Vendredi 04 Décembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Aminata Touré sur la crise dans la Justice : « On ne peut pas être dans une république des juges »

Single Post
Aminata Touré sur la crise dans la Justice : « On ne peut pas être dans une république des juges »
L’ancien ministre de la justice, Aminata Touré n’est pas indifférente à la crise qui secoue ces derniers temps la justice sénégalaise avec la convocation du président de l’Ums, le juge Souleymane Telicko, devant la commission de discipline du Conseil supérieur de la magistrature. Il faut dire que la présidente du Cese qui observe la confrontation de loin, est très peinée par cette situation très tendue entre la tutelle et les magistrats.

«Je souhaite que la sérénité revienne très rapidement. Je pense que c’est juste une turbulence qui va se régler parce que j’ai eu à travailler avec les magistrats qui, dans leur très large majorité, sont des professionnels de qualité. Il arrive dans la vie qu’il y ait des turbulences», a-t-elle soutenu lors de son passage hier dimanche à l’émission «Point de vue» de la Rts.
 
« L’Etat joue un rôle d’administration de la justice »

Toutefois, loin des turbulences que charrie cette crise, Mimi Touré invite les magistrats à voir la réalité en face et à comprendre que « le rôle d’administration de la justice » est dévolu à l’Etat. « L’État ayant la vocation d’assurer la paix sociale, la stabilité sociale, joue un rôle dans l’administration de la justice, mais le principe qui est invariable c’est que les magistrats jugent dans le secret de leur conscience, ça c’est un débat dépassé car personne ne le remet en cause », confie-t-elle.

Avant d’ajouter : « vous allez dans tous les pays du monde, on parle d’immixtion et d’influence de l’État dans la justice. C’est un débat régulier parce que c’est un débat aussi social, c’est-à-dire, jusqu’où va l’action des magistrats. Est-ce qu’il faut un mécanisme de contrôle ? Les magistrats sont aussi des êtres humains comme vous et moi. On ne peut pas être dans une république des juges, ce n’est pas possible. Les juges sont aussi des Sénégalais, mais qui jugent aussi en fonction des textes et en fonction de leur conscience, c’est toujours un équilibre sur lequel on travaille en permanence ».


13 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2020 (17:00 PM)
    la sucession de Macky sera un mortel combat , elle se positionne
  2. Auteur

    Juges Blancs

    En Octobre, 2020 (17:06 PM)
    y a t il eu un juge ou magistrat en prison, en tout cas jamais au senegal donc ce ne sont des gens simples comme toi et moi. ce sont des gens blancs comme neige euh comme le lait de vache de demboury ils sont des anges
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2020 (18:28 PM)
      un magistrat en prison au senegal m, je ne l'ai jamais vu. peut être ils sont plus propre du pays
    Auteur

    En Octobre, 2020 (17:08 PM)
    Encore du verbiage pour juste nier la realite des chose qui est que l'executif par ses capacites malefiques continuent de rendre corruptibles certains juges et mene un combat antirepublicain et democratiquement perfide contre ceux des juges qui voudraient garder leur independance indispensable à des jugements justes.

    Mimi nous repete la connerie ''republique des juges ''qui ne veut rien dire. Au fait c'est juste un concept creux que defendent seulement les mafieux politiciens pour juste faire croire que c'est un danger de laisser le pouvoir judiciare libre et independant de toute influence des gouvernants. Ces mafieux ne veulent pas d'un pouvoir legislatif fort et impitoyable dans l'action de faire respecter les lois vis à vis de tout le monde. Ils veulent toujours d'un systeme qui permette des echapatoires à la justice afin que leurs vols , corruptions .... entre autre continuent à etre impunies.



    Si vous ne me croyez pas , posez tous cette question aux politiciens de savoir c'est quoi une republique des juges et vous verrez combien cette expression est creuse.

    Auteur

    En Octobre, 2020 (17:09 PM)
    C'est cette justice qui va vous bouter tous les politiques que vous êtes
    Auteur

    En Octobre, 2020 (18:19 PM)
    Celle-là moom ne doit pas parler.Elle qui occupe un poste qui n'a aucun impact sur le développement du pays. Le président devrait d'ailleurs supprimer le CESE
    • Auteur

      No Pun Intended

      En Octobre, 2020 (18:49 PM)
      l'opposition doit mettre sur pied une mission d'information qui sera chargée d'aller expliquer aux khalifes apparemment pas informés et pas conscients de la pléthore d'individus qui occupent des postes inutiles et engloutissent des budgets faramineux !
      cela évitera à ces khalifes d'encenser publiquement des gens notoirement connus pour leur participation à divers délits voire crimes d'états !!!
    Auteur

    Mandela

    En Octobre, 2020 (18:20 PM)
    Nous sommes loin du "gouvernement de juges", dont vous dites tant de mal, mais qui a ses vertus...

    "Administrer" la justice n'est pas acceptable, lorsque celle-ci - en plus d'être mature et responsable - demande son indépendance organique. La tutelle sur 1 pouvoir constitutionnellement érigé n'est plus d'époque.

    Laissez le CSM aux magistrats selon leur hiérarchie...
    Auteur

    Momar

    En Octobre, 2020 (18:51 PM)
    C Toi Madame la ministre qui complotait at mentait sur l'affaire de Khalifa Sall... et tu nous parles aujourd'hui de crise de la justice...Ya yabater
    Auteur

    En Octobre, 2020 (18:58 PM)
    Une république des juges? On est très loin de ça au Sénégal
    Auteur

    Korsiga

    En Octobre, 2020 (19:52 PM)
    La pschologie du choc
    Auteur

    Kosiga

    En Octobre, 2020 (20:48 PM)
    Gouvernement des juges dans un régime présidentiel ? Un rêve qui ne risque pas de se produire.

    Le débat se pose ailleurs concilier la justice et la liberté d'impression dans un monde de communication . La ligne de démarcation est fine mais en toute responsable les acteurs doivent se faire confiance . L'administration quand elle prend la forme de tutelle outre passe aussi la limite .... du convenable
    Auteur

    Amsa

    En Octobre, 2020 (05:07 AM)
    C'est du pareil les politiciens !!!



    C'est l'Etat qui est la turbulance de tous remous a l'UMS et elle passe a cote !!!
    Auteur

    Senegalais

    En Octobre, 2020 (05:52 AM)
    Cette dame m'a vraiment déçu
    Auteur

    En Octobre, 2020 (17:34 PM)
    Elle a parfaitement raison. Les juges ne sont que le produit de notre société. Et puisque les sénégalais sont corrompus à quasiment 99% ,pouvoir, opposition, société civile, activistes, tous refusent de rendre compte : on a jamais vu un membre de la société civile étaler publiquement ses comptes, aucun opposant n'a jamais étalé ses sources de revenus occultes, aucun activiste n'a jamais dit comment il se nourrit, quand au pouvoir ,il tombe facilement dans le piège de l'argent facile. Ils sont tous pareils. Pour le comprendre, seuls sont pauvres ceux qui ne peuvent pas détourner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email