Dimanche 05 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Médias

PRESSE-REVUE :Les quotidiens relatent la ''guérilla'' urbaine des thiantacounes

Single Post
PRESSE-REVUE :Les quotidiens relatent la ''guérilla'' urbaine des thiantacounes

Les quotidiens constatent mardi les dégâts causés par les manifestations organisées la veille à Dakar par les disciples de Cheikh Béthio Thioune pour protester contre la détention de leur guide, poursuivi et incarcéré pour le meurtre de deux de ses adeptes tués dans sa résidence. Même si comparaison n'est pas raison, Le Pays au quotidien affiche : "Dakar comme Damas’’, la capitale syrienne où se déroule depuis le début de l’année une insurrection armée menée par des opposants du président syrien Bachar Al Assad. ‘’Quelque 150 à 200 manifestants supposés être des thiantacounes (disciples de Cheikh Béthio Thioune) ont mis, ce lundi, le feu à des bus et caillassé tous les véhicules qui étaient stationnés à la place de l’indépendance, en plein centre-ville. Sur place, on dénombre une centaine de victimes qui ne savent plus à quelle sécurité se fier’’, rapporte ce journal. ‘’Plus de 123 véhicules (ont été) vandalisés, 30 personnes interpellées, souligne le quotidien L’As. ‘’Les thiantacounes sèment la terreur’’, titre ce journal. Citant le ministre de la Justice, le même journal ajoute : ‘’Qu’on laisse la justice faire son travail’’. ‘’Des cars de transport en commun brûlés, des essenceries mises à sac, les rideaux des magasins de l’avenue Lamine Guèye baissés, le marché Sandaga assiégé, obligeant les commerçants à fermer leurs cantines. Pendant quelques heures, Dakar ressemblait, ce lundi, à une ville en proie à une folie destructrice’’, écrit Sud Quotidien. ‘’Où est l’Etat ?’’, s’interroge ainsi le journal à travers sa Une. Walf Grand-place reconduit la même interrogation : ‘’Mais où est donc l’Etat ?’’. ‘’Dakar a eu une chaude journée hier (lundi). Les thiantacounes, qui avaient promis de descendre dans les rues pour exiger la libération de leur guide spirituel, ont tenu promesse’’, note le quotidien du groupe Walfadjri. ‘’Les thiantacounes cassent, l’autorité se tasse’’, note également Le Quotidien. ‘’Une défiance de plus, la pire du moment, car ces derniers temps, il y a une succession d’évènements qui fragilisent l’autorité de l’Etat et illustrent les dérives d’une frange de la société qui ne maitrise plus les frontières entre la démocratie et le banditisme’’, écrit le commentateur de ce journal. ‘’Les +thiantas+ terrorisent Dakar’’, renchérit Le Populaire, selon qui les biens privés étaient les ‘’principales cibles des vandales’’, même si 123 véhicules dont 24 minibus Tata et 3 Dem Dikk (ont été) vandalisés, pour une trentaine de blessés dont 6 brûlés. ‘’L’Etat malmené’’, insiste L’Office. ‘’Les talibés de Cheikh Béthio Thioune déshabillent l’Etat’’, selon L’Observateur. ‘’La vraie vie commence pour Macky Sall et son régime. Juste sept mois de gestion du pays, et les premières tares d’entacher la blancheur du palais’’ de la République, estime le quotidien du groupe Futurs Médias. ‘’La guérilla urbaine attribuée aux thiantacounes hier (lundi) a révélé les insuffisances de ce système. L’Etat s’en est sorti affaibli. Comment une manifestation d’une telle envergure a été organisée et planifiée sans qu’aucune information ne parvienne aux autorités chargées de la sécurité publique’’, ajoute L’Observateur. La Tribune se demande où sont passés les Renseignements généraux (RG) pendant que des ‘’vandales sèment la pagaille à Dakar’’. Cela dit, le journal écrit dans son billet du jour : ‘’Rien ne peut justifier l’indiscipline et le manque de civisme notés hier (lundi) dans la capitale sénégalaise’’. ‘’Peur sur la ville’’, alerte Direct Info. ‘’Nous ne sommes pas dans un film Western à Hollywood mais bien à Dakar. Les thiantacounes font trembler la République pour faire libérer leur guide incarcéré. En face, des pouvoirs publics amorphes qui semblaient céder à la pression exercée sur eux’’. Une analyse autorisant ce titre du même journal : ‘’Les thiantacounes font trembler la République’’. ‘’On gourdine et s’invective’’, selon Libération. ‘’Les Thiantakunes armés de gourdins et de cailloux mettent le feu dans Dakar’’, constate le journal. ‘’Le gouvernement se dit être sur le pied de guerre et prêt à sévir’’, ajoute-t-il, non sans revenir sur la passe d’armes entre le ministre de la Justice Aminata Touré et les avocats de Béthio Thioune. Dans un communiqué répondant à un autre rendu public dernièrement par le ministère de la Justice, ‘’les avocats du Cheikh Béthio Thioune ont porté la réplique à la garde des Sceaux, qui les menaçait de poursuites pénales, samedi dernier’’, rapporte Libération. ‘’Et avant de lui promettre le même sort, eu égard à la tenue de ses propos, Me Ousmane Sèye et Cie ont tenu à administrer un véritable cours de droit à Aminata Touré dite Mimi, pour mieux démonter, point par point, l’argumentaire de cette dernière autour de l’affaire Béthio Thioune’’, poursuit Libération. ‘’Le gouvernement ne cherche pas seulement les responsables des casses et autres actes de vandalisme qui ont eu lieu hier (lundi), à travers les artères de Dakar Plateau dans les rangs des thiantacounes. L’Etat accuse également le PDS qu’il s’est gardé de nommer’’, rapporte Walfadjri. BK/AD

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Alphaone

    En Octobre, 2012 (12:22 PM)
    Quand pendant l'entre deux tour Bethio fournissait des gourdins a ses "disciples", le ministre de l’intérieur "O,Ngom", affirmait qu'il s agissait de symboles religieux et que les "Disciples" était pacifiques.

    Je rappelle aussi les discours belliqueux du même personnage (pour casser du manifestant, anti- Wade) pendant cette période, avec cerise sur le gâteau, "Qui s'y frotte, s'y pique"

    Dans tous les pays "normaux", il aurait été interpellé pour instigation à la révolte en bande organisée.

    C'est et ça reste un dirigeant de secte dangereuse, qui doit être traité comme tel.

    A l'époque Wade, c'était lui même qui favorisait et finançait ce type de comportement "Religieux", les Sénégalais ont la mémoire courte.
  2. Auteur

    Dilate La Rate

    En Octobre, 2012 (14:21 PM)
    Je viens de voir sur Sen TV un film des évênements d'hier 22 oct. Des visages des vandales y sont clairement identifiables, je suggéré que ces visages soient publiés dans les colonnes des journaux avec appel à témoin afin que l'on en finisse avec ces hordes de sauvages.

    QU'EN PENSEZ VOUS????
    Auteur

    Ass Des Sengal A Los Ang

    En Octobre, 2012 (21:34 PM)
    LE PREMIER MINISTRE , LE MINISTRE DE L INTERIEUR ET DE LA JUSTICE DOIVENT RENDRE LE TABLIER SINON VOUS N AVEZ ENCORE RIEN VU DE MEME LE DG DU PORT DE DKR

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email