Vendredi 06 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Les bonnes feuilles du livre d'Ousmane Sonko

Single Post
Les bonnes feuilles du livre d'Ousmane Sonko

L'inspecteur des impôts et domaines, radié de la fonction publique, organise aujourd'hui à Paris la cérémonie de dédicaces de son ouvrage : "Pétrole et Gaz du Sénégal, Chronique d'une spoliation". L'auteur, qui est également leader du parti Pastef, passe au peigne fin la gestion des ressources pétrolières et gazières et décrit l'ampleur du pillage en soulignant la part de responsabilité des différents acteurs. "L'As" a parcouru le livre pour vous et vous en délivre quelques extraits.

Ousmane Sonko veut innover dans la manière de faire la politique. Loin des invectives et querelles de bas étage, le leader de "Pastef-les patriotes" enfile le manteau d'un investigateur pour, dit-il, éclairer l'opinion sur la très problématique gestion des ressources pétrolières et gazières du pays. Sur 253 pages, Ousmane Sonko traite globalement de l'historique de la recherche pétrolière au Sénégal de 1952 à maintenant ; du cadre légal, réglementaire et contractuel de l'activité ; de la pratique étatique au regard des dossiers Petrotim, Ovidiu, Fortesa…; du rôle des acteurs dans ces affaires : président de la République, ministre de l'Energie, ministre de l'Economie et des Finances, Frank Timis et Aliou Sall…; des pistes d'actions  citoyennes et judiciaires pour le recouvrement des avoirs pétroliers indûment octroyés; des propositions d'améliorations du cadre légal et institutionnel pour une gestion profitable des ressources.

Farouche opposant du régime du Président Macky Sall, l'inspecteur des Impôts et Domaines ne met pas de gants en parlant de la question des ressources naturelles. Serviteur de l'État jusqu'à sa radiation, il fait étalage de ses connaissances des rouages et des textes régissant l'administration sénégalaise. Et dans la deuxième partie du livre, il relève tous les manquements. D'emblée, il attire l'attention sur l'incapacité de la société Petro-Tim à respecter les termes du contrat qui la liait à l'État du Sénégal.

"En signant le 17 janvier 2012, le contrat par lequel l'État du Sénégal lui octroie des droits de recherches d'hydrocarbures, Petro-Tim s'engageait à affecter à ces opérations tous moyens techniques, tous équipements et matériels ainsi que tout personnel nécessaire à leur réalisation. (….) En plus des clauses techniques, Petro-Tim s'était engagé à un investissement financier de 96 millions de dollars soit 48 milliards Fcfa", a-t-il constaté. Il estime cependant qu'il était manifeste avant la signature des deux décrets que la société Petro-Tim, contrairement à ses engagements contractuels, n'avait pas les capacités ni techniques ni financières pour mener à bien les opérations de recherche. 

Selon  lui, la raison est simple, cette société n'existait pas au moment des négociations et de la signature du contrat. "Elle ne pouvait pas en conséquence disposer de références ni techniques ni financières", ajoute-t-il. D'après lui, la société censée s'être engagée avec l'État du Sénégal a été créée le 19 janvier 2012 dans les îles Cayman soit deux jours après la signature du contrat.

Ousmane Sonko demeure convaincu donc que le contrat est illégal. Et pour camoufler "cette première forfaiture" et parachever "le montage délictuel", il est nécessaire, selon le sieur Sonko, de se réfugier derrière une société mère comme bénéficiant d'expérience requise. C'est ainsi que, dit-il, "Petro Asisa" a été créé à Hong-kong, 45 jours après la signature entre Petro-Tim et l'État du Sénégal du contrat de recherche et de partage de production.

 En conséquence, le leader de Pastef indique qu'il est tout à fait normal de s'interroger sur les motivations de Macky Sall en signant les décrets d'approbation sur la base d'un "contrat entaché et douteux". La responsabilité de Macky Sall Ousmane Sonko réserve tout un titre au Président Macky Sall avec des faits accablants. A partir de la page 105, l'auteur essaye de démontrer que le Président Sall savait pertinemment ce qui était dans le dossier en signant les décrets d'approbation du contrat entre l'État du Sénégal et Petro- Tim.

"L'affaire PETRO-TIM est certainement le premier de la longue série. Elle intervient quasiment au lendemain de sa prestation de serment et constitua le premier test grandeur nature du passage du slogan à l'acte : "gouvernance sobre et vertueuse" "patrie avant le parti" (a fortiori famille)".

Ousmane Sonko rappelle que Macky Sall a occupé par le passé de nombreux postes dans le secteur des mines et des énergies, chef de division banque de données puis Directeur général de Petrosen, avant d'atterrir à la tête du ministère de l'Energie, des Mines, de l'Hydraulique, de l'Equipement et des Transports. Il a été également conseiller du président de la République chargé de l'Energie et des Mines.

"D'ailleurs, ses anciens camarades du Pds, devenus adversaires à partir de 2008, ne lui reprochaient-ils pas, à tort ou à raison, des fautes de gestion à la tête de ce ministère et des  accointances douteuses, notamment avec l'américain FORTEZA sur le gaz de Gadiaga ?", écrit-il avant de relever la nébuleuse autour "de la signature des deux décrets d'approbation le 19 juin 2012 à peine deux mois après sa prestation de serment, et en toute connaissance de cause des irrégularités ci-dessus expliquées."

C'est que, d'après Sonko, le contrat signé sous la Présidence d'Abdoulaye Wade ne conférait aucun droit. "Seul un décret d'approbation du président de la République consacre des droits et des obligations pour les parties signataires. Et Sous le Président Wade, aucun décret d'approbation n'a été signé et publié. C'est le Président Macky Sall qui a signé les deux décrets ayant conféré des droits à Petro- Tim Limited."

Autre grief, le leader de Pastef estime que le chef de l'État ne pouvait pas ignorer le fait que son frère Aliou Sall était lié à cette affaire. "En sus des liens filiaux et politiques qui le lient à Aliou Sall, le processus qui a conduit à l'attribution des blocs en toute logique ne pouvait être conduit et négocié que par  l'administrateur général de Petro- Tim qu'est ce dernier." 

Disparition du dossier fiscal de Petro-Tim 

Ousmane Sonko a fait également des révélations sur l'implication du ministère des Finances dans ce ce dossier. "Les cessions de titres et droits miniers de Petro- Tim et Timis et probablement entre ce dernier et Kosmos sont sous le coup de la loi fiscale sénégalaise. Or le 12 avril 2015, j'ai adressé une lettre ouverte au Dg des Impôts et des Domaines (Dgid) lui demandant de réclamer à Petro-Tim et Aliou Sall l'argent des Sénégalais en régularisant leur situation fiscale".

Mais, souligne-t-il, cette publication a eu l'effet de panique. "Le dossier fiscal de Petro-Tim aurait été transféré illico presto du Centre des services fiscaux de Ngor- Almadies où il était domicilié jusqu'alors vers le très stratégique Centre de grandes entreprises. Là ou il aurait mystérieusement disparu des tablettes de la gestion courante, certainement bien conservé dans les armoires "confidentielles" d'un de ces bureaux feutrés. De toute évidence, la stratégie de la Dgid était d'étouffer l'affaire par le silence et le mépris." 

Ovidiu Tender et Fortesa : "Des dossiers sur la table et contre l'intérêt national"

Par ailleurs, Ousmane Sonko a demandé aux Sénégalais de prêter attention à des dossiers qui sont sur la table et qui sont toujours contre l'intérêt national. Selon lui, les micmacs autour du pétrole et du gaz sénégalais ne se limitent pas au seul cas de Petro- Tim et des deux blocs de Saint- Louis et Cayar Offshore.

"Des pratiques similaires à celles dénoncées plus haut ont été reconduites, à des degrés et sous des formes variables, pour la passation d'autres contrats tels ceux accordés au roumain Ovidiu Tender et à l'américain Fortesa", a-t-il indiqué.

Procès contre les élites administratives et politiques

Le leader de Pastef s'est défoulé, par ailleurs, sur les élites administratives et politiques. Il regrette le fait que les contrepouvoirs ne jouent pas leur rôle face à cette "nébuleuse" sur le pétrole et le gaz. Ceci étant, il s'est d'abord désolé du fait que les enjeux sont colossaux et les risques énormes alors qu'un élan populaire et une masse critique d' "initiés" engagés tardent à se mettre en place.

De la page 239 à la page 241, l'auteur affirme que les principaux auteurs et promoteurs des forfaitures et agressions contre les intérêts du peuple, ce sont les élites administratives et politiques du pays. Toujours selon l'auteur, l'administration est devenue plus que jamais une passoire politique, gangrénée par le népotisme, le clientélisme, la corruption de ses élites dirigeantes et le conservatisme".

En réalité, soutient-il, toutes les problématiques  abordées et traitées dans cet ouvrage qu'elles soient d'ordre juridique, pratique ou institutionnel ne peuvent trouver voie de règlement qu'auprès du peuple. "Sous nos cieux, les politiques publiques se font toujours sans et souvent contre le peuple. La représentation nationale n'y étant qu'une fiction, la séparation et (surtout) l'équilibre des pouvoirs une accommodation politicienne autour des préoccupations de partage du gâteau étatique, tout un boulevard s'ouvre pour la commission et la perpétuation d'actes de gouvernance "sombre et vicieuse". Il s'est désolé ensuite du mutisme de ce qui fait office de législature actuelle à l'Assemblée nationale. 

Pourtant, affirme-t-il, "la Constitution du Sénégal lui reconnait de très larges pouvoirs de contrôle avec des moyens d'actions tels que les questions orales, les questions écrites et la convocation en commissions permanentes des Premiers ministres, ministres ou directeurs généraux ; ou la mise en place de commission d'enquête parlementaire. Mais il est clair qu'il ne faut pas compter sur une majorité robotique pour mettre en pratique ces prérogatives", dit-il.

Des fleurs à Nafy Ngom Keïta, des pierres à la Justice malade

En ce qui concerne les organes de contrôle, il indique qu'ils sont sous l'autorité et à la merci du président de la République. "Ils ont fini d'éprouver et de prouver leurs limites : soit ils ne sont pas du tout saisis et instruits pour connaitre des dossiers ; soit ils en connaissent, livrent un rapport classé sans suite, selon la coloration politique du client ; enfin s'il se trouve des "téméraires" pour résister aux instructions népotistes, ils passent tout simplement sous la guillotine présidentielle, telle la brave Nafi Ngom Keita éjectée de la tête de  l'Ofnac justement à cause du dossierPetro-Tim. Il lui est alors reproché de s'être trop "intéressée" aux petites combines du prince républicain, frangin du Président Macky Sall."

Quant à la justice, il la qualifie de "grande malade institutionnelle" qui "s'est tellement soumise aux velléités hégémoniques de l'exécutif, tellement aplatie face aux coups de boutoirs et aux agressions répétées de ce dernier que  c'est devenu un amusant euphémisme d'entendre quelques vaillants magistrats disserter sur l'indépendance de la justice".

Il soutient que les belles et principielles théories de la "justice rendue au nom du peuple" d'impartialité" de "célérité", des "droits de la défense" finissent par compter pour du beurre.

"La seule et unique chance de succès d'un combat de principe, tout patriotique soit-il et quelles que soient les qualités intrinsèques de ceux qui le portent ; relève d'une seule et unique condition : l'appropriation populaire et massive des citoyens. Mais avec quel peuple ?", s'est interrogé en définitive Ousmane Sonko.


Article_similaires

41 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (15:42 PM)
    Que Serigne Mbacké Ndiaye ne s’aventure plus dans les médias ou ailleurs à parler du bilan du Président Macky Sall, cela ne le regarde pas , et ce n’est pas à lui de le faire.

    L’APR ou la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) n’ont pas besoin de gens qui passent toute leur vie à trahir leurs semblables.

    Les sénégalais en ont marre de caméléons qui passent toute leur vie à changer de couleurs selon les situations et les circonstances, nous n’en voulons plus.

    Vous êtes de mauvais exemples pour nos enfants, ayez quand même un peu de dignité et du respect pour au moins pour vos enfants.

    Ce message s’adresse aussi à des types comme Aliou Sow ,Thierno Lo et consorts.



    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (16:29 PM)
      malheureusement il ni ya que des jeans comme serigne mbacke ndiaye à l'apr. association de voleur et de criminel
    • Auteur

      Reply_autho

      En Mai, 2017 (18:40 PM)
      lesenegal n'acceptera plus jamais le bumu jaam
      le peule reclame la destitution du president macky sall pour haute trahison
      en vendant nos ressources a de vils prix
      le ptrole et le gaz ces pour l'avenir du senegal pour des generation et des generation
      tout doit etre transparent
      se n'est pas un group de politiciens ki doivent le dilapiter
      fo pas prendre le pretx de dire ke nous n'avons pas les moins d'exploiter nos ressources
      les arabe n'avaient pas les moins aussi
      mais ise trouve k' il n'accept pas d'etre des esclaves ils ont le ngorr et le jomm dandiske nos presidents africains malereusement ils acceptent tjour juska mmaintenant en 2017 ils accepte l'esclavage et pls bas ence c a dire de vendre leur propre panrents aux toubab
      905 etrangeres et 10% senegal c innacceptable
      le peuple rclament 90% et 10% etrangeres
      10% est environs 300 milliards par ans ce n'est rien por un pays ki aspire le developement meme2000milliards par ans n'es pas sufizant voir notre budget de 3300 milliads on n'est tjour dans la pauvreter le le president le save
      90% pour senegal et 10% etrangere plus tranfere de tecnology por 10 ou 15 ans ou bien on garde nos ressouce j'uska avoir un leader digne de nom
    • Auteur

      Thierno Alassane Sall

      En Mai, 2017 (21:59 PM)
      livre de un aigri qui finira comme les livres de malick ndiaye abdoul mbaye ou cheikh mbaba dieye lus par des aigris comme thierno talla le boss malhonnête du journal local assist. aucun sénégalais ne connaît et ne protège mieux nos ressources gazières et pétrolières que le président macky sall ingénieur géologue diplôme de l institut des pétroles, de paris stages aux usa directeurs de la banque des données et dg de patrosen ministre du secteur de l énergie premier ministre et président de la république
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (17:39 PM)
      marine lepen dit que le #fcfa tue les africains.

      le président jacques chirac dit qu'il faut retourner à l'afrique ce qu'on lui a volé.

      les #allemands disent que les français volent chaque année plus de 400 milliards de dollars à l'afrique à travers le mécanisme du fcfa.

      nicolas sarkozy dit que si la france laisse le fcfa la france passera de 7 eme puissance mondiale à la 23 eme.

      et nous les concernés africains, les intellectuels africains disent que le fcfa est bon pour nous...

      quelle misère intellectuelle ! !!!

      dr.ayouba touré
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (15:58 PM)
    BRAVO Voila ce qu'il faut au pays, des gens avertis et courageux. Que DIEU te garde
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:06 PM)
    signez la pétition http://petitionpetrole.com/
    Auteur

    Deug Rek

    En Mai, 2017 (16:51 PM)
    Cher sonko l'economie senegalaise ne se resume pas seulement à la fiscalite. A chaque fois tu cherche un moyen de te victimiser face a l'Etat. On ne mène pas un combat politique de cette manière. C'est pas de dénoncer un système mais de proposé des idées et programme car la nature à horreur du vide. Tu dénonce maky parce tu est contre lui. Ya beaucoup de societe qui ne payaient pas l'impot au temps de wade et on t'a jamais entend pipé mot. Et l'or de sabadola, la concession de l'autoroute a peage, l'injustice et l'inequité au partage des fonds communs à la DGID et j'en passe...c'est pas que tu es sorti de l'ENA que tu es le meilleur, donc arrete de nous tympaniser dans le domaine petrolier que tu ne maitrise pas.wasalam
    • Auteur

      Dienène

      En Mai, 2017 (03:57 AM)
      c'est bien de proposer un programme pour s'opposer mais c'est surtout quand on s'oppose a ceux qui en ont
    • Auteur

      Dienène

      En Mai, 2017 (03:57 AM)
      c'est bien de proposer un programme pour s'opposer mais c'est surtout quand on s'oppose a ceux qui en ont
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:58 PM)
    J'ai pas pu lire ce long article; peut être que la maison d'édition auprès de laquelle sonko a publié son ouvrage y est mentionnée. Quelqu'un peut me dire quel est l'éditeur et comment se le procurer? Merci
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (20:52 PM)
      editions fauves
      9, rue de l'école polytechnique
      75005 paris france
      fauves-éditions.fr
      isbn : 979-10-302-0060-7
    • Auteur

      Anonyme

      En Mai, 2017 (11:05 AM)
      ne t'empresse pas d'avoir ce livre ou de l'acheter tu le telechargera bientot en ligne et gratuitement.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (14:07 PM)
      seneweb, tu pouvais répondre sans supprimer mon commentaire. bandes de fripouilles, endouilles
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (14:07 PM)
      seneweb, tu pouvais répondre sans supprimer mon commentaire. bandes de fripouilles, endouilles
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (14:07 PM)
      seneweb, tu pouvais répondre sans supprimer mon commentaire. bandes de fripouilles, endouilles
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (14:07 PM)
      seneweb, tu pouvais répondre sans supprimer mon commentaire. bandes de fripouilles, endouilles
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:58 PM)
    Robert Bourgi, Serigne Mbacké Ndiaye et Aliou Sow sont déjà dans la poubelle de l'histoire..
    Auteur

    Lougatois

    En Mai, 2017 (16:59 PM)
    Maky Sall vient de fabriquer son Latif Koulibaly ,il va utiliser les memes procedes

    Qu'il fasse attention ,il a affaire a des laches ,surs de leur impunite et qui ne sentent leurs c........ que parcequ'ils ont la police et la justice a leurs ordres

    QU'il fasse attention aux francais .ils n'aiment pas des africains nationalistes comme lui ,









    -
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:00 PM)
    Malheureusement c'est bien la question relative aux décrets d'approbation qui balaye toute la thèse de Sonko. En effet ce décret d'approbation a été bel et bien signé par Abdoulaye Wade en 2011 à la veille des élections présidentielles mais n'a pu être officialisé du fait de leur revers. Cependant le décret de macky Sall disponible au public n'a permis que son officialisation contrairement au décret d'approbation de Wade offrant les licences d'exploration à monsieur timis. Maître el hadj lors de la plainte de franc timis contre l'opposition sénégalaise a montré devant toute la presse le décret signé par Wade et ndene Ndiaye. d'ailleurs depuis lors plusieurs d'entre eux ont baissé le ton.pas d'insultes svp le débat et ouvert
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (21:00 PM)
      mon pauvre petit, tu parles de débat alors que les gens te parlent de 10% pour l'etat et 90% pour l'investisseur étranger. a ce niveau ce n'est plus un débat qu'il faut mais une plainte pour escroquerie en bandes organisée.
      que l'escroc s'appellent wade ou macky ne change rien ! les deux ont bradé nos ressources.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (12:22 PM)
      mon cher cette répartition que vous considérez inéquitable est loin de l'être elle très équitable dans les faits. en effet si le sénégal aviez pris l'initiative de faire l'exploitation et l'exploration l' État restera au moins pendant 1 an dans l'incapacité de payer les fonctionnaires et les prestataires des marchés publics. pire nous allions mettre des milliers de milliards sans rien trouver car on a ni l'expertise ni l'expérience encore moins les moyens financiers pour le faire. maintenant pour en revenir au pourcentage l' État du sénégal gagnera plus au final car les 10 % ne représentent que la part de petrosen sur le bénéfice, il restera les redevances, les taxes à la production, les taxes à la valeur ajoutée, les taxes à l'exportation et l'impôt sur le bénéfice. les revenus de l'etat seront alors au moins de l'ordre de 65% au lieu de 10%. malheureusement vous êtes nombreux à parler sur seneweb sans savoir et sans rien comprendre juste pour des raisons politiciennes
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (22:30 PM)
      que de bêtises !
      l'etat n'a pas pour rôle de faire de l'exploration pétrolière encore moins du business. si l'etat veut jouer les capitalistes, elle doit le faire de manière indirecte et en étant minoritaire dans le capital de sociétés ou de fonds d'investissement. l'idée d'attendre d'avoir une expertise technique avant de faire une chose est stupide. tu dois avoir une maison, mais quelque chose me dit que tu n'es ni architecte, ni maçon, électricien, plombier, etc....

      tout comme il n'est pas nécessaire d'être dans le btp pour construire sa maison, nous pouvons chercher et exploiter nos ressources en combinant nos forces avec ceux de partenaires. l'important avant l'expertise c'est le montage du projet.

      aller à la table des négociations en se disant je n'ai rien, je ne peux rien, ouvre la porte à des mauvais deals. 10% pour l'etat du sénégal c'est une chose, mais les compagnies d'assurance du pays, les banques du pays, les milliardaires du pays, le sénégalais moyen, les autres etats ouest-africains, le privé ouest africain peuvent aussi être dans le capital.

      le plus triste est que tu confonds le patrimoine de l'etat avec le patrimoine du sénégalais moyen. si l'etat arrive à faire malgré les détournements, les exonérations et les intérêts du 65% sur ses deals c'est bien. mais cette argent n'ira pas dans ta poche ni dans la mienne. pour vraiment profiter de nos matières premières toi comme moi nous devons êtres au capital, nous devons aussi être dans le staff (dirigeants et salariés), être dans les prestataires de services et être une des cibles commerciales.

      sachant que la poche de l'etat n'est pas ta poche, je trouve étrange que tu ne défendes pas plus ta propre poche. maintenant peut être que tu es de ceux qui travaillent directement pour l'etat. dans ce cas ton attitude est compréhensible, à toi maintenant de comprendre mon attitude de citoyen qui n'est pas au capital.
    Auteur

    Le Lanceur D'alertes

    En Mai, 2017 (17:17 PM)
    Ceux qui écrivent pour faire plaisir à Macky Sall ne lui rendent pas services.

    Cette affaire risque de le poursuivre lui et sa famille même après quitté le pouvoir.

    Donc attention

    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:23 PM)
    SONKO EST RIDICULE. PRENEZ LE TEMPS DE LIRE ATTENTIVEMENT LE CODE PETROLIER EN VIGUEUR POUR VOUS RENDRE QUE CET INDIVIDU EST NUL ET MECHANT CAR IL VEUT SIMPLEMENT MANIPULER LA BONNE FOI DES CITOYENS.
    • Auteur

      Anonyme

      En Mai, 2017 (21:05 PM)
      je regrette mais vous n'avez rien compris de ce k dit sonko maky et sa bande sont en train de piller les ressources des sénégalais wayé dieu merci de nous avoir donné un homme si vertueux comme sonko. président nous vous donnons rendez-vous aux élections ki viennent
    Auteur

    Le Lanceur D'alertes

    En Mai, 2017 (17:29 PM)
    Ceux qui écrivent pour faire plaisir à Macky Sall ne lui rendent pas services.

    Cette affaire risque de le poursuivre lui et sa famille même après avoir quitté le pouvoir.

    Donc attention

    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:30 PM)
    Malheureusement c'est bien la question relative aux décrets d'approbation qui balaye toute la thèse de Sonko. En effet ce décret d'approbation a été bel et bien signé par Abdoulaye Wade en 2011 à la veille des élections présidentielles mais n'a pu être officialisé du fait de leur revers. Cependant le décret de macky Sall disponible au public n'a permis que son officialisation contrairement au décret d'approbation de Wade offrant les licences d'exploration à monsieur timis. Maître el hadj lors de la plainte de franc timis contre l'opposition sénégalaise a montré devant toute la presse le décret signé par Wade et ndene Ndiaye. d'ailleurs depuis lors plusieurs d'entre eux ont baissé le ton.pas d'insultes svp le débat est ouvert
    • Auteur

      Mann

      En Mai, 2017 (17:13 PM)
      ceux qui comme vous essayent de nous divertir avec des théories à dormir debout ne perdent rien pour attendre. finie l'époque où les conneries passaient comme une lettre à la poste, les sénégalais (en tout cas certains) ne sont pas dupes et veulent juste savoir comment on peut être milliardaire juste en faisant de la politique. À cause des vols en bande organisée, les banques demandent plus de preuves sur la provenance des sous qu'on à gagné honnêtement, tout le monde est suspecté pendant que les vrais voleurs courent toujours
    Auteur

    Ano

    En Mai, 2017 (17:43 PM)
    c est le tocar payé par les salaupar pour bruler le pays a cause du petrole

    cet imbécil nous que c'est wade qui asigné mais un contrat il oublie que c'est notre président et dans tout ou est aliou sall a signé
    Auteur

    Le Lanceur D'alertes

    En Mai, 2017 (17:53 PM)
    Ceux qui écrivent pour faire plaisir à Macky Sall ne lui rendent pas services.

    Cette affaire risque de le poursuivre lui et sa famille même après avoir quitté le pouvoir.

    Donc attention
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:56 PM)
    IL N'Y A RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL. TOUT CA POUR CA. SONKO A ACCOUCHE D'UNE SOURIE
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (18:57 PM)


    UN JOUR DINAGNEUW GNOU GNAF WA APR , PS, PDS YEEP SI CACHOT BI





    ALALOU REWMI YEUP PARTI YI GNOKO SATHIE TCHIIIIM





    VIVE LA JEUNESSE PATRIOTE ON A POUR IDOLE MAMADOU DIA PAS SENGHOR NI MACKY SALL LE NULLARD



    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS LES VENDUS INCHALLAH



    PASTEEF LES PATRIOTES



    VIVE LES PATRIOTES , VIVE LE SENEGAL NOTRE PATRIE :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Lysa

    En Mai, 2017 (20:38 PM)
    si ce livre tant attendu est de la même veine , ce serait bien decevant . j'ai l'impression de lire les tracts de 68.

    il faut bien que ces opposants comprennent que la contestation aussi documentée soit elle ne peut pas se substituer à un programme.

    que nous propose sonko?

    dans les democraties majeurs le cas aliou sall ne se poserait pas . qui ne se souvient pas de la dynastie kennedy ,les jumeaux à la tete de la pologne ,de la famille mitterand .?

    tout ce cinema pour faire croire que le droit d'expression n'existe pas au senegal,

    je crois que macky ,wade diouf ont ete les presidents les plus insultés au monde!

    ce livre devait simplement nous presenter les fait sans les insultes et autres ecarts de langage.

    je suis tres deçu de ces pages ;un chapelet d'insultes saupoudre de quelques informations à verifiér.

    je propose un titre : livre d'un opposant en colere

    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (21:09 PM)
      toi tu es une énorme menteuse, tu parles des pages du livre comme si tu l'avais déjà lu. le hic est qu'il vient tout juste de sortir.
    Auteur

    Afrique Sans Tabac

    En Mai, 2017 (21:08 PM)
    ARRETEZ D’INSULTER LE PRESIDENT MACKY SALL.

    AYEZ DU RESPECT POUR LE CHEF DE L’ETAT

    Qu’est ce qui autorise certains sénégalais à insulter le Président de la république ?

    Le Président de la République est le premier des sénégalais, la plus grande institution du Sénégal.

    Des quidams qui sûrement ne représentent rien, se permettent d’insulter ses honorables parents.

    Cela est tout simplement inadmissible et intolérable, cela doit cesser immédiatement.

    Tout le monde doit respect et déférence au Chef de l’Etat.

    Faites attention à ce que vous écrivez.

    Vous pouvez écrire ce que vous voulez, mais il faut avoir du respect pour les parents des autres.

    Avant d’insulter quelqu’un il faut penser d’abord à ses propres parents.

    Chaque fois que vous insultez les parents des autres, les mêmes insultes seront renvoyées à vos propres parents l’échelle planétaire.

    Chaque fois avant d’écrire sur la toile pour insulter le père ou la mère de quelqu’un mettez d’abord les noms de votre propre papa ou de votre propre maman avant de l’écrire ou de le publier.

    Et que chaque fois que vous écrivez pour insulter la mère ou le père de quelqu’un les mêmes insultes seront renvoyées à vos propres parents à l’échelle planétaire.





    Auteur

    Doomi Rewmi

    En Mai, 2017 (22:18 PM)
    Sonko descends sur le terrain politique avec un programme au lieu de calomnier.
    Auteur

    Afrique Sans Tabac

    En Mai, 2017 (22:58 PM)
    Nous demandons à l’administration de SENEWEB de supprimer toutes les offenses aux citoyens , et surtout les offenses et les insultes envers le Chef de L’État le Président Macky Sall.
    Auteur

    Citoyen De Lambda

    En Mai, 2017 (01:25 AM)
    Je pense que c'est anormal de censure cette bronchure indispensable pour le peuple sénégalais.. Car ça nous permet de savoir l'historicité de l'investigation de nos hydrocarbures ..chaque citoyen a le droit et Le devoir de sa savoir les faits réels entre petro tm et l'État du Sénégal.....si l'État a censure cette ouvrage c'est parce que Le leader du pastef les patriotes a parfaitement raison...Bravo sieur Sonko...
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (01:37 AM)
    Waly Seck et Thione insultes graave: https://www.youtube.com/watch?v=YyuwG8MmL5w
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (05:59 AM)
    merci sonko, continuez de devoiler les mafiosis du maky
    Auteur

    Anonyme:moussa Diallo Du P.a.c

    En Mai, 2017 (08:01 AM)
    À quand les bons leaders?
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (08:40 AM)
    Tous contre di ouf

    Tous contre wade

    Tous contre maky

    Tous contre ??????????????????????????????



    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (11:39 AM)
    Je n'ai pas encore lu ce livre , mais si c'est cela le contenu résumé du livre de Sonko,on est pas du tout surpris ,on ne s'attendait pas à autre chose,c'est un ramassis de contreverités d'erreurs grossieres,d'accusations gratuites de personnes,de diffamations et de politique politicienne,rien de scientifiquement construit, ce livre est un slogan politique à la veille d'elections ,aller jusqu'à Paris pour sortir un tel navet,il aurait pu s'adresser à une imprimerie locale;ça lui couterait moins cher.La suite des evenements nous édifiera.
    Auteur

    Ds

    En Mai, 2017 (13:19 PM)
    Le Président Macky Sall doit certainement se poser beaucoup de questions.

    Depuis qu’on l’insulte sur la toile, c’est la première fois que je voie quelqu’un le défendre d’une façon aussi sincère, et à visage découvert.

    A quoi donc lui servent les centaines de conseillers qui sont à la présidence de la république, et tous ceux qui se réclament de lui.

    Voilà des gens qui ont tous les avantages grâce à Macky Sall, et qui ne prennent aucun risque pour lui.

    Les seules choses qu’ils savent faire, c’est de s’insulter copieusement à longueur de journées, et mépriser leurs concitoyens.

    Macky Sall doit sévir envers ces gens-là, car ils ne lui servent à rien du tout.

    Auteur

    Cocumbo

    En Mai, 2017 (13:36 PM)
    Au siecle 21, des senegalais veudent encore des senegalais pour se remplir les poches.

    C'est compliqué, helas.
    Auteur

    Question à Un Expert

    En Mai, 2017 (14:05 PM)
    Je voudrai bien qu'un expert m'explique de maniére assez simple que signifie 10% pour l'Etat du Sénégal et 90% pour l'investisseur en phase d'EXPLORTATION. De m'expliquer la différence entre la phase d'EXPLORATION et la phase d'EXPLOITATION.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (18:40 PM)
      paris - le groupe pétrogazier français total a annoncé vendredi la signature d'un nouveau permis d'exploration-production en mer profonde, au large de la mauritanie.

      le contrat porte sur l'exploration d'hydrocarbures sur "le bloc c7", une zone de 7.300 km2 dans l'océan atlantique, a précisé total dans un communiqué.

      le groupe en sera l'opérateur avec une participation de 90%, aux côtés de la société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (smhpm) qui détient les 10% restants.

      "cet accord s'inscrit dans la stratégie de total d'explorer de nouveaux bassin en mer profonde du continent africain", a expliqué guy maurice, directeur afrique de la branche exploration-production.

      total possède déjà 90% dans le permis d'exploration contigu c9, d'une superficie de 10.150 km2 en mer profonde.

      il opère également le permis d'explora

      tion à terre ta2 sur une surface de 12.500 km2 dans le bassin de taoudeni (nord). mpa/ef/tes

      total

      ©afp | 12 mai 2017 14h38

      voila comment les gens comme sonko vous manipule en vous faisant croire que macky a donne 90% du petrole a total. total ne vient pas exploiter du petrole mais faire des recherches pour en trouver en investissant des centaines milliards. en cas d'echec c'est des fonds perdus. en cas de decouverte d'autres travaux d'evaluation et de developpement sont entrepris necessitant des investissements plus importants. lors de l'exploitation ceci bien sur en cas de decouvertes les investissements sont rembourses et l'etat obtient 10 % des ventes en plus des impots et taxes qu'il prelevent sur la part de ses partenaires ce qui peut ramener la part effective du pays a plus de 60 %.
      pour finir les contrats sont standards et la mauritanie vient d'accorder son troisieme contrat a total
    Auteur

    Non Expert

    En Mai, 2017 (15:12 PM)
    L'exploration, ici, c'est la recherche de gisement de pétrole. L'état, par le biais d'un contrat, accorde à une compagnie le droit de chercher des gisements dans une superficie donnée, les blocs. La recherche demande des équipements, de l'expertise et du personnel qualifié qui coûtent beaucoup d'agent. Les 10-90 % par exemple des contrats d'exploration et d'exploitation veulent dire que sur le montant des investissements nécessaire à l'exploration, Sénégal par le biais de Petrosen, apporte 10% et la compagnie pétrolière contractante 90%.

    Si au bout de l'exploration, il se révèle que le bloc ne contient pas de pétrole, tout l'argent investi, les 10% du Sénégal et les 90% de la compagnie, est don perdu.

    Si par contre les recherche s'avèrent fructueuse, les investissements vont se poursuivre selon le même plan, par la phase de développement (les forages, les plateformes, les oléoducs...) pour arriver à la phase d'exploitation. A ce dernier on pompe, on vend. Une fois dans l'exploitation, il faudra maintenant rembourser les investissements.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (18:52 PM)
      merci pour la réponse. je suggère aux gens de s'informer d'abord avant de vouloir donner leur opinion sur un sujet dont ils n'ont pas l'expertise
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (22:50 PM)
      le partage du capital 90-10 ne se justifie pas,

      parce que quelque soit le coût ce dernier est comptablement amorti sur des années (je pense aussi aux exonérations et subventions qui sont accordées).

      parce que le capital souscrit peut être débloqué sur plusieurs années ou augmenté année après année .

      ce qui ne se justifie pas aussi est la fermeture du capital à d'autres investisseurs.

      en matière de pourcentage tout est possible, 10% est une volonté politique pas une contrainte financière.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (15:15 PM)
    Hollande a quitté après 5 ans même pas de référendum pour ....c'est possible, pas de honte à la faire..au lieu de gaspiller de l'argent à corrompre les transhumants, à tricher..pour gagner..même avec...ce sera impossible...Préparez-vous dignement



    Senghor= 4 mandats, Diouf= 3 mandats, Wade= 2 mandats, Macky= 1 mandat..courbe descendante à essence divine que la plupart des saltigués de Fatick ont décrypté.allez-vous informer auprès de ceux ou de celles qui savent. Il peut revenir au pouvoir..(comme Sassou) il peut toujours revenir au pouvoir..il est jeune non ?
    Auteur

    Jules Ndiaye

    En Mai, 2017 (15:38 PM)
     :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: JUGEONS AVEC OBJECTIVITÉ MAIS AGISSONS SANS MENSONGES NI HAINE :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: :
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (16:20 PM)
    LE SEUL CHANTIER DE LA MAIRESSE DE KAOLACK C EST LA CONSTRUCTION PERMANENTE ET INSOLENTE DE SA MAISON À MÉDINA KAOLACK
    Auteur

    Mann

    En Mai, 2017 (17:21 PM)
    Tous ceux qui critiquent le livre sans même l'avoir lu son de gros malhonnêtes qui cherchent à divertir le peuple. Ce sont des gens qui sont prêts à travestir la réalité pour un poste. Que des opportunistes sans avenir. Vous ne vous battrez jamais pour le pays et en plus, vous devez être jugé pour haute trahison. Vous inspirez mépris et vomissements. Fermez-la svp
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (18:32 PM)
    Ce qui est important c'est de lire le livre et de voir si vraiment on a tenu compte de l'intérêt du Senegal
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (19:26 PM)
    Tous ceux qui ont commenté se sont basés sur le résumé produit çi dessus,ils n'ont rien inventé,les injurier comme le fait le no 31 c'est vraiment manquer de tenue et d'esprit critique comme tout insulteurs.on peut à la rigueur signaler les jnsuffisances d'un résumé mais aller jusqu'à certaiins abus de langage,c'est lamentable!
    Auteur

    DÉgue Deug La VÉritÉ

    En Mai, 2017 (22:53 PM)
    Vous voulez amener les gens à acheter le livre mais les gens n,ont pas besoin de le lire pour se donner une opinion qui leur est propre et basée sur leur propre analyse de la marche du pays.Les bourses de solidarité familiale,la disponibilité presque permanente des produits de grande consommation,l,électricité,etc...rien que ça,méritent la réélection du Président Macky Sall.Toutes les campagnes de dénigrement et autres n,y changeront rien.

    Les élections législatives le confirmeront.Macky est entrain d,allier la réalisation de grands projets de l,état et gain politiqueOn attend pas moins d,un Chef d,Etat
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (15:33 PM)
    Merci Président Sonko. Vous verrez notre capacité de reconnaissance prochainement s'il y'a éléction inchallah
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (11:48 AM)
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (06:30 AM)
    Faites vous cela pour le peuple ??
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (08:54 AM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

12 Latest News 01
Dtn : Mayacine Mar Viré
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email