Lundi 08 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Nomination des conseillers du Cese : Macky invité à «tordre le bras» à la «tigresse du Baol»

Single Post
Nomination des conseillers du Cese : Macky invité à «tordre le bras» à la «tigresse du Baol»

Ils se sont fait entendre après avoir été, estiment-ils, lésés depuis l’élection de Macky Sall à la présidence de la République. Les membres de la coalition Macky2012 haussent le ton à la veille de la nomination des personnes qui seront désignées pour constituer le nouveau Conseil économique, social et environnemental (Cese) dirigée par Aminata Tall. Macky2012 réclame donc, une entrée massive audit conseil. Quid de l’ancienne secrétaire générale de la présidence ? « Il faut que Macky Sall puisse tordre le bras à Aminata Tall pour permettre à certains de nos camarades de pouvoir au moins faire partie des futurs conseillers du Cese, parce que ce que nous sentons venir n’est pas bon », ont averti des responsables et membres de la coalition Macky2012, dans les colonnes de Libération. « Nous sommes quasiment inexistants dans les sphères de décision. Nous sommes invisibles à l’Assemblée nationale », a regretté Macky2012, dont certains de ses composantes estiment qu'il est difficile d’accorder une « totale confiance » à la « tigresse du Baol », Aminata Tall dont ils avaient décrié récemment, la nomination au secrétariat général de la présidence de la République.



10 Commentaires

  1. Auteur

    Ngor Nopp

    En Janvier, 2013 (10:40 AM)
    Si Lamine Diouf de Fontanelle nest pas sur la liste, Macky, saches qu'en Italie, le parti est mort. En plus d'avoir bien travaillè pour faire gagner les elections en Italie, il est fidèl et a la communauté senegalaise d'Italie derrière lui. Alors, nous attendons avec impatience cette liste.

    Quant à Lamine, Bravo e Cioa.
    Top Banner
    • Auteur

      Mer

      En Janvier, 2013 (12:30 PM)
      mr le president de la republique
      mr pape diouf ministre de l'economie maritime
      nous marins senegalais avons une grande deception de votre politique, car malgré les opportunités qui s'offrent au senegal dans le secteur maritime eu egard a sa position geographique et strategique le domaine maritime continue de sombrer dans les isobathes de 1000 m et cela a cause d'un manque de vision de nos dinosaures qui sont d'ailleurs tous retraités et continuent de s'accrocher au perchoir avec leur combine ,deal ;manigance manipulation; falsification; mensonges et grande gaule. des jeunes formés fraîchement sortis de l'enfm sont tous au chaumage au meme moment des retraité incompétents remplissent les bureaux de l'anam du port autonome de dakar et tous les autres secteur du maritime. nous avons vu votre programme de recrutement a l'horizon 2013 dans le quel vous prevoyez 3 administrateurs maritimes alors que a l'anam du dg au vigile y'a que des retraités l'autre pletore de non retraités est constitué d'ignorants arrogants qui ne connaissent rien du maritime qui nous font payés enormement d'argent pour l'obtention de nos certificats avec des procedures idiotes et illogiques couronnées par des pertes de documents. les pilotes de rivieres une veritable catastrophe tous retraité depuis bientot 10 ans et c'est un tabou de parler de leur remplacement. mr le president si vous voulez que le senegal profite de sa mer il faut imperativement mettre l'homme qu'il faut a la place qu'il faut recruter des marins a l'anam au port et envoyer tous les plus de 60 ans a la retraite.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    électeur

    En Janvier, 2013 (10:42 AM)
    Il n'yavait pas que Macky 2012...y'avait aussi les membres de l'APR de la Fraance surtout ceux de NICE, CANNES, etc........



    {comment_ads}
    Auteur

    Popper

    En Janvier, 2013 (10:59 AM)
    Vous nous emmerdez avec le partage de poste de responsabilité.

    LE SENEGAL N EST PAS UN CADEAU D'ANNIVERSAIRE OÙ LE GROS MACKY SALL DOIT ÉTRE LE DISTRIBUTEUR AUTOMATIQUE. À BAS L'APR , VIVE LA PROCHAINE ALTERNANCE , CELLE DE LA VRAI REPUBLIQUE , LA REPUBLIQUE AU CITOYEN.



    VOUS NOUS AMMERDEZ VOUS LES APERISTES LÀ
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug

    En Janvier, 2013 (11:01 AM)
    Regarde moi ces senegalais aulieu de travailler ils font que chercher des postes. C'est ca le patriotisme! Bonne chance Macky
    {comment_ads}
    • Auteur

      Que Veux Tu

      En Janvier, 2013 (11:32 AM)
      eh oui tu as raison ! une phrase célèbre de senghor disait : "au sénégal on ne cherche pas un travail mais un salaire" ! il avait tout résumé la mentalité pourrie du sénégalais !
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Républicain

    En Janvier, 2013 (11:18 AM)
    Mes chers compatriotes! Faites de la politique aussi pour le développement de votre pays et non pour votre intérêt personnel uniquement.

    Chaque jour diapal, bayil ne fait pas avancer le pays; soyons sérieux et mettons nous au travail pour l'intérêt de notre cher Sénégal; da nguène fiye bayi lèp
    Top Banner
    Auteur

    Sene

    En Janvier, 2013 (11:42 AM)
    que veut tu;vraiment ta raison tous ces gens la sont la pour leur interet et non pour le senegal
    {comment_ads}
    Auteur

    Yaacine

    En Janvier, 2013 (12:20 PM)
    Pourquoi la presse relaie t-elle ces demandes indignes de retour d'ascenseur? Le CESE c'est pas pour recaser des politiciens professionnels. C'est pour représenter toutes les professions et les compétences. C'est le creuset de la matière grise du pays. Attendez les locales dans un an.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dr Fall

    En Janvier, 2013 (13:08 PM)
    attention Mr le president ; il ne faut pas oublier les senegalais de l'exterieur et les allies Merci
    {comment_ads}
    Auteur

    Kkk

    En Janvier, 2013 (13:37 PM)
    ceux ki ont vote pour lui doivent etre decu vraiment le gouvernement de PATHIO non de PENTHIO
    Top Banner
    Auteur

    Anonyme

    En Janvier, 2013 (14:45 PM)
    On ne lui demande pas de nommer qui il veut, on lui demande de nommer ce qui ont aussi travailler à son election et qui ont les competences pour occuper les postes en question.
    {comment_ads}
    • Auteur

      L . A

      En Janvier, 2013 (17:19 PM)
      nous saluons la volonté réelle du président macky tendant à reformer des pratiques qui ne devront plus plus possibles aujourd’hui.
      mais, la complexité des rapports complexe entre la politique et l’administration qui existe toujours rend la tâche plus difficile encore !!!! un grand penseur se demande, comment un président qui a un désir ardent de s’attirer les bonnes grâces d’un mosaïque parlement, et qui doit nommer les hauts fonctionnaires, selon un schéma basé sur des promisses électorales,peur prendre des décisions ’indépendantes de toute influences ?
      et il ajoute : quel est le degré d’indépendance des parlementaires, qui vivent de leur traitement d’agent public, et des rétribués directement des avantages accordées par le gouvernement ?
      dans tore pays, nombreux sont aujourd’hui, les politiques qui veulent devenir des hauts et nombreux aussi sont les hauts fonctionnaires qui veulent rentrer en politique pourquoi pas d’occuper des postes politiques. ce passage de hauts fonctionnaires vers le monde politique et le monde politiques vers la haute administration semble avoir mis à mal, au moins en partie, la tradition de neutralité politique de la haute fonction publique et vice-versa.
      certes, la politique et l’administration ne sont des ennemies, mais leurs rôles sont distincts !!! pour un grand penseur : « ‘unique moyen de gouverner les hommes est de taire la vérité » pour d’autres : le développement fulgurant des moyens d'information et d'investigation, l'éducation des populations, la mise à égalité des opinions , le point de vue de l'homme de la rue ( y en a marrists) aussi légitimes que celui des élites sont les nombreux facteurs qui rendent aléatoire et difficile l'exercice aujourd’hui du pouvoir politique et administratif .
      cette situation est particulièrement délicate, (sable mouvante pour le presi) car, chaque nomination à la tête d’un poste politique ou poste de l’administration supérieure devenant un enjeu politique majeur ; politisation de l’administration pour les uns, ou bureaucratisation de la politique pour les autres, d’où les difficultés que nous connaissions aujourd’hui et qui des beaux jours devant eux.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email