Samedi 19 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Revue Presse

Divers sujets au menu dont les derniers accidents de la route

Single Post
Divers sujets au menu dont les derniers accidents de la route

Plusieurs sujets font le menu de la livraison de mardi de la presse quotidienne, parmi lesquels les deux derniers accidents de la route enregistrés lundi au Sénégal, lesquels font suite à une série d’autres ces derniers jours et qui posent la problématique de la sécurité routière.

Deux morts ont été enregistrés lundi matin dans un accident de la route à Kébémer, dans la région de Louga (nord-ouest), un autre intervenu sur la route d’Oussouye, dans la région de Ziguinchor (sud), a fait le même jour 6 morts.

"Décompte macabre’’, affiche à ce sujet le quotidien L’As. "8 morts dont un bébé et plus de 40 blessés’’, indique Rewmi quotidien à sa Une. "Encore huit morts ce lundi’’, souligne de son côté Le Témoin quotidien. Vox Populi détaille et extrapole : "6 personnes tuées dans un accident à Oussouye, 2 près de Ndande ; un talibé de 15 ans se noie dans un bassin creusé par la SOCOCIM à Bargny, un homme de 27 ans emporté par les vagues de la place de Bata, à Rufisque’’, avant d’afficher : "8 morts sur les routes, 2 par noyade’’.

Walfquotidien revient pour sa part sur l’accident survenu sur l’axe Oussouye-Ziguinchor, l’un des deux survenus ce lundi et qui viennent selon le journal "allonger la liste des victimes de la route, avec les cas de Bignona (3 morts) et Fatick (10 morts)’’, les précédents accidents enregistrés, soit au total 16 morts "en dix jours’’.

Le drame des accidents de la route n’est toutefois pas le seul sujet en exergue dans les quotidiens du jour dont certains reviennent également largement sur l’affaire d’indemnisation foncière dite des 94 milliards. "La guerre des plaintes’’, titre ainsi Walfquotidien pour dire qu’après la plainte du député Ousmane Sonko visant notamment l’ancien directeur des Domaines Mamour Diallo, cité dans cette affaire, ce dernier également, par l’entremise de son avocat, a annoncé une plainte contre le leader du parti PASTEF.

"Me El Hadj Diouf, avocat de Mamour Diallo, a annoncé que son client va porter plainte contre le leader de PASTEF pour +diffusion de fausses nouvelles+’’, écrit Walfquotoidien. "La plainte sera déposée après la session plénière de l’Assemblée nationale qui va valider le rapport de la commission d’enquête parlementaire. Et l’avocat espère un mandat de dépôt contre Ousmane Sonko’’, indique le journal.

Le journal Le Quotidien renchérit : "Me El Hadj Diouf contre-attaque’’. "Suite à la plainte de Ousmane Sonko contre Mamour Diallo, Me El hadj Diouf, avocat de ce dernier, a présenté son plaidoyer hier devant la presse’’, signale Le Quotidien. Selon le journal, l’avocat "a montré +le protocole d’accord qui lie Ousmane Sonko aux héritiers du titre foncier 14/51R+ et dans lequel, souligne-t-il, le leader de PASTEF dévoile ses manœuvres frauduleuses’’.

Une commission d’enquête parlementaire avait été mise en place le 19 avril dernier dans cette affaire d’indemnisation foncière révélée par Ousmane Sonko, un ancien fonctionnaire des Imports radié avant d’embrasser une carrière politique. Le député et ancien candidat à la présidentielle de février 2019 accuse l’ancien directeur des domaines Mamour Diallo d’avoir détourné 94 milliards de francs CFA lorsqu’il gérait un dossier lié à un titre foncier, relatif à un vieux contentieux au sujet d’un terrain appartenant à des familles de la communauté léboue expropriées par l’Etat pour cause d’utilité publique.

Ousmane Sonko, soulignant avoir déjà porté plainte le 4 mai 2018 dans cette affaire pour détournement supposé de fonds publics, avait refusé de répondre à la convocation de la commission d’enquête parlementaire qu’il assimile à une "diversion", d’autant que le procureur n’a pas pris en compte sa plainte. Tribune note que "Mamour Diallo a été mis hors de cause par une commission d’enquête parlementaire devant laquelle Ousmane Sonko n’a pas daigné se présenter’’.

Selon Le Soleil, le conseiller de l’ancien directeur des Domaines "réclame l’arrestation immédiate du leader de PASTEF (...) pour +diffusion de fausses nouvelles dans l’affaire des 94 milliards de FCFA+’’. D’autres journaux, dont L’Observateur, annonce que le cerveau de l’affaire portant sur la dernière saisie de cocaïne au Port autonome de Dakar s’est rendu à la justice. "

Traqué par la police et la gendarmerie, menacé par les cartels de la drogue, il a préféré se rendre pour sauver sa peau’’, souligne Le Témoin quotidien. "L’homme le plus wanted du Sénégal est tombé’’, signale de son côté Libération. "Recherche par tous les services depuis l’éclatement de cette affaire, Ibrahima Thiam alias +Toubèye+ est écroué depuis hier’’, écrit ce journal, avant d’ajouter que "11 mandats de dépôt ont été déjà décernés dans le cadre de l’information judiciaire en cours’’ dans cette affaire. BK/ASG


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR