Lundi 21 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Karim Wade et Khalifa Sall quasiment hors course pour la présidentielle

Single Post
Karim Wade et Khalifa Sall quasiment hors course pour la présidentielle

Leur présence à la présidentielle de février prochain au Sénégal s'éloigne. Ce 31 août, Khalifa Sall comme Karim Wade ont chacun essuyé un revers judiciaire. Khalifa Sall a vu sa peine de cinq ans de prison pour escroquerie confirmée par la cour d'appel. Et vient de surcroît d'être révoqué de ses fonctions de maire de Dakar. Karim Wade est, lui, exclu des listes électorales. La Cour suprême s'est dite incompétente pour statuer sur son recours.

A Dakar, le camp de Khalifa Sall comme celui de Karim Wade pointent du doigt des décisions politiques et portent la même accusation : une cabale politique menée par le pouvoir pour les écarter de la présidentielle.

Les proches de l'ex-maire de Dakar - qui vient ce vendredi d'être révoqué de ses fonctions à la tête de la ville par un décret présidentiel - n’ont pas changé leur discours depuis son arrestation en mars 2017. Cette affaire est la preuve d’une instrumentalisation de la justice qui a perdu toute crédibilité.

Mais la décision en appel qui confirme sa condamnation à cinq ans de prison pour escroquerie n'empêchera pas Khalifa Sall de mener campagne pour la présidentielle, même depuis sa prison, affirme son entourage. Il s’agit désormais d’affûter ses armes pour l’élection : définir un programme, rallier des partis autour de sa candidature et lancer la collecte des parrainages.

Le clan de Karim Wade, désormais exclu des listes électorales, se fait en revanche plus menaçant. Les leaders de son mouvement politique, le Parti démocratique sénégalais (PDS), appellent à un combat de rue pour imposer la candidature du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade.

Tous les moyens sont désormais permis pour rallier les citoyens autour de leur poulain comme une sorte de déclaration de guerre envers le pouvoir. Le refus de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales est « scandaleux », ont-ils déclaré le 30 août au soir à la sortie de la Cour suprême qui s'est déclarée incompétente pour statuer sur son recours.

Jeudi noir pour l'opposition

Ce jeudi 30 août représentait en quelque sorte une journée noire pour l'opposition sénégalaise. Deux des principaux opposants à Macky Sall pour la présidentielle sont quasiment hors course. Cette concordance de calendrier lie en quelque sorte leur destin politique.

Khalifa Sall est encore en sursis. Sa défense va se pourvoir en cassation auprès de la Cour suprême. Cette juridiction ne rejuge pas l’affaire sur le fond mais vérifie si la loi a été respectée. La défense de l'ancien maire de Dakar refuse de communiquer sur les délais dans lesquels elle va saisir la Cour suprême. Leur stratégie consiste à gagner du temps.

Quant à Karim Wade, ses recours devant la justice sénégalaise sont épuisés. Il est définitivement exclu des listes électorales et ne peut donc pas être candidat à la présidentielle. Mais son parti fait fi de toute décision de justice et maintient sa candidature. Il n’envisage personne d’autre pour prendre sa place. Le PDS reste néanmoins mystérieux sur les recours qu’il envisage sur le plan international.


Article_similaires

12 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (07:19 AM)
    Quel pays, j’ai honte.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2018 (10:53 AM)
      il faut se battre. il faut ejecter macky du palais. macky a dit clairement que le peulple ne fera rien. aly ngouye ndiaye a dit que le peuple a peur et ils ont raison. vive l revolution
    • Auteur

      On Verra!....

      En Septembre, 2018 (12:44 PM)
      alors, point d'élections en 2019!...il fait l'arrogant, faisons le fou! c'est bien macky sall qui avait violé un bureau de vote à fatick, non? alors on lui rend la monnaie. rien d'autre! il a plus de droit que vous? nous? a voir!...
      8 milliards de patrimoine! des immeubles aux u s a. et il nous fait chier.c'est cette année que dakar ne va plus dormir!....
    • Auteur

      On Verra!....

      En Septembre, 2018 (12:44 PM)
      alors, point d'élections en 2019!...il fait l'arrogant, faisons le fou! c'est bien macky sall qui avait violé un bureau de vote à fatick, non? alors on lui rend la monnaie. rien d'autre! il a plus de droit que vous? nous? a voir!...
      8 milliards de patrimoine! des immeubles aux u s a. et il nous fait chier.c'est cette année que dakar ne va plus dormir!....
  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (08:55 AM)
    maky boyakareene bare Karim ak khalifa moytakhe nga am 2m manda nakhnda saboppe avec nemprtekl tu va perder
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (10:53 AM)
    Il faut se battre. Il faut ejecter Macky du Palais. Macky a dit clairement que le peulple ne fera rien. Aly Ngouye Ndiaye a dit que le peuple a peur et ils ont raison. Vive l revolution
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (11:55 AM)
    Le Sénégalo-Français le plus célèbre du Sénégal post indépendance est assurément Karim Wade, né le 1er septembre 1968 à Paris. Il a 50 ans aujourd’hui.



    De 1960 à nos jours, le Sénégalo-Français qui a le plus défrayé la chronique, c’est bien le fils de Wade. Un autre Franco-Sénégalais peut lui tenir la dragée…Il s’agit de Kabirou Mbodje, le patron de Wari qui est né en 1964 à Lyon en France. Kab pour ses intimes est triple champion du Sénégal en équitation. Mais il est aussi connu pour être le Sénégalo-français, mal aimé des sénégalais (l’état le lâche dans l’affaire Tigo et ses anciens associés sénégalais devenus son cauchemar) et persécuté par les Français (les coups bas médiatique d’orange)…Mais cela ne suffit pas à Kab pour battre Karim sur l’autel des « persécutés »…



    Karim, le fils de Wade entre dans son demi-siècle, loin de son pays natal, la France et loin du Sénégal qu’il espère diriger…Il est en exil au Qatar. Mais il pourra compter sur des Karimistes comme lui nés le 1er septembre 1968…



    Sur sa page facebook, la Présidente du Mouvement Karim président (MKP), Amina Sakho est née le 1er septembre 1968…

    karim wade

    Amina Sakho, la Karimiste présidente du MKP aux côtés du père Wade



    Elle a aussi « 50 ans » aujourd’hui comme son idole. La nouvelle cinquantenaire affiche un visage radieux auprès de Wade le Vieux…Elle a un visage de « jeune fille » à qui on donnerait volontiers la trentaine voire 40 ans…Mais pas plus…Et figurez-vous que Amina Sakho cherche toujours « mari » à 50 ans si la date de naissance affichée sur sa page Facebook est VRAIE
    Auteur

    Daouda

    En Septembre, 2018 (12:18 PM)
    Macky n’aura rien,en tant que jeune j’ai entièrement confiance a Bougane Gueye Dany un jeune engagé,travailleur sont seul objectif est de rendre le sénégal meilleur
    Auteur

    Doudou

    En Septembre, 2018 (12:20 PM)
    Ce sont les hommes politiques sénégalais qui se trompent toujours en pensant que le peuple doit être exploiter comme ils veulent. Bougane veut mettre cela a terme. Il faut que les citoyens sentent leur citoyenneté et leur patriotisme.VIVE GEUM SA BOPP EN 2019 ON VA FAIRE LA DIFFÉRENCE
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (12:22 PM)
    JE VOTE GEUM SA BOPP A LA PROCHAINE ÉLECTION INCHALAH.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (14:18 PM)
    Macky comme Staline Macky comme Mao tous les 2 brimaient, opprimaient leurs peuples au prix du "socialisme" ou du "communisme" ( les massacres de la place Tian'anmen, la répression féroce par Staline de l'opposition, l'exil de Trotsky, son exécution à Mexico par un nervis de Staline). Macky n'est réellement pas un démocrate. Il dit qu'il est social libéral, moi je trouve que c'est c'est un néo-stalinien tortionnaire dans la stratégie de conservation du pouvoir, néo-libéral dans la politique économique. Macky ne connait le centralisme démocratique dans un parti, il décide les autres exécutent. Il demande l'avis de ses collaborateurs mais n'en tient souvent pas compte il décide seul. Il faut dire qu'il est entouré par des brebis gaeuses très nombreuses. Pour Macky ce qui est important c'est de surtout pas s'opposer à lui. Il a le même esprit que les dictateurs, la seule différence avec les dictateurs au sens classique, au Sénégal on ne tue pas directement on ne torture pas directement, c'est plus fin plus subtil plus hypocrite mais au final tout aussi efficace que les dictatures des pays de l'est ou d'Amérique du sud. Macky est à l'aise dans ce système néo stalinien. Il pavoise, dès qu'il y a un qui bouge il l'enferme et fait marcher l'armada judiciaire. Il faudrait que le peuple voir l'opposition soit plus vicieux et l'affronte sur tous les fronts en même temps pour le déstabiliser à l'effigie d'une bombe à défragmentation qui n'arrête pas de pétarader et qui fait des bruits assourdissants à répétition constante comme lorsqu'une bande de lycaon chasse une proie en faisant des relais puis en l'encerclant. Il faudrait chasser Macky comme une proie. LA CHASSE AU SANGLIER POUR MACKY EST OUVERTE. ORGANISONS UNE BATTUE PERMANENTE POUR MACKY.

    Dans le fond Macky n'a jamais cru au maoïsme ; il partageait les idées de Mao quand il était étudiant. Il a embrassé le libéralisme assez vite car il est arriviste et calculateur ; le libéralisme lui permet de tromper son peuple en gagnant beaucoup d'argent parce que Macky l'argent il l'aime il l'adore et comme il aime l'argent, il sait que la seule façon d'en avoir beaucoup, c'est être au pouvoir et garder le plus longtemps possible le pouvoir. De ce fait sa folie pour le fric et pour le pouvoir le fait glisser aisément vers la dictature. Il n'a jamais cru aux idées de socialisme et de communisme.
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2018 (14:39 PM)
      macky n'a pas le courage de staline ou de mao. ces messieurs ont risqué leur vie face aux périls nazi pour le 1er et japonais et puis de changaï chek pour le 2e. macky amul fitt. il ne prend aucun risque. même les lacrymos de 2012 il les a évité. c'est pas parcequ'il a seulement fait campagne que les sénégalais ont voté pour lui mais parce que idrissa seck avait perdu du crédit les autres n'étaient pas présidentiables car n'ayant pas une envergure nationale. il a eu en effet la même chance que gbagbo en 2000 face à gueï. je lui vois aucun mérite. s'il n'avait pas gagné le soufflet se serait dégonflé comme pour niass ou feu djibo kâ. l'apr ne peut rien gagner avec ou sans lui même avec la triche. c'est pour ça que woolu wull askan wi. il combat de toutes ses forces ses plus dangereux opposants mais en discrétion surement qu'il a déjà planifié sa fuite en cas de chute.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (16:57 PM)
    KARIM COMME KHALIFA

    Réveillez-vous sénégalais !coup d’état politique, coup d’Etat électoral permanent !sabotage organisé des élections, Karim comme khalifa traqués pour des raisons politiques et ethniques, avez-vous vu maky traquer un poular ou un membre de l’Alliance des poulars de la Ripoublique APR? Nafi OFNAC virée pour avoir osé convoquer Aliou sall. Aliou Sall DG de la CDC, Maky arrache à l’ARMP un droit de regard sur ce que fait son frère qui gère des milliards exempts de contrôle. Pour maky, il faut éliminer avant la présidentielle les candidats wolofs sérieux en oubliant la leçon de Moïse dégageant le pharaon. Le verdict de Maky est dans la poche du juge. Tout le reste c’est théâtre et mackillage juridique de sa Mackystrature destinés à la consommation des moutons, à l’explosion de l’audimat des medias manipulés et aux frais d’honoraires des avocats. Maky délivre aux organismes de contrôle comme l’IGE, la Cour des comptes, ARMP, OFNAC des ordres de mission ciblée vers ses adversaires, reçoit les rapports, fait le tri, met le coude sur les dossiers de son clan, sélectionne et dicte la conduite à la justice qui organise un simulacre de procès.

    La mackysctrature ne rend pas la justice, elle rend service à Macky

    Hé Macky, si t’es garçon , ose affronter Karim et Khalifa !

    Karim , deuxième après les lègislatives truquées, wolof , maky l’exclut

    Khalifa, troisième après des législatives truquées , wolof maky l’exclut

    Attention danger avec l’ethnicisme émergent





    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (16:58 PM)
    Prisonniers politiques du Maquis Sall et délit d’opposition







    Khalifa Sall député Maire de Dakar candidats PR

    Hissein Habré Président du Tchad

    Karim Wade Ministre d’Etat PDS candidat PR

    Cheikh Alassane Séne Chef de parti

    Imam Alioune Badara NDaw

    Thierno ousmane sy fils de cheikh tidiane Sy ministre PDS

    Diony Bâ PDS

    Pape Mamadou Pouye PDS

    Amadou Kane Diallo ex PDS qui a transhumé

    Ousmane Ngom ex Ministre PDS qui a transhumé

    Samuel Sarr ex Ministre PDS qui a transhumé

    Sidy Lamine Niasse PDG walf

    Mamadou Mouth Bane journaliste

    Bibo Bourgi, ami de Karim Wade

    Pape Samba Diassé PDS

    Ndéye Khady Gueye PDS,

    Tahibou Ndiaye PDS

    Aidara Sylla PDS

    Serigne Assane Mbacké PDS

    Samuel Sarr ex PDS qui a transhumé

    Bara Gaye Maire PDS

    Aida Ndiongue PDS

    Omar Sarr secrétaire général adjoint du PDS

    Toussaint Manga député, responsable jeunes PDS

    Cheikh Ahmadou Bamba Bâ PDS

    Maître Amadou Sall Ministre PDS

    Mouhamadou Lamine Massaly PDS

    Moise Rampino PDS

    Bachir Diawara Chef de cabinet karim wade PDS

    Aminata Nguirane Karimiste PDS

    Bamba Fall Maire de la Médina

    Maguette Bâ PDS

    Bassirou Samb PDS

    cheikh Dieng Maire PDS Djeddah thiaroye kow

    Abba mbaye, PS pro khalifa

    Serigne Saliou Mbacké Diop PDS

    Bira Kane Ndiaye PDS

    Abdourahmane Mbaye PDS

    Yaya bodian PDS

    Cheikh Tidiane Sall PDS

    Abdoulaye Wane PDS

    Amina Sakho PDS pro karim

    Maimouna Bossou PDS pro karim

    Demba Dan PDS

    Rilk Dacleu PDS

    Barthélémy Dias Maire Mermoz sacré Coeur

    Mbaye Touré

    Yahya Bodian

    ,Amadou Mokhtar Diop

    Ibrahima Yatma Diop

    Fatou Touré

    Ibrahima Touré

    Abdoul Aziz Diop PDS

    Djolof fign alias Tuube waalo

    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (16:59 PM)
    Sabotage organisé des élections ou décryptage du maquis

    Posez la grille ethnique et vous lirez Maky facilement.

    60 milliards à Maky pour une carte par personne qui ne viendra jamais. . 60 milliards investis sur des cartes pour voler les élections.Wade, avec 15 milliards, a produit 2 cartes par personnes dans le temps et dans l’espace. Maky qui avait promis 3191 milliards de FCFA avec les conseils délocalisés et 500 mille emplois aux jeunes, est volontairement incapable de nous livrer sans discrimination régionalo-ethnique des cartes d’électeur.

    Le processus électoral est miné de A à Z comme dans le maquis. Comble de népotisme, de clanisme et de combinazione, c’est Aliou SAll DG de la caisse des dépôts et de consignations, frère de Maky, qui reçoit la caution des adversaires de Maky ! Pour la petite histoire Maky a taillé sur mesure le poste pour son frère de sang à la veille de sa nomination, en arrachant à l’ARMP, un droit de regard sur ce qui se passe à la CDC. Maky manipule la Constitution pour empêcher à Wade de se présenter à une élection présidentielle, avec un âge max pour les candidats. Maky invente le parrainage citoyen universel, avec 53.457 signatures au minimum, pour éliminer des adversaires qu’il n’ose pas affronter démocratiquement. Macky parraine des candidats fantoches aux différentes élections. Maky choisit et élimine les candidats de son choix à toutes les élections en manipulant la mackystrature ; demandez à Karim et Khalifa. Le parrainage permet à Maky de faire le tri de ses adversaires qui réussiront à passer après le tamis de la justice. Maky choisit les électeurs en sabotant l’inscription, la fabrication des cartes, leur distribution, la fabrication des bulletins, leur acheminement, l’organisation du vote, la proclamation des résultats. Seuls Maky et les 40 voleurs du suffrages du peuple détiennent le fichier électoral. Lors des législatives de juillet 2017, Maky a délibérément saboté les élections à Dakar, Touba, en milieu wolof, mouride et dans les zones non favorables. Aucun problème dans les régions toucouleur ou de sa belle-famille du Sine. Des mauritaniens de son ethnie franchissent le fleuve pour s’inscrire en masse sur les listes électorales. Farba ngom dit que le Fouta est le titre foncier de Macky. Maky avait 5 ans pour préparer les législatives de 2017. Il organise la fraude industrielle en confisquant la voix du peuple comme avec son wakh wakhééte sur un mandat de 5 ans. Les 6.210.000 électeurs votent ou pas comme Maky le veut. Les 90.000 électeurs de 200 bureaux de vote à Touba n’ont pas voté parce que Maky n’en voulait pas. Le vote a démarré à 18 heures à Touba, telle fut la volonté de Maky.1.021.502 électeurs n’ont pas vu la couleur de leur carte. 1 million 500 sénégalais, des sans-papiers, n’ont pas voté par sabotage organisé car Macky qui avait voté par force sans pièces à Fatick en 2007 l’a voulu ainsi. Relisez Althusser. Maky a confié l’appareil répressif de l’Etat à Abdoulaye Daouda Diallo, l’appareil idéologique confié à Yaya Abdoul Kane ministre des télécoms, chargé en plus du centre national d’Etat civil qui manipule les données démographiques avec fichage de tous les sénégalais dès la naissance, Chérif Diallo Directeur des TIC, Elhadji Ndiaye 2S TV PCA de la société sénégalaise de télédiffusion, Racine Talla à la RTS, ARTP avec le DG Abdou Karim Sall et le PCA Abou Abel Thiam, l’opérateur de téléphone Hayo couvrant le Fouta, Tigo à Yérim sow qui avait mis l’hôtel Radisson à la disposition de Maky pendant la présidentielle de 2012, comme Alassane Ouattara avec l’hôtel Ivoire d’Abidjan, pour lui servir d’Etat-major de guerre au cas où Wade refuserait de céder le pouvoir. La RTS, Youssou Ndour le ministre bodio bodio, en conflit d’intérêt avec son Groupe Falaat Maky, 2 S TV, le Quotidien, Libération, etc., font le reste du travail de propagande digne de la radio des mille collines du Rwanda. L’appareil économique étatique est sous la botte de son ethnie. Tout le Ministère de l’Economie dirigé par Amadou BA, est au service de son ethnie. Pour acheter les consciences, Maky invente soudainement en vue de la présidentielle de 2019, la délégation à l’entreprenariat rapide(DER) avec un budget officiel de 30 milliards de FCFA par an. La corruption de masse est en marche, arrachant ainsi toute dignité à l’électeur. L’OFNAC est une grosse arnaque, et ce n’est pas l’IGE Nafi Ngom Keita qui avait osé convoquer Aliou Sall le frère de Maky qui dira le contraire.

    Case Rebeuss, il n’y a que les wolofs qui y séjournent dont les candidats sérieux que sont Karim Wade et Khalifa, victimes de méthodes et procès dignes du nazisme et du stalinisme. Mamadou Dia avait même, selon RFI, tenté un coup d’Etat depuis Dakar contre Sekou Touré dans les années soixante pour soutenir ses parents peul fouta de la Guinée. Senghor couplé à Mamadou Dia et Diouf avec son dauphin Tanor, ont initié cette coalition ethnique depuis 1960. Maky la perpétue avec le PM Dione. Cissé Lo avait déjà théorisé la coalition toucouleur et sérére. 517.770 bénéficiaires des bourses familiales politico-ethniques qui ne travaillent pas ont reçu 258.885.000.000 F CFA à raison 100.000 FCFA par ménage et par trimestre de 2013 à 2018. Une milice d’ASP politico-ethnique cooptée sans concours au nez et à la barbe de la police nationale et de la gendarmerie. En plus de la toucoulorisation à outrance de la république par des nominations, Maky veut changer la donne démographique du Sénégal en inscrivant en masse les peuls Fouta de la Guinée sur les listes électorales. Maky veut brûler ce pays où la coexistence des peuples et religions était incontestable. La mackystrature récite une dictée sous contrôle de Maky. Attention Maky est dangereux !

    Chers compatriotes, réveillez-vous !

    Les sénégalais ont tranquillement vaqué à leurs occupations le lendemain des défaites de Diouf et de Wade, pour le pouvoir, rien que pour le pouvoir, pour tout le pouvoir. Le PSE ce sont les Petrotimbo faye gaz Sall émergents. Maky fait tout pour immerger le Sénégal dans un océan de larmes, de feu, de sang, de cimetières.

    Attention danger, l’ethnicisme émerge !





    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2018 (18:12 PM)
    2 gros voleurs, thipiri  :emoshoot:  :fbhang:  :fbhang: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR