Samedi 18 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sécurité

Prison de Diourbel: 8 gardes pénitentiaires pour 400 détenus

Single Post
Prison de Diourbel: 8 gardes pénitentiaires pour 400 détenus
La surpopulation de la prison de Diourbel qui a engendré la promiscuité dans laquelle vivent ses centaines de pensionnaires est loin d’être la seule anomalie dans ce lieu de détention. Construite pour accueillir au grand maximum 250 détenus, la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Diourbel abrite près de 400 personnes.
Toutefois, c'est à un nombre très réduit de gardes pénitentiaires à qui revient la très lourde tâche de surveiller et aussi de veiller à la sécurité de cette immense population carcérale. Seuls huit éléments répartis en deux brigades de quatre gardes se relaient dans la cour de la prison à tour de gardes de vingt quatre heures. Cependant, la situation cauchemardesque de ces hommes et femmes pourtant rompus à la tâche, ne s’arrête pas là. Car ces derniers n’ont quasiment aucune minute de répit puisque leurs rares instants de repos sont automatiquement perturbés par d’autres heures de gardes pour assurer la sécurité au tribunal où se déroulent les audiences quasiment tous les mardis, mercredi et jeudis.

«Nous n’avons même plus de vie de famille parce que nous n’avons pas le moindre instant de répit. Car entre nos horaires impossibles à la prison et nos longues heures passées aux audiences parfois trois fois par semaine, on est tous exténués à la fin de chaque journée. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il nous arrive presque tous de somnoler lors des audiences au tribunal », confie une garde pénitentiaire sous le couvert de l’anonymat. Une autre garde pénitentiaire de renchérir, anonymement lui aussi : « ce qui est le plus frustrant, c’est le fait qu’on nous impute les rares évasions enregistrées au niveau de cette prison. Nous sommes censés faire un boulot irréprochable, certes, mais nous le faisons dans ces conditions à la limite inhumaines. Vous conviendrez avec moi qu’il est impossible d’assurer tout le temps un job sans couac ».
Les autorités le savent. Le problème de l'administration pénitentiaire, c'est la vétusté des prison, la surpopulation carcérale et le manque d'effectif. D'ailleurs, pour renforcer l'effectif de l'administration pénitentiaire, un concours d'entrée a été organisé récemment.


Abdou Diawara


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email