Mardi 18 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

L’ÉTAT CHASSE OFFICIELLEMENT ADAMA BICTOGO ET CIE DE DIAMNIADIO : 30 milliards décaissés pour une université fantôme.

Single Post
L’ÉTAT CHASSE OFFICIELLEMENT ADAMA BICTOGO ET CIE DE DIAMNIADIO : 30 milliards décaissés pour une université fantôme.

Le 18 janvier 2019, Libération révélait qu’en inaugurant, deux jours plus tôt, la Sphère ministérielle II à Diamniadio, qui porte l'empreinte du groupe Teylium, le Président Macky Sall avait laissé éclater sa colère en ordonnant que le contrat du groupement d'entrepreneurs chargé de la construction de l’université Amadou Moctar Mbow, soit purement et simplement résilié.
 
Au commencement était la colère de Macky Sall à Diamniadio.
 
Ce jour-là, du haut de la Sphère, Macky Sall, entouré de plusieurs ministres, avait observé, choqué, l'état du «chantier». Derrière ce groupement d'entreprises en cause se trouvaient Adama Bictogo (Marylis Btp)- qui n'est pas un inconnu sous nos cieux-Touba Matériaux et Monofasica, une société portugaise gérée par Antonio Manuel Martins Nunes et montée dans des conditions scandaleuses sur lesquelles nous reviendrons amplement.
 
Qui a raconté des histoires, Libération ou Bictogo ?
 
Depuis Abidjan, avec ses médias à la solde, Adama Bictogo a tenté de démentir les informations de Libération. Le sulfureux homme d’affaires et proche d’Alassane Ouattara confiait à ses «plumes» des médias ivoiriens qui allaient nous descendre en flammes : « Je voudrais d’abord m’inscrire en faux contre cette information erronée publiée par le journal sénégalais Libération, pour dire qu’on continue de travailler sur le chantier. Mais ce qu’il faut retenir, c’est que depuis pratiquement neuf mois, nous sommes en négociation de réévaluation avec le gouvernement sénégalais. (...) On s’est rendu compte, je vous donne un exemple, que pour une fondation qui devait être conçue conformément aux normes standards, on a dû faire face à un sol argileux. Naturellement pour construire une université, il fallait donc faire des fondations plus solides. Nous sommes passés à des fondations qui nous ont coûté 15 milliards FCFA. Donc, il y a eu un surcoût. On a pris sur nous de refaire l’étude. Pendant la réalisation de l’étude, on s’est rendu compte que le projet était sous-évalué. Néanmoins, nous avons à, ce jour, réalisé environ 35% des travaux. 
Au mois de juin, j’ai rencontré les autorités sénégalaises, avec le ministre des finances et le ministre de l’enseignement supérieur pour leur dire que le projet est sous-évalué et qu’il nous est difficile de continuer la construction de l’Université qui initialement était prévue sur 128.000 m2 et on se retrouve à construire 250 000m2, soit une augmentation de 50% de surface à construire ».
 
Bictogo vend sa légende aux médias ivoiriens.
 
Les faits viennent de donner raison à Libération. Comme l’a révélé Dakaractu.com, le ministère de l’Enseignement supérieur a tout simplement résilié le contrat de Bictogo et compagnie. Selon nos confrères, l’homme d’affaires ivoirien s’apprêterait à saisir la justice pour exiger réparation de la part de l’Etat pour le « préjudice subi ». Ce que Marylis Btp confirme d’ailleurs dans un communiqué publié hier dans lequel la société «réfute les motifs allégués » indiquant que «pour la sauvegarde de ses intérêts », elle a décidé «d’en référer à ses conseils ». 
C’est le comble puisque, dans cette affaire, les autorités devraient prendre (enfin) leurs responsabilités et porter plainte contre Adama Bictogo et compagnie devant les tribunaux.
 
30 milliards de Fcfa pour une université fantôme.
 
Selon les informations de Libération, à ce jour, le ministère de l’Enseignement supérieur ne doit rien à Bictogo et à son groupement qui ont empoché la rondelette somme de 30 milliards de Fcfa pour des travaux exécutés à hauteur de 22% et non 35, comme l’affirmait l’homme d’affaires ivoirien qui aura fait preuve d’un dilatoire scandaleux.
En effet, le marché, clé en main, avait été accordé à Marylis Btp, Touba Matériaux et Monofasica pour la rondelette somme de 60 milliards de Fcfa.
 
L’ordre de démarrage a été émis en 2015 pour des travaux qui devaient durer 24 mois
 
L’ordre de démarrage a été émis en 2015 et les travaux devaient durer...24 mois. Il était prévu que l’université soit donc fonctionnelle en octobre 2017 pour le grand bonheur de la communauté estudiantine. 
Après avoir constaté les retards, l’Etat a servi deux mises en demeure au groupement. Pris de panique, Bictogo et Cie signent une convention avec l’ancien ministre de l’Enseignement, Mary Teuw Niane, et s’engagent à livrer les 26 bâtiments de l’université avant fin 2018. 
A la date d’hier, 21 janvier 2020, cette «université» n’existait que dans la tête de Bictogo. 
Pire, son entreprise, Touba Matériaux et Monofasica se livrent aujourd’hui une guerre sans merci.
 
Un rapport de la Centif caché dans les tiroirs depuis cinq ans.
 
Après les 12 milliards de Fcfa, empochés en guise de « dommages et intérêts » à la suite de l’arrêt des visas sénégalais que gérait sa société Snedai, revoilà encore donc Bictogo dans ses œuvres. Il reste seulement à espérer que l’Etat sera ferme puisque malgré la notification de la résiliation du contrat, Bictogo, qui n'a renouvelé aucune caution d'avance, s’active auprès de Ouattara pour que le Sénégal annule la mesure et lui signe un... avenant. 
Libération reviendra d’ailleurs amplement sur Snedai, pour révéler les fracassantes révélations contenues dans un rapport de la Cellule nationale de traitement des informations financières (Centif) caché dans certains tiroirs depuis cinq ans maintenant. 
À suivre...

liiiiiiiaffaire_de_malade

23 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2020 (17:01 PM)
    Nous savons tous ce qui se. cache derrière bictogo. Macky est responsable de cette situation. il rendra compte au peuple sénégalais
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (20:59 PM)
      pourquoi diamniadio ?
      très difficile de bâtir sur cette surface argileuse alors qu il y a des hectares distribués un peu partout a des indiens, chinois, britanniques....
      maky est un con sincèrement.
      décevant ce badolo !
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (00:37 AM)
      les gens construisent à miami alors que c’est marécage - swamp. sénégalais dale moye lolou. diamniadio c’est un bon emplacement géographique. va construire une ville à mekhe tu verras qui va acheter tes maisons. vous nous fatiguez avec macky nous on parles de sénégal, macky est juste de passage, le reste ce sera nous, évitons les critiques politiciens. wassalam
    • Auteur

      Reply_authoralto

      En Janvier, 2020 (15:47 PM)
      on peut construire sur ce genre de sol. on dout tout juste adapter la construction tenant compte de la reaction du sol quand il devient sec ou humide. ils ont des i genieurs pour developper les plans pour ca.
  2. Auteur

    Dembélé

    En Janvier, 2020 (17:04 PM)
    Adieu chers 30 milliards! vous allez nous manquer !
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (17:21 PM)
      nope. retablissons les faits

      les 30 milliards correspondent a 50% de la commande (si le contrat initial etait de 60 milliards). d'apres l'article les travaux sont livres a environ 25%. par consequent le montant de la perte direct est environ de 15 milliards.

      question pour les connaisseurs: est-ce que l'etat peut poursuivre l'entreprise pour les 15 milliards environ de dommages directs (plus dommage indirect etant donne le retard de livraison)
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (17:21 PM)
      nope. retablissons les faits

      les 30 milliards correspondent a 50% de la commande (si le contrat initial etait de 60 milliards). d'apres l'article les travaux sont livres a environ 25%. par consequent le montant de la perte direct est environ de 15 milliards.

      question pour les connaisseurs: est-ce que l'etat peut poursuivre l'entreprise pour les 15 milliards environ de dommages directs (plus dommage indirect etant donne le retard de livraison)
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (19:03 PM)
      oui l’État peut poursuivre s'il est dans son bon droit. mais avec nos administrations véreuses là, on peut pas avoir tous les éléments.
    Auteur

    Abdourahmane

    En Janvier, 2020 (17:16 PM)
    Donnez les contrats aux chinois, turques, etc. et forcez les de recruter des Senegalais.

    Au moins ils te livrent un produit fini conforme au devis initial, ce qui est rarement le cas pour nos amis senegalais et africains.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (17:24 PM)
      on a aussi getran qui incapable de finir la gare de diamnadio , c'est incroyable le manque de rigueur des senegalais et africains , ils construisent jamais dans la durabilité aussi
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (17:28 PM)
      c'est un deal de haut niveau comme sur nos 12milliards..bictogo a compris le jeu et il se fait plein les poches.
      macky dall mo niou yapp
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (20:11 PM)
      les turcs travaillent très bien chez eux mais ailleurs c est même pas la peine. travail bâclé et sous traité.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (17:20 PM)
    Les entreprises africaines ne livrent rien de bon , ce sont tous des corompus , qu'on donne les grand projets aux occidentaux ou chinois
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (18:35 PM)
      bictogo était un truand connu. c’est l’état sénégalais qui est truffé d’incompétents. je soupçonne même que bictogo était de mèche avec des gens du pouvoir pour voler de l’argent.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (21:53 PM)
      il était déjà impliqué dans l'affaire des passeports biométriques où le sénégal avait déjà perdu des milliards, dans celle du bateau hollandais qui avait déversé des déchets toxiques à abidjan et fait des centaines de morts, mais on lui donne quand même ce marché encore!

      ce type ne doit plus gagner aucun marché en afrique et dans le monde!
    Auteur

    Taxawsiggil

    En Janvier, 2020 (17:23 PM)
    Surtout que RIEN N'A ETE CONSTRUIT LORS DE CE MARCHE.

    Je connais bien le coin, seules les constructions de ATEPA sont visibles et elles datent de l'époque de Khadafi qui avait tout financé.

    C'est pas loin de SEBI PONTY vers BUTT SENEGAL pour ceux qui connaissent ce coin.

    Aucun chantier, ni début d'installation de chantier sur ce grand terrain.
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (17:32 PM)
      ah bon? et le photos. arretez de raconter n'importe quoi. d'apres l'article 25% des infrastructures ont ete construites. just saying
    Auteur

    Sénégalais

    En Janvier, 2020 (17:25 PM)
    Ndeyessane quel pays vraiment c est triste des gens se suicident tous les jours à cause des problèmes économiques,sanitaires et sécuritaires de l autre côté des dirigeants qui jettent des milliards dans le vent qui s en fou de notre santé et tourne le dos à notre sécurité
    Auteur

    Kilab*

    En Janvier, 2020 (17:37 PM)
    L'Etat du Senegal encore vient d'emprunter 156 miliiards soit 238 millions d'euros pour construire un stade. Nos frères ivoriens ont construit leur stade olympique à 67 milliards CFA

    *Pendant ce temps le scanner de l'hopital Dalal Diam est en panne. Coût pour le réparer 200millions!

    *Pendant ce temps l'école sénégalaise compte 6630 abris provisoires (chiffres officiels d'octobre 2019) en 2017 c'était 6369 donc 231 nouveaux nids de poule en 2 ans. Normal la population augmente et les infrastructures éducatives ne suivent pas.

    *Pendant ce temps le secteur privé national court derrière une dette intérieure de 500 milliards

    *Pendant ce temps on a que 1800 médecins pour une population estimée à 15000000 habitants....un critère de pauvreté extrême

    *Pendant ce temps Zero nouveau hôpital depuis 2012

    *Pendant ce temps l'Etat doit 20 milliards aux Hopitaux

    *Pendant ce temps au senegal seules 2 machines de radiotérapie sont fonctionnelles pour 15 millions d'habitants tous les autres sont en panne

    *Pendant ce temps deux universités (Cheikh Ibrahima Niass et A Mactar Mbow) inachevées et leur date de livraison est inconnue contrairement au stade

    *Pendant ce temps l'APIX refuse de construire des passerelles de sécurité dans la banlieue

    *Pendant ce temps la tonne de ciment a augmenté malgré nos 3 trois cimenteries, le prix à la pompe a augmenté malgré la baisse des cours mondiaux,

    *Pendant ce temps le sac de farine est passé de 15 000 à 18 000 fcfa, celui de l'oignon et de la pomme de terre de 6 500 à 7 500 fcfa

    *Pendant ce temps la balance commerciale du Sénégal a accru son déficit en novembre dernier atteignant un solde négatif de 217, 4 milliards (Chiffre ANSD)

    *Pendant ce temps l'Etat et ses démembrements consomment mais ne payent pas l'electricité, il doit 247 milliards à la boite

    *Pendant ce temps...complétez mes amis
    Auteur

    En Janvier, 2020 (17:48 PM)
    ce n'est pas une question d'entreprise africaine, occidentale ou asiatique mais juste un problème de bonne gouvernance
    Auteur

    En Janvier, 2020 (17:59 PM)
    Quelle est la famille maraboutique qui collabore avec bictogo et le protége ?

    Bictogo nous a volé beaucoup de milliards avec la complicité de cette famille.

    Le senegal est un grand bazard
    Auteur

    En Janvier, 2020 (18:04 PM)
    Encore un français, on s'en fout on a des Maybach................................
    Auteur

    En Janvier, 2020 (18:19 PM)
    Il faut y ajouter les 12 milliards des visas
    Auteur

    En Janvier, 2020 (18:24 PM)
    Timis Bictogo ect .. toute cette bande de pourriture à deux balles qui servent à Macky Sall et sa famille de détourner des centaines de milliards

    Pourqupptous les chantiers de Diamniadio sont des chantiers 1000 fois plus scnadaleux que la fameuse OCI de Karim Wade et 100 000 fois plus scandaleux que les chantiers de Thiés de Idrissa Seck

    Le jour ou Macky Sall va quitter le pouvoir vous allez voir des révélations ahurissantes !!!!

    Adama Bictogo ce sieur déja a pompé le trésor sénégalais de 12 milliards par la faute de Macky Sall et sa viliane copine moche grande gueule et nulle Aminata Touré qui ont décidé unilatéralement d'imposer une visa aux européens après 6 mois ils se sont rendu compte de leur grande connerie irréfléchie et ils ont fait matche arrière portant un grand prèjudice à notre pays et aux comptes publics il n'y a jamais eu d'enquete parlementaire pour évaluer les dommages et situer les resposabilités

    Qui est ce Adama Bictogo l'homme de main de Alassane Ouattara qui est le grand patron de l'UEMOA dont Macky Sall qui est un mou ne peut rien refuser dès l'instant qu'on a parlé de visas ce Bictogo s'est pointé avec du matériel et de la technologie loués pour nous le vendre à prix d'or et comme toujours Macky Sall dur et méchant avec les sénégalais mais servile et généreux envers les étrangers n'a pas hésité à lui donner le marché pour faire plaisir à son patron régional Ouattara

    Ce meme Bictogo ayant senti qu'il pouvait encore gagner plus a obtenu facilement sur le dos des sénégalais un autre gros marché il a claqué des millirads et il est rentré en Cote d'Ivoire sans rien foutre

    Dites moi si une entreprise sénégalaise peut gagner le plus petit marché en Cote d'Ivoire

    Auteur

    En Janvier, 2020 (18:45 PM)
    C'est quoi ces cages à pigeons ? Donner moi le nombre d'ouvriers qu'il faudrait, et malgré mes deux années en architecture, avec deux camarades Français nous pourrions venir faire mieux au Sénégal, pour comme avantage les frais de séjours en pension complète pendant les trois mois d'été avant les cours. Ceux qui ont donné un tel marché pour ces bâtiments n'aiment pas le Sénégal, et ceux qui auraient eu des pots de vin sur ce marché de Bictogo doivent être dénoncés et traduit en justice dans les mois qui viennent. Quelle honte pour des gens soi-disant intelligents.
    Auteur

    Yeurmeude

    En Janvier, 2020 (18:51 PM)
    des gens se suicident se tuent par le feu avec les injustices du moment un pere de famille qui gagne son proces le juge ordonne l execution provisoire immediate contre l arm de 720000 niet dit le dg de l arm abdoul sy cousin du president c est triste senegal
    Auteur

    Iba

    En Janvier, 2020 (18:55 PM)
    BICTOGO, on sait pourquoi il gagne des marchés de milliards ici au Sénégal. On n a pas encore oublié l'histoire des visas avec les millairds qu'il a reçu.



    Tout ceci n'est que de l'arnaque orchestré au plus haut de l'état, Macky en premier pour dilapider les milliards de ce pays en complicité avec des bonnets comme BICTOGO proche de Alassane Ouattara.



    OFNAC si vous valez quelque chose dans ce pays , allez faire votre job.



    C'est triste après , on nous dit on augmente les factures de courant, y a pas d'argent.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (18:55 PM)
    "Il reste seulement à espérer que l’Etat sera ferme puisque malgré la notification de la résiliation du contrat, Bictogo, qui n'a renouvelé aucune caution d'avance, s’active auprès de Ouattara pour que le Sénégal annule la mesure et lui signe un... avenant".





    On verra ce que va faire Macky Sall. Ouattara n'a qu'à payer pour son ami arnaqueur. Il a réussi avec les visas en empochant 13 milliards à l'oeil, et avec cette université si simple pour nous voler encore. Ouattara est l'ami de Macky Sall mais du peuple Sénégalais on se fiche de lui !
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (19:41 PM)
      non ouattara est le petit patron dé macky sall le représentant de macron dans la zone si macky veut parler au grand patron il doit passer par ouattara chargé de tenir à l’œil cette bande de petits valets de la france conde le guinéen keita le malien ect...
    Auteur

    Sego

    En Janvier, 2020 (20:54 PM)
    Le régime du seigneur accumule les casseroles. Les scandales financiers tombent en cascades précipitées, c'est plus le moment de se poser des questions, pas même les gens ayant perdu toutes les facultés de leurs papilles gustatives gouteraient cette marinade tellement l'odeur qu'elle dégage maintenant les pouseraient à vomir leurs entrailles. Elle a déjà consommé presque tous ceux qui sont passés à la tête de l'État, elle pue de Dakar à Fongolémi, du Cap Skirring à la langue de Barbarie. Cette putréfaction est l'ultime alerte pour jeter aux orties un système qui enfonce le pays dans la malgouvernance et son corollaire: la misère qui pousse les fils du pays à le fuir au péril de leurs vies à travers déserts et océans.
    Auteur

    En Janvier, 2020 (21:02 PM)
    c'est ce mec qui avait eu un remboursement de 12 milliards quand les visas pour le senegal ont ete supprimes?

    Senegal mo nekh!!!

    Vous avez elu ce pouvoir donc assumez!!!
    Auteur

    Deug

    En Janvier, 2020 (21:16 PM)
    Et touba materiaux du maire abdou lahad ka.lui aussi c est in vrai arnaqueur comme abdou lahad ka
    Auteur

    Bigtogo

    En Janvier, 2020 (23:19 PM)
    Je vous prie de relire une partie de cet article :

    "On est en février 2013. Un contrat signé par l'ancien ministre de l'Intérieur Mbaye Ndiaye a permis à l'homme d'affaire ivoirien Bictogo, d'élargir sa clientèle en Afrique. En effet, sa société SNEDAI a conclu avec le Sénégal un marché relatif à la mise en place du visa biométrique, le 4 février 2013. Ces précisions font suite aux réponses apportées par l'ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, dans un communiqué qui date du 26 mai 2016. L'accord stipulait que le Sénégal et la SNEDAI se partageaient à parts égales le coût de chaque visa qui s'établissait à 50 euros", lit-on dans le document.



    Le deuxième : un contrat de gré à gré portant sur des marchés de construction à coup de milliards



    "Le premier contrat signé par Mbaye Ndiaye stipulait que la compagnie de Adama Bictogo devait reverser 25 euros à l’État du Sénégal. Ce deuxième marché vient donc dispenser la société SNEDAI du reversement des 25 euros dus à l’État du Sénégal, avec pour contrepartie la construction et la réhabilitation de préfectures et de gouvernances .



    "Le 26 mai 2016, Abdou Mbaye a précisé avoir refusé de signer le second marché de gré à gré. Dans son communiqué, il a souligné : « En août 2013, je reçus un contrat dont la signature m’était demandée dans le cadre d’une procédure dite de « gré à gré », dérogatoire à la réglementation portant passation de marchés publics. Ce marché dispensait la société SNEDAI du reversement des 25 euros dus à l’État du Sénégal par la société SNEDAI avec pour contrepartie la construction et la réhabilitation de préfectures et de gouvernances sans autre précision. J’ai bien entendu renvoyé le contrat au Ministre initiateur en lui demandant de faire préciser le nombre de bâtiments concernés, leur localisation, de livrer tous les plans requis, les cahiers de prescription technique, etc. Il fut mis fin à mes fonctions quelques jours plus tard…", poursuit l'éditeur du document qui ajoute plus loin : "Nous sommes le 1er septembre 2013, Macky Sall limoge son Premier ministre Abdoul Mbaye. Aminata Touré devient Premier ministre le 1er septembre 2013, le deuxième contrat de gré à gré se dessine..."



    Alors chers amis, malgré tout ceci comment peut on donner ce marché de l’université à Bictogo. Ce même Bictogo renvoyé de sa station ministérielle de l’intégration par Alassane Ouattara à cause du scandale des déchets toxiques du Probo Koala où il était accusé d’avoir détourné l’indemnisation des victimes...

    Peut être ce sont les liens maconniques qui font que Bictogo qui s’enorgueillissait d’être l’ami personnel de Maky fait ce qu’il veut.



    Ce qui est sûr c’est que votre Président ne tentera rien contre Bictogo. On sait comment s’est terminé la première affaire et les personnes qui étaient à Abidjan pour gérer l’affaire discrètement et.... Hum bouléne gnou takha wakh



    Auteur

    St Fer

    En Janvier, 2020 (10:52 AM)
    Makhtar mbow ne le mérite pas , il n est pas un exemple. Dieu ne dort pas
    Auteur

    En Janvier, 2020 (16:47 PM)
    Auteur

    Ababacar Sadikh Niang Subst

    En Janvier, 2020 (09:26 AM)
    Qui a perdu dans cette affaire l'Etat du SENEGAL ou Adama BICTOGO. Si c'était un entrepreneur de bâtiment sénégalais , il serai poursuivi et jugé pour abus de confiance. Beaucoup de procédures moins importantes devant nos tribunaux

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email