Mercredi 18 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Revue Presse

Le Prochain gouvernement , sujet favori des quotidiens

Single Post
Le Prochain gouvernement , sujet favori des quotidiens

Les supputations sur la formation du prochain gouvernement, suite à la proclamation des résultats officiels provisoires de la présidentielle du 24 février dernier font partie des sujets en exergue dans la livraison de mardi de la presse quotidienne. En plus de cette thématique, les quotidiens du jour traitent en même temps du couplage des élections législatives et des législatives, un sujet en débat depuis que la maire de Podor Aïssata Tall Sall en a fait la proposition.

Le journal Libération, ouvrant sur les supputations relatives à la composition du futur gouvernement, donne sa langue au chat en titrant "Macky Sall, le mystère total". Le journal illustre cette manchette par une photo du président réélu pour un deuxième mandat, en soulignant que Macky Sall a " …tout verrouillé". "Contrairement aux rumeurs et supputations, le mystère total entoure la composition du futur gouvernement que mettra en place Macky Sall à la suite de sa réélection", affirme le journal.

Sur le même sujet, La Tribune parle de "pressions tout azimut" et titre "APR, alliés de Benno, mouvements de soutien … : Macky, l’otage encombré". "Le candidat Macky Sall déclaré vainqueur de la présidentielle du 24 février dernier et qui n’a pas encore prêté serment, fait face à des pressions de toutes parts", selon Libération.

A peine la présidentielle finie, le journal l’Enquête se penche déjà sur les prochaines joutes électorales avec le titre "Couplage des locales et des législatives en décembre 2019 : Un couteau à double tranchant". Réélu au premier tour de la présidentielle avec 58,26%, le Président de la République "pourrait surfer sur son plébiscite pour sortir victorieux des élections locales de décembre 2019 et des législatives, en cas de couplage", relève le journal. Toutefois, écrit Enquête, des législatives anticipées "mettraient en jeu sa forte majorité à l’Assemblée nationale devant une opposition sortie ragaillardie du dernier scrutin présidentiel".

L’Observateur emboîte le pas au quotidien Enquête et parle à ce sujet "d’ajustement du calendrier républicain". Et le journal du groupe Futurs médias d’afficher "Macky entre risques et ristournes", en énumérant les différents schémas de couplage qui s’offrent au Président Sall et les avis contradictoires de la majorité et de l’opposition sur la question. Sur ces élections locales en vue, Walfadjri met en vedette à sa Une, photos à l’appui, "Ces maires sur siège éjectable". Il s’agit, selon le journal des maires de Dakar, Podor, Ziguinchor et Thiès.

Vox Populi reste également dans l’actualité politique postélectorale avec le titre : "Ces sujets brûlants qui étouffent l’appel", pour revenir sur la main tendue du Chef de l’Etat dans son premier discours, juste après la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel. En effet, le journal pense que le ‘’projet de Macky risque d’être plombé par le parrainage, le fichier électoral, l’amnistie de Karim Wade et de Khalifa Sall, ancien maire de Dakar, en prison pour ‘’détournement de deniers publics’’.

Le journal Source A annonce à sa Une le retour de Karim Wade, après la prestation de serment du Chef de l’Etat. "Le Premier ministre guinéen à Doha, après la prestation de Macky Sall pour ramener à Dakar le colis Karim Wade", rapporte le journal. Un "fruit du protocole de Conakry", affiche le journal faisant référence à la visite de l’ancien Chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade en Guinée en février dernier, au beau milieu de la campagne électorale pour la présidentielle.

Le Quotidien pour sa part choisit de mettre le focus sur le Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), relevant à sa Une : "Lamine Bâ vote le Sopi". Membre du comité directeur du PDS, ce dernier estime dans un entretien avec le journal que "le parti ne peut plus fonctionner avec cette organisation". Loin de la politique, le quotidien national Le Soleil s’intéresse à la "qualité de l’eau dans la banlieue dakaroise" pour évoquer à sa Une la mise en service de l’usine de déferrisation au deuxième semestre de 2019.

L’ouvrage en cours de construction par la SONES, derrière les sphères ministérielles du pôle urbain de Diamniadio, éliminera la copule rougeâtre de l’eau, explique le journal. Le meurtre de la Sénégalaise Lala Camara, 26 ans, samedi à Manchester en Angleterre, le retour de Zinédine Zidane au Real Madrid, la ’’pression de la rue qui a eu raison du 5ème mandat du Président algériens’’, sont le reste des sujets au menu des quotidiens. ADL/BK

Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2019 (23:03 PM)
    aucune surprise pour nous habitants de Rufisque et grand mbao.nous attirons l attention des autorites depuis des annees sur ce trafic au vu et su de tout le monde Par les camionneurs maliens mais l omerta reste de rigueur. la mairie de rufisque et celle de grand mbao ainsi que les commissaires de police et la douane de la zone sont tous au courant de ces trafics d armes,drogue et de biens cambriole. aucun controle approfondi ne se fait sur ces camions . pourquoi personne ne se demande ce qu ils transportent via Rufisque,mbour et le reste ? pourquoi il n y a pas de policiers Ou des douaniers pour inspecter et assister les chargements qui se font toujours la nuit et dans l obscurite totale? comment un camion peut passer le controle de pesage avec plus de 40 tonnes de marchandises avec une pareille hauteur ? pourquoi on a jamais vu un camion decharger son surplus non reglementaire au point de pesage apres controle. des pourquois et des pourquois a n en plus finir et pendant ce temps cette mafia prospere tranquillement.

    les gros boss sont les politichiens sans cv ni metier et ex fils de pauvres diables qui roulent aujourd hui en carosses et squattent des palais .

    c est la qu il faut investiguer et y mettre le hola car kham na gnou leep.

    les camions maliens font la.navette pour ecouler les butins de vols entre dakar et Bamako.dans les deux sens.

    et pour camoufler la drogue et les armes ils chargent leurs camions plein de peaux de bœuf ou de poisson pourris seche afin de decourager la police a y mettre sous nez.

    demandez aux riverains de djoutiba a Rufisque combien de fois ces convoyeurs sont tombes en panne ou eu un camion renverse sur la route avec des cargaisons si suspects

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR