Samedi 24 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

Pr. Ibou Sané : «Pourquoi on doit surseoir à ce statut de chef de l’opposition… »

Single Post
Pr. Ibou Sané : «Pourquoi on doit surseoir à ce statut de chef de l’opposition… »
Pour le professeur Ibou Sané, enseignant-chercheur en sociologie politique, le statut de l’opposition doit revenir au Parti démocratie sénégalais (Pds) qui est plus représentatif à l’Assemblée nationale.

Dans cet entretien avec Seneweb, le politologue, qui fait croire que cette question est source de conflits et de tension, suggère sa suspension en attendant la tenue d’une autre élection législative.

 

Quelle lecture faites-vous de la polémique autour du statut du chef de l’opposition?

C’est une question qui a été inscrite dans la nouvelle constitution, mais je pense qu’il y a un problème lié aux critères de choix de la personne qui devra occuper ce poste.

D’aucuns pensent qu’il faudra regarder du côté de l’Assemblée nationale, que le parti le plus représentatif là-bas, soit en mesure de diriger l’opposition.

D’autres par contre pensent qu’il faut se baser sur les résultats issus de la dernière élection présidentielle.

A mon avis, le chef de l’opposition doit être l’émanation de l’Assemblée nationale. Or, si on regarde bien les données des dernières Législatives, il semble que c’est le Pds qui est mieux placé. Malheureusement, certains sont en train de théoriser, de mettre l’accent sur une autre opportunité qui consisterait à se focaliser sur la présidentielle. Et en ce moment-là, c’est Idrissa Seck qui serait en tête.

Mais, en réalité, puisque le suffrage est populaire, les meilleurs représentants du peuple sont les députés. Et c’est là-bas justement le lieu le plus indiqué. Non seulement ils sont les représentants du peuple, mais aussi c’est la souveraineté populaire. Mais si on regarde sur une élection présidentielle, on peut avoir un accident de parcours : Quelqu’un peut venir et coiffer tout le monde au poteau alors que politiquement, il n’a pas une bonne représentation, il n’a pas un encrage politique solide.

Selon vous, ce poste doit revenir au Pds. Mais, qui doit l’incarner justement?

C’est ça le problème. Parce que le Pds est complètement émietté. Si Me Madické Niang était encore au Pds, il pourrait avoir cette légitimité. Mais, aujourd’hui, qui choisir ?

C’est pourquoi je dis que pour ne pas créer la confusion, on devrait attendre la prochaine élection législative. En ce moment-là, le parti sorti deuxième pourrait bénéficier de ce statut avec des moyens additionnels.

Mais en réalité, j’ai toujours été contre ces principes-là. En démocratie, il y a toujours un parti qui gagne, c’est celui qui gouverne, et les autres sont dans l’opposition. Ils se battent pour venir au pouvoir jusqu’à ce qu’il y ait élection. Mais, la désignation d’un chef de l’opposition, c’est diviser le peuple.

Vous pensez que c’est plutôt source de division de l’opposition ?

Oui, exactement, c’est source de tension, de conflit parce que personne n’acceptera les critères. Que ce soit le mandat présidentiel, ou législatif, les gens ne tomberont jamais d’accord. Je pense qu’il faut surseoir à ce poste de chef de l’opposition. Celle-ci est plurielle. Parce que certains pensent que le parti au pouvoir est en train de manœuvrer pour diviser davantage l’opposition.

C’est l’homme politique sénégalais qui est compliqué. Je suis contre ce poste-là, pour moi, ce n’est pas important.

L’autre point c’est que pour pouvoir parler au nom de l’opposition, il va falloir qu’on soit aussi équidistant par rapport à toutes les composantes de cette opposition.

liiiiiiiaffaire_de_malade

8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2019 (15:09 PM)
    Parlons de notre gaz, du Pétrole, Zircon en somme des RESSOURCES NATURELLES c'est plus important
  2. Auteur

    Fall Amar

    En Septembre, 2019 (15:42 PM)
    C’est une honte pour un professeur de penser de la sorte. Qu’arrivera t-il si le parti au pouvoir passe second lors de la prochaine législative?

    Il faut que le prof sache que ce poste n’est pas taillé sur mesure pour Idy. Si la personne qui arrive en deuxième position durant la présidentielle n’a pas de base politique comme il le prend il aura la légitimité d’occuper ce poste temporaire. S’il pousse son analyse il se rendra compte qu’il ne s’agit pas d’un parti mais d’une personnalité. Dans sa logique le chef sera le chef du groupe parlementaire arrivé second donc Serigne Bara Dolly. Wade est totalement exclus car n’etant pas député et son fils inéligible.

    Toutes ces personnes qui s’expriment ont un dent contre Idy mais n’ont aucun argument pour dire que le chef de l’opposition émanerait de l’opposition.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (16:02 PM)
      avez-vous une fois constate la perte des legislatives au senegal par le parti-etat au pouvoir ?
    Auteur

    En Septembre, 2019 (15:42 PM)
    Un article sans commentaire montre que ça n’intéresse personne.

    On a faim, soif, et bloqué dans la circulation.

    Proposer nous des solutions c’est mieux
    Auteur

    Jimi Free

    En Septembre, 2019 (15:51 PM)
    Un professeur qui dit: on doit sursoir ce statut...n'est pas digne de porter le titre de professeur. Rousse na trope. On dit plutôt Surseoir à....
    Auteur

    En Septembre, 2019 (16:21 PM)
    Vous ne trouverez pas un critère plus pertinent que celui qu'à proposer le professeur. Le problème est que vous êtes partisans et opportunistes difficiles à satisfaire.
    Auteur

    Zapi Ndiaye

    En Septembre, 2019 (16:52 PM)
    C'est un faux débat que de vouloir réfléchir sur les critères du choix du chef de l'opposition.

    Il n' y a pas et il ne peut pas y avoir de choix possible.

    Nous sommes dans un régime représentatif et un dans un tel régime, l'opposition est parlementaire, c'est-à-dire composée de tous les partis qui ne forment pas la majorité parlementaire.

    Par conséquent, le chef de l'opposition est le chef du parti qui n'est pas issu de la majorité parlementaire et qui a le plus grand nombre de députés à l'Assemblée Nationale.

    Point barre.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (19:43 PM)
    Le problème de nos politologues c'est qu'ils expriment leur sentiment, pas la science.
    Auteur

    Neutre

    En Septembre, 2019 (13:17 PM)
    Vérité vraie. Nos Politologues j'allais dire soit-disant n'expriment que leurs sentiments, je plaints leurs élèves qui seront demain de piètres analyseurs. Le Chef de l'Opposition, c'est prévu par la Constitution comme le Président de la République, l'Assemblée Nationale, le Conseil Constitutionnel et j'en passe. Pourquoi se lever un matin de son lit et dire voilà, il faut surseoir à ce Statut par ce qu'il y aura problème. Il faut refuser d'être malade, il y a bel et bien un leader de l'Opposition. Même dans votre lit, vous ne pouvez vous coucher que d'un seul côté, s'il est fatigué vous changez de côté ou vous couchez sur le dos ou le ventre, mais en tout cas vous vous coucherez.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email