Samedi 18 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Yakham Mbaye, Cissé Lo, Farba Ngom : Les effets d'un partage du gâteau déséquilibré

Single Post
Yakham Mbaye, Cissé Lo, Farba Ngom : Les effets d'un partage du gâteau déséquilibré

Mercredi passé, pendant que le Président Sall soufflait le gâteau de son anniversaire, ses partisans les plus proches se sont partagés les plateaux de télévision, chacun muni d'une boîte à secrets, prêt à sortir les pires magouilles de l’autre. 

D'un côté Yakham Mbaye divulgue la dette de 45 millions de Cissé Lo à l’Anpej à la 7tv. De l'autre, Moustapha Cissé Lo traite Yakham de ‘'menteur’’ à la SenTv. Ailleurs, Farba Ngom accuse Moustapha Cissé Lo de détournement de 30 millions à Sar-Sara, dans le département de Darou Mousty. 

Une vraie guerre ouverte entre responsables de l'Alliance pour la République. Pour Momar Diongue, analyste politique, ceci relève du non respect des slogans du Président, à savoir la patrie avant le parti et la gouvernance sombre et vertueuse.

‘’Les attaques et contre-attaques auxquelles se livrent ces soi-disant responsables, souligne-t-il, sont la preuve de la vacuité de deux slogans emblématiques du régime du président Macky Sall. Les graves révélations de Yakham Mbaye a propos du privilège qu’aurait reçu Moustapha Cissé Lô ainsi que le détournement de 600 millions dont est accusé Moustapha Diakhaté de la part de Me Djibril War sont la preuve que la patrie avant le parti et la gouvernance sobre et vertueuse ne sont que des slogans creux, populistes et démagogiques’’.  

L’analyste politique ne s'arrête pas là. Pour lui, la situation est ‘’extrêmement grave’’. En effet, cette polémique intervient à un moment où l'augmentation du prix de l'électricité et autres produits fait débat. ‘’En se comportant de cette manière, ces soi-disant responsables ajoutent le dépit et le dégoût à la souffrance des Sénégalais. En tant que responsables, dans un contexte où les Sénégalais ont reçu un véritable coup de massue avec la hausse du prix de l'électricité entre autres. C'est un contexte particulièrement difficile au plan social. Et je crois que, par respect pour les Sénégalais pour les épreuves vers lesquelles ils vont aller, les responsables de l’Apr auraient dû avoir une autre attitude que celle par laquelle ils s'illustrent aujourd’hui’’, martèle notre interlocuteur.

Maintenant, la question se pose est celle de savoir ce qui en réalité à la source de cette guéguerre entre frères de parti. Pour Momar Diongue c’est tout simplement dû au partage du gâteau. ‘’Ils sont dans une logique de partage de responsabilités. Et c'est pour cette raison que ce qui les opposent, à y voir de près, ce n'est pas une question d’orientation ni une question de priorité par rapport aux attentes des Sénégalais, c'est uniquement au tour de questions de positionnement et de frustration que sentiraient certains qui étaient des militants de la première heure et qui aujourd'hui sont à la périphérie de la nomenclature du Président’’, souligne Momar Diongue, au bout du fil.

Article_similaires

7 Commentaires

  1. Auteur

    Triumvirat

    En Décembre, 2019 (12:53 PM)
    CisséLo hystérique, Yakham épileptique, FarbaNgom hémiplégique du cerveau. Un fou, un larbin et un pédé.
  2. Auteur

    En Décembre, 2019 (13:07 PM)
    Vraiment honteux surtout de la part de dirigeants supposés etre des modeles. Bon mais comme disent les Chinois, le poisson pourrit par la tete.
    Auteur

    L'extremiste

    En Décembre, 2019 (13:40 PM)
    Je commence à me dire que le discours intellectuel ne résout rien. Peut être qu'il faut commencer à penser à une révolution sanglante contre toute la classe politique. Les éliminer changerait peut être les choses vers la droiture
    Auteur

    Wa Rewmi

    En Décembre, 2019 (15:00 PM)
    le president macky doit arreter ces jeux de mots qui ne font que salir sa gestion tous ces des chercheurs d interet comme le cas de L EX DIRECTEUR DE L IPRES QUI MIS L INSTITUTION DANS DANS LA POUBELLE PLUS UN COMPORTEMENT DE PROFITAR TOUT CES GENRES DE PERSONNES DOIVENT DISPARAITRE SINON LE PEUPLE DECIDERA
    Auteur

    Wa Rewmi

    En Décembre, 2019 (15:00 PM)
    le president macky doit arreter ces jeux de mots qui ne font que salir sa gestion tous ces des chercheurs d interet comme le cas de L EX DIRECTEUR DE L IPRES QUI MIS L INSTITUTION DANS DANS LA POUBELLE PLUS UN COMPORTEMENT DE PROFITAR TOUT CES GENRES DE PERSONNES DOIVENT DISPARAITRE SINON LE PEUPLE DECIDERA
    Auteur

    Wa Rewmi

    En Décembre, 2019 (15:00 PM)
    le president macky doit arreter ces jeux de mots qui ne font que salir sa gestion tous ces des chercheurs d interet comme le cas de L EX DIRECTEUR DE L IPRES QUI MIS L INSTITUTION DANS DANS LA POUBELLE PLUS UN COMPORTEMENT DE PROFITAR TOUT CES GENRES DE PERSONNES DOIVENT DISPARAITRE SINON LE PEUPLE DECIDERA
    Auteur

    En Décembre, 2019 (20:45 PM)
    Thiey Seneweb ! "Gestion sombre et vertueuse kay"

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email