Dimanche 22 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Les députés convoqués ce jeudi, l'opposition assiège l'Assemblée

Single Post
Les députés convoqués ce jeudi, l'opposition assiège l'Assemblée

Les députés sont convoqués en séance plénière ce jeudi 06 juillet 2017. Ils devront examiner, en procédure d'urgence, le projet de loi n°22/2017 portant modification de l’article L.78 de la loi n°2017-12 du 18 janvier 2017 portant Code électoral.

Les députés sont ainsi convoqués suite à la proposition de la Commission électorale nationale autonome (CENA) de modifier l'article L.78 du Code électoral.

Vendredi 30 juin 2017, 44 plénipotentiaires, représentant les listes candidates aux élections législatives du 30 juillet 2017, avaient trouvé un consensus sur la possibilité pour l'électeur de ne prendre que cinq bulletins de vote au moins avant de se rendre dans l'isoloir.

Le gouvernement a ensuite traduit ce consensus par un projet de modification du Code électoral qui sera défendu devant les députés par le ministre de l'Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo.

Pendant ce temps, les leaders de la Coalition Gagnante/ Wattu Senegaal ont rencontré ce mercredi 5 juillet à 10 heures la délégation de l'Union Européenne à Dakar pour dénoncer “les multiples irrégularités et manquements apportés par le régime de Macky Sall dans le processus électoral”.

Elle compte organiser un grand rassemblement à la Place Soweto (devant l’Assemblée Nationale), ce jeudi 06 juillet à 09 heures, lors de l’examen de la modification de la loi électorale.


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (17:13 PM)
    boulène nou sonale dééé
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2017 (09:38 AM)
      ci dessous le texte du protocole de la cedeao que personne ne veut lire. "section 2. - des élections

      article 2

      1. aucune réforme substantielle de la loi électorale ne doit intervenir dans les six mois précédant les élections, sans le consentement d’une large majorité des acteurs politiques".chère opposition pensez aux citoyens qui doivent voter.ceci n'est pas une réforme substantielle, à mon avis.
  2. Auteur

    Jjr Du Legislateur

    En Juillet, 2017 (17:17 PM)
    Celui qui ose entreprendre d'instituer un peuple doit se sentir en état de changer pour ainsi dire la nature humaine, de transformer chaque individu, qui par lui-même est un tout parfait et solitaire, en partie d'un plus grand tout dont cet individu reçoive en quelque sorte sa vie et son être; d'altérer la constitution de l'homme pour la renforcer; de substituer une existence partielle et morale à l'existence physique et indépendante que nous avons reçue de la nature. Il faut, en un mot, qu'il ôte à l'homme ses forces propres pour lui en donner qui lui soient étrangères, et dont il ne puisse faire usage sans le secours d'autrui. Plus ces forces naturelles sont mortes et anéanties, plus les acquises sont grandes et durables, plus aussi l'institution est solide et parfaite: en sorte que si chaque citoyen n'est rien, ne peut rien que par tous les autres, et que la force acquise par le tout soit égale ou supérieure à la somme des forces naturelles de tous les individus, on peut dire que la législation est au plus haut point de perfection qu'elle puisse atteindre.

    Le législateur est à tous égards un homme extraordinaire dans l'État. S'il doit l'être par son génie, il ne l'est pas moins par son emploi. Ce n'est point magistrature, ce n'est point souveraineté. Cet emploi, qui constitue la république, n'entre point dans sa constitution; c'est une fonction particulière et supérieure qui n'a rien de commun avec l'empire humain; car si celui qui commande aux hommes ne doit pas commander aux lois, celui qui commande aux lois ne doit pas non plus commander aux hommes:autrement ces lois, ministres de ses passions, ne feraient souvent que perpétuer ses injustices; jamais il ne pourrait éviter que des vues particulières n'altérassent la sainteté de son ouvrage.



    JEAN JACQUES ROUSSEAU
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (17:37 PM)
    geuno féé dianggue kène mon pote boulnou sonal

    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (06:24 AM)
    mais ana wa y'en a marre ?????

    Serieux , les senegalais vont laisser faire ce forcing ????

     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (08:59 AM)
    Ne nous faites pas chier ! les opposants et les gens au pouvoir c'est bonnet blanc et blanc bonnet tous pareil et là pour défendre juste leurs intérêts, le peuple ne les intéresse pas et ce même peuple dafléne diépi depuis longtemps. Legui nak il ne faut pas en plus de cela troubler l'ordre public, réfléchissez trouver un consensus on s'en fout mais ne mettez pas en danger la vie d'honnêtes citoyens qui gagnent leur vie à la sueur de leur front. Les appels à manifester gni key wooté nieup ils ne participent pas ou très peu.
    Auteur

    Moy Lolou

    En Juillet, 2017 (10:26 AM)
    les répondeurs automatiques en marche!!!!!! :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2017 (10:56 AM)
    • Auteur

      Sopey Nabi Psl

      En Juillet, 2017 (11:07 AM)
      si le législateur veut imposer aux citoyens de ramasser tous les 47 listes sur la table pour ensuite entrer dans l isoloir pour faire son choix beaucoup de citoyens resteront a la maison pour prolonger leurs grasse matinée nous savons que les députés une foi élus sont la pour leurs familles et leurs cours ils s en foutent du bas peuples ils deviennent injoignable a commencer par celui qui se dit marabout et politicien mansour djamil
    Auteur

    Juriste

    En Juillet, 2017 (12:18 PM)
    Section 2. - Des élections



    Article 2



    1. "Aucune réforme substantielle de la loi électorale ne doit intervenir dans les six mois précédant les élections, sans le consentement d’une large majorité des acteurs politiques."

    Pour le juriste que je suis une large majorité ne signifie pas consensus total des acteurs ! Les mots ont leur sens en droit. Je pense qu'il faut respecter les sénégalais et leur dire la vérité en toute circonstance. En l'espèce dès que la majorité des partis politiques sont d'accord pour modifier, le texte n'est pas violé.En plus c'est pour éviter aux citoyens de souffrir devant ou dans les bureaux de vote, il faut vraiment penser à soi-même et non aux citoyens pour nous refuser cela !!!



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR