Lundi 08 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Assemblée nationale : Les positions des commissaires des lois et de la décentralisation

Single Post
M. Moustapha Niass, president de l'assemblee nationale du Senegal (photo archive)

Le rapport de la Commission des lois, de la décentralisation, du travail et des droits humains sur la proposition de loi N° 13/2015 modifiant la loi N°2002-20 du 15 mai 2002 modifiée portant règlement intérieur de l’Assemblée nationale a révélé ses secrets. Il ressort de ce document que beaucoup de députés se sont interrogés sur l’urgence de cette proposition de loi à deux ans de la fin de la législature. A la lumière des interventions des commissaires, deux tendances principales se sont dégagées : celle qui s’est opposée irréductiblement à la proposition de loi et celle qui l’a approuvée sans réserve.


 Hélène Tine fait partie de ceux qui ont d'emblée  rejeté cette loi. «Je trouve que c’est un recul démocratique. On parle de liberté d’expression, renforcement de la démocratie, il nous faut opérer des changements ailleurs et faire en sorte que tous les députés, sans motifs valables d’absence, soient présents au moment des plénières», a-t-elle dit. Elle a été appuyée dans son argumentaire par un autre de ses collègues qui a invité ses semblables à «faire attention et d’arrêter de faire des calculs politiques».


«La loi ouvre la porte à une instrumentalisation du parlement»


 D’autres de ses collègues qui sont contre cette proposition de loi ont légitimé leur position au motif que «le relèvement du nombre des députés pour la constitution d’un groupe parlementaire a pour conséquence de changer les règles du jeu démocratique». Ce qui selon ces parlementaires, entraîne «un recul démocratique avec cette proposition qui freine l’expression dans le cadre du travail parlementaire. (…) Au vu de la configuration des partis ou coalitions de partis, aucun nouveau groupe parlementaire ne pourra être constitué. Ce qui ouvre la porte à une Assemblée monocolore ou monolithique et à une instrumentalisation du parlement», indique les parlementaires qui rejettent formellement cette proposition de loi. Dans cette lancée Thierno Bocoum de profiter des débats, pour porter la réplique à ceux qui sont pour cette proposition de loi. «On se bat pour qu’il y ait un sursaut patriotique. Que l’on sache que ceux qui sont majoritaires aujourd’hui seront minoritaires demain», a-t-il déclaré.


 De l’autre coté, la composante des commissaires favorables à l’adoption de la loi salue «la restauration de la dignité du président de l’Assemblée nationale qui fort de son statut de suppléant du président de la République, ne pouvait pas continuer à subir l’incommodité  du renouvellement annuel de son mandat, en même temps que les autres membres du bureau de l’Assemblée nationale». Ces députés qui approuvent ladite proposition ont aussi tenté de convaincre leurs collègues que «la réforme vise à moraliser le landerneau politique. Elle ne vise ni à entraver la marche de la démocratie, ni à la marginaliser, encore moins à museler qui que ce soit», ont précisé les auteurs.



10 Commentaires

  1. Auteur

    Abakara

    En Juin, 2015 (16:10 PM)
    Notre Assemblée Nationale se résume ainsi:Une opposition qui détruit et met en mal tout projet de loi que le parti au pouvoir et étant majoritaire à l'Assemblée propose.Ce projet de loi prévoit une révision du nombre de députés constituant un groupe parlementaire passant de 10 à 15 membres.le fait d'augmenter ce nombre nous permettra d'avoir des groupes avec des idées beaucoup plus valorisantes et de ce fait nous aurions une Assemblée beaucoup plus pragmatique forte et importante pour bien servir la Nation.Nous soutenons fortement ce projet de loi et nous espérons qu' il va être adopté.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2015 (17:58 PM)
      la logique politique voudrait que moustapha niass dissolve l'afp au sein de l'apr après l'adoption de la proposition de loi
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (16:11 PM)
     :brawoo: karim wade  :brawoo:  :brawoo: karim wade  :emoshoot: macky sall  :brawoo: karim wade  :emoshoot:  :emoshoot: macky sall!!!! vive karim wade !!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Smmn

      En Juin, 2015 (17:04 PM)
      "arréter de faire des calculs politiques.
      la restauration de la dignité du président de l'assemblée nationale qui fort de son statut de suppléant du président de la république ne pouvait pas continuer à subir l'incommodité du renouvellement annuel de son mandat, en même temps que les autres membres du bureau de l'assemblée.
      la réforme vise à moraliser le landerneau politique. elle ne vise ni à la marginalise, encore moins à museler qui que ce soit" ce sont les dit des commissaire qui sont pour la révision du réglement intérieur de l'assemblée nationale et ils ont tout résumer
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Bour Dakar

    En Juin, 2015 (16:14 PM)
    vive karim wade vive karim wade!!!! vive karim wade
    {comment_ads}
    Auteur

    Dempsey

    En Juin, 2015 (16:14 PM)
    Et nous espérons avec la majorité que la mouvance présidentielle a dans l'hémicycle leur servirons et leur permettrons de faire passer ce projet de loi, qui reconnaissons le, reste primordiale et nécessaire pour une bonne marche de notre Assemblée nationale.
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme Kinkon

    En Juin, 2015 (16:16 PM)
    karim wade president en 2017 vive karim wade  :brawoo: 
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (16:18 PM)
    biensur vous avez raison avec karim wade la solution pour un senegal devollopè!!!

    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2015 (17:55 PM)
    Vous voulez "moraliser la vie politique" mais vous n'hesitez pas pas à encourager la transhumance politique
    {comment_ads}
    Auteur

    Linguère

    En Juin, 2015 (18:09 PM)
    Etant ado, en classe de 5éme, j'avais lu un livre dont la préface m'avait plus que choquée.

    Elle disait "Le soleil grille ici toutes les choses, il grille le cerveau et grille jusqu'aux roses".



    Cela date des années et je me souviens encore de ce roman d'Alioum Fantouré "Le cercle des tropiques" à cause de la préface. Et plus le temps passe et plus je me demande si finalement le soleil ne grille pas réellement nos cerveaux ? Pourquoi sommes-nous toujours entrain de tourner en rond, de toujours verser dans la politique politicienne et les magouilles et autres intrigues de bas étage ?

    {comment_ads}
    Auteur

    Lynx

    En Juin, 2015 (18:15 PM)
    A y regarder de près, je ne vois en quoi cette loi pourrait m'intéresser en tant simple citoyen.



    Par contre, les lois que je souhaite et qui mérite d'être votée à mon sens c'est :

    - celle qui diminuera le nombre de députés, 150 députés pour une assemblée mécanique (opposition comme pouvoir) me paraît excessif pour un petit pays comme le Sénégal ;

    - celle qui abrogera la loi sur la parité à l'assemblée nationale, et laisser comme seul critére de sélection la représentativité et la compétence ;

    - celle qui diminuera les avantages des députés, pour une rationalisation du coût de cette institution, on doit être député par conviction et non pour des intérêts matériels ;

    - celle qui supprimera les fonds "noir" de nos institutions rendant transparente l'utilisation des deniers publics.



    Toutes ces gesticulations ce n'est que pour défendre les intérêts personnels des députés.
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2015 (18:34 PM)
      si tu réfléchis bien, tu sauras que tout ce que tu souhaites n'aura jamais lieu tant qu'il n'y aura pas un bon réglement intérieur à l'assemblée nationale qui permette que les députés travaillent dans la diversité et la richesse, puissent déposer des projets de loi et les voter sans être soumis à l'exécutif. donc tant que l'assemblée nationale aura un réglement politicien, on aura beau élire des députés de qualité, ils se heurteront à ce réglement.
    {comment_ads}
    Auteur

    Renzi

    En Juin, 2015 (18:20 PM)
    Il ne suffit pas d'etre ivre pour savoir que la diversité peint le monde parlementaire.

    Depuis un certain temps, notre président macky sall a cessé de faire du développement son cheval de bataille. Omnibulé par un second mandat,tous les actes qu'il pose vont dans le sens d'un calcul politicien.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email