Samedi 16 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

Relations entre la presse et les pouvoirs : Missions et compromissions de faiseurs d’opinion

Single Post
Relations entre la presse et les pouvoirs : Missions et compromissions de faiseurs d’opinion

Volonté de puissance ou besoin de transparence éprouvé par les gouvernants replacés, chaque jour, devant le tableau de leurs engagements et désireux de présenter un visage paré de lumière séductrice? La présence de journalistes au Palais n’est pas une nouveauté dans l’histoire récente ou plus lointaine du temps politique et institutionnel sénégalais. Seulement, un des signes particuliers du premier mandat de Macky Sall, est qu’il est arrivé au pouvoir sous escorte d’hommes de plume, de micro, de texto, d'image et du net. Aux abords de l’Avenue Léopold Sédar Senghor, il n’y a pas de micros, caméras, stylos ou laptops.
 
Le champ du nouveau pouvoir est un terreau fertile pour un nombre important de journalistes. Ils ont parfois une fonction ou opèrent de manière officieuse. Ils se nomment Abdou Latif Coulibaly, Abou Abel Thiam, El Hadj Kassé, Racine Talla, Abdoul Aziz Mbaye, Alioune Fall, Aliou Sall, le frère du Président, Seynabou Kor, Maodo Malick Mbaye, Ibrahima Ndoye, Thierno Birahim Fall, Alassane Samba Diop, ou encore Madiambal Diagne et Yakham Mbaye. Certains ont changé de posture, préférant les oripeaux du pouvoir au journalisme. Ils se livrent à la tâche de diseurs de pensée présidentielle (porte-parole) ou de boussoles dans l’espace communicationnel et politique (conseillers).
 
Abdou Latif Coulibaly a carrément déserté le champ conceptuel journalistique pour devenir ministre-conseiller. Aussi, s’est-il libéré de la grande contrainte éthique de la distance critique. Quelques-uns ont rejoint le navire quand la perspective victorieuse s’est dessinée. Les autres, enfin, sont des «visiteurs du soir». Ils se collent au mur dès que le rideau d’ombre s’étend sur les couloirs du pouvoir pour passer inaperçus. Une posture sujette à polémique à cause du conflit d’intérêts entre leur statut de directeur d’organe et de conseiller occulte, habitent ou piochent leurs idées dans l’art de dire et de faire du Prince. Ils jouent des rôles de composition dans leur organe où ils s’accrochent à leurs responsabilités.

A travers ce dossier votre quotidien «Le Pays» ouvre la page des missions et compromissions d’illustres plumes et voix du champ médiatique sénégalais.

Article_similaires

22 Commentaires

  1. Auteur

    Wakhiz

    En Août, 2012 (14:48 PM)
    na rang bi dioup bok

    • Auteur

      Tthiatt

      En Août, 2012 (17:44 PM)
      il nous faut un m23 contre les journalistes
      actuellement, ils constituent le levier le plus déterminant de notre "asservissement" inconscient
      on a l'habitude de dire que le jour du jugement dernier, les juges auront du pain sur la planche
      moi je pense qu'avec le rôle qu'ils ont accepté de jouer contre leurs peuples feront qu'il y aura de grosses surprises.
  2. Auteur

    Laye

    En Août, 2012 (14:49 PM)
    le probleme est avant tout moral et ethique
    • Auteur

      Mandiaye Kotom

      En Août, 2012 (18:08 PM)
      puritain fall (qaasa) disait
      ce sont des journalistes alimentaires
      si tu veux être bien couvert, même pour du bidon
      donne des perdiems ou des nouyos mourides
    Auteur

    Deugeur1

    En Août, 2012 (14:50 PM)
    Journalistes opportunistes oui.
    Auteur

    Xeme

    En Août, 2012 (14:55 PM)
    Voilà ce que j'ai toujours appelé "armée de journalistes" ou "100 journalistes". Il faut dire que c'est une première au Sénégal, avec Macky. Sous Diouf, le PS avait ses propres journalistes militants qui éditaient des journaux du Parti, en face, il y avait la presse dit indépendante. Sous Wade la presse des journalistes militants du PS a fondu pour renaître sous le nom de presse indépendante ou de société civile. N'empêche, il y avait la presse militante de Wade et la presse dite indépendante. Macky, lui, a recruté toute la presse dite indépendante, ce qui s'ajoute à sa presse militante. C'est pourquoi j'ai dit que le peuple sera nourri de verbe.
    • Auteur

      Diop

      En Août, 2012 (20:42 PM)
      maky est le premier président du sénégal à avoir tout misé sur la manipulation de l'opinion par presse interposée. depuis qu'il est au pouvoir il ne fait que de la communication. il se fait entourer des patrons de presse sénégalaise comme latif, madiambal, youssou, jules diop etc.... toutes les semaines on nous sort un article soit disant sur les malversation de wade et compagnie. c'est toujours lorsque la population commence à s'impatienter qu'on nous sort un article sur l'ancien régime afin de nous faire croire que tout ce qui existait avant maky c'était mauvais et tout ce qui existe depuis l'élection de maky c'est honnête et efficace. mais à la longue la population finira par comprendre qu'on est en train de la manipuler
    Auteur

    Buju Bamtone

    En Août, 2012 (15:05 PM)
    Salam les gars mais ou se cachent buju bantone mon maitre ! Quelqu'un peut-il me donner de ces nouvelles, il faisait des sorties trés pertinentes sur l'actualité merci   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">     <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Seugn Bi

    En Août, 2012 (15:10 PM)
    LIBEREZ CHEIKH BETHIO . LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO LIBEREZ CHEIKH BETHIO.



    • Auteur

      @seugn Bi

      En Août, 2012 (15:23 PM)
      cheikh bi moy yalla il n a besoin de personne pour faire de la propagande! il attend juste les assises et si jamais on le condamne il va montrer au senegalais que c est lui dieu.
      pendant ce temps vous autres tianta continuez le poudj padj!
    Auteur

    Fall

    En Août, 2012 (15:20 PM)
    Article mensonger, comment un journal de Karim wade, dirigé par son lèche-cul Cheikh Diallo peut juger des journalistes, c'est le monde à l'envers!!! Quelle leçon ce torche journal, le pays peut-il donner?
    Auteur

    @@seugn Bi

    En Août, 2012 (15:32 PM)
    wawaw wayé lolou nitoum késsé ak khéloum késsé meunoul geum lolou;ndakh amounou beuti khol; aka ma geum lingua wakh; DONC WAIT AND SEE.AB MOURID DOU RAGAL KASSO wayé it dou togn;serigne bi danouko togn ci niak kham;DAMA NAM THIANT NDIOUROUL YI WAY
    Auteur

    Max

    En Août, 2012 (15:33 PM)
    yalla de xadioul thi neek astouma kasso
    Auteur

    Wakh Sa Khalat

    En Août, 2012 (15:38 PM)
    tous se quon a dit sur ces sois disants journalistes ets vrais c des pures traitres mais nous on les connaits et les callous sont la ba thi kaname di na niou guiss
    Auteur

    Corrector

    En Août, 2012 (15:39 PM)
    A l’auteure de l’article « DALIFORT – CITE SOLEIL ET PATTE D’OIE EXTENSION (l’Observateur du 16 août 2012), je vous suggère de faire un autre métier parce que le temps que vous soyez médiocre dans celui de journaliste, les poules auront des dents. Voilà un échantillon de vos exploits.

    Ploie sous les eaux (personne ne porte l’eau)

    Dans la ruelle, complètement engloutie sous les eaux, les piétons pataugent… (la ruelle est envahie par les eaux)

    La devanture (façade)

    Des briques de ciments

    Ici point besoin d’affiche alléchante on a bien les pieds dans l’eau (est ce qu’il y a un traducteur ?)

    Les maisons ont été avalées par l’eau (c’est vrai qu’elles avaient complètement disparu)

    Coumba tresse une jeune fille juchée sur un banc (dure de travailler debout)

    Obliger de squatter une rustique salle de classe… (Dalifort, c’est à la campagne ?)

    C’est mieux que de dormir sous la belle étoile (à la belle étoile) rit elle jaune (rire jaune oui, mais la tournure est révolutionnaire)

    Se laver à qui mieux mieux les pieds (appelez le traducteur)

    Leurs mamans disséminées ça et là (les mamans ces machins qu’il faut ramasser)

    Dans le ventre du cratère, deux véhicules gisent (arrêt brusque)

    Ouvre leur gueule béante au ciel (c’est nouveau ça vient de sortir …. du journal)

    Le versant opposé offre en vue d’ensemble des maisons au bord de l’abîme (si c’est une vue d’ensemble il manque un u)

    Le téléphone scotché à l’oreille, il a le regard des hommes qui sont venus de loin (qui reviennent de loin)

    … de déplacer ma voiture parce que le trou commençait à gagner de l’ampleur (toujours les nouveaux). Je l’ai déplacé (où est le complément d’objet direct)

    L’eau commençait à creuser de longues et profondes ridules (petites rides sont devenues grandes)

    Le sol se retournait pour tout engloutir (courage fuyons)

    ….les travaux d’extraction (l’or ou les diamants ne sont jamais loin) de mes voitures murmure t il avant de retourner à sa supervision (pincez moi, je rêve)

    Il suffit juste d’ouvrir la porte d’entrée pour tomber pieds et poings dans le trou (tout semble lié, et les poings et les pieds)

    Fourré (vicieuse) dans un pantalon blanc sur un tshirt du même ton

    Grande à été notre stupéfaction quand une fois au dehors (dehors, ma surprise a été totale)

    Avait fini d’emporter (les Laye Diaweries)

    Nous avions garé au loin notre véhicule 205 (qu’est ce que c’est loin au loin)

    Ils comptent sur la clémence de Dieu et croisent les chapelets (j’aurai simplement croisé les doigts)

    • Auteur

      Paname Gotham

      En Août, 2012 (19:11 PM)
      merci, corrector. nos journalistes, dans leur ensemble, sont une honte nationale. jamais autant de nullards ne se sont regroupes dans une meme corporation. le malheur fait que cela ne changera que pour le pire car les articles et les reportages deviennent de plus en plus abrutissants. qui sont ces gens? qui sont ces gens? qui sont ces gens? leur niveau est tellement bas que les egouts de dakar resemblent a des gratte-ciels.
    Auteur

    @max

    En Août, 2012 (15:45 PM)
    yaw geumo dara weurnama Karl Marx nga geum! Yalla bou yeksiwone ba say tank sakh doko khamé ndakh sa khol bou nioul; YALLA BEUT DOUKO GUISS KHOL MOKAY GUISS.
    Auteur

    Las

    En Août, 2012 (16:01 PM)
    jarrive plus a lire l'observateur le quotien et pop ya que des fleur pour maky et ses desolent vraiment
    Auteur

    Fall

    En Août, 2012 (18:38 PM)
    Pourquoi Cheikh Diallo et son journal "le pays" ne parle jamais du pillage de Karim Wade de l'argent du Sénégal, les tunnels qu'il a construit à coups de milliards sont inondés où sont l'argent!!!. Et puis les journalistes sont des êtres humains, ils sont libres d'avoir des amitiés!!!
    Auteur

    Repugnant

    En Août, 2012 (19:29 PM)
    WAGNIL SAF DIOUTOU !!.!!.............................NIXX DIOP( BAYOU RAPPEUR YI),AK FAFADI OSUNIOU MAGUEE,DJITEE NIOU,INCHA ALLAH !!.ROYALEEMENT !!...........WOLOFEEEEMENT !!.!!...........SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Baye

    En Août, 2012 (19:44 PM)
    on s'en fout!!!
    Auteur

    Repugnant

    En Août, 2012 (20:12 PM)
    KOULI KHAMANTENAK DIALLLLO !!.!!.............................NIXX DIOP( BAYOU RAPPEUR YI),AK FAFADI OSUNIOU MAGUEE,DJITEE NIOU,INCHA ALLAH !!.ROYALEEMENT !!...................WOLOFEEEEMENT !!.!!..................SUNUGALAISEMENT!!!!!!!!!!!!!!!!!.
    Auteur

    Diop

    En Août, 2012 (20:41 PM)
    Maky est le premier président du sénégal à avoir tout misé sur la manipulation de l'opinion par presse interposée. Depuis qu'il est au pouvoir il ne fait que de la communication. Il se fait entourer des patrons de presse sénégalaise comme Latif, Madiambal, Youssou, Jules Diop etc.... Toutes les semaines on nous sort un article soit disant sur les malversation de wade et compagnie. C'est toujours lorsque la population commence à s'impatienter qu'on nous sort un article sur l'ancien régime afin de nous faire croire que tout ce qui existait avant Maky c'était mauvais et tout ce qui existe depuis l'élection de Maky c'est honnête et efficace. Mais à la longue la population finira par comprendre qu'on est en train de la manipuler
    Auteur

    Journullards

    En Août, 2012 (22:20 PM)
    PRENEZ UNE CLASSE DE TERMINALE DE SOIXANTE ELEVES, FAITES UN CLASSEMENT SUIVANT LES MOYENNES OBTENUES, VOUS VOUS RENDREZ COMPTES QUE LES JOURNALISTES SONT CEUX QUI POINTAIENT A PARTIR DE CINQUANTIEME. DONC QUE DES NULLARDS ET CE SONT CES GENS LA QUI ACTUELLEMENT CONSTITUENT LA MATIER GRISE DE MACKY SALL. ALORS PAROLE CE POUVOIR VA VERS UN CRASH SANS PRECEDENT. QUE DES JOURNULLARDS........
    Auteur

    Exodus

    En Août, 2012 (22:33 PM)
    Corrector, saa "entre parenthéses" yi rayy nagne maa....bcp d'esprit d'à propos...
    Auteur

    Sangue Mbakcé Mbaye

    En Août, 2012 (00:43 AM)
    Alkhamdoulilah! Alkhamdoulilah!Alkhamdoulilah! Enfin d'autres que moi commencent à prendre conscience de la mission de manipulation et d'abrutissement de l'opinion entrepris par des journalistes adeptes de la transhumance passive et bien voilée. J'ai toujours souligné la problématique du paradoxe entre le bilan si élogieux de WADE et le sentiment de mécontentement généralisé en niveau de l'opinion comme étant l'œuvre conjuguée de l'entreprise médiatique de diabolisation de l'alternance d'une part et d'autre part, la propension qu'à eu un petit groupe d'incuries au sein du PDS à vouloir se mettre au devant de la scène, et malheureusement, toujours dans le mauvais sens . La déontologie du métier voudrait que cette classe de pratiquant de la pensée et de l'écrit s’adjugeât une certaine force morale qui délimite la nette frontière entre le prétexte "d'alerte" d'hier et le "plongeon" d'aujourd'hui pour ne pas franchir ce « rubicond » et faire du peuple d’éternels abrutis du MACKY, en attendant le démackyage. Pour éviter de tomber dans le guet apen des MACKYSARDS ; la prudence aux écrits des adeptes du MACKY semble être la seule garantie qui s’offre au peuple, en attendant une nouvelle génération de journalistes distant du MACKY.
    Auteur

    Francois De Closet

    En Août, 2012 (04:31 AM)
    Wade a tellement mis a genoux les senegalais que les journalistes sont obliges de se prostutuer en allant de Latif coulibaly a Ndioguou wack , ils sont tres fatigues meme les patrons de presse. Les uns font de la transhumance directe comme Yakham mbaye les autres font de la transhumance a reculons tu critiques pour etre appele .C est le syndrome de Stockholme

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email