Samedi 02 Juillet, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Investitures pour les législatives : A l’Afp, Niasse cristallise les rancœurs

Single Post
Investitures pour les législatives : A l’Afp, Niasse cristallise les rancœurs

A tort ou à raison, les frustrations secouent les formations politiques après les investitures des candidats aux Législatives. A l’Alliance des forces de progrès, on digère mal certains actes posés par le secrétaire général  Moustapha Niasse à l’endroit de Macky Sall. Au détriment des cadres. Il cristallise dans  ce contexte la colère de ses militants.

L’Alliance des forces de progrès (Afp) n’en finit pas avec les frustrations suscitées par les  investitures pour les Elections  législatives.  Des sources au fait de la gestion du dossier de se scrutin révèlent que des cadres de ce  parti sont déçus par un certain nombre d’actes posés par leur leader Moustapha Niasse, notamment le choix des responsables à investir sur les listes communes de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar. Le chef des Progressistes, dit-on, ne figurait pas au départ sur la liste des candidats à la députation  qui devrait être transmise à la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar encore moins d’en occuper la tête. Un changement  de dernière minute, apprend-on, a fait figurer son nom  sur la liste proportionnelle à la place du président de l’Alliance nationale des cadres du progrès, Alioune Sarr. Or, celui-ci était initialement choisi pour occuper la seule place que l’Afp a bénéficié sur les huit obtenues par la coalition Bennoo Siggil Senegaal. Les sept autres,  Moustapha Niasse les a distribuées à ses alliés du premier tour de l’Election présidentielle. Cette répartition est d’ailleurs une autre source d’amertume  dans certaines structures de l’Afp où on râle grave.

Mais d’aucuns estiment que le Progressiste en chef a surtout péché dans les négociations avec Macky Sall et la coalition Bennoo Bokk Yaakaar entre les deux tours de l’Election présidentielle et même  durant la confection des listes communes pour les Législatives du 1er juillet prochain. Lorsque le candidat Macky Sall est venu solliciter le soutien de Mousta­pha Niasse pour  battre Abdoulaye Wade au second tour,  il avait clamé haut et fort qu’il n’était «demandeur de rien». Certains de ses militants ont considéré cette posture comme une «erreur politique». D’autant que les appétits du pouvoir des autres membres de la coalition présidentielle se sont aiguisés au lendemain de l’élection de Macky Sall. Et il était donc devenu plus difficile pour l’Afp de rivaliser d’appétit avec ses alliés.
Les frustrations nées des investitures ont déjà poussé le porte-parole de ce parti, Hélène Tine à migrer vers les listes du Mouvement Bess Du Niakk de Serigne Mansour Sy Djamil. Un acte de démission que le secrétaire général adjoint de l’Afp, El hadji Malick Gackou, minimise.

Par ailleurs, l’on se rappelle, lors des tractations  menées en décembre dernier en vue de trouver un candidat de l’unité au sein de la coalition Bennoo Siggil Senegaal, Moustapha Niasse servait un argument d’expérience à son concurrent secrétaire général du Parti Socialiste (Ps). Il répétait à Ousmane Tanor Dieng et au membre du Comité de facilitation qu’il a déjà occupé le poste de président de l’Assemblée nationale et de Premier ministre contrairement au patron du Ps. Par conséquent, seule la Présidence de la République pouvait le motiver à s’investir pleinement dans la campagne électorale. Au­jourd’­hui, il  est tête de liste de la coa­lition Bennoo Bokk Yaakaar. Du Wax Waxeet !

affaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    Nononono

    En Mai, 2012 (21:13 PM)
    Niasse n'a jamais été Président de L'Assemblée  :dedet: 
    Top Banner
  2. Auteur

    Afp

    En Mai, 2012 (22:45 PM)
    APPEL A TOUT LES MILITANTS AFP EX PS A REVENIRS A NOTRE ANCIEN PARTI LE PS POUR UNE REFONDATION TOTALE DU PS CAR UNE BONNE PARTIE DES MILITANTS AFP SONT TOUS ISSUS DU PS

    LAFP NEXSISTE PLUT C UN PARTI QUI NARRIVE MEME PAS A DEPASSER LES 3% C CONNU DE TOUT LE MONDE

    {comment_ads}
    Auteur

    Ahmad

    En Mai, 2012 (22:52 PM)
    Alors où est Danfakha? Ce collaborateur indélicat qui mord toujours la main qui le nourrit? Niass a triplement raison de soutenir Maky Sall sans condition: 1/ d'abord c'est la parole d'honneur des candidats de l'opposition de soutenir celui d'entre eux qui serait qualifié pour le second tour.

    2/ à moins de porter les emplois civiles, militaires et les mandats électifs à un peu plus de 12 millions, il n'y aura jamais de quoi satisfaire tous ceux qui pensent que réussir dans la vie, c'est vivre aux frais et aux crochets de l'Etat.

    3/ Sauf à considérer que c'est la fin du monde, penser que le combat politique prend aujourd'hui fin avec la victoire de Maky Sall, qu'il n'y a plus de victoires à venir et prendre son engagement comme le corollaire d'une

    nommination, c'est trahir à la fois le sens de l'engagement politique et la confiance des congressistes.

    Enfin, il est élémentaire de savoir que le President de la Republique préfère un allié au perchoir qui n'utilisera pas ce poste comme un tremplin et qui apportera son soutien, par son expérience, à l'approfondissement de la démocratie.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngoorniokhor

    En Mai, 2012 (23:17 PM)
    Tous ces leaders vraiment déçoivent le peuple par leur inconstance. Ils sont pire que Wade plus assoiffes de pouvoir qu'eux tu meurs! Ils sont pire que les transhumants en ce qu'ils spolient le champs politique en faisant du yobalema! Il n'est pas étonnant qu'ils récoltent aujourd'hui les pots cassés de leur tirpitude en voulant s'accrocher coute que coute aux basques du President Macky SALL. Si chacun était parti avec sa coalition il y aurait certainement moins de frustration! Vivement une loi contre la transhumance et le yobalema!!!!A bas Niasse, Tanor, Idy et consorts!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndeye Codou K.

    En Mai, 2012 (07:38 AM)
    En fait si l'Afp s'était bien battu a Dakar Niass allait doubler son score. A part les parcelles c un peu décevant. Mais nak les tanoristes gnome ils n'ont qu'a la fermer. Il y a des gens qui sont a l'AFP depuis 1999 on les entend jamais. L'objectif c pas de devenir Minsitre ou députe mais changer le Senegal.L'AFP doit travailler plus. Merci blum pour le style. C vraiment bien écrit et ça c devenu très rare au Senegal.
    Top Banner
    Auteur

    Sandiogou

    En Mai, 2012 (13:16 PM)
    Des problèmes, il y en a aussi dans les régions avec le cas de Kaffrine où Mata a renvoyé les commissaires politiques pour avoir les coudées franches. Elle a entretenu le statut quo pour choisir à la place des militants. Kaffrine ne digère pas qu’elle ait choisi son vieux compagnon de la tendance B du PS conre Feu Momar Talla CISSE. Ce vieux routier qu’elle a investi est un ancien bagnard qui a purgé 5 ans de prison pour avoir détourné l’argent des arachides des pauvres paysans de Malhème Hoddar. Voilà comment elle récompense ses vieux copains pour ‘’services rendus’’
    {comment_ads}
    Auteur

    Salamou

    En Mai, 2012 (04:29 AM)
    yoonu yokkute la gnu wakh !

    book yaakar la gnu wakh !



    wakh wakhet du jam du jom !



    book guis guis wor bakul !
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email