Samedi 24 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Avenir politique : "Khalifa et Karim ne sont pas morts politiquement"

Single Post
Avenir politique : "Khalifa et Karim ne sont pas morts politiquement"

Le Conseil constitutionnel a arrêté la liste définitive des candidats retenus pour la présidentielle du 24 février 2019. Khalifa Sall et Karim Wade, respectivement de "Taxawu Senegaal" et du Parti démocratique sénégalais (Pds), sont recalés. Mais ce n'est pas la fin du monde pour ces leaders.

L'avenir politique de Khalifa Sall et de Karim Wade, tous les deux disqualifiés de la course à la présidentielle, n'est pas pour autant compromis. C'est l'avis de Saliou Guèye, journaliste et analyste politique. "Même s'ils ne participent pas à l'élection présidentielle de 2019, leurs avenirs politiques respectifs ne sont pas pour autant compromis. Ils gardent, aujourd'hui, toutes leurs chances de participer à d'autres échéances futures", pronostique-t-il.

Le journaliste d'ajouter : "Pour Karim Wade, sa peine devrait normalement expirer en mars 2019 et à partir de cette date, il pourra bel et bien être inscrit sur les listes électorales. La seule épée de Damoclès qui risque d'être toujours suspendue sur sa tête, c'est l'amende de 138 milliards francs CFA qui risque de compromettre son éligibilité lors d'une autre élection."

Pour ce qui concerne l'ex-maire de Dakar, Guèye explique qu'il sera certainement sorti de prison en 2023. "Ce qui veut dire qu'il est exclu des Locales de 2019 mais, s'empresse-t-il d'ajouter, garde encore sa chance pour la présidentielle de 2024 si l'on sait que la mention qui a été faite sur son casier judiciaire concerne uniquement cette élection de 2019."

L'analyste politique signale que si un membre du C25 accède au pouvoir, Khalifa Sall bénéficiera d'une amnistie. "En somme, il faut dire que leur avenir dépend de la tournure après l'élection présidentielle de février prochain", résume-t-il.

Un avis que partage le professeur Papa Samba Ndiaye, enseignant-chercheur en sciences politiques. Évoquant les rapports entre la justice et la politique, il précise que ces deux leaders peuvent avoir la chance de revenir dans le champ politique. "Ce sont des citoyens qui sont déchus de leurs droits civiques, mais il faut dire que ce n'est pas ad vitam aeternam, car ils pouvaient retrouver ces droits. Ils ne sont pas morts politiquement", fait savoir l'enseignants-chercheur, qui considère que cela pose d'ailleurs la question de l'indépendance du pouvoir judiciaire et l'instrumentalisation du processus politique.

Pape Samba Ndiaye ajoute : "Les institutions sont instrumentalisées par les tenants du pouvoir. On ne note pas une stabilité et une permanence des normes. Si la majorité change, un autre pouvoir pourrait venir et changer les règles du jeu. Ce que la loi a fait une autre majorité peut le défaire."

Toutefois, à en croire Ndiaye, l'avenir politique de ces leaders pourrait prendre des trajectoires différentes. Il dit : "L'avenir de Khalifa Sall, un militant historique du Parti socialiste, pourrait être en dehors du parti. Il pourrait incarner une nouvelle forme de socialisme parce que sa voie est déjà tracée. En revanche, concernant Karim Wade, ce serait très difficile d'imaginer son avenir politique en dehors du cercle protecteur de son père. Cela entraînerait une implosion du Pds."

Article_similaires

48 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:00 PM)
    Khalifa et Karim participeront à ces elections par A ou B
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2019 (20:45 PM)
      pour mourir, il faut d'abord exister.
      karim n'a jamais politiquement existé.
      rien qu'une bulle sans charisme, qui ne s'est jamais directement adressé aux sénégalais dont très peu connaissent la voix.
    • Auteur

      Kaduu

      En Janvier, 2019 (12:05 PM)
      dans tes rêves oui.
      les deux k ne sont pas et ne seront pas candidat à l'élection présidentielle de 2019
  2. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:07 PM)
    on s'en fout :contaan: 
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:08 PM)
    Alors ç est MACKY qui va prendre la poudre d'escampette avec safamille .Vive la vengeance.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:13 PM)
    Ils ne sont pas morts Khalifa et karim. Bien au contraire, comme de redoutables moustiques, ils empêchent macky de dormir du sommeil du lion.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:19 PM)
    Si Issa Sall gagne les elections de 2019 Khalifa Sall ne passera pas une seule nuit à Rebeuss. Donc Khalifa est loin d'être mort politiquement
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2019 (10:37 AM)
      si trump était sénégalais, il n'y aurait pas de mur entre le mexique et les usa.
      si abdoulaye n'avait pas viré macky sall en 2009, il n'y aurait eu de parti dénommé apr
      si karim wade était le procureur spécial de la crei, il n'aurait jamais été envoyé à reubeuss...
      en somme avec des si on peut dire n'importe quelle connerie
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:32 PM)
    a leur place je me positionne sur 2024..........
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:37 PM)
    Sinon pour Khalifa Sall je me posais la question sur la limite d'âge ?
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:45 PM)
    l'attitude que tous ces opposants ont maintenant ouvre un boulevard pour 2024 à Sonko (Mr Tellow Oil ?) .....
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:47 PM)




    moi ce qui m intrigue cè pourquoi les militants de Sonko sont violents, kou wakh niou sagala



    ils ne répondent jamais par des arguments mais toujours des insultes





     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  sonko
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (21:01 PM)
    C vrai ils ont 1violence verbale ces militants de sonko et pensent que toute l opposition doit rejoindre leur leader.j ai peur qu'il perde des voix à cause de ses militants.
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (21:08 PM)
    AU CONTRAIRE C L ETAT DU SENEGAL QUI INDEMNISAIT KARIM ET BOURGI 250 000 000 000 SUR LA TETE DE L ETAT
    Auteur

    Lass

    En Janvier, 2019 (21:23 PM)
    c'est quoi ces experts. La loi est impersonnelle et intemporelle (à moins d'être amendée par une autre loi).

    Tout citoyen condamné à certaines peines de prison ne peuvent être ni electeur ni éligible et il n'a y a aucune limite de temps.

    il faudrait une nouvelle loi (amnestie ou organique) pour changer la situation de 2K

    dites la vérité au lieu de créer des fictions
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (21:54 PM)
    Laissez Sonko tranquille lui au moins il n’est pas un menteur il est le meilleur franchement
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (21:54 PM)
    Laissez Sonko tranquille lui au moins il n’est pas un menteur il est le meilleur franchement
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (21:54 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (22:03 PM)
    Les motivations avancées par nos juridictions (Cour constitutionnel et Cour suprême) sur les derniers dossiers à connotation politique montre à suffisance la médiocrité ou la mauvaise foi d'un attelage constitué de politiciens, de sois disant juristes ayant le titre de Professeur, et d’avocaillons. Les arguments juridiques servis avec des renvois aux articles respectifs y relatifs sont d'un bon sens et d'une simplicité biblique. C'est triste ce qui nous arrive au Sénégal. Avant même qu'il n'est pris connaissance de la décision de la Cour, le Professeur Gueye qui est attiré par les lumières (plateaux Tv, et micros radios) tente de décrédibiliser la cour. Aucun respect ni pour les institutions, ni pour l'autorité de la chose jugée. Il ignore totalement le sens des responsabilités. Il fait parti sans doute des intellectuels qui tirent le Sénégal vers le bas. A un certain niveau on se doit d'avoir une posture républicaine. Il est le PYROMANE en chef juste pour sa gloriole. Nous attendons ses commentaires motivés et détaillés sur les Décisions.

    Ne parlons même pas de cet oiseau de mauvaise augure de Alioune Tine qui a eu la même posture. Et aprés ils se prévalent de la Société civile censée être à équidistance des parties prenantes.
    Auteur

    Pareils

    En Janvier, 2019 (23:43 PM)
    Irruption sachons prendre la paix pour tous et changeons pour la paix au Sénégal .........
    Auteur

    Pareils

    En Janvier, 2019 (23:43 PM)
    Irruption sachons prendre la paix pour tous et changeons pour la paix au Sénégal .........
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2019 (23:44 PM)
    Mon commentaire
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2019 (23:44 PM)
    Mon commentaire
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2019 (23:44 PM)
    Mon commentaire
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2019 (23:44 PM)
    Mon commentaire
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2019 (23:44 PM)
    Mon commentaire
    Auteur

    Moi

    En Janvier, 2019 (23:44 PM)
    Mon commentaire
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (23:57 PM)
    Luigi Di Maio s’est prononcé pour l’instauration de sanctions contre les pays «qui ne décolonisent pas l'Afrique». Selon lui, il s’agit, tout d’abord, de la France.



    Le vice-président du Conseil des ministres italien et dirigeant du Mouvement cinq étoiles (M5S), Luigi Di Maio, a appelé l'Union européenne à instaurer des sanctions à l'encontre des pays qui, selon lui, «appauvrissent l'Afrique» et sont ainsi à l'origine de la crise migratoire. La France figure en tête de liste.



    «L'UE devrait sanctionner la France et tous les pays qui comme la France appauvrissent l'Afrique et font partir ces personnes [les migrants, ndlr], parce que la place des Africains est en Afrique pas au fond de la Méditerranée», a-t-il déclaré dimanche, lors de son déplacement dans les Abruzzes.



    Selon lui, «certains pays européens, la France en tête, n'ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains».



    M.Di Maio estime également que la France qui «imprime une monnaie, le franc des colonies», dans «des dizaines de pays africains», finance ainsi sa dette publique.



    «Si la France n'avait pas les colonies africaines, parce que c'est ainsi qu'il faut les appeler, elle serait la 15e puissance économique mondiale alors qu'elle est parmi les premières grâce à ce qu'elle est en train de faire en Afrique», a-t-il conclu.



    Il a également annoncé «une initiative parlementaire du M5S dans les prochaines semaines», impliquant notamment le gouvernement et les institutions européennes, visant «à sanctionner tous les pays qui ne décolonisent pas l'Afrique».
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (01:31 AM)
    Foutaises
    Auteur

    Honteux

    En Janvier, 2019 (01:32 AM)
    KARIM WADE , et son père , s ' intéresse au Sénégal que pour les élections présidentielles ... Vraiment honteux .
    Auteur

    Honteux

    En Janvier, 2019 (01:32 AM)
    KARIM WADE , et son père , s ' intéresse au Sénégal que pour les élections présidentielles ... Vraiment honteux .
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (03:59 AM)
    Italie : le Premier ministre accuse la France d’appauvrir les pays africains.

    La tension monte entre la France et l’Italie. L’ambassadeur d’Italie a été convoqué par la France après que le vice-premier ministre italien Luigi Di Maio a accusé la France d’appauvrir les pays africains.

    « Si les gens partent aujourd’hui, c’est parce que les pays européens, la France surtout, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains », déclare-t-il.

    Sur ce, Luigi Di Maio a demandé ce dimanche des sanctions de l’Union européenne contre le pays de l’hexagone, car tenant la France pour responsable des vagues d’immigration en Europe.

    « L’UE devrait imposer des sanctions à la France et à tous les pays comme la France qui appauvrissent l’Afrique et obligent ces gens à partir, parce que les Africains devraient être en Afrique, et non au fond de la Méditerranée », rapporte bbc.

    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (07:18 AM)
    doul rék , tyu travailles pour maky

    Maky un gros poltron qui tremble devant karim et khalifa, Tous contre maky qui parraine Madiké, tous sauf maky pour que maky degage
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (11:39 AM)
    La dette du Sénégal est passée de 2741 milliards de Fcfa en 2012 au départ de Wade a 6420,65 milliards Fcfa après les 06 ans de Macky Sall.

    Loin d’être neutre, ce chiffre atteste que la trajectoire de notre dette publique s’inscrit dans une tendance haussière. Malheureusement, notre pays renoue avec le cercle vicieux de l’endettement.

    Face à cette situation préoccupante, les propos tenus récemment par la Banque mondiale : « Le Sénégal connait une croissance économique intéressante,mais le niveau d’endettement augmente vite, voire trop vite même », ont ici toute signification.
    Auteur

    Thiof

    En Janvier, 2019 (12:31 PM)
    Karim et Khalifa sont des voleurs.

    Ils ne participeront pas aux élections dayy ler nakk
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (12:41 PM)
    Mdrrr nopalikouleine karimm jamaiiiiisss
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (13:13 PM)
    ne vous fatiguer pas la loi au sénégal c'est pour les badolo
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (13:15 PM)




    Voter "bulletin NUL"













    Selon Pascal Jan[5], le vote blanc exprime l’opinion d’un électeur qui manifeste son attachement à l’élection (contrairement à l'abstentionniste) et qui considère que l’offre politique ne lui permet pas de faire un choix, de pencher pour un candidat plutôt qu’un autre. Le vote nul manifeste davantage un mécontentement, dans la mesure où, généralement, l’électeur barre ou déchire son bulletin de vote[6].

    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (13:17 PM)


    Votez bulletin "NUL"





    Selon Pascal Jan[5], le vote blanc exprime l’opinion d’un électeur qui manifeste son attachement à l’élection (contrairement à l'abstentionniste) et qui considère que l’offre politique ne lui permet pas de faire un choix, de pencher pour un candidat plutôt qu’un autre. Le vote nul manifeste davantage un mécontentement, dans la mesure où, généralement, l’électeur barre ou déchire son bulletin de vote[6].
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (13:40 PM)
    Macky a volé les élections en utilisant tous les moyens de l'Etat. Je les cite les uns après les autres :

    1 - financier : prêts aux banques extérieures à tout berzingue pour inaugurer ses chantiers

    2 - parlementaire : lois scélérates pour emprisonner voir extrader ses opposants gênants à la présidentielle et les empêcher de se présenter à ces élections, voter sans débat le parrainage pour diminuer au maximum le nombre de ses adversaires

    3 - juridique : tous les tribunaux 1ère instance appel cassation conseil constitutionnel pour achever ce sale boulot

    4 - administratif : par les moyens électroniques et informatiques Macky disqualifie 21 de ses adversaires pour ne retenir que 4.

    La clé USB est l'arnaque la plus significative. Les dossiers papiers n'ont en aucun cas été examinés ce qui est anticonstitutionnel et est une infraction au code électoral. On peut modifier à son aise le contenu d'une clé USB et le reverser dans le système informatique. L'informatique on lui fait faire ce qu'on veut si de surcroît on est d'une malhonnêteté intellectuelle et politique c'est la bérézina.

    Vous voyez donc ce qui nous attend pour les élections Je m'aperçois que depuis l'annonce par le Conseil constitutionnel des 21 disqualifiés et des 5 retenus le camp Macky jubile, se déride, danse parce qu'il sait, il a eu l'information qu'ali ngouille gëring avec son équipe d'électroniciens et d'informaticiens, Macky et son équipe sont assurés que la machine informatique à voler les élections fonctionne à merveille. Elle sait créer des bureaux fictifs, des cartes fictives, des votes fictifs doublés quadruplés quintuplés sans que le peuple sénégalais voir l'opposition ne pipent mot.

    Peuple sénégalais je te préviens il y aura du vol massif du clan Macky. Sortez vos armes de toutes sortes et boutez moi ce Macky voleur par la peau des fesses.
    Auteur

    Samy

    En Janvier, 2019 (14:01 PM)
    Bilay vs êtes morts politiquement yeiene personnes ne vous aimes iish. Ame leine diom touti way
    Auteur

    Sory

    En Janvier, 2019 (14:14 PM)
    Karime mom dafgnu wara may diam mom ioe ak bayam gno yam khaliss rk moléne nior
    Auteur

    Sory

    En Janvier, 2019 (14:15 PM)
    Karime mom dafgnu wara may diam mom ioe ak bayam gno yam khaliss rk moléne nior
    Auteur

    Tab

    En Janvier, 2019 (14:28 PM)
    En 2024 boun abdallah ou amadou ba comme president

    En 2029 macky revient

    En 2034 macky rempile

    Donc pour khaf et karim c'est termine
    Auteur

    Diaw

    En Janvier, 2019 (14:31 PM)
    Karime n'est même pas aux courant de un quart des besoin des sénégalais c'est un blanc bec sérieux ta candidature nous tutoi respecte nous way
    Auteur

    Diaw

    En Janvier, 2019 (14:31 PM)
    Karime n'est même pas aux courant de un quart des besoin des sénégalais c'est un blanc bec sérieux ta candidature nous tutoi respecte nous way
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (14:33 PM)
    Emplus pour ton propre bien retourne dans ton peti coin en europe ndakh yambar geu tei senegal mome goor deug africain 100% bou nioul kouk moko meuneu yorei pas kouy rousse di khonk
    Auteur

    Adama

    En Janvier, 2019 (20:23 PM)
    Ils sont mort parck ce sont des voleurs
    Auteur

    Alou

    En Janvier, 2019 (20:41 PM)
    Bilayyy sonounagnouuu thiii gnarrr gniii
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:56 PM)
    Foutez nous la paix wayy
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2019 (20:56 PM)
    Foutez nous la paix wayy

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR