Samedi 21 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Revue Presse

Les Journaux évoquent les "dégâts" de la première pluie à Dakar

Single Post
Les Journaux évoquent les "dégâts" de la première pluie à Dakar

La première pluie enregistrée à Dakar, la cérémonie de remise des prix du Concours général 2019, et l’actualité politique sont les sujets en exergue dans les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS). ‘’Premières pluies à Dakar et bonjour les dégâts !’’, s’exclame à sa une Tribune qui informe qu’’’un camion +fou+ de 17 tonnes termine sa +folle+ course dans un multiservices, tue un tailleur de 44 ans et blesse 4 autres personnes dont une femme enceinte’’. Le journal signale qu’’un jeune a été électrocuté hier, dans le populeux quartier de Grand-Yoff.

D’après les témoignages recueillis sur place, il a été tué après un contact avec un poteau électrique’’. Tribune mentionne également qu’une femme de 59 ans ‘’est morte électrocutée au quartier Mbacké Khéwar (Diourbel, centre), sous le regard de sa famille. Un drame qui a eu lieu hier matin, après les fortes pluies’’.

Sud quotidien souligne que ‘’30 mm de pluie, Dakar patauge déjà’’, ajoutant qu’’’outre les dégâts et la galère qu’elle a occasionnés dans la capitale sénégalaise, la pluie de la nuit mercredi à jeudi à fait une victime’’. ‘’Un enfant de moins de dix ans est mort par électrocution, victime qu’il a été d’un poteau défaillant’’, écrit le journal, renseignant que ‘’ce qui porte déjà à trois morts déjà le nombre de victimes déplorées depuis le début de l’hivernage’’. Pour sa part, +Source A+ évoque des’’ inondations’’ à Dakar, dès la première pluie’’.

Le chef de Division technique de l’Office nationale de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Djadji Niang, accuse dans la même publication, ‘’les populations d’être responsables des inondations à Dakar’’. Ainsi, écrit le journal, ‘’pour ce technicien, si la capitale sénégalaise ne veut plus avoir à vivre des inondations, sa population doit changer de comportements vis-à-vis des égouts et autres canaux’’.

Selon Vox Populi, ‘’Dakar et sa banlieue se préparent au pire’’, après la première pluie enregistrée dans la nuit de mercredi à jeudi. ‘’Les dégâts de la première pluie d’hier ont réveillé la hantise des inondations’’, note le journal qui renseigne qu’un jeune meurt électrocuté à Grand-Yoff de même qu’une femme à Mbacké Kéwar’’. Pendant ce temps, le chef de l’Etat Macky Sall qui a présidé hier (jeudi) la cérémonie de remise des prix aux 107 lauréats du Concours général 2019, souligne dans le quotidien Le Soleil que ‘’l’école ne peut pas rester dans le conformisme’’.

‘’Sur l’émergence, notre système éducatif doit jouer, selon lui, un rôle d’avant-garde en tant que vivier où germent les graines du futur, pour une formation de ressources humaines de qualité’’, rapporte le quotidien national. Revenant sur cette cérémonie, Le Quotidien titre ‘’ Macky sans langue de bois’’, reprenant les propos du président Sall selon qui ‘’le niveau global des études continue de baisser’’. Enquête est revenu sur la plainte du Congrès de la renaissance démocratique (CRD) contre Aliou Sall contre Aliou Sall, le frère du président Macky Sall et l’homme d’affaires roumain Frank Timis, impliqués dans l’affaire Pétro-Tim portant sur des allégations de corruption dans l’octroi de contrats pétrogaziers au Sénégal.

‘’Le second front ‘’, affiche à sa une le journal, ajoutant que ‘’la plainte d’Abdoul Mbaye et Cie a une portée juridique et politique’’. ‘’Ça grouille à Rebeuss. Le mini QG de Khalifa Sall’’, l’ancien maire de Dakar, en prison pour escroquerie sur deniers publics portant sur 1,8 milliards de francs CFA, dans le cadre de la gestion de la Caisse d’avance de la mairie de la capitale sénégalaise, informe dans sa manchette Critik.

Citant la confidence d’un avocat, le journal écrit que ‘’la prison de Rebeuss n’est que la ville de Dakar en miniature’’. Sud quotidien s’intéresse à la nouvelle méthode de gouvernance dite ‘’Fast Track’’ après son lancement en avril dernier par le chef de l’Etat et titre ‘’le réquisitoire des syndicats’’. Certains responsables interrogés par Sud quotidien soulignent ‘’ne pas sentir les effets de cette nouvelle dynamique et parle de slogan politique politicien’’. ASB/AKS


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Abukeom

    En Juillet, 2019 (12:19 PM)
    Dès qu'il tombe 3 gouttes, c'est l'inondation...

    Normal. Notre pays est une vraie poubelle à ciel ouvert. Tout le monde jette ses déchets partout et personne n'a honte de vivre dans une telle saleté. Sans compter que nos enfants vont nous maudire parce qu'un jour ou l'autre il faudra bien nettoyer.

    Le gouvernement laisse entrer des milliers de tonnes de produits générant des milliers de tonnes de déchets indestructibles qui polluent nos terres, nos fleuves nos bolongs et nos marigots. Suffit d'aller à Joal ou à Djiffer. Quand tu pêches un poisson il est déjà dans un sachet plastique...

    Nous paierons très très cher ce manque de civisme et de sens écologique et personne ne nous sauvera.
  2. Auteur

    En Juillet, 2019 (21:46 PM)
    Vive l'émergence. Macky est l'arnaqueur du siècle. Gras et incompétent
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2019 (21:47 PM)
      s'il avait laissé khalifa sall travailler. macky mérite d'être pendu avec une bonne partie de sa famille

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR