Mardi 15 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Fast-Track dans l'énergie : La Senelec phagocyte l'Aner et l'Aeme

Single Post
Fast-Track dans l'énergie : La Senelec phagocyte l'Aner et l'Aeme

L'Agence pour l'économie et la maîtrise de l'énergie (Aeme) et l'Agence nationale pour les énergies renouvelables (Aner) vont être dissoutes.

Une décision du chef de l'État qui entre dans le cadre de la réforme de la Senelec qui va se transformer, dans les prochains jours, en Holding.

Le quotidien L'AS, qui donne l'information, renseigne qu'elles seront phagocytées par la Senelec qui va, désormais, gérer tout ce qui est énergie.


Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2019 (08:37 AM)
    Et les agents des deux boites qu'est qu'il vont devenir ?
    • Auteur

      Bour Ndiambour

      En Mai, 2019 (14:45 PM)
      les agents? ceux qui sont compétents avec une expertise avérée dans le domaine energetique seront reconduits, les autres seront virés.... comme à l'ofejban, le fnpj autres armoires à laudateurs....
  2. Auteur

    En Mai, 2019 (08:55 AM)
    Ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle. Ca va régulariser la situation contractuelle de ces agents recrutés souvent sur une base politique. Faut pas avoir peur des changements
    Auteur

    Dl

    En Mai, 2019 (09:21 AM)
    Bonne décision,

    Prési nio la fal dokha lal
    Auteur

    Marvel

    En Mai, 2019 (11:57 AM)
    Dans la méme logique , on devrait dissoudre l ASER et transférer les activités à la Sénélec , en y créant une Direction de l électrification rurale . Ce serait plus cohérent en terme de planification , et d optimisation des charges de structure.

    Une démarche similaire est attendue dans le secteur de l eau . Il faut rationaliser les structures qui gérent le secteur de l’eau et de l assainissement.

    En éliminant certaines structures on économise les coûts de fonctionnement de celles ci

    Il faut s’inspirer du secteur des Télécommunications où les Opérateurs financent tous les investissements et ont l obligation de desservir tout le territoire , les zones rurales comprises . Il y a ainsi une péréquation correcte entre zone rurale et zone urbaine au profit du citoyen qui a droit à ces se(vices de base quelque soit le lieu où il se trouve , et au méme prix .

    Pourquoi le paysan de Guidimakha paierait le M3 d eau deux fois plus cher que l habitant de Dakar ? C est une inégalité devant les services sociaux de base à corriger sans attendre.
    Auteur

    Fallou

    En Mai, 2019 (12:56 PM)
    Je pense que c'est une bonne décision que de regrouper ces structures. Les Agences sont budgetivores et peu efficaces. Les effectifs pléthoriques et les DG souvent incompétents font de ces structures, des lieux de recasement de la clientèle politique.
    Auteur

    Raoulo

    En Mai, 2019 (13:23 PM)
    Ok mais il faut libéraliser la distribution et la commercialisation de l'électricité. Senelec peut gérer la production...
    Auteur

    En Mai, 2019 (16:04 PM)
    Il va certainement créer des filiales de SENELEC, donc pas de risque majeur
    Auteur

    Spartacus. Fast

    En Mai, 2019 (18:05 PM)
    Une décision du chef de l'État qui entre dans le cadre de la réforme de la Senelec qui va se transformer, dans les prochains jours, en Holding.

    FAST- TRACK ON APPORTE DES REFORMES POUR PARFAIRE LE SECTEUR DE L'ENERGIE. ET VOUS BAVEZ COMME DES ENFANTS. LOUTAH CRITIQUE NEK SEN MATIERE PREMIERE. AU MOINS SALUEZ LES INICIATIVES DU CHEF DE L'ETAT. VIVE LE SENEGAL TOUT CELA C'EST DE RENDRE RAPIDE LE TRRAVAIL DES AGENTS ET VOUS VOUS DEGOMMEZ SANS AVEC DES NAGATIVITES. VIVE L'EMERGENCE.
    Auteur

    Hibicus

    En Mai, 2019 (18:18 PM)
    EN TOUT CAS NOUS VOULONS UNE BONNE GESTION DE L4ENERGIE AU SENEGAL NOTAMMENT L4ELECTRICITE ET NOUS DISONS MERCI AU PRESIDENT MACKY SALL POUR SA REUSSITE SUR LA MAITRISE DE L4ELECTRICITE
    Auteur

    Zelder

    En Mai, 2019 (10:27 AM)
    j'aimerais vraiment qu'on m'explique la pertinence de cette décision. Ces agences sont sensées l'une promouvoir les Energies Renouvelables l'autre promouvoir l'efficacité énergétique. je m'interroge car la remarque que j'ai fait est que la SENELEC n'est pas du tout favorable au développement des ENR (Energies Renouvelables) tous les grands projets de parc solaire ou d'autres sources d'énergies renouvelables qui sont réalisés ne le seraient pas si l'etat du Sénégal ne les avaient pas exiger.

    je penses que la meilleure solution aurait été de donner à ces agences plus de pouvoir et de développer une politique d'orientation vers les ENR et l'efficacité énergétique des bâtiments, l'enjeu ce trouve dans là-bas.

    L'état devrait subventionner les moyens de production d'ENR pour l'autoconsomation comme cela se fait souvent dans les autres pays. Permettre aussi aux citoyens ayants ces installations de pouvoir vendre leur surplus de production à la senelec. Mettre en place des exigences de performance énergétique sur les nouveaux bâtiments pour réduire la consommation énergétique des bâtiments tout en augmentant leur confort.

    je ne pense pas que la SENELEC se souci de tout ça et cette décision ne fera que consolider encore plus le monopole quelle a actuellement.

    A l'heure ou le monde est a la course vers les ENR vers une efficacité énergétique dans le but d'assurer une production énergétique propre et de source inépuisable, renforcer et développer des agences comme l'ANER et l'AEME devrait être l'ordre du jour mais pas leur dissolution.
    Auteur

    Zelder

    En Mai, 2019 (10:27 AM)
    j'aimerais vraiment qu'on m'explique la pertinence de cette décision. Ces agences sont sensées l'une promouvoir les Energies Renouvelables l'autre promouvoir l'efficacité énergétique. je m'interroge car la remarque que j'ai fait est que la SENELEC n'est pas du tout favorable au développement des ENR (Energies Renouvelables) tous les grands projets de parc solaire ou d'autres sources d'énergies renouvelables qui sont réalisés ne le seraient pas si l'etat du Sénégal ne les avaient pas exiger.

    je penses que la meilleure solution aurait été de donner à ces agences plus de pouvoir et de développer une politique d'orientation vers les ENR et l'efficacité énergétique des bâtiments, l'enjeu ce trouve dans là-bas.

    L'état devrait subventionner les moyens de production d'ENR pour l'autoconsomation comme cela se fait souvent dans les autres pays. Permettre aussi aux citoyens ayants ces installations de pouvoir vendre leur surplus de production à la senelec. Mettre en place des exigences de performance énergétique sur les nouveaux bâtiments pour réduire la consommation énergétique des bâtiments tout en augmentant leur confort.

    je ne pense pas que la SENELEC se souci de tout ça et cette décision ne fera que consolider encore plus le monopole quelle a actuellement.

    A l'heure ou le monde est a la course vers les ENR vers une efficacité énergétique dans le but d'assurer une production énergétique propre et de source inépuisable, renforcer et développer des agences comme l'ANER et l'AEME devrait être l'ordre du jour mais pas leur dissolution.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR