Dimanche 22 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Révision constitutionnelle : La commission des présidents de l’Assemblée convoquée ce jeudi

Single Post
Révision constitutionnelle : La commission des présidents de l’Assemblée convoquée ce jeudi

Le projet de révision constitutionnelle adopté par le gouvernement, lors du Conseil des ministres du 17 avril dernier, a atterri sur la table du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, depuis le 19 avril dernier.

Le texte sera soumis à l’approbation des députés dans les prochains jours, d’après une source parlementaire. Qui révèle d’ailleurs que laConférence des présidents de l’Assemblée nationale est convoquée en plénière, ce jeudi, à partir de 10 h. Cette commission comprend le président et les vice-présidents de l’Assemblée nationale, les présidents de Commissions et le Rapporteur général de la Commission de l’Economie générale, des Finances, du Plan et de la Coopération économique, les Présidents de Groupes parlementaires et le représentant des non-inscrits.

C’est au cours de cette réunion que sera établi l’ordre du jour des travaux de l’Assemblée. Ce sera aussi l’occasion de fixer le calendrier des travaux en commissions et en séance plénière. C’est aussi à la conférence de présidents de décider de l’organisation des débats conformément aux dispositions de l’article 68 du Réglèment Intérieur alinéa 4. Dans ce cas, elle fixe la durée globale de la séance et le temps de parole entre les groupes et les non-inscrits, dans des conditions déterminées par une Instruction générale du Bureau.

Pour rappel, cette réforme va toucher 22 articles de la charte fondamentale. Il s’agit, selon l’exposé des motifs, des articles 40, 43 49 50 51 52 53 55 56 57 59 76 80 81 82 83 84 85 86 87 101 et 103 de la constitution.

 


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Douggy Duck

    En Avril, 2019 (20:44 PM)
    Comment peut-on correctement contrôler un gouvernement si on pas la possibilité de voter une motion de censure et donc de provoquer la démission du gouvernement ? L'Assemblée Nationale n'aura plus aucun pouvoir ni sur la politique du président ni sur le gouvernement (remarquez l'AN n'a jamais eu dans le fait un quelconque pouvoir, c'est une chambre d'enregistrement). Par contre le président aura des prérogatives en faisant absolument ce qu'il veut. Il pourra faire avancer la date des législatives en invoquant des raisons diverses s'il veut contourner sa non possibilité de dissoudre l'AN, chose qui s'est faite jusqu'ici. Dans le fond rien ne va changer. Le seul problème de Macky c'est de ne pas avoir de dauphin qui lui fasse de l'ombre car il vise malicieusement un 3e mandat déguisé. Macky veut éviter toutes les tares de son mentor, Abdoulaye Wade. Chat échaudé craint l'eau froide. Fass sou retchè dou gawa deloussi tchi boromame.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2019 (00:04 AM)
    la constitution est maintenant comme un cahier Soula nexee

    gabinde teey bousouba xotti

    je sais pas quel l'avenir de notre pays

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR