Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Religion

Gamou : 5 choses qu’il faut savoir sur le Coskas

Single Post
Gamou : 5 choses qu’il faut savoir sur le Coskas

Maître d’œuvre de l’organisation des cérémonies religieuses à Tivaouane, le Comité d’organisation au service de Khalifa Ababacar Sy (Coskas) est aujourd’hui vieux de 48 ans. Comment a-t-il vu le jour ? Qui sont ses membres ? Quelles sont ses missions ? Seneweb est allé à la rencontre du Président du Coskas pour en savoir plus.

1-Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, le père fondateur du Coskas en 1968

Le Coskas a été porté sur les fonts baptismaux en 1968. C’était en période de grève. Les forces de sécurité du pays étaient réquisitionnées par le président Léopold Sédar Senghor pour sécuriser le pays. A l'approche du Gamou, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy, actuel khalife général des tidianes, a alors recommandé la mise en place d'une structure dénommée Comité d'organisation au service de Khalifa Ababacar Sy (Coskas) chargée d'assurer la sécurité du khalife de l'époque, Khalifa Ababacar Sy, et l'aider dans ses tâches de khalife : accueil des hôtes, restauration, organisation des cérémonies officielles... Des disciples sont ainsi sélectionnés pour former la première “unité” du Coskas. Depuis, les rangs du Coskas grossissent d'année en année.

2- Plus de 4000 membres actifs

Reconnaissables par leurs tenues vertes, les membres du Coskas dépassent aujourd'hui les 4.000 membres actifs. Des membres engagés qui s’occupent activement de la préparation du Gamou. «En plus de ceux-là, il y a des gens qu’on appelle des membres de soutien qui sont des talibés membres des fédérations et des sympathisants. Il y a aussi des gens qui ne sont pas dans notre confrérie, mais qui participent activement. Il y a même des chrétiens qui, chaque année, apportent leurs contributions au Coskas», révèle Mame Ousmane Samb, président dudit Comité.

3-Comment le Coskas est disséminé à travers le monde ?

Le Coskas dispose de 72 sections au Sénégal. Maintenant, il y’a d'autres sections qui sont créées en Suède, aux Usa, en Italie, en Espagne, en Mauritanie, en Gambie. Ce sont des sections très actives.

A Tivaouane, par exemple, lors des grands rendez-vous religieux à l’image du Gamou ou des Ziarras Générales, les membres du Coskas s’emploient à gérer convenablement l’organisation, à assurer la propreté des lieux et même à veiller sur leurs condisciples pour les visites dans les mausolées des guides religieux décédés et inhumés dans l’esplanade de la Grande Mosquée.

4-Le rôle du Coskas

Le Coskas a pour rôle essentiel de prendre en charge tout ce qui a trait aux grands évènements de la khadra, particulièrement l’organisation du Mawlid. Le Coskas gère aussi la Ziarra générale, le Gamou de Serigne Ababacar Sy à Saint-Louis et d’autres manifestations. Bref le Coskas prend en charge tout ce qui mobilise la famille d'El Hadj Malick.

“Concernant le Gamou, le Coskas recueille les orientations et recommandations des autorités religieuses et c’est aussi le Coskas qui s’approche des partenaires comme, entre autres, l’Etat du Sénégal pour la préparation des Crd (Comité régional de développement). Nous avons des partenaires techniques concernant la couverture sanitaire, énergétique, l’organisation physique, le dressage des tentes. L’assainissement et le nettoiement de la ville, c’est le Coskas qui s’en charge. Le Coskas est dans son sens le plus large le comité d'organisation du Gamou”, note M.Samb.

5-Le plus grand défi du Coskas

Même si les membres du Coskas s'en sortent tant bien que mal dans l'organisation des cérémonies religieuses, en réussissant à avoir une bonne couverture sanitaire, à assainir la ville et à assurer une bonne distribution de l’eau, de l’électricité etc, il y a quelques améliorations qui préoccupent la structure dirigée par M. Samb depuis 2009. C'est surtout parfaire l'accueil avec beaucoup de sites dédiés.

«Vraiment, on est en phase avec les objectifs qu’on s’était fixés. Maintenant, ce qui nous reste, c’est d’accueillir les condisciples. L’un des grands défis du Coskas demeure aussi l’organisation de la cérémonie officielle qui mobilise presque 5.000 personnes. La nuit du Gamou constitue le moment fort”, soutient M.Samb


Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Revolte

    En Décembre, 2016 (15:05 PM)
    borom khour you niak fayda di weundeug weundeugui di balai ak di rakhass yakarné lolou moye diné , so guissé serigne yii di bakou name sounou baye gnoye sangue yii ak gnoune gnoye domou sokhna yii lii mo takh!
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (18:05 PM)
    Bon gamou 2016
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (19:03 PM)
    je rajoute méme les marabouts prétendent etre des domou soxna et les talibes des domou tiaga
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (23:12 PM)
    yaw lo geum linngay wahni bokoul ci suna dioulite Waroul wahèni
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2016 (11:43 AM)
    En 1968, le Khalif des Tidianes etait Abdoul Aziz SY et non Serigne Babacar Sy mort en 1957. Veuillez repreciser les conditions de creation du COSKAS

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR