Lundi 16 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Il y a 27 ans, Abdou Diouf radiait les personnels de police

Single Post
Il y a 27 ans, Abdou Diouf radiait les personnels de police

Il y a 27 ans, le 13 avril 1987, une révolte de policiers ébranlait le pouvoir de Abdou Diouf qui avait, grâce à l’Article 35 de la Constitution, accédé sept ans plus tôt à la présidence de la République, après la démission de Senghor.

Le courroux des policiers avait été provoqué par la condamnation, le 10 avril 1987, de sept (7) d'entre eux  accusés de torture sur un jeune commerçant du nom de Baba Ndiaye, accusé de recel. Les faits remontent en fait à 1983 quand le commerçant a été cueilli à son domicile par la Section recherche de la Sécurité urbaine. Il mourra entre les mains de la police ce qui déclencha une plainte de sa famille et l’ouverture d’une enquête qui aboutit, quatre ans plus tard, à la condamnation, à deux mois de prison ferme et 60.000 francs d’amende, des policiers mis en cause.
Remous dans les rangs

Les policiers bravent leur hiérarchie et organisent des mouvements de protestation à Dakar, Thiès, Kaolack,  en soutien à leurs collègues condamnés. A Dakar, leur  marche voulait partir du commissariat central pour rallier le ministère de l’Intérieur en passant devant les grilles du palais présidentiel. Les autorités font intervenir la Légion de gendarmerie d’intervention (LGI) pour les disperser. Face à face tendu entre gendarmes et policiers à la Place de l’Indépendance, à la hauteur de la BICIS. Négociations, conciliabules entre officiers supérieurs des deux corps qui ont su faire preuve de sang froid  et aucun coup de feu ne fut tiré.

«Le lundi (13 avril) c’était une manifestation vraiment « bon-enfant », se souvient, dans les colonnes du quotidien L’Observateur, Boubacar Sadio, chef de la Police judiciaire au moment des faits.

Il poursuit : « Malheureusement le lendemain, au moment où les policiers ont regagné leurs différents points de service, ils ont trouvé des gendarmes à leurs postes. Ils ont donc été obligés d’entamer une deuxième marche (14 avril). Et c’est à ce moment que la loi portant radiation de toute la police nationale a été votée ».

« La manifestation a-t-elle été possible à cause des carences des services de l’Etat dont la fonction est de prévenir et de gérer les conflits sociaux ? Est-elle le produit d’une manifestation d’une partie du corps, manipulation qui devait déboucher sur une reprise en main ? Il est difficile, compte tenu des éléments d’information disponibles, de répondre de manière satisfaisante à de telles questions », relèvent les historiens Momar Coumba Diop et Mamadou Diouf.
Toujours est-il que l’Etat parvint à ses fins en donnant un coup de botte dans la grande fourmilière en radiant 6265 policiers dont 94 commissaires, 14 officiers de paix supérieurs, 201 officiers de police, 42 officiers de paix, 382 inspecteurs, 101 sous officiers et 5430 gardiens de la paix, selon des chiffres de Momar Coumba Diop et Mamadou Diouf. Après ce tsunami, les dossiers seront réexaminés au cas par cas et finalement ce seront 1247 définitivement radiés. Familles éclatées, divorces, enfants exclus des écoles privés, absence de couverture sociale, etc…les conséquences sociales sont incalculables.

Mais toujours est-il qu’en 1993, Abdou Diouf réétudie le dossier et intègre les policiers exclus dans la nouvelle police municipale qui venait d’être créée pour l’occasion. Les salaires sont les mêmes mais les prérogatives différentes et le prestige perdu.

Il faudra attendre décembre 2011 pour que l’Assemblée nationale, sous Abdoulaye Wade, vote une loi de réintégration des policiers radiés dans la police nationale. Trop peu et trop tard. La mesure ne concernera que 200 agents en activité, les autres étant partis à la retraite, décédés, atteints de troubles mentaux ou simplement émigré en Europe ou aux USA, sans avoir été rétablis dans leurs fonctions.

Ousmane Ngom, le ministre de l’Intérieur d’alors soulignait dans les colonnes de Wal Fadjri, à l’occasion de la remise de tenues aux réintégrés : « C’est une vieille injustice qui date de plus d’un quart de siècle et qui a singularisé le Sénégal, le seul pays au monde où on a vu un corps radié le même jour par une loi inique et unique. On  ne peut pas radier tout un corps sur la base d’une sanction parce que cela ne peut qu’engendrer des frustrations et des sous-motivations. Et c’était le cas des policiers municipaux ».

Me Ngom mit du baume dans le cœur des réintégrés en leur promettant des projets et d’autres mesures d’accompagnement. « Nous avons déjà un projet ‘’un policier un toit’’ auquel même les policiers à la retraite ont droit, ajoutait-il.

Abdoulaye Wade avait pourtant fait cette promesse aux radiés qu’une fois au pouvoir, il allait régler leur problème.
Article_similaires

23 Commentaires

  1. Auteur

    Mlk

    En Avril, 2014 (09:13 AM)
    IL N Y A PAS D ETAT DE DROIT SANS RESPECT DES CITOYENS ET SANS AUTORITE DE L ETAT! LA POLICE N EST PAS AU DESSUS DES LOIS ! LE PS EST LE SEUL REPART POUR AVOIR DES INSTITUTIONS FORTES
    • Auteur

      Macki Si Kassobi

      En Avril, 2014 (07:10 AM)
      rewou yon manaam etat de droit loumou wax si persida sathia bii si palais bi ak mbaakham bou rey: djourom niettah milliards si aye privileges ak indemnite de function - lolou la macky wax journaliste americain bobou ko dogne tiignaal up tchiaat.
  2. Auteur

    Moi

    En Avril, 2014 (10:41 AM)
    cetai bien fai pr eux comment des policiers en fonction peuvent faire des marche c du nimporte koi.si la police marche ca passe demain c larmee ki ira alor ki pourra les arreter pask policier et gendarme ensemblent ne pourrons pa empecher larmee de faire ce kel veu
    Auteur

    Djakarta

    En Avril, 2014 (10:45 AM)
    Bien!
    Auteur

    4ééévéér Diouf

    En Avril, 2014 (11:12 AM)
     :love:  :love:  :love:  4ééver son excellence abdou diouf  :love:  il avait trés bien fait , et ça tombé bien pour moi ! à peine sur mes 16 ans j en avais marre de tout et décide de sortir respiré ailleurs  :love:  :love: javais fait l érreure de répondre aux policiers en français , ces mafieu policiers qui rackéttaient tous les voyageurs ,me consernant ,,,m isole me traite d etranger comme si sang mélé été interdite ? en bon boxeur ,grace à un grand trés gentile venu intervenir ,j en ai profité pour boxé séénne mame ,grande baston avec 2 policier bujuman bidon ! athletic ,,,,je parviens à chopper le train  :haha:  :haha:  :haha: merci grand mandiaye dieng analyste ,,,grand croisé dans le train ,dieu le bénnit de meme toute sa famille ! souvenir lointains qu on oubli pas ,dieu fut mon guide comme toujours ,merci pour sa guidance et amour bénnédiction :love:  :love:  :love: 
    Auteur

    Linq

    En Avril, 2014 (12:44 PM)
    C est le meme systeme qui faite que le droit du citoyen n est pas respecte, la police n agit pas autrement que l Etat. Il s agit ici tout juste de l utilisation disproportionneelle de la force Policiere. Maintenant il y a une difference que c est l Etat qui l utilise a des fins politiques ou c est le Policier ou l Agent de la loi qui s en sert pour des raisons individuelles.



    Latif Gomis le Manifestant du Mur de la honte?

    Il a ete tabasse pour l interet general ou une emotion qui est personnelle au policier parce que peut etre Latif a mal repondu.

    Tout ceci dit plus sur notre systeme de fonctionement qui n est rien d autre que la somme arithmetique du disfonctionnement ou de la non performance de ses fonctionaires.



    Alors les faire Pointer fait partie des solutions mais elle est de loin l Unique raison.
    Auteur

    Deug Deug

    En Avril, 2014 (13:38 PM)
    C est la plus grande erreur d etat qu Abdou Diouf President da la république a commis durant son règne en sanctionnant et humiliant meme des pères de famille qui étaient en congé soient malades ,pour sanctionner il faut d abord situer les responsabilités au lieu de profiter d un ajustement structurel imposé par le FMI et la banque mondiale pour allouer cette masse salariale a d autres fins .Ce President par défaut puisse amené au pouvoir par un article 35 anticonstitutionnel qui etait sous le diktat d un Jean Collin pion de la France .l autre erreur d abdou diouf sa gestion très molle de la çrise casamancaise .Moi j étais pas concerné par cette décision de lâche nos FRERES ne peuvent Ni oublier ni pardonner et le grand juge qu est le Maitre suprême va trancher d ici et a l au_dela
    Auteur

    Police

    En Avril, 2014 (14:22 PM)
    Ya des gens ki sont sans coeur dans ce monde!! Les policiers sont des etres humains munis de leur droits....
    Auteur

    Papiskos

    En Avril, 2014 (14:29 PM)
    pour la premiere fois j lu un article interessant ki ma appris klk chose sur seneweb.

    vivement k ça continu
    Auteur

    Joe

    En Avril, 2014 (14:32 PM)
    HOMME DE TENUE NE SIGNIFIE PAS ETRE AU DESSUS DES LOIS.SI TEL ETAIT LE CAS Y AURAI PAS EU IGPN EN FRANCE.REPRESENTER LA LOI NE SIGNIFIE PAS ETRE AU DESSUS DE QUI QUE SE SOIT OU DE QUOI QUE SE SOIT
    Auteur

    Deuggui

    En Avril, 2014 (16:19 PM)
    senghhor ak diouf nioo tardèeeele sénégal
    Auteur

    Amy

    En Avril, 2014 (16:52 PM)
    ABdou Diouf Moyy P president bi guene SoHORRRR THI SENEGAL BOuGOUL YaYAM BOUGOUL PAPa M DOU NITTOU DARRA :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Guirs

    En Avril, 2014 (17:26 PM)
    respect pour la police
    Auteur

    Boy Laobe

    En Avril, 2014 (19:01 PM)
    il faut toujours essayer faire de bonnes choses durant ton passage dans ce monde.Qui fait du mal sait que tot ou tard il va payer ce mal. Enfin de compte pourquoi faire du mal dans un pays ou tu es ne et grandi?Et on commence a regretter quand ont commence a sentir le poids des annees.Pensons avant de faire du mal mes freres.Aujourd`hui si Mr.Diouf se presente candidat a la presidence de la republique,je peux vous le dire il n`aura meme pas 1% des votes.Ce jeune a ete accuse de vol de batterie de voiture,il n`etait commerçant,tout le savait.Les enquetes sont là pour dire le contraire.Qu`est ce que vous appellez commerçant mr. le journaliste?C`etait pas seulement la pression du FMI et de la banque mondiale qui a motive la radiation de nos freres policiers.
    Auteur

    Karim Wade Peine De Mort

    En Avril, 2014 (19:16 PM)
    C EST UNE GROSSE ERREUR DE ABDOU DIOUF,ON NE PEUT PAS RADIER UN CORPS DE LA POLICE COMME CA .....ON POUVAIT LES SANCTIONNER MAIS PAS RADIER......LA POLICE DOIT S ORGANISER EN CREANT UN SYNDICAT POUR LA POLICE QUI DEFEND LES INTERETS DE LA POLICE....LA POLICE AUSSI NE DEVAIT PAS MARCHER POUR DEFENDRE DES POLICIERS COUPABLES
    Auteur

    Liberte4

    En Avril, 2014 (19:26 PM)
    Mon père faisait parti des policiers radiés j avais 10 ans à l époque. Du jour au lendemain on passe d une famille ki ne manque de rien à une famille pauvre ki n avait plus rien et c été le cas de Presk tous les habitants de liberté 4. Bcp d enfants ont été obligés de kitter l école. La sicap délogé des familles ki ne pouvait plus payé même pour manger c été devenu difficile. Fo être sans cœur pr faire ça. Bcp de famille ont éclaté et des pères de familles ont perdu la raison. C été très dur. Mon père en à bcp souffert. Si je pouvais oublié tous ces mauvais souvenir.
    Auteur

    Retraite

    En Avril, 2014 (19:37 PM)
    C EST DEPUIS CETTE DATE QUE L AUTORITE DE L ETAT A PERDU SA FORCE
    Auteur

    Deug Deug

    En Avril, 2014 (20:55 PM)
    Ce système de traitement de cartes d identités est un projet technique du MINISTERE de l intérieur mais jusqu a présent ça n avance pas parce que y a une guéguerre d apres les informations recueillies entre le directeur de la DAF qui est technicien en informatique et Anna SEMOU FAYE qui ne connait rien de ce projet elle veut meme envoyer ses protèges qui sont des analphabètes en matière d informatique et cela demande des connaissances avérées en matière de traitements informatiques cela a retardé les centres de Madrid ,Milan ,new york ,rabat,djihad et pas mal de capitale dans le mon c est une attitude que cette folle de DGPN doit arrêter aller voir dans les postes frontaliers ou les centres de dépôts de visas ne marchent plus depuis que monsieur diallo a été desaisi de ce projet cette femme un vrai handicap pour la bonne marche de la police.Macky SALL s il veut réussir en matière de sécurité et des services fonctionnels doit changer au plus rapidement cette femme qui est animée d un esprit de vengeance.je la connais bien pour avoir travaillé avec elle avant de quitter cette corporation qui est pleine de personnes compétentes dans tous les domaines mais par manque de choix sur son chef la police marque le pas au bénéfice des pandores qui ne font que copier meme en matière de procédure on se connait..
    Auteur

    Dogbo Ble

    En Avril, 2014 (21:15 PM)
    Que Dieu nous garde de ce satan Ibou NGom
    Auteur

    Fall Pape Mor

    En Avril, 2014 (21:49 PM)
    Diouf a bien raison de radie ses policier car les actes de tortue son inaceptabl dan un etat de drw mai les policiercomment la mort de se jeune c justice ki prime diouf la aplike bravo diouf
    Auteur

    Bienfait

    En Avril, 2014 (23:48 PM)
    diouf a raison. qui veu quon le torture a mort. respé
    Auteur

    Kadjite Casamance

    En Avril, 2014 (02:34 AM)
    ce clochard de diouf a trop tué en casamance

    Auteur

    Mal Acky Sall

    En Avril, 2014 (07:47 AM)
    Maintenant ils rackettent au vue et au su de tout le monde , et je ferme les yeux.
    Auteur

    Khamkham1

    En Avril, 2014 (08:38 AM)
    une erreur monumentale de diouf reparée par le grand WADE

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR