Jeudi 18 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Appel à candidatures, Karim Wade... : Les 6 questions de Thierno Bocoum au Président Bassirou Diomaye Faye

Single Post
Appel à candidatures, Karim Wade... : Les 6 questions de Thierno Bocoum au Président Bassirou Diomaye Faye
Après un temps de grâce de plus d'un mois, l'opposition commence à sortir de sa réserve. C'est le cas de Thierno Bocoum, leader du mouvement AGIR. À travers un long texte que nous vous proposons in extenso, l'ancien parlementaire a interpellé, ce lundi, le chef de l'État, Bassirou Diomaye Faye, sur plusieurs points relatifs, notamment, aux promesses à propos de la nomination de certains directeurs généraux, la corruption présumée au Conseil constitutionnel, entre autres. 



"Monsieur le président de la République, pour faire suite à votre élection à la tête de la magistrature suprême et par éthique républicaine et citoyenne, nous vous accompagnerons dans toute initiative de rupture qui ira dans le sens de satisfaire les préoccupations majeures des populations.  

Nous vous rappelons d’ailleurs que cette volonté de rupture et de changement de paradigme a toujours été au cœur de notre engagement politique. Donc, nous ne pourrons que nous en réjouir. 

Notre conduite envers votre gouvernement sera d’approuver avec force et sans équivoque les ruptures consolidantes permettant de hisser les intérêts des populations au-dessus de tout autre, mais également de dénoncer sans concession d’éventuelles dérives et d’éventuels non-respects des promesses faites aux populations. 

Comme vous pouvez alors l’imaginer, nous serons les sentinelles de cette nouvelle alternance. 

Nous pensons qu’il est prématuré de vous juger sur les réformes structurelles dont les résultats prendront  du temps à s’installer sauf en apprécier les tenants et aboutissants. Il faudra vous laisser le temps de semer les bonnes graines pour que la récolte soit généreuse pour tous nos compatriotes. 

Nous avons tous besoin de nouveau souffle de vie et d’espoir. 

Sur les questions liées aux réformes conjoncturelles, aux comportements et aux décisions ponctuelles, il est clair qu’il n’est jamais tôt de recadrer un chauffeur quand il sort de sa ligne de conduite même s’il vient de prendre le volant. 

Il y va de l’intérêt de tous les passagers du véhicule Sénégal. 

Ce conducteur que vous êtes aujourd’hui conduit l’espoir et les attentes de tout un peuple. Une gestion de l’État acquise après avoir dénombré des morts et de nombreuses victimes pour diverses raisons non encore élucidées sur la route de la conquête du pouvoir ne peut en aucune manière dévier des rails de la justice, de la transparence et du respect de la parole donnée. 

Après vous avoir chaleureusement félicité pour votre accession au pouvoir, nous vous encourageons pour vos marques d’humilité plusieurs fois exprimées face à vos nouvelles charges.
Nous avons entendu de votre part, un discours de rupture systémique dont le Sénégal aura besoin et nous apprécions positivement les profils des membres de votre gouvernement qui, nous l’espérons, vous aideront à atteindre vos objectifs et à respecter vos engagements. 

Monsieur le président de la République, nous souhaitons, cependant, vous interpeller sur quelques points afin de mieux encadrer cette nouvelle page de notre histoire politique et institutionnelle. 

1- Monsieur le président de la République, nous vous encourageons dans votre volonté de mettre en place une politique de reddition des comptes qui, nous l’espérons, s’éloignera totalement des procédés de règlement de comptes pour être efficace, juste et pédagogique. 
Les rapports des organes de contrôles doivent être transmis, sans délai, au procureur de la République. Les Sénégalais doivent connaître la vérité sur toutes les accusations de malversation concernant  les deniers publics qui sont leur propriété. 
Mettre le coude sur un dossier ne doit plus être une pratique gouvernementale. Nous vous demandons, par conséquent et par la même occasion, de déclassifier les rapports de l’IGE et de permettre aux Sénégalais d’en prendre connaissance. 

Nous souhaitons également que les organes de contrôle soient dirigés par des personnes capables de répondre aux exigences de transparence.
Par exemple, il ne doit pas être question qu’un ancien procureur de la République qui a mis le coude sur énormément de dossiers de l’OFNAC puisse continuer à diriger cette structure pendant encore plusieurs années parce que protégé par les textes. 
Il faudra une réforme de ces textes avec effet rétroactif pour que l’ancien procureur de la République en l’occurrence Serigne Bassirou Guèye soit démis de ses fonctions et remplacé par une personnalité indépendante, crédible et soucieuse des vertus de la reddition des comptes. 


2- Monsieur le président de la République, parlant de justice, nous aurions souhaité que les accusations graves de Monsieur Karim Wade contre de hautes personnalités de notre pays, en l’occurrence des juges du Conseil Constitutionnel soient élucidées. Ces accusations de corruption qui ont conduit à une tentative de report de l’élection présidentielle de 2024 ont également créé une situation chaotique qui a abouti à la mort de compatriotes. 
Nous espérons que toute la lumière sera faite pour situer les responsabilités.
Il en est de même, concernant M. Karim Wade, sur la nécessité d’élucider les conditions de son départ du Sénégal pour le Qatar. 
Quelle forme de collaboration judiciaire peut permettre à un pays d’envoyer son procureur venir chercher un compatriote qui bénéficie d’une grâce présidentielle ? 
Nous espérons que toute la lumière sera faite sur cette affaire au nom de la rupture systémique qui devrait exclure toute légalisation tacite d’éventuelles ententes ou accords secrets.

3- Dans une discussion en date du 9 février 2019 sur un plateau de télévision et parlant de votre Projet, vous aviez dit ceci et avec force : « dans l’administration si nous devons choisir un directeur ou un directeur général nous ferons un appel d’offres. Nous mettrons l’accent sur les questions suivantes : qui est le plus compétent ? Qui est le plus ancien avec une compétence ? Qui est le plus expérimenté ? Qui est le plus vertueux ? On sortira les trois meilleurs dossiers et le président de la République sera obligé de choisir parmi les 3 »
Votre Premier ministre actuel et leader de parti à l’époque, Monsieur Ousmane Sonko avait aussi tenu le même discours le 31 janvier 2018 dans la même chaîne de télévision en précisant qu’il y aurait  « un comité ad hoc pour faire le tri des candidatures » et que les postes concernés sont « les directeurs, les directeurs généraux, les chefs d’agence, etc. »

Monsieur le président de la République, lors de deux conseils des ministres successifs, vous avez nommé des directeurs généraux sans aucun appel à candidatures. Vous avez, par conséquent et par cet acte failli à vos promesses. 
Une des promesses majeures qui aurait pu valablement alimenter, en termes pratiques, votre discours inlassable sur une rupture systémique.  
Nous espérons que vous vous chargerez de soumettre les postes restants à un appel à candidatures pour mettre la compétence, la rigueur et le mérite au cœur de votre politique de rupture systémique affirmée maintes fois. 

4- Monsieur le président de la République, nous vous félicitons pour les mesures d’abrogation de certains décrets de dernière minute pris par votre prédécesseur. Nous considérons que la nouvelle page ouverte par nos compatriotes le 24 mars dernier devait exclusivement vous être réservée et que des actes réglementaires de votre prédécesseur ne devaient nullement intervenir pour vous engager. C’est une forme d’ingérence inacceptable. Et vous ne l’avez pas accepté.

Monsieur le président de la République, nous sollicitons auprès de vous, de la même manière que vous avez pris la décision d’abroger les derniers décrets du président Macky Sall, que vous preniez l’initiative d’abroger la récente loi d’amnistie conformément aux dispositions de l’article 80 de la constitution, une fois que vous aurez les coudées franches à l’Assemblée nationale. 

Cette initiative de mise en place d’une « commission d’indemnisation des victimes des évènements de janvier 2021 à février 2024 » que vous avez annoncée en conseil des ministres et qui est confiée au Premier ministre devrait être une étape envisageable après avoir connu la vérité. 
On ne peut pas parler d’indemnisation sans au préalable des responsabilités établies. Qui a fait quoi ? Les crimes et délits ont été commis par qui ? 
Les parents des victimes ont le droit de connaître cette vérité. Les Sénégalais qui ont beaucoup souffert de cette période sombre de notre histoire veulent également connaître la vérité. 
Ceux qui ont commis des crimes ou des délits sont encore parmi nous. Ils doivent être identifiés ainsi que leurs complices. 
Laisser certaines pratiques impunies risque d’encourager leurs auteurs à en commettre d’autres quand l’occasion se présentera. 

5- Monsieur le président de la République, la question foncière doit être gérée avec beaucoup de responsabilité et de courage. 
Votre prédécesseur le président Macky Sall, présidant la journée nationale de la décentralisation (JND) en décembre 2020 avait dit ceci :  « Je peux vous dire, en tant que président de la République, que la question foncière reste le plus gros risque de conflit dans ce pays » et il avait ajouté qu’il recevait « au quotidien 20 à 50 dossiers brûlants portant sur des litiges fonciers. »
Vos décisions tendant à y mettre de l’ordre sont à saluer, mais elles doivent prendre en compte le principe d’équité, de transparence, de justice. 
Votre Premier ministre et ancien leader de parti avait averti le 14 juin 2020 ceux qui avaient construit sur la corniche en déclarant ceci : « Je lance un message à ceux à qui on a attribué des terrains ici. Je leur demande de ne pas y mettre leurs milliards et qu’ils sachent que quand nous serons élus nous enlèverons tout pour permettre aux Sénégalais d’avoir accès à la plage et au littoral. »
Monsieur le président de la République, je vous annonce que l’hôtel d’où vous avez quitté pour aller faire votre prestation de serment et qui a été pendant plusieurs jours votre quartier général est construit sur cette même corniche sur une superficie de 7 600 m2 et bien après la déclaration susvisée. Il a été inauguré le 25 novembre 2023 par votre prédécesseur le président Macky Sall.  
Symboliquement, vous auriez dû vous passer de ce séjour dans cet hôtel au regard des déclarations précédentes sous le sceau du « Projet » que vous partagez avec votre Premier ministre et ancien leader de parti.  
Tout en vous encourageant dans votre volonté de mettre de l’ordre sur les questions foncières, nous espérons qu’un traitement équitable sera appliqué à tous les dossiers pour permettre aux Sénégalais de bénéficier du foncier et de profiter de la plage.

6- Monsieur le président de la République, nous vous recommandons de finaliser votre déclaration de patrimoine conformément aux dispositions de la constitution en son article 36 dernier alinéa qui dispose : « Le président de la République nouvellement élu fait une déclaration écrite de patrimoine déposée au Conseil constitutionnel qui la rend publique.»

La déclaration que vous aviez faite lors de la campagne électorale ne satisfait pas à cette prescription légale et est incomplète. Le bien qui semble être le plus précieux n’a pas été évalué.
« le temps ne m’a pas permis de l’évaluer à dire d'experts pour les besoins de la présente », aviez-vous précisé. 

Nous vous prions de l’évaluer et de faire votre déclaration conformément à la loi et les juges constitutionnels se chargeront de la publier. 
Cet acte sera un signe important dans votre volonté de vous soumettre à la transparence.  

Monsieur le président de la République, nous aurions pu aborder d’autres questions notamment celles liées aux réformes envisagées et à certaines décisions ponctuelles. Nous pensons le faire plus tard, le moment venu, tout en espérant que nos remarques seront prises en compte.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président de République, l'expression de mes salutations respectueuses"

Thierno Bocoum
Ancien parlementaire
Président AGIR





15 Commentaires

  1. Auteur

    Ffffffffffff

    En Mai, 2024 (12:41 PM)
    ils cherchent tous des postes pour combler leur fin de mois.

    Mr le president vous ne devait de compte qu au peuple senegalais et pas a ces dorkat tout azimut que leur agitations ne vous distrait pas
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (12:46 PM)
      Il faut lire tout son texte avant de parler de poste. Ce gars est clair sur sa trajectoire. il est pertiennt et correct 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (12:54 PM)
      Tous les petits types rêvent de devenir directeur général. Le premier poste de directeur d'une société publique qui fera l'objet d'un appel à candidature je suis certain qu'il y aura 2 millions de CV et dossiers de candidatures déposés.  Dans ce pays même les margouillats se voient DG d'une structure. Pour dépouiller lire et classer 2 millions de CV il faudra plus d'un an pour boucler la procédure de recrutement.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (13:59 PM)
      C'est celui qui accuse de corruption ou d'autre chose qui doit apporter les preuves s'il en détient !!
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (16:49 PM)
      J'espère que cette alternance au sommet de l'état verra l'émergence d'une nouvelle opposition : Juge Deme, Mame Adama Gueye, Thierno Bocoum, Boubacar Camara...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Pas Ton Temps Bocoum, Politici

      En Mai, 2024 (17:45 PM)
      Diomaye est en super cool concentration. Il n'a pas ton temps ex Thierno fringant de Rewmi devenu looser depuis que Macky César t'a réduit sous la plus simple expression,  avec plus Tard ton Mentor Idy.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Mai, 2024 (12:48 PM)
    Est t-il faisable de lancer un appel d'offres pour au moins 180 postes strategiques ? Combien de temps la finalisation du processus de selection et de recrutement des candidatures competentes prendra? Durant ce temps il y a des urgences a regler
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (12:58 PM)
      Il faut laisser ces gens parler ils pensent que le président diomaye peut céder à leurs pressions bidons 
      Appels à candidature alors que les dg sur place peuvent saboter son travail juste par méchanceté on vous connaît 
       
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (13:24 PM)
      Peut être pas, mais il fallait y penser avant et dire ce qui peut être et mon verser dans la démagogie.Combien n'ont été convaincus que par cette promesse . S'ils ne l avaient pas dit, repete a plusieurs reprises , le débat ne serait pas pose . C'est tout simplement un reniement. Bocoum l a bien dit et cela devrait vous inspirer, un chauffeur on le recarde meme s'il vient de démarrer, il y va de la vie de tous les passagers, je rajoute que lorsque tu participe a l'élection de quelqu'un, ton devoir est de le surveiller , le recarder ne serait par respect a ceux qui ne croyaient pas a son profil.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (14:00 PM)
      Soyons sérieux, avec une bonne organisation, le traitement des candidateurs peut se faire en 1 semaine. Il faut établir une fiche de poste assez claire!
      Ouvrons les yeux, le projet est une reve vendu aux sénégalais, et ce reve s'elloigne de plus en plus de la réalité
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (14:12 PM)
      Parfois certaines réponses sont énervantes, vous dites toujours qu'il ya d'autres priorités comme si le président était l'homme à tout , le président est entouré de technicien et d'un staff technique qui peuvent gérer certaines choses à son compte. La lutte anti corruption et les appels à candidature font partie du travail et n'a aucun rapport avec les choses de priorisation 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (17:16 PM)
      Dans ce cas il fallait pas faire la grande gueule sur les plateaux de télévision pour l'annocer. C'est irresponsable et relève de la pure politique politicienne.
      Par ailleurs, Sonko s'est toujours prononcé sur des choses qu'il ne maîtrisait pas, face à la réalité de l'État, il se rend compte que gouverner n'es pas s'opposer
    {comment_ads}
    Auteur

    Sa Kajoor

    En Mai, 2024 (13:11 PM)
    boul falé PR Dokhalal
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:33 PM)
    S'il abrogé la loi d'amnistie, il devrait démissionner. C'est cette loi qui lui a permis d'accéder au pouvoir ainsi que son mentor Sonko
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:37 PM)
    Est ce que Thierno Bocoum a bien creusé son idée sur la loi d'amnistie? Quelqu'un peut-il me dire si la loi d'amnistie était abrogée, tous ceux qui ont recouvré la liberté y compris le PR et le PM devraient retourner en prison en attendant qu'ils soient jugés? Je suis un profane dans le domaine et je suis sûr que je ne suis pas le seul. Wa salam.
    Top Banner
    Auteur

    Xorom-sukeur

    En Mai, 2024 (13:39 PM)
    Tout ce charabia, ce n'est que pur griotisme. Franchement, j'ai les gens n'ont pas le temps de lire tout cette cochonnerie d'une débilité déconcertante. Sa sainteté oussou mou Adji Rabi, un gugus que l'on veut présenter plus vertueux que macky. Un sulfureux ibadou gros adepte de massage nocturne.Un salon de beauté ouvert à une heure indue de la nuit, qui enfreint les lois du pays en ouvrant en plein couvre-feu, en plein covid et cerise dans le gâteau, des jeunes filles qui se retrouvent à attendre ce client potentiel qu'est sa sainteté oussou à cette heure indue de la nuit. Billahi wallahi, si ce salon n'est pas une putaiserie, en tout cas ça le ressemble étrangement. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Truth

    En Mai, 2024 (13:54 PM)
    Merci M. Bocoum

    Votre texte est clair et limpide. C'est une contribution positive à la démocratie. C'est ce que l'on attend d'un intellectuel.

    Nous vous encourageons à écrire d'avantage.

    C'est un réel plaisir de vous lire.

    Bon courage.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (13:56 PM)
    Les pastefiens qui passaient tout leur temps à critiquer,investigar,insulter,calomnier et j'en passe sont,maintenant,allérgiques à la moindre critique! Si un individu se dedit,normal qu on le lui dise.

    On attend la déclaration de patrimoine de tte la bande.
    {comment_ads}
    Auteur

    Galsen

    En Mai, 2024 (14:14 PM)
    Sa waye tu veux nous compliquer c est une pression populaire quivest à la base les juges ont été engloutis pour se sauver ils se sont alignés avec la population .Sonkobles a toujours traité de corrompus comme Karim et les autres persécutés.

    Le conseil constitutionnel est à la base de ce que nous avons vécu avec Macky ils n ont jamais cassé une decison de justice Mame mbaye Niang Adji sarr ils ont empêché Karim et Sonko de se présenter étant donné que Watdini est passé avec une nationalité en cour donc tu la ferme Bocoum vous êtes dépassé par le système .Tu as eu +de 1 pourcent
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2024 (15:08 PM)
      Le conseil constitutionnel a dit NON a Macky pour sauver la candidature de Amadou Ba sinon il est aussi complice que Macky
    {comment_ads}
    Auteur

    Dorkat

    En Mai, 2024 (15:06 PM)
    Foutez nous la paix avec vos histoires de compétence et de diplômes. Les rapports de cours des comptes ont démontré que ceux qu’on taxait de très compétents expérimenté sortis dans les plus grandes écoles sont les cancers du pays .Comment un DG d’une société nationale peut-il s’octroyait un salaire de 15 millions CFA et 1000 litres d’essence et d’autres avantages. On a compris votre jeu depuis 60 ans vous avez tenu à l’écart de la gestion de pays des hommes honnêtes uniquement parce qu’ils n’ont pas eu père qui a eu la chance de voler l’agent public pour les envoyer à l’étranger. On préfère bac plus deux intègre bien entouré qu’un bac plus 100 sortis dans les plus grandes universités du monde qui ne fera que détourner l’argent destiné a construite des écoles, hôpitaux et autres…Résultat 60 ans après le Sénégal fait partie 25 pays les plus pauvres du monde
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Ngor

    En Mai, 2024 (16:11 PM)
    Merci Honorable. Vous êtes une fierté pour le pays 
    {comment_ads}
    Auteur

    Paul

    En Mai, 2024 (16:13 PM)
    Il faut rester vigilant avec les nouveaux dirigeants. Ce sont de faux types
    {comment_ads}
    Auteur

    Saed

    En Mai, 2024 (16:13 PM)
    bou lene meussa def appel à candidature politiciens senegal yi boulene lene fale boulene fate chancher Samba Kanté ak audit saed 2013 à maintenant 
    Top Banner
    Auteur

    Atou09

    En Mai, 2024 (14:31 PM)
    Thierno bocoum va te coucher! Si vous étiez compétent vous seriez à la place de Diomaye! Espèce de beau parleur à l'image de votre maître Idrissa Seck. Nous les 54% on vous calcul même pas. Bande de jaloux 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2024 (00:14 AM)
    voilà un message clair et instructif.

    le Sénégal a besoin de ce genre d'opposant très poli et pertinent!!!Merci beaucoup M. BOCOUM
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email