Mardi 17 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Justice

Procès Khalifa Sall : Passe d'armes entre le procureur et le maire de Dakar

Single Post
Procès Khalifa Sall : Passe d'armes entre le procureur et le maire de Dakar

Suite du procès de Khalifa Sall au tribunal de Dakar. Soupçonné de détournements de deniers publics, le maire de Dakar a évoqué à la barre un procès politique et affirmé qu'il n'avait jamais détourné d'argent, mais hérité de fonds politiques. Ce mercredi 7 février au matin, il a été confronté au procureur de la République et les échanges ont été houleux. Compte rendu d'audience.

L'audience a clairement dérapé ce mercredi matin, obligeant le juge Lamotte à faire taire tout le monde. Interrogé par le procureur Bassirou Gueye sur la caisse d'avance de la ville de Dakar, Khalifa Sall répond que "l'existence des fonds politiques est indéniable".

"Moi je le nie", réplique le procureur qui poursuit : "Pour l'avenir on doit croire qui ?". Khalifa Sall contre-attaque : "Pourquoi n'avez-vous pas instruit à décharge ? Vous ne m'avez pas posé une seule question qui m'aurait permis de m'expliquer".

"Je ne veux pas répondre à cette question, indique le procureur. Je pose des questions pour que tout soit clair afin que je puisse rentrer chez moi et dormir tranquille". "Visiblement, c'est que vous avez un problème" rétorque Khalifa Sall.

La réplique cinglante du procureur traverse l'assemblée : "Le problème, c'est celui qui a détourné les fonds". "Monsieur le procureur, coupe le juge Lamotte, nous devons respecter les règles". Le procureur reprend : "Je n'ai pas dit que Mr Khalifa Sall a détourné, j'en ai terminé avec ses attaques". "Je ne vous ai pas attaqué", répond Khalifa Sall. Bassirou Gueye conclut : "Vous êtes mon grand frère, je vous pardonne".

Article_similaires

18 Commentaires

  1. Auteur

    La Verite

    En Février, 2018 (22:35 PM)
    Ce procureur ne dira jamais la vérité. Il fera tout ce que veut l' avenue Roume. Il dira tout sauf la vérité. Ce procureur qui devait être à la retraite et qui est maintenu par sa Majesté MACKY SALL ne fera rien qui puisse le fâcher. Nous savons tous que KHALIFA est victime de sa popularité dans la capitale. KHALIFA ne serait jamais poursuivi s'il avait accepter devenir un mouton de Panurge comme Abdoulaye WILANE, TANOR DIENG, MOUSTAPHA NIASSE et autres BATHILY, SAWANE, DANSOKHO l'homme payé à ne rien faire. Ce procureur est une honte pour toute la nation sénégalaise. Ce procureur est pire que le MFDC.
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (00:55 AM)
      une justice instrumentalisee. des juges et procureurs a la solde de macky qui n'ont pas honte de faire le jeu de macky, des moins que rien qui font honte a la nation, des marionettes de macky qui salissent le métier de juges, des energumenes indignes et sans vergogne, prets a tout et meme sacrifier in ancient benefacteur pour la satisfaction politique de macky, quelle honte d'etre senegalais!!! de pietres individus qu'on ne peut pas respecter aujourd'hui ou demain... et avec ca, ca prie!!!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (07:28 AM)
      khalifa est le premier homme politique qui a dÉclare son patrimoine c'est un homme qui incarne ce que les jeunes sÉnÉgalais attend arrÊter pour ds raison politique vous vous perdre votre dignitÉ votre honneur si monsieur les juge procureur soyais 0 la hauteur de votre indÉpendance bien qu'ont soit un pays laÏc mais nous restons des croyant musulman té degno diabote
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2018 (09:25 AM)
      a oui il est entrain d ironiser sur un dossier sÉrieux sa maniere de se comporte reste a etre desire qu il soit responsable arrete sa comedie du n import quoi un pays comme le senegal avec ce genre de procureur
  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (22:52 PM)
    Ils sont devenus ridicules a force de vouloir défendre lu diable de commanditaire ms.
    Auteur

    Jamm

    En Février, 2018 (22:57 PM)
    Un procureur comme ca vriament ce pays a besoin d'ettre redresse serieusement . Docn on met quelqun en prison et on ne sait meme pas justifier les motifs mais c'est trop grave ca ???? on ne peut meme pas etablir la non existence de fonds politiques et donc sur quelle base les decaissments ont ete faits . les gars il faut etre serieux tout de meme et arreter de nosu insulter quand meme !
    • Auteur

      Reve D Un Grand Marabout

      En Février, 2018 (08:34 AM)
      a tous les procureurs j ai fait un reve beaucoup de procureur du monde iron en enfer surtout le pays de nelson mandela et celle du senegal moy tou lene bamelle da fa khate
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (23:07 PM)
    ridicule comme le procés de l'autre... il est déjà jugé il n'a pas de chance ce pauvre khalifa mais bon meme sans lui Dieu connait déjà celui QUI va succéder au président MACKY SALL. Donc lépe lolén di déf khooléne ci yallah sougnou borom

    WA SALAM
    Auteur

    J'aurais Eu Peur

    En Février, 2018 (01:15 AM)
    Moi à la place de ce procureur - Je ne ferais pas la sale du pouvoir - Des exemple en Colombie et en sicilie me feraient peur de jouer avec la justice au profit du pouvoir de l'heure.



    Mais devant l'argent certains negres perdent la tête Et oublient tout



    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (02:40 AM)
    Respectons la justice et les deniers publics le maire n est pas innoncent he have to pay the price and apologize to the country
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (03:33 AM)
    Il faudra lyncher Le procureur et le juge après la chute de Macky.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (06:52 AM)
    Eh bien! Donc Pape Alé Niang a raison. Et il le répéte á chaque fois. Ils ont déjá jugé . C´est une piéce de thêatre oú le procureur est en train de jouer son rôle.

    Je suis tellement désolée de ce gouvernement pour qui j avais voté et sensibilisé en 2012.



    Dommage:
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (07:03 AM)
    Je voudrais poser une question: Est-ce le même procureur du temp conflit de Wade-Idy?
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:11 AM)
    Entreprenariat politique ou comment gagner sa vie sans travailler.

    La politique est une entreprise financièrement rentable au Sénégal. Le pays est un immense gâteau de chef étoilé à partager entre plus de 300 partis dont 290 vautours n’osant pas voler de leurs propres ailes à une présidentielle car n’ayant ni le quotient électoral, ni la surface financière pour payer la caution, si ce n’est pas le pouvoir qui s’en acquitte à leur place pour berner les masses, astakhfiroullah !, baiser devrais-je dire. Ils se réfugient derrière le nid douillet des coalitions, désertent le terrain politique pour envahir le terrain médiatique et exister par l’unité de bruit ; ni permanence, ni structures, zéro activité. Le récépissé ne sert point à conquérir le suffrage des électeurs, mais c’est un permis de combinazione, de spoliation, de prédation, d’accaparement de ressources sur le dos du Sénégal. La stratégie est simple. Le parti-media dit soutenir l’action du Président de la république en fonction qui lui jette un grand os à ronger rembourré avec fromage : salaire, avantages en nature et espèces garantis durant le mandat.

    Si c’est à la veille du premier tour de la présidentielle, il faut faire semblant de se présenter sans en avoir le courage. Aucune consigne et on attend le deuxième tour pour le grand chantage du maître en la matière. Au président sortant qui détient la caisse noire de milliards, il est exigé des frais de campagne. Les soi-disant souteneurs du challenger prétendent que leur soutien est sans condition. De ce fait, ils reçoivent des frais de campagne. Si le challenger passe, c’est le jackpot : rentes assurées durant le mandat du nouvel élu. Le supporter du candidat battu va transhumer par contournement, pour, dit-il, soutenir l’action du Président de la République. Dans tous les cas, les entrepreneurs politiques ne perdent rien de leur investissement et suceront le sang du contribuable sénégalais : salaires, passeport, logement, couverture maladie, parc automobiles, carburant, voyages à l’autre bout du monde. C’est pourquoi les partis yobaléma, altoppé prospèrent. Violence au summum sur le peuple dépouillé ne saurait être plus pernicieuse. Ainsi déguisé, le vol est institutionnalisé et le crime organisé sans porter le nom de camorra ou oser appeler au « legalize it » à propos du yamba de Peter Tosh et du mouvement rastafari. Personne ou peu pour défendre les intérêts supérieurs de la nation orpheline et impunément violée à répétitions sur recommandation juridiquement encadrée. Le seul métier qui vaille est la politique. Inutile de travailler ; point de curriculum-vitae à faire valoir. Le parcours politique prime sur parcours professionnel.

    Faites de la politique et toujours de la politique, rien que de la politique, ainsi ventre et bas-ventre sont éternellement satisfaits. Les compétences en politique politicienne payent plus que les compétences pures.

    Ah tchim !, tchim mbaye ! transhumance !, appellation d’origine contrôlée de la prostitution politique dans le maquis avec ou sans la carte sanitaire du parti au pouvoir! Et si la proposition de l’ex- Premier Ministre Souleymane Ndéné Ndiaye avait abouti, combien d’hommes politiques, pardon, de bêtes en transhumance à la recherche de pâturages d’abord verts-PS, ensuite bleus-PDS, après marron-beige-APR, voulant goinfrer à tous les râteliers, de Senghor à Diouf, en passant par Wade et Macky, seraient fusillés ?

    Rage du pays, les politichiens émergent, l’homo-senegalensis s’immerge et se noie mais quand le peuple se réveillera, le monde des politichiens s’effondrera. Donald Trump ne parlera plus de pays de merde. Le rire du nègre bon banania, comme pendant l’époque coloniale, ne se rappellera plus au bon souvenir de l’homo-africanus, risée du monde.

    Tuubé Waalo

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:15 AM)
    Réveillez-vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des législatives, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ? Nafi OFNAC virée pour avoir osé convoquer Aliou sall. Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats. Maky délivre à l’IGE des ordres de mission ciblée vers ses adversaires, reçoit les rapports, fait le tri, sélectionne et dicte à la justice la conduite.
    Auteur

    Le Vrai

    En Février, 2018 (08:22 AM)
    A travers les commentaires lus, je m'interroge sur notion de conscience politique. L'être humain a-t-il le droit de rétrocéder son intelligence à tierce personne? N'est-il pas parfois bon de réfléchir sur les dérives de son ego? La politique lobotomise-t-elle la conscience?



    Le vrai.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:58 AM)
    Ce procureur a poursuivi " Boy jinne " vous avez applaudi, il poursuit le faux douanier, vous applaudissez, il poursuit 7 personnes dont Khalifa SALL sur une même affaire, vous vous plaignez pour le seul Khalifa SALL . Le procureur poursuit ce que le DAF de la mairie de Dakar a appelé " mécanisme pour percevoir des fonds (publics) " qu'il a qualifié de faux et usage de faux. On connaît maintenant ce fameux " mécanisme " . Weddi guiss bokku ca ! Weddi leen si vous voulez
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (08:58 AM)
    Ce procureur a poursuivi " Boy jinne " vous avez applaudi, il poursuit le faux douanier, vous applaudissez, il poursuit 7 personnes dont Khalifa SALL sur une même affaire, vous vous plaignez pour le seul Khalifa SALL . Le procureur poursuit ce que le DAF de la mairie de Dakar a appelé " mécanisme pour percevoir des fonds (publics) " qu'il a qualifié de faux et usage de faux. On connaît maintenant ce fameux " mécanisme " . Weddi guiss bokku ca ! Weddi leen si vous voulez
    Auteur

    Adja

    En Février, 2018 (09:32 AM)
    HISTOIRES RETIENDRA LE NOM DE BASSIROU GAYE UN CERTAIN PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE QUI ACCEPTE DE FAIRE LE SALE BOULOT POUR PRÉSERVER SON FAUTEUIL MAIS LE JOUR DU DERNIER JUGEMENT TU VAS RÉPONDRE DE TES ACTES A MÉDITER



    LE JUGE KEBE MBAYE EST UN EXEMPLE POUR LA JUSTICE SENEGALAISE
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (09:38 AM)
    c est pas une question de poursuite on parle de comportement de ce procureur qui doit mettre de l eau dans son bissap on doit pas ironiser sur des détenus son des êtres humains appelé a faire des fautes il est la mais il ne sait pas ce qu il deviendra demain moi comment il son nom de Serigne Bassirou si vraiment il porte son nom NIT DEY AM SOUTOURA WOR MAL DOMOU ADAMA faire son travail ne veut pas dire humilié des personnes KEN KHAMOUL FOU LA ADOUNA DI KHAR
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (15:21 PM)
    A QUI FAIRE CONFIANCE DANS CE PAYS. TOUT LE MONDE VOLE.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2018 (16:51 PM)
    Tout ce que je sais, ce procureur est un vrai con

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR