Mardi 17 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Justice

Procès Khalifa Sall : Les "glissades malheureuses" du procureur Bassirou Guèye

Single Post
Procès Khalifa Sall : Les "glissades malheureuses" du procureur Bassirou Guèye

La langue de Serigne Bassirou Gueye a fourché ce matin au cours de son réquisitoire. Le procureur de la République qui avait pris la parole pendant deux tours d'horloge ce vendredi matin a dit que plus d'une dizaine de magistrats avaient étudié le dossier. Dans ses explications, il a indiqué qu'un de ces magistrats était même présent dans la salle d'audience où se tenait le procès de Khalifa Sall et Cie. Des propos qui n'ont pas laissé indifférents les avocats des prévenus.

L'un d'eux, Me Ousseynou Fall, a invité le procureur de la République à répéter ses propos selon laquelle un des magistrats qui avaient en charge le dossier au moment de l'instruction est bien présent dans la salle d'audience. Des propos que Me Leyti Ndiaye a qualifié de "glissades malheureuses".

Le président du Tribunal, Malick Lamotte de magnifier cette remarque soulevée par Me Fall avant de lui assurer que "ici on ne cache rien". Serigne Bassirou Gueye, interpellé par l'avocat de la défense prend la parole et tente de s'expliquer : "J'ai  dit que j'avais saisi le doyen des juges, il avait la même conviction que moi. Je n'ai pas dit ça. D'ailleurs, j'ai pris le soin d'enregistrer tout mon réquisitoire. On peut tout réécouter". Et joignant l'acte à la parole, il brandit deux téléphones portables Android.

Me Ousseynou Fall saisit la balle au bond. Il s'adresse au juge en désignant du doigt le procureur de la République : "Il a bien dit qu'un de ces magistrats est dans cette salle d'audience. Un magistrat qui a travaillé dans ce dossier à l'instruction, n'a pas le droit de siéger dans ce dossier. Si tel est le cas, toute la procédure est nulle".

Le président Lamotte intervient alors et tente de calmer les parties. Il a magnifié l'acte posé par l'avocat de la défense avant de jurer sur son serment que le tribunal n'avait rien à cacher. "Ayez confiance au tribunal. Je crois que le jour où ils douteront de notre impartialité, nous n'aurons plus à porter cette robe. Sur la foi de mon serment qui nous lie, personne de ces juges qui sont là n'avaient eu connaissance de ce dossier avant son enrôlement. J'aime bien ce que vous venez de dire. J'aime la franchise. En le disant, c'est très bien et j'approuve totalement ce que vous dites".

"Ici, on ne cache rien !"
Me Fall intervient pour s'en réjouir : "Je suis très ému, monsieur le président, des paroles que vous venez de tenir. Je sais ce que vous êtes. En soulevant ce détail, vous avez souligné l'impartialité du tribunal. Comme il l'a retiré, c'est bon".

C'est alors que Me Ousseynou Gaye entre en jeu. "On a demandé à tous ceux qui sont là de ne pas allumer leurs portables et de ne rien enregistrer. Il (le procureur de la République) a dit qu'il a enregistré tout son réquisitoire. On demande au tribunal de lui recommander d'effacer l'enregistrement".

Me Khassimou Touré: "Il a dit que nous sommes des flatteurs. Nous ne sommes pas des flatteurs. Nous sommes des avocats". Ce, pour s'insurger contre les propos du procureur de la République qui indiquait au juge que les avocats du maire de Dakar ne faisaient que le flatter.

Me Felix Sow, intervenant, a déploré les propos du parquet qui a fait état des techniques utilisées par les avocats. "Le ressenti est important", s'indigne-t-il. Serigne Bassirou Gueye bat sa coulpe et s'excuse. "Loin de moi l'idée de penser que vous faites de la théâtralisation. Sachez que je ne (le) pense pas (…) un seul instant. Je ne parle pas de mise en scène. Je ne souhaite pas être l'élément déclencheur d'un autre comportement".

Reprenant les choses en main, le président Lamotte approuve les plaintes de Me Félix Sow : "Me Sow a raison. Il est de la responsabilité du tribunal de vous protéger afin que vous ne soyez pas frustrés". C'est alors qu'intervient le procureur de République : "Monsieur le président, j'ai compris", dit-il pour clore le débat sur ce point.

Article_similaires

26 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:02 PM)
    Bassirou Gueye

    Dieu est le seul Juge et un jour tu seras jugé à ton tour
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (18:38 PM)
      abî ‘al-‘awâm a dit :
      ‘oumar ibn al-khattâb a écrit à moûssâ al-ach’arî en ses termes :
      après cela, rendre la justice est une obligation indiscutable et une tradition qu’il convient de suivre. sois attentif aux cas qui te sont soumis, car il est inutile de proclamer la vérité sans l’appliquer. montre-toi juste envers tous afin que le noble ne puisse espérer ta partialité, ni le faible désespérer de ta justice. c’est au plaignant de fournir la preuve ; le défenseur doit, pour sa part, prêter serment. le compromis entre musulmans est permis, sauf lorsqu’il transforme ce qui est illicite en licite et inversement. si tu rends un jugement puis reviens sur ta décision après réflexion, ta première sentence ne doit pas t’empêcher de te rétracter : il est préférable de revenir à la vérité que persévérer dans l’erreur.
      Étudie longuement les questions qui te troublent et auxquelles ni le coran ni la sounnah (tradition prophétique) n’apportent de réponse. réfère-toi aux cas similaires, raisonne par analogie (qiyâs) et choisis la solution qui serait la plus susceptible de plaire à allâh, et la plus proche de la vérité. accorde au plaignant un délai pour fournir la preuve dont il a besoin. s’il l’apporte, rends-lui sont droit ; sinon, rends la justice selon la législation. tout musulman peut témoigner à l’exception de celui qui a été condamné à une peine, celui dont un précédent témoignage s’était révélé faux et celui qui est susceptible d’être partial en raison d’un lien de parenté : allâh seul connaît les secrets enfouis dans les cœurs et vous livre des preuves pour vous épauler dans votre tâche. ne te montre pas ambigu, mécontent et impatient lors des audiences car les jugements portés dans les lieux avec une intention pure, allâh leur suffira à établir la vérité, tandis que ceux qui se forgeront une image auprès des autres se verront déshonorer par allâh. certes allâh le très haut n’accepte rien de ses serviteurs si ce n’est de ceux qui sont sincère. souhaites-tu donc obtenir la récompense et la miséricorde d’allâh ?
      que la paix et la miséricorde d’allâh soit sur toi. [1]
      notes
      [1] i’lam al-mouwaqi’in ’an rabb il-’Âlamin de ibn al-qayyim, 1/158-159
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (19:47 PM)
      j'espère que malick lamotte président du tribunal correctionnel, saura être du côté du peuple et devenir le plus grand héro de l'histoire du sénégal qui dira non! à un président de la république même s'il doit momentanément sacrifier son poste et sa carrière. et si sa carrière venait à en pâtir, le prochain président du sénégal, quel qu'il sera, le rétablira, avec les plus grands honneurs.

      j'espère vraiment de toutes mes forces que malick lamotte va acquitter khalifa sall et briser ce complot d'état piloté par celui qui veut tout faire pour un second mandat sans bilan positif.

      dans ce cas, l'histoire africaine retiendra que malick lamotte sera le précurseur, le pionnier de la séparation des pouvoirs et de la fin de la dictature en afrique.

      croisons les doigts, prions et retenons notre souffle

      miraks
    • Auteur

      Anonya

      En Février, 2018 (13:01 PM)
      toi tu n sai rien du tt car sérigne bass n'est pa juge plutot procureur
      va étudier avan d donner leçon a ki k s soi
      ok
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:10 PM)
    il faut identifier ce magistrat présent dans la salle et qui aurait "travaillé" dans le dossier avec serigne bassirou. C'est extrêmement grave ce qu'a dit ce procureur et ça confirme les révélations de pape allé niang! ensuite, pourquoi enregistre t-il les débats d'audience?
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (18:34 PM)
      sa conscience l'a trahi, ce qu'il a dit est vrai, ce n'est un dérapage, l'enregistrement c'est pour le breefing d'après plaidoirie pour permettre à la cellule des comploteurs d'avoir le feedback et d'orienter le verdict
    • Auteur

      Africando

      En Février, 2018 (22:19 PM)
      c est ki pape alé tu es d'une indigence mentale manifeste c'est ce gus qui apparait sur 2stv qui est ton directeur de conscience; vous les pro khalifa etes mal barrés!!!
    • Auteur

      Africando

      En Février, 2018 (22:19 PM)
      c est ki pape alé tu es d'une indigence mentale manifeste c'est ce gus qui apparait sur 2stv qui est ton directeur de conscience; vous les pro khalifa etes mal barrés!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:13 PM)
    mr le parcureur dou no nou dé
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:14 PM)
    Ce Serigne Bassirou chaque jour que Dieu fait mou deffati gaaf bou bess
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:15 PM)
    thiey sénégal mo nekh PROCUREUR DAFA REER MIRNA BOU BAKH laissez khalifa partir DIEU EST SEUL JUGE ya narou kouni bardannnn!!!!!!!!
    Auteur

    Oryx

    En Février, 2018 (17:27 PM)
    10 magistrats pour un simple dossier de présumé détournement de deniers publics!!!!! on dirait qu'ils ont attrapé Ben Laden ou Al bagdadi de l'Etat Islamique. Les dossiers d'homicides sont beaucoup plus importants qu'un dossier de détournement de fonds et ils les confient dés fois même à un substitut. ça démontre qu'il veulent éliminer un adversaire politique pour 2019 et c'est lamentable. Le général Thémistocle de la Grèce antique disait à ses soldats: "il faut choisir de mourir debout que de vivre à genou". La victoire n'a de saveur que si on se mesure avec des adversaires de taille. Mr le Président soyez digne et acceptez de faire face à Khalifa, Karim, Idy et autres. C'est eux vos adversaires en 2019 et si votre bilan est largement positif comme vous le prétendez, le peuple sénégalais vous plébiscitera haut la main. C'est ça la dignité, c'est ça le comportement d'un "garmi" Excellence. Que dieu bénisse le Sénégal et mama AFRICA
    Auteur

    Seck

    En Février, 2018 (17:42 PM)
    ... Wa bardan ´alâ khalifa
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:43 PM)
    ...Wa salâman ´alâ khalifa
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:53 PM)
    toujours les petits détails de forme ça ne change à rien sur le fond :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (17:55 PM)
    Réveillez-vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des législatives, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ? Nafi OFNAC virée pour avoir osé convoquer Aliou sall. Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats. Maky délivre à l’IGE des ordres de mission ciblée vers ses adversaires, reçoit les rapports, fait le tri, sélectionne et dicte à la justice la conduite.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (18:02 PM)
    Ou

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (18:07 PM)
    espèce de procureur shithole
    Auteur

    Arissoi

    En Février, 2018 (18:30 PM)
    La loi du 2e mandat est un signe du degree d ignorance et de maturite du peuple Senegalais Esclave de premier choix de la France.



    TRIBUNAL DE DE L AOF !!!???
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (18:34 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (19:02 PM)
    Tant que le procureur reçoit des instructions de l'Etat, je ne vais jamais croire a ses dires.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (19:05 PM)
    Procureur Bodio Bodio.

    Il appris le dtoit à au royaume du WAKANDA chez les FAYESALL. ????????????????????????????????????????????????
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (19:17 PM)
    Il faut que les journalistes qui couvrent les affaires judiciaires se forment dans la matière. Le Procureur, pour montrer que le dossier n'a pas été bâclé comme celà à été dit jusque dans la presse, a dit et répété que plusieurs magistrats ont travaillé sur le dossier à commencer par son parquet avec ses substituts , puis à l'instruction où il ya 3 magistrats , avec les recours introduits par les avocats, le dossier à êté examiné à la chambre d'accusation composée d'un collège de magistrats . En disant que ces magistrats sont là ( au palais) et connus pour leur probité, la dêfense a cru entendre " dans la salle d'audience ".
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (19:58 PM)
      en droit, les termes sont précis. le procureur n'a pas le droit de ne pas être précis!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (21:10 PM)
    Un procureur qui a pris ce dossier comme une affaire personnelle depuis le début, les dérapages ne datent pas de maintenant. Je ne sais pas ce qu'on lui a promis mais il est indigne d’être un magistrat. Les propos du procureur confirment qu'il s'agit uniquement d'un complot des magistrats de connivence avec les juges d'instruction pour condamner un opposant politique. Ce qui est le plus sidérant c'est l'enregistrement de la plaidoirie comme pour envoyer les preuves a quelqu'un de son travail.



    Ce procureur est une disgrâce pour la justice.



    Une justice sélective ce n'est pas la justice car la justice doit être la même pour tous. Il y a une pile de dossiers de corruption dans les tiroirs du president, de la justice mais pour celle la la justice a été très rapide pour la première fois.

    Auteur

    Véridique

    En Février, 2018 (21:22 PM)
    Dieu Est juste et la vérité ne reste jamais cachée! Tôt ou tard cette vérité sera connue et l'opinion public prendra ACTE
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (22:02 PM)
    Bassirou Gueye est là pour faire le sale boulot
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (22:02 PM)
    Bassirou Gueye est là pour faire le sale boulot
    Auteur

    Africando

    En Février, 2018 (22:23 PM)
    khalifa a volé et ce qui choque c'est qu il a été incapable de se defendre et ses avocats ont été nuls c est pas leur faute ils n ont pas de pieces justificatives.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (00:12 AM)
    C'est du diambadon ce procès  :taz-smile: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (05:38 AM)
    L'erreur commune fait force de loi. D'autant plus que depuis une cinquantaine d'années, c'est le même système. Il faut vraiment être élégant, le Président avec le bilan qu'il proclame partout n'a pas besoin de poser des actes qui vont de decredibiliser la justice et enfoncer la réputation déjà terne de la politique. Pendant ce temps son frère à qui il est reproché d'avoir fait des malversations à hauteur de près de 200 fois plus n'est pas inquiété.

    Nous n'apprécions déjà pas qu'il nous prennent pour des cons mais au moins qu'il ait la descence de ne pas .nous le montrer.

    L'un dans l'autre, les faits sont là et si Khalifa a fauté qu'il paye en attendant le tour de Macky.

    En vérité seul le peuple est perdant dans cette histoire.

    Néanmoins vive le Sénégal.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (06:00 AM)
    Réveillez-vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des législatives, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ? Nafi OFNAC virée pour avoir osé convoquer Aliou sall. Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats. Maky délivre à l’IGE des ordres de mission ciblée vers ses adversaires, reçoit les rapports, fait le tri, sélectionne et dicte à la justice la conduite.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (14:04 PM)
    est ce que quelqu'un peut jurer sur le Coran ou sur la Bible que khalifa 'n'a rien fait ?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR