Samedi 01 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

Litige foncier: Décrié, le maire de Mboula apporte la réplique aux populations

Single Post
Litige foncier: Décrié, le maire de Mboula apporte la réplique aux populations
Plus rien ne va entre le maire de Mboula et une frange de sa population. Tout est parti d’une décision municipale qui fixe les frais de bornage  des champs à 30.000 FCFA. Ce que ne veut pas entendre  une frange de la population qui n’a pas tardé à organiser une marche pour se faire entendre. Il est reproché à Gory Ba sa mauvaise gestion dictatoriale de la mairie.


Ce sont  les habitants de ‘’ Mboula Nianguéne’’ qui mènent le combat contre leur  maire qui le soupçonnent  d’avoir fait main basse sur leurs champs  légués par leurs ancêtres. Le coordonnateur de cette marche, Saer Niang  avait  fustigé la décision  du maire. « Tout cela n’est que de la politique car nous ne sommes pas du même camp que le maire qui est rénovateur. Pour se venger de nous, il a décidé de nous réclamer  ces frais de bornage, alors que ses partisans sont épargnés », dit-il.


Gory Ba, devant une  foule nombreuse venue des 45 villages environnants, a balayé d’un revers de la main toutes les accusations. « Lors de la marche du 16 juillet, des propos mensongers, méchants et diffamatoires  ont été adressés au conseil municipal et à son maire. C’est pourquoi d’ailleurs j’ai organisé ce point de presse pour faire jaillir la vérité », a-t-il dit. Et de poursuivre, «  Le 31 janvier 2015, le conseil municipal de Mboula  s’est réuni et a délibéré  sous le contrôle du sous-préfet, sur la question relative aux demandes de terre qui m’ont été adressées à ma qualité de maire. Le conseil municipal dans sa majorité  avait adopté le texte suivant : toutes les demandes de terre à usage d’habitation, leurs demandeurs peuvent être attributaires si toutefois ils s’acquittent des frais de bornage qui s’élèvent à 20.000F pour une parcelle de 900m2 et 30.000F/ha pour les autres demandes ».


Et n’a pas manqué de fustiger l’attitude du conseiller municipal, Saer Niang qui fait le tour des villages pour inciter les populations  à la défiance du conseil municipal. « Ces rebelles politiciens, grands perdants de toutes les élections  dans la commune de Mboula,  des déficients mentaux, descendants de déficients mentaux, sont des bandits de grand chemin qui se sont illustrés dans la vente de drogue à l’étranger où ils ont été condamnés plusieurs fois , veulent aujourd’hui empêcher la bonne marche du conseil municipal de Mboula, ils ne pourront jamais », déclare-t-il.
 

affaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email