Mercredi 25 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Revue Presse

La Guerre de succession au Ps et d'autres sujets à la Une

Single Post
Revue de Presse
La succession d’Ousmane Tanor Dieng au poste de secrétaire général du Parti socialiste (PS) est l’un des sujets les plus commentés par les quotidiens pour leur édition de ce mardi.
 
"Le PS face au PS", écrit Sud Quotidien, qui a demandé à l’analyste politique Maurice Soudieck Dione ce qu’il pense de l’élection prochaine du secrétaire général de ce parti membre de la majorité présidentielle. "Si ce sont les ego qui sont mis en avant plutôt que le projet, le parti va vers des lendemains incertains", avertit M. Dione.

Aminata Mbengue Ndiaye, la présidente du Haut Conseil des collectivités territoriales, Alioune Ndoye, le ministre de la Pêche, et Serigne Mbaye Thiam, son collègue chargé de l’Eau et de l’Assainissement, seraient intéressés par la succession du défunt Ousmane Tanor Dieng, selon Sud Quotidien.
 
Tribune déclare que "la guerre fratricide est ouverte" au sein du Parti socialiste. 

"Il n’y a pas de poste ou fonction que j’ai peur de briguer si mes proches estiment que je peux les occuper", rapporte Tribune en citant M. Thiam, l’un des potentiels candidats au secrétariat général du Parti socialiste.

"Les démons de la division rôdent" autour du PS, selon WalfQuotidien, lequel déclare que "Serigne Mbaye Thiam veut évincer Aminata Mbengue Ndiaye". Mme Ndiaye dirige la formation politique depuis le décès d’Ousmane Tanor Dieng en 2019.

"Serigne Mbaye Thiam dévoile son ambition d’être le prochain secrétaire général du PS. Un revirement inattendu…" écrit le même journal.

La réduction du budget de la présidence de la République fait partie des autres sujets évoqués par les quotidiens. L’Observateur dévoile les "plaisirs gâchés" du personnel du palais présidentiel, dont le budget a été réduit de 10 milliards de francs CFA pour l’année 2021.
 
"Au palais, on n’est plus au temps de la bamboula. L’ère des folles dépenses (…) semble révolue. L’argent ne circule plus à flots dans les allées de l’institution. Chez Macky Sall, la réduction du train de vie est la règle", lit-on dans le même journal.

Le Quotidien annonce l’arrestation en Libye de plusieurs Sénégalais dont cinq femmes mariées à des "présumés djihadistes".

"Seize Sénégalais au total, dont cinq femmes et leurs 11 enfants, croupissent dans les prisons libyennes depuis 2014. Le gouvernement de Tripoli accuse les dames d’être de connivence avec l’Etat islamique. Certaines d’entre elles l’avouent. Mais leurs familles appellent l’Etat du Sénégal à faire jouer sa diplomatie pour les rapatrier", rapporte Le Quotidien.

Les journaux se sont également intéressés à l’élection présidentielle en Guinée, qui a eu lieu dimanche. 

"Les germes d’un chaos postélectoral", écrit L’As, selon lequel "la Guinée traverse une zone de turbulence". Comme de nombreux autres médias, il relaye la déclaration de l’opposant Cellou Dalein Diallo, qui s’est autoproclamé vainqueur du scrutin présidentiel.

"Une déclaration qui a mis en colère le camp d’Alpha Condé et la Commission électorale nationale indépendante", la Céni, l’institution chargée de l’organisation de l’élection, ajoute L’As.

Le scrutin de dimanche, dont les résultats ne sont pas encore officiellement proclamés, renferme "les germes d’une explosion de violence", indique EnQuête. 

Le RPG, le parti de M. Condé, le président sortant et candidat à un nouveau mandat, a dénoncé la "sortie irresponsable et dangereuse" de M. Diallo, ajoute le même journal.

"Dalein crie victoire, Condé s’indigne, la Céni condamne", résume Le Soleil. 

Le Témoin Quotidien révèle "la colère de Me Wade", à la suite du "saccage de la permanence du PDS", le parti de l’ex-président sénégalais. Ce dernier a reçu un rapport faisant état de violences survenues au siège national de sa formation politique, à Dakar.

"Il a piqué une grande colère, surtout à l’encontre de Bara Gaye (l’un des leaders du PDS) et n’exclut pas de porter plainte", écrit Le Témoin Quotidien.

Kritik’ commente les décisions annoncées récemment par les autorités sénégalaises, concernant le maintien des mesures barrières contre le Covid-19. "L’Etat (…) ne veut donner aucune chance à la bête (le Covid-19) de profiter du relâchement général", écrit le même journal après la prorogation de trois mois de l’arrêté portant interdiction des rassemblements au Sénégal.

Kritik’ rappelle que le Covid-19 a fait 319 morts dans le pays, selon les statistiques du ministère de la Santé.
 
Lii Quotidien est préoccupé par cet "espionnage à grande vitesse", qui va s’exercer sur le long des routes sénégalaises.

"La Commission de protection des données personnelles a donné un avis favorable sur le projet de décret du ministère des Infrastructures portant règlement de police et d’exploitation des autoroutes à péage", explique Lii Quotidien.
ESF/BK


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email