, 2012 (22:54 PM)
    voici une cause noble. il faut dénoncer ces régimes de dictateurs, ces policiers ripoux, les femmes violées et torturées, les enfants tués... tout ça se passe dans nos pays africains sans que les gens ne pipent mots!! ça suffit dénoncez les, la justice est là pour tout le monde. ce centre VIVRE/CAPREC est une très bonne initiative dommage que les victimes n'en n'ont pas parfaite connaissance.

    ps: repose en paix Dr BAMBA DIOP grand HOMME tu fût grand Homme tu resteras à jamais.

    bravo à Maître Sidiki kaba que le bon Dieu vous garde encore très longtemps auprès de nous.
    Auteur

    Colobanois

    En Décembre, 2012 (22:55 PM)
    LES JEUNES DE COLOBANES INJUSTEMENT ArRÊTES ,EMPRISONNES ET TORTURES LORS DES VIOLENCES PRE-ELECTORAUX

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email