Jeudi 06 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Revue Presse

Le Covid-19 et d'autres sujets en Exergue

Single Post
Revue de Presse
 Les quotidiens reçus vendredi à l’APS traitent en priorité l’évolution de la pandémie de coronavirus et quelques sujets économiques et de société.
 
Le directeur des ressources humaines du ministère de la Santé, interviewé par Source, fait remarquer que, pour lutter contre la pandémie de coronavirus, ‘’les gens ont pris des initiatives en croyant bien faire’’, et que ‘’malheureusement, à l’épreuve, on s’est rendu compte que ces initiatives posaient plus de problèmes qu’ils n’en réglaient’’.

Source A ajoute que ‘’le ministère de la Santé a dressé un bilan détaillé en chiffres et en lettres, quatre mois après que le pays a été contaminé par la pandémie de coronavirus’’.

‘’Et le tableau est loin d’être rassurant. Car il y a eu 74 décès au mois de juin (…) et 73% des districts sanitaires du pays sont touchés ; les cas de transmission communautaires ont augmenté, s’élevant aujourd’hui à 19,5%, contre 10,5%, au mois dernier’’, rapporte Source A.

Des statistiques données de la pandémie de Covid-19 par le ministère de la Santé, il déduit que ‘’tout a maladivement augmenté’’.

Malgré la hausse des cas et des décès, ‘’le Covid-19 ne fait plus peur’’, selon L’As.

‘’Le Sénégal est en train de vivre une nouvelle tournure dans la gestion de l’épidémie à coronavirus. Désormais, certains patients sont pris en charge à domicile’’, écrit-il, expliquant que les autorités ont pris cette mesure ‘’pour faire face à la tension relative à la disponibilité des lits dans les centres de traitement du Covid-19’’.

‘’Mieux, les tests sont assouplis et effectués sur des personnes symptomatiques et vulnérables’’, lit-on dans le même journal.

Sud Quotidien consacre un dossier à la distribution de l’aide alimentaire fournie par l’Etat aux ménages jugés vulnérables pour les soulager des difficultés économiques engendrées par la pandémie de coronavirus. 

‘’Initialement prévues pour une durée de quinze jours, les opérations de distribution des denrées alimentaires aux ménages vulnérables ne sont pas encore terminées, près de deux mois après leur lancement, à cause des impairs notés’’, constate-t-il. 
 
‘’La distribution des kits alimentaires d’un montant de 69 milliards de francs CFA aux populations les plus impactées par la maladie (…) a fini de révéler les insuffisances d’une gestion non concertée et unilatérale des programmes d’envergure nationale. De l’attribution des marchés au transport des vivres diligentés par le ministre Mansour Faye, en passant par le recensement des [bénéficiaires]’’, ajoute Sud Quotidien.

Des ‘’doublons notés partout, des membres de groupes vulnérables, oubliés en chemin… Un flou artistique a plombé les opérations de distribution des vivres. Au final, l’on notera un retard sur le deadline de la distribution des denrées’’, lit-on dans le même journal. 

Le Témoin, lui, publie un dossier sur la filière fer et acier. ‘’Malgré un chi?re d’a?aires de plus de 220 milliards de francs CFA en 2018, un e?ectif de 133 entreprises formelles, 10.000 emplois directs et 600.000 personnes qui en vivent, la ?lière fer et acier traverse une situation di?cile’’, observe le journal.

‘’Le tableau de bord de la filière acier au Sénégal est trompeur. Les chiffres sont éloquents. La branche métallurgie et travaux des métaux a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 220 milliards en 2018 pour un effectif de 133 entreprises formelles, dont 80% de PMI’’, révèle Le Témoin Quotidien. 

‘’Ce tableau de bord pourrait inciter à croire que cette [filière] se porte bien. Illusion ! L’acier au Sénégal est menacé de disparition. Déjà, de nombreuses entreprises sont tombées en faillite. Le secteur souffre de compétitivité, d’une concurrence déloyale et d’importations massives’’, poursuit-t-il, ajoutant que cette branche de l’activité économique est ‘’menacée de disparition’’.

Tribune rappelle que ‘’c’est ce vendredi, à partir de 22 heures, que le marché Sandaga sera fermé’’. 

‘’Abdou Karim Fofana, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, ne compte pas reculer. D’ailleurs, ses services ont clairement fait savoir, à travers un communiqué, qu’aux côtés du préfet de Dakar, il procédera à une opération de désencombrement de la voie publique’’ au marché Sandaga, ajoute Tribune.

Le ministère de l’Urbanisme a entrepris un projet de rénovation du marché Sandaga, l’un des principaux centres commerciaux de Dakar.

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email