Samedi 16 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Religion

Enquêtes d'opinion : L'Etat censure les sondages et menace

Single Post
Enquêtes d'opinion : L'Etat censure les sondages et menace

Il ne sera plus permis à n’importe qui de réaliser, publier ou diffuser un sondage au Sénégal sans l’autorisation préalable de la commission nationale des sondages présidée par le magistrat Cheikh Tidiane Coulibaly. Toute personne morale ou physique qui entravera désormais la loi sera poursuivie pour diffusion de fausses nouvelles.

 

Les récents sondages publiés par la presse sénégalaise et qui ont fait l’objet de polémiques et même de convocation de journalistes à la division des investigations criminelles (Dic) ont inspiré la commission nationale des sondages. Cette instance dirigée par le magistrat Cheikh Tidiane Coulibaly conseiller à la Cour suprême s’est réunie le lundi dernier pour rappeler tout le monde à l’ordre. Il ressort de cette réunion dont nous avons obtenu copie du compte rendu, que, désormais, ‘toute personne morale ou physique souhaitant réaliser des sondages destinés au public doit au préalable obtenir un agrément et une autorisation de la Commission nationale des sondages après vérification des conditions de leur réalisation’. Le communiqué sanctionnant cette réunion met surtout l’accent sur ‘la nécessité de rappeler à l’endroit de toute personne morale ou physique concourant à la réalisation, à la publication et à la diffusion de sondages d’opinion, l’obligation de respecter scrupuleusement les dispositions légale et réglementaire prévues à cet effet’.

La Commission nationale des sondages rappelle à cet égard la ‘loi n°86-16 du 14 avril 1986 et (le) décret n°86-616 du 22 mai 1986 portant application de la loi n°86-16 du 14 avril 1986 relative à la réalisation, à la publication et à la diffusion des sondages d’opinion’

 

Elle ‘souligne que la loi, tout en considérant la liberté d’expression garantie à tous les Sénégalais par notre Constitution, protège l’opinion publique sénégalaise contre toute manipulation à des fins politiques ou commerciales que pourraient susciter certains sondages ne respectant pas un minimum de règles techniques indispensables à leur fiabilité’.

 

En outre, Cheikh Tidiane Coulibaly et ses collègues membres de la commission indiquent que ‘la loi interdit la publication ou la diffusion de tout sondage ayant un lien avec une élection organisée par le code électoral à compter de la date de publication au Journal officiel du décret portant convocation du corps électoral et ce, jusqu’à la proclamation définitive des résultats du scrutin’. L’objectif étant d’ ’éviter toute polémique’.

 

Cela dit, prévient la commission nationale des sondages, ‘en cas de violation des dispositions susmentionnées les contrevenants s’exposent à des peines et amendes prévues par le Code Pénal pour diffusion de fausses nouvelles’.

 

La semaine dernière, des directeurs de publications de deux quotidiens et des administrateurs de sites internet qui ont publié des sondages différents avaient été convoqués à la Division des investigations criminelles. De même que l’auteur d’un des sondages, l’économiste Moubarack Lô.


Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    Bip

    En Décembre, 2011 (04:27 AM)
    RIGHT
    • Auteur

      Tangxol

      En Décembre, 2011 (06:09 AM)
      -----les contrevenants s’exposent à des peines et amendes prévues par le code pénal pour diffusion de fausses nouvelles’----
      je ne savais pas qu'au sénégal la diffusion de fausses nouvelles est punie par le code pénal.

      tout ce qu'on lit dans la presse est vraie, alors!
    • Auteur

      Secka

      En Décembre, 2011 (13:15 PM)
      si je comprends bien, c'est le sondage farfelu avec des chiffres erronés qui est qualifié de diffusion de fausses nouvelles ?
      si je publie en dehors de l'espace juridique sénégalais des sondages scientifiquement en tous points conformes aux normes occidentales pour établir à un moment précis, la "température" politique sénégalaise, avec des chiffres en tous points conformes aux notes des services spéciaux de l'etat, ces messieurs qui nous gouvernent, les qualifieront-ils de fausses nouvelles ?
      ces dispositions qui ne visent que les auteurs de sondages au sénégal, ne sont-elles pas destinées tout simplement à museler la presse sénégalaise?
      l'etat-pds qui a la main mise sur les services spéciaux cherche, par là à avoir une bonne longueur d'avance sur ses adversaires politiques sachant que ces sondages sont plus qu'importants pour un homme politique parce que lui servant de baromètre pour baliser le terrain afin de mieux cibler ses activités.
      chers amis webmasters, je vous conseille de vous réfugier dans des pays démocratiques.
      délocalisez vos hébergements et publiez des informations honnêtes qui respectent la déontologie de votre métier.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:36 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
    • Auteur

      Nonnn

      En Décembre, 2011 (19:37 PM)
      c'est la publication qui est interdite. si tu veux faire des sondages et les utiliser à titre privée (sans en faire mention publiquement) c'est ton probleme. ce n'est pas les sondages qui sont interdits mais leur publication . en effet , ils peuvent /le sont deja etre un instrument de manipulation des masses , et c'est cela que voulait éviter senghor au moment de la création de cette loi.
  2. Auteur

    Beuz

    En Décembre, 2011 (04:40 AM)
    cheikh tidiane coulibaly est le grand frere a abdou latif coulibaly
    Auteur

    Sondes!!

    En Décembre, 2011 (04:58 AM)
    Je peux tous vous sonder: je vous mets une sonde dans le....? dans le?... dans le "Q"! -----  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D  :-D   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">   :up:  :up:  :up:  :up:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Weuz

    En Décembre, 2011 (08:43 AM)
    C'est Cheikh Tidiane Coulibaly qui a sauvé la tête de Me Abdoulaye Wade dans l'affaire Me Babacar SEYE.
    Auteur

    Non Non Non

    En Décembre, 2011 (08:52 AM)
    Voilá ce que dit clair que nos goiuvernants ne sont que des corrompus. Dans tous les états du monde qui se réclament démocratiques ces sondages se font sans aucune menace et en paix. Pourquoi au Sene gal ils sont interdits c´est juste parce qu´ils sont contraires à ce que veut Abdoulaye Wade et ça le géne à lui et á son groupe de savoiir que légalement ils sont pas de mode et la réalité est qu´ils veulent se maintenir à la tête de l ´etat pour continuer leur oeuvre de corruption et de manigance face à une population qui n´a pas encore de se rendre compte de l´injustice qu´elle souffre. Pour ceux qui ont une idée de la situation internationale, notre pays est en rétrograde et l´élite au pouvoir veut profitér du désaccord des opposants pour continuer une oeuvre maléfique sous prétexte de finir une oeuvre qui bénéficie une classe minime des sénégalais.Wade le tient très clair et va tout faire pour se maintenir sur son fauteuil de président qui le distancie des souffrances du peuple sénegalais. J´invite à tous à mettre un frein à cette situation votant aux opposants et que le peuple conserve sa possibilité d´expression et d´élir à qui il veut mais je conseille que ce ne soit pas le parti actuel au pouvoir
    Auteur

    Boy Pinetown

    En Décembre, 2011 (09:00 AM)
    Echec total d Souleymane Ndene Ndiaye a DURBAN,sur 350 modou modou seulement 24 avaient repondu a son appel
    Auteur

    Joobajubba

    En Décembre, 2011 (09:10 AM)
    Incroyable! On croyait être dans un pays démocratique, non! Un pays où la diffusion des sondages est interdit.... Hum! Qu'a - t - on le droit de faire alors au Sénégal? C'est fou :sad: 
    Auteur

    Jd

    En Décembre, 2011 (09:19 AM)
    C'est ahurissant avec les libéraux, ils pensent maintenant que le Sénégal leur appartient
    Auteur

    Lagaffe

    En Décembre, 2011 (09:42 AM)
    Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi on a mit cet article dans la rubrique "RELIGION"? :hun:  :hun: 
    • Auteur

      Sax

      En Décembre, 2011 (15:48 PM)
      tu as raison mon cher pourquoi dans la rubrique religion???? ils ne vivent que dans l erreur ces journalistes, il ne faut jamais leur faire totale confiance
    Auteur

    Dd

    En Décembre, 2011 (17:38 PM)
    W diffuse un sondage dans tous les medias dans lequel Wade gagne au premier tour avec plus de 54% des voix.



    Sondage purement imaginaire, je pourrais en faire un en 1min 30s si vous ne me demandez pas des preuves.



    Ce sondage a fait le tour des medias, meme faux, il en reste toujours quelques chose dans la tete de certains senegalais.



    Une fois le buzz passé on interdit sous peine de poursuite de faire d'autre sondage.



    Pourquoi ? Pour que les senegalais se rappelle de ce sondage bidon, et de ce sondage seulement.



    Meme si un senegalais sur 10 le crois, cela veut dire que des centaines de milliers de votants le croient. Et pense donc que Wade a une chance de gagner et surtout que d'autres n'ont aucune chance, comme par exemple Cheikh Bamba Dièye qui n'apparaissait meme pas dans le sondage alors que le dernier en date le creditait de 13%.



    Le message qu'on veut faire passer c'est : ne voter pas pour certaines personnes, elles n'ont aucune chance.



    Pourtant je vous garanti que la partie est tres sérrée.



    Je conseille a tous les senegalais de voter en leur ame et conscience sans regarder la taille du parti ou le soit disant pouvoir de celui ci.



    Chacun a le droit de voter, chacun vote pour un homme ou une femme, ce n'est pas l'election d'un parti.



    Il nous faut un chef intelligent, juste, honnete.
    Auteur

    Pic De La Mirandole

    En Décembre, 2011 (18:05 PM)
    Décidèment ce régime m'étonnera toujours! A l'heure d'internet et des nouvelles technologies, interdire la réalisation et la diffusion de résultats de sondage en essayant de brandir des prétextes de contrôle de la manipulation me fait rigoler. Qui croît qu'un juge de la Cour suprême sera impartial dans ce type de dossiers? Et surtout, tout cela est vain. Comment fera-t-on contre l'organe de presse établi à l'étranger qui a un site internet non domicilié au Sénégal et qui réalise des sondages par voie téléphonique? Non seulement cette loi est devenue inutile mais en plus elle sert le pouvoir car lui peut commanditer ses propres sondages et ajuster sa stratégie électorale en conséquence. En gros, ce serait en langage commercial comme un abus de position dominante conjugué à de la concurrence déloyale. Par ailleurs, cette loi avantage des firmes étrangères qui, même si elles sont tenues par des sénégalais, pourront réaliser des sondages et priver les entreprises locales de contrats. Bref, le maintien de cette loi dont le PDS a pâti et qui n'a pas été abrogée par le pouvoir actuel montre bien le niveau de sincérité de ce dernier quant au respect de la démocratie. Dans leur grande sagesse, rationalité et omniscience, les tenants du pouvoir actuel si soucieux de préserver les pauvres sénégalais de toute manipulation politicienne des sondages devraient aller conseiller les américains et les européens si friands de mesures d'opinion. Ils pourront aller se faire conseiller en Chine ou en Iran. Ah mais, même en Chine on commence à sonder les riches (c'est par là que ça commence)! Décidément, Wade doit se sentir bien seul dans le club des dictateurs en herbe.
    • Auteur

      Sondages

      En Décembre, 2011 (23:07 PM)
      c'est la parti socialiste qui avait mis en place cette loi n°86-16 du 14 avril 1986 et (le) décret n°86-616 du 22 mai 1986 portant application de la loi n°86-16 du 14 avril 1986 relative à la réalisation, à la publication et à la diffusion des sondages d’opinion.

      il sont quand même incroyable tous ces démocrates qui ne se réveillent que maintenant surtout qu'ils ont tous au moins 40 ans, donc étaient témoins de toutes les dérives de l'ancien régime sans rien dire.

      le gouvernement ne fait que demander l'application de lois mis en place par tanor, niasse et compagnie....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email