Lundi 06 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Religion

Religion - Célébration d’Achura : Tamkharite au-delà du couscous

Single Post
Couscous (thiéré) de la tamkharite
Comme chaque année, Tivaouane célèbre dans la ferveur religieuse la fête d’Achura plus connue sous le nom de Tamkharite.
En point de presse hier, Serigne Moustapha Sy Ibn Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine», guide du dahiratoul Mouqtafina bi àssàril àbà wal ajdàd, revient sur l’importance de la célébration multiforme de cette fête qui marque le début de l’année musulmane.

Achura sera célébrée le 23 octobre 2015 au Sénégal. A quatre jours de la célébration de cette fête musulmane, Tivaouane fait peau neuve pour accueillir les milliers de fidèles tidianes qui vont converger vers cette ville sainte le lendemain de la fête pour les besoins du ziarra annuel de Tamkharite. Une occasion pour le guide religieux du dahiratoul Mouqtafina bi àssàril àbà wal ajdàd (le cercle de ceux qui perpétuent le legs des vénérés patriarches), Serigne Moustapha Sy Ibn Serigne Abdou Aziz Sy «Al Amine», de revenir sur l’importance de cette fête musulmane.
En effet au-delà du couscous «thiéré» qui rime pour beaucoup de Sénégalais avec Tamkharite servi au dîner et au «tadjabone» prenant des airs de mardi gras avec le déguisement des enfants, certains commémorent, selon le marabout «le triste souvenir de l’extermination des descendants de l’imam Ali, quatrième Khalife du Prophète à Karbala». D’autres, chapelet à la main parcourant les rues des quartiers, prenant toute la collectivité à témoin et caressant au passage la tête d’un orphelin.
C’est dire, selon lui, que rares sont ceux qui connaissent les dimensions spirituelles de cette fête purement islamique à cause de ces manifestations socioculturelles souvent étrangères à l’islam dans sa lettre et son esprit. Fête musulmane au dixième jour du mois de muharram, le premier mois du calendrier islamique. Aussi l’un des 4 mois sacrés de l’islam où les musulmans sont encouragés à observer des jeûnes volontaires.
«Achoura a une origine qui remonte à la sortie d’Egypte des enfants d’Israël. Le nom de cette fête vient du nombre 10, qui se dit ‘’asharah’’ en arabe. Il s’agit de deux jours de jeûne de la fête de Yom Kippour de la religion judaïque instituée le 10 du septième mois. Le jour où Dieu sauva les enfants d’Israël de leurs ennemis. Une fête instituée par le Prophète après son arrivée à l’oasis de Yathrib en 622. Ce jour-là, le Prophète rencontra trois tribus juives célébrant le Yom Kippour, au cours duquel les membres jeûnaient et s’abstenaient de travailler pour commémorer certains épisodes de l’exode conduit par Moïse. Se réclamant de la filiation des prophètes, Mouhamed trouva légitime de définir pour les musulmans une célébration de ce type. Il créa donc une période de jeûne de deux jours pour expier les péchés commis au cours de l’année. L’arrivée du ramadan deux ans plus tard rendit le jeûne de l’Achoura facultatif», explique Serigne Moustapha Sy.
Dans le chiisme, poursuit-il, «à cette signification initiale de la fête d’Achoura a été ajoutée un sens tout à fait différent : la commémoration du massacre de l’imam Hussain, petit-fils du Prophète et de ses partisans par le Khalife Omeyyade. L’un des aspects de cette commémoration est le pèlerinage à Karbala, lieu du massacre, en Irak, où les pèlerins se mortifient souvent jusqu’au sang, des gestes qui sont réitérés ailleurs lors des processions dans les villes du monde islamique comprenant des fortes populations chiites. Cette commémoration est appelée Ta’zied en Iran».
<10>[email protected]

liiiiiiiaffaire_de_malade

9 Commentaires

  1. Auteur

    Achoura, An 2015 !

    En Octobre, 2015 (18:27 PM)


    La louange est à Allâh. Nous Le louons. Nous demandons qu’Il nous aide et qu’Il nous maintienne sur la voie de droiture. Nous Le remercions et nous recherchons Sa protection contre le mal de nos âmes. Certes, celui que Allâh guide est bien guidé et nul ne peut guider celui qu’Il égare. Je témoigne qu’il n’est de dieu que Dieu, Celui Qui est Unique, Qui n’a ni associé ni semblable ni égal et je témoigne que notre Maître, notre bien-aimé, notre chef, notre guide, la joie de nos yeux, MouHammad Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam est Son esclave, Son Messager, Son élu et la créature qu’Il agrée le plus. Que Allâh l’élève davantage en degrés, lui ainsi que tous les autres Messagers.







    Achoura 10 MouHarram 1437 correspond au Vendredi 23 octobre 2015 inchâ’a l-Lâh. Il est recommandé de jeûner ce jour, ainsi qu’un jour avant (et un jour après).







    Le jour de `Achôurâ’ est le dixième jour du mois de MouHarram. Les savants sont unanimes à considérer le jeûne de ce jour comme étant recommandé et non pas obligatoire. Cette recommandation est tirée du Hadîth rapporté dans les SaHîH de Al-Boukhâriyy et de Mouslim :







    Le jour de `Achôurâ’ est le jour durant lequel Allâh ta`âlâ a sauvé Môuçâ (Moise) et a fait noyer Pharaon. C’est aussi le jour où Il a accepté le repentir de ‘Adam, où Il a sauvé l’Arche de NouH. C’est ce jour-là que notre maître Al-Houçayn Ibnou `Aliyy Ibni ‘Abî Talib raDiya l-Lâhou `anhoumâ fut assassiné.







    L’Imam Mouslim a rapporté que `Abdou l-Lâh Ibnou l-`Abbâs que Allâh les agrée tous les deux, a dit : « Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam est arrivé à Médine l’Illuminée, a trouvé des mécréants parmi les fils de Isrâ’îl qui accomplissaient le jeûne de `Achôurâ’. Ils furent interrogés à ce sujet. Ils répondirent : « C’est en ce jour que Dieu a donné la victoire à Môuçâ (Moise) et aux fils de Isrâ’îl (descendants du prophètes Ya`qôub Jacob qui est musulman comme tous les prophètes) sur Pharaon aussi nous jeûnons ce jour afin de le commémorer ». Alors, le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam dit :







    « Nous sommes plus proches de Môuçâ (Moise) que vous », c’est à dire que nous avons la même religion que Moise à savoir l’Islam. C’est alors que le Messager de Allâh ordonna aussitôt de jeûner ce jour (de façon recommandé).







    Le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam a recommandé de jeûner aussi le jour de Tâçou`â’, le neuvième jour du mois de MouHarram. Cette recommandation est tirée de la parole du Prophète :







    « Si je vis jusqu’à l’année prochaine, je jeûnerai le neuvième jour. » [Rapporté par Mouslim].







    Le Messager de Allâh est toutefois décédé avant cela.







    Certains savants ont dit que la sagesse dans le jeûne du neuvième (9e) jour du mois de MouHarram, c’est la précaution car il est possible que l’on se trompe dans la détermination du début du mois. Ils ont dit aussi que c’est une manière de nous distinguer des non musulmans des fils de Isrâ’îl qui jeûnent le 10 de ce mois uniquement. D’autre part, si l’on ne jeûne pas le neuvième jour avec le dixième, que l’on jeûne le onzième (11e).







    Ach-Châfi`iyy a même recommandé explicitement dans son livre Al-‘Oumm de jeûner les trois jours.



    • Auteur

      Cis

      En Octobre, 2015 (12:39 PM)
      vous cherchez une formation tous niveaux en informatique - audio visuel - coupe couture - réseaux telecom, etc. c'est à computech institute parcelles assainies unité 8. tel: 33 855 9980
  2. Auteur

    Abdoul

    En Octobre, 2015 (06:10 AM)
    Alhamdoulilah! !! Bonne fête à toute la oumma islamique

    Allah soubhanahou watala répande sa grâce et nous aide
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (07:58 AM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  

    tres bonne fete d'achoura a toute la ouma islamique

    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (10:45 AM)
    DECIDEMMENT, c'est ceux tivaouane qui se prend pour le défenseur de l'islam qui cautionne la fête de la tamkharite qui est une fête paenne et non islamique,

    PREUVE : Le prophète recommande le jeûne et on ne jeûne pas un jour de fête dans l'islam.

    Lou tax dou nguèn xellou ?
    Auteur

    Achourafete?

    En Octobre, 2015 (10:49 AM)
    SALAM



    ACHOURA N'EST PAS UNE FETE! EN ISLAM IL N'Y A QUE DEUX FETE: KORITE ET TABASKI



    WASALAM
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (11:55 AM)
    L’institut Panafricain des Arts Divinatoires IPAD lance une formation

    pour devenir voyant professionnel.

    Cette formation ouverte à tous, prépare et accompagne les personnes qui

    dans un but professionnel souhaite réaliser des consultations de voyance.

    Cette formation propose pendant 10 jours une approche complète du métier

    de voyant en étudiant spécifiquement la numérologie ainsi que le

    fonctionnement de la capacité de voyance.

    Démarrage du stage prévu le 26 octobre 2015

    Les places sont limitées renseignements au 33 823 54 72
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (12:07 PM)
    ASHOURA est un deuil est non une fete! Hé ben feter la mort du petit fils du prophete!! c est la meilleure !
    Auteur

    Azerty

    En Octobre, 2015 (12:10 PM)
    A entendre les hommes de sciences parlés sur le sens qu’il faut donner au Tamkharit, en tant profane au niveau d’apprentissage, ils nous plongent de plus en plus dans l’ambiguïté. A la fin de leur propos, on sent aussitôt qu’on est en face de 3 groupes qui défendent chacun sa chapelle:

    Certains considèrent Tamkharit comme un jour de fête. Ils se réfèrent sur les traditions qui disent que la plupart des prophètes antérieurs ont reçu des faveurs divines durant ce jour. Donc, ils s’y réjouissent et y organisent des festivités.

    D’autres se contentent de faire des actes de dévotion en ce jour comme jeûner, caresser la tête d’un orphelin, etc… Ils prennent référence eux aussi sur des traditions recommandant ces actes.

    Les chiites, eux, le considèrent comme un jour de deuil. Pour eux, le massacre de Karbala, où l’on a tué Ousseynou et ses partisans, a eu lieu un jour de Tamkharit

    Pourquoi les autres musulmans devront-ils laisser Ousseynou aux chiites ? Ce n’est pas seulement eux qui doivent s’émouvoir des douleurs de Ousseynou

    En toute logique, je pense que le jour de Tamkharit ne devrait pas être un jour de fête pour les musulmans. De surcroit, un musulman qui aime Mouhamad ne doit pas rester insensible à la douleur du petit-fils de notre cher prophète.

    J’ai l’impression aussi que certains hommes de sciences ne veulent pas que les gens sachent ce qui c’est réellement passé quitte à les laisser nager éternellement dans la contradiction. Cette contradiction qui consiste à vivre la tristesse et la réjouissance en un même moment.

    Les questions auxquelles nous voulons des réponses précises dans la religion sont nombreuses. Parmi celles-ci :

    Pourquoi un dirigeant musulman a eu l’audace de commanditer un tel massacre à Karbala faisant fi du minimum de respect qu’il doit au petit-fils du prophète? J’ai le sentiment qu’on essaie, coûte que coûte, de protéger les commanditaires d’un tel acte en orientant notre façon d’apprécier cet évènement en toute objectivité.

    Les savants, éclairez-nous, nous sommes assoiffés de connaissances. Evitez les parti-pris qui ne servent absolument à rien et ne font que nuire à la religion, à l’humanité.

     :fbhear:  :fbhear:  :fbhear: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (12:34 PM)
     :taz-smile:  MERCI

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email