Samedi 24 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Louis Camara, écrivain : "Le train de vie de la classe politico-bureaucratique est scandaleux"

Single Post
Louis Camara, écrivain : "Le train de vie de la classe politico-bureaucratique est scandaleux"

Ancien lauréat du Grand prix du président de la République pour les Lettres, l'écrivain Louis Camara a mis, il y a peu de temps, un essai, "K. O Deuxième Round", dans les rayons des librairies.

Histoire d'accompagner à sa manière, selon le quotidien Tribune, le processus conduisant à l'élection présidentielle du 24 février prochain avec son ouvrage qu'il compare, volontiers, à une satire politique.

Et c'est pour flétrir "le train de vie franchement dispendieux et scandaleux de la classe politico-bureaucratique qui est sans commune mesure avec la faiblesse (relative) des salaires au Sénégal".

Article_similaires

38 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:14 PM)
    quels liens entre la retraite subite de kocc et les posts de plus en plus précis d'internautes sur l'identité de kocc et ses liens avec plusieurs sites dont il serait l'administrateur caché connu des seuls propriétaires de ces sites et ignoré du pubic?



    Hier soir Kocc est accusé d'être l'auteur d'un article qui recoupe ses vulgaires obsessions délirantes et calomnieuses contre le couple présidentiel sur leral. Ce matin Kocc annonce sa retraite anticipée!



    Simple coïncidence?!!!

  2. Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:16 PM)
    Est ce que vous avez vu les moyens déployer par APR et benno book yakkar pour les élections .

    C'est hallucinant d'ou vienne l'argent sachant que ce partie en 2012 avait du mal à se payer du carburant pour faire ses trajets.

    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:17 PM)
    Arrêtez de parler de voleurs, s’il vous plait !

    Ils ne sont pas des voleurs, ceux-là qui ont été au pouvoir entre 2000 et 2019. Ce sont des entrepreneurs politiques et des mercenaires politiques qui, en s’accaparant des ressources financières de l’Etat, empêchent la construction d’hôpitaux, la gratuite des soins aux indigents si ce n’est à tous les sénégalais.

    A-t-on besoin d’un doctorat d’Etat pour saisir les conséquences de ces actes de prédation économique et financière ?

    Mais, non ! C’est la mort, tout court, c’est l’hécatombe, des milliers et des milliers de « simples citoyens » qui meurent parce qu’ils ne peuvent pas se soigner.

    Arrêtez de vous contenter des apparences et arrêtez de les appeler des VOLEURS.

    ILS NE SONT PAS DES VOLEURS, ILS SONT DES ASSASSINS.

    • Auteur

      Congolese

      En Février, 2019 (13:28 PM)
      le métier de politicien est le métier le plus profitable du senegal. franchement je me demande meme si nos politichiens croient en dieu. comment justifier les 8 milliards de macky? comment justifier les trains de vie de idy, de karim wade? comment justifier les milliards de niasse, de tanor ??? d'ou est que gakou tire ses revenus actuellement ??? comment expliquer les maisons de khalifa sall en france ??? bref, ils sont tous des voleurs/des predateurs voire des assassins. je ne comprends pas ceux qui defendant khalifa, karim au pretexte que macky est un voleur. je prefere ceux qui dissent que je nse suis pas voleur plutot que je ne suis pas le seul voleur. pour limiter la casse votons macky au moins lui il est rassasie avec ses 8 milliards...wa salam
    Auteur

    Germany

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Merci poste 4.



    Des assassins voila le mot. Et ce sont ces assassins qui occupent les premiers rangs dans les mosques et acceuillis dans les salons des khalifs religieux. Vous voyez ce contraste.Peuple senegalais reveillez vous.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (13:26 PM)
    Auteur

    Sportif

    En Février, 2019 (13:49 PM)
    Un voleur de milliards ne se rassasie jamais il continuera à nous volé, Donc tous dehors voté SONKO ou PUR
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (14:04 PM)
    trop de voleurs dans ce pays ... des directeurs de service public distribuant des millions...a toutes les occasions et on nous parle d'OFnac ou je ne sais quell machine encore.... Plein de voleurs!!! :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (14:23 PM)
    Mon pays va mal. Les gens ne comprennent meme pas que les politiciens traditionnels ne sont là que pour leurs intérêts. Ils se partagent les milliards au lieu de poser des jalons de développement. Pauvre Senegal. C'est des criminels avec la complicité des medias comme celui de l'opportuniste Youssou Ndour.
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (15:25 PM)
    malheureusement le peuple n'a toujours pas assez compris. Qaund je vois les foules se presser aux meetings de Benno tass Yakaar je me dis finalement on n'a que les dirigeants qu'on mérite ! Ces gens qui devraient être honnis et bannis on les acclame alors qu'ils vous privent du minimum vital ( eau, soins médicaux, travail décent,...). J'ai mal pour mon peuple...

    Finalement il vaut mieux ne plus s'en faire, les laisser à leur sort jusqu'à ce qu'ils comprennent réellement les enjeux de cette election ! C dur d'être en avance sur son peuple...

    J'ai tellement envie qu'il se reveille et ouvre ses yeux... C malheureux...

    Je vis à l'etranger donc pas directement concernée si on peut dire mais je souffre de les vir se faire avoir comme des bleus par ces assassins sans scrupules !
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:14 PM)
    Ousmane sonko plus crédible dans le domaine économique :







    les choses deviennent de plus en plus sérieuses dans cette campagne électorale. Nous avons finalement entendu un discours concret de la part d’un des candidats. Il s’agit du discours d’Ousmane Sonko, un discours économique digne de ce nom. Après avoir acquis le vote des jeunes, il est allé à la conquête du vote des plus âgés en tenant un discours très présidentiable. Il a su clairement expliquer sa vision économique pour le développement du Sénégal. Nous allons en revanche sermonner le candidat Macky Sall.















    La vision économique de Sonko















    Enfin un candidat qui ait compris que pour développer le Sénégal, il faut « oublier » Dakar pour développer les régions pour que le Sénégal puisse aller de l’avant. Il a choisi Kaolack pour commencer le développement du Sénégal, j’aurai dit Diourbel, mais l’essentiel est que cela commence du centre du Sénégal pour mieux se répandre à travers le pays. Il a proposé une zone franche à Kaolack et c’est une excellente idée et ce serait mieux encore pour les grands pôles de développement régionaux. Pour les lecteurs qui ne s’y connaissent pas trop en économie, une zone franche est une zone dans une zone géographique qui offre des avantages fiscaux comme les exonérations fiscales, de TVA, de droits de douane afin d’attirer les investisseurs. Dans le cas du Sénégal, pour que le programme du candit Sonko puisse voir le jour, il faut développer le secteur primaire d’abord de manière sérieuse et cela créera naturellement un effet d’entraînement sur les autres secteurs. La raison pour laquelle nous avons besoin d’un président avec cette vision économique est le fait que le Sénégal ait du pétrole. Une fois que la production du pétrole commencera, nous risquons de délaisser les autres secteurs au profit du pétrole. C’est ce qu’on appelle le syndrome hollandais, ou encore malédiction du pétrole. Avec la découverte du gisement de Gringue, les Pays-Bas avaient délaissé les autres secteurs au profit du gaz. Pour que le Sénégal évite ce scénario, il est impératif de développer notre secteur primaire pour la transformation de ces matières premières. Durant le temps que cela prendra, nous pouvons utiliser la rente pétrolière pour les infrastructures dans les régions dans le but d’accueillir les industries. Il sera impératif de doter de chaque département ou de chaque région d’un aéroport, ainsi que des écoles spécialisées. L’exode urbain prendra place et le développement suivra de manière naturelle sans avoir à nous couper du monde en nationalisant les contrats ou en les renégociant. Le Sénégal, est très mal parti et nous sommes dans l’obligation de négocier avec le paternalisme colonial jusqu’à ce que nous ne soyons plus dépendant de l’aide au développement. Cela nous évitera l’embargo économique, militaire, et surtout l’isolement. Sachons choisir nos batailles de manière intelligente comme le disent les anglophones.







    Cheikh Yerim seck, dakaractu
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:14 PM)
    Ousmane sonko plus crédible dans le domaine économique :







    les choses deviennent de plus en plus sérieuses dans cette campagne électorale. Nous avons finalement entendu un discours concret de la part d’un des candidats. Il s’agit du discours d’Ousmane Sonko, un discours économique digne de ce nom. Après avoir acquis le vote des jeunes, il est allé à la conquête du vote des plus âgés en tenant un discours très présidentiable. Il a su clairement expliquer sa vision économique pour le développement du Sénégal. Nous allons en revanche sermonner le candidat Macky Sall.















    La vision économique de Sonko















    Enfin un candidat qui ait compris que pour développer le Sénégal, il faut « oublier » Dakar pour développer les régions pour que le Sénégal puisse aller de l’avant. Il a choisi Kaolack pour commencer le développement du Sénégal, j’aurai dit Diourbel, mais l’essentiel est que cela commence du centre du Sénégal pour mieux se répandre à travers le pays. Il a proposé une zone franche à Kaolack et c’est une excellente idée et ce serait mieux encore pour les grands pôles de développement régionaux. Pour les lecteurs qui ne s’y connaissent pas trop en économie, une zone franche est une zone dans une zone géographique qui offre des avantages fiscaux comme les exonérations fiscales, de TVA, de droits de douane afin d’attirer les investisseurs. Dans le cas du Sénégal, pour que le programme du candit Sonko puisse voir le jour, il faut développer le secteur primaire d’abord de manière sérieuse et cela créera naturellement un effet d’entraînement sur les autres secteurs. La raison pour laquelle nous avons besoin d’un président avec cette vision économique est le fait que le Sénégal ait du pétrole. Une fois que la production du pétrole commencera, nous risquons de délaisser les autres secteurs au profit du pétrole. C’est ce qu’on appelle le syndrome hollandais, ou encore malédiction du pétrole. Avec la découverte du gisement de Gringue, les Pays-Bas avaient délaissé les autres secteurs au profit du gaz. Pour que le Sénégal évite ce scénario, il est impératif de développer notre secteur primaire pour la transformation de ces matières premières. Durant le temps que cela prendra, nous pouvons utiliser la rente pétrolière pour les infrastructures dans les régions dans le but d’accueillir les industries. Il sera impératif de doter de chaque département ou de chaque région d’un aéroport, ainsi que des écoles spécialisées. L’exode urbain prendra place et le développement suivra de manière naturelle sans avoir à nous couper du monde en nationalisant les contrats ou en les renégociant. Le Sénégal, est très mal parti et nous sommes dans l’obligation de négocier avec le paternalisme colonial jusqu’à ce que nous ne soyons plus dépendant de l’aide au développement. Cela nous évitera l’embargo économique, militaire, et surtout l’isolement. Sachons choisir nos batailles de manière intelligente comme le disent les anglophones.







    Cheikh Yerim seck, dakaractu
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:14 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Février, 2019 (17:14 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR