Lundi 15 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

L’AFP CHARGE LE REGIME SUR LA GESTION DES INONDATIONS : « Il est scandaleux, pour un gouvernement responsable et digne de confiance, d’attendre l’appel de détresse d’un élu local »

Single Post
L’AFP CHARGE LE REGIME SUR LA GESTION DES INONDATIONS : « Il est scandaleux, pour un gouvernement responsable et digne de confiance, d’attendre l’appel de détresse d’un élu local »

Réunis en bureau politique, les progressistes se sont prononcés sur la polémique autour de la gestion des inondations oppose le gouvernement aux collectivités locales. Les camarades de Moustapha Niasse jugent scandaleux, pour un gouvernement responsable et digne de confiance, d’attendre l’appel de détresse d’un élu local.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le bureau politique de l’Alliance des forces du progrès (Afp) s’offusque avec la dernière énergie de la polémique entretenue par le régime libéral autour de la gestion des inondations. Le parti de Moustapha Niasse trouve que « la convocation des textes par le pouvoir actuel, pour se soustraire à ses obligations face aux inondations, relève d’une médiocrité crasseuse, au milieu d’une cacophonie gouvernementale, savamment orchestrée pour aménager, en temps utile, une porte de sortie en démentant le bouc émissaire du jour ». Cette démarche apparaît aux yeux des progressistes comme une fuite en avant de Wade et de son pouvoir. D’ailleurs, ils comprennent mal les déclarations du Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, du ministre délégué en charge des Collectivités locales Aliou Sow et du Porte-parole du président de la République Sitor Ndour selon lesquelles les élus locaux peuvent solliciter en cas d’urgence l’assistance de l’Etat. « Il est scandaleux, pour un gouvernement responsable et digne de confiance, d’attendre l’appel de détresse d’un élu local, pour voler au secours de populations victimes de catastrophes naturelles », fulminent avec rage les camarades de Moustapha Niasse. Sur le plan politique, le projet de dévolution monarchique du pouvoir prêté au chef de l’Etat a fait l’objet d’un sévère réquisitoire de la part de l’Afp. Elle assène : « la débâcle subie par Me Wade et ses affidés n’a, en rien, modifié son schéma de succession monarchique, avec une architecture institutionnelle parasitée par une obsession suicidaire. L’allocution du 3 avril que le président de la République a adressé aux Sénégalais n’était, en fait, qu’une profession de foi de plus, que les actes posés au fil des semaines sont en train de contredire. L’Etat-Pds a bel et bien déclenché la guerre contre les collectivités locales contrôlées par l’opposition démocratique ». Abordant la question de l’urbanisme, Madieyne Diouf et Cie soutiennent que le projet de révision du Code de l’Urbanisme obéit à une logique politicienne de « mauvais goût ». Ils flairent dans ce dossier un pressant besoin de satisfaction d’une « boulimie foncière monstrueuse pourvoyeuse de fonds pour une clientèle insatiable ». Sous l’ère des Wade, déplorent-ils, « notre pays et ses populations ont déjà payé un lourd tribut à cet appétit dont les frontières dépassent les limites de l’éthique et de la morale républicaine ». C’est pourquoi, ils invitent tous les élus locaux membres de l’opposition à engager la résistance, aux côtés des populations pour faire capoter « cette agression inqualifiable contre la souveraineté du peuple et l’intérêt général ». La gangrène qui affecte tous les secteurs de la vie nationale n’a pas épargné le domaine de la santé. Preuve que ce secteur est rongé par un mal qui semble incurable, les progressistes brandissent le préavis de grève déposé par les syndicats. « Non seulement le pouvoir actuel ne respecte pas ses engagements, mais il laisse délibérément les structures sanitaires se débattre dans des difficultés qui ont pour noms : sous-équipement, endettement lourd, bref, le dénuement total qui les transforme en cours des miracles, véritables espaces de désolation pour des populations démunies, en proie au désarroi total », pestent les camarades du natif de Keur Madiabel qui dénoncent l’opacité totale dans laquelle est géré le secteur minier où les tentatives d’intimidations et les discriminations à l’emploi érigées en règle.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email