Mercredi 08 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Exécution des condamnés à mort en Gambie : 25 Sénégalais attendent dans le couloir de la mort (Souleymane Ndéné Ndiaye)

Single Post
Exécution des condamnés à mort en Gambie : 25 Sénégalais attendent dans le couloir de la mort (Souleymane Ndéné Ndiaye)

L’ancien premier ministre sous le régime d'Abdoulaye Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye a révélé sur les ondes de la Rfm, qu’environ 25 Sénégalais attendent dans le couloir de la mort en Gambie. « En tant qu'ancien Pm, je me suis senti le devoir d’entreprendre une démarche dans le sens d’infléchir sa position pour que les autres condamnés à mort qui sont dans les prisons ne soient pas exécutés. Le président Jammeh m’a assuré que d’ici la fin de l’année, il ne laissera plus personne exécuter des condamnés à mort », a déclaré Souleymane Ndéné Ndiaye, interrogé sur la Rfm. 

Ainsi poursuit l’avocat, qui a plaidé en faveur de ses compatriotes sénégalais, « Il m’a dit que s’il en est arrivé là, c’est parce que depuis quelques semaines, ils enregistrent ici en Gambie une flambée de la criminalité. De plus en plus, les gens se disent qu’ils peuvent tuer impunément, parce que les décisions de condamnations ne sont jamais suivies d’effet. Nous avons compris qu’aujourd’hui, l’épée de Damoclès pèse sur les condamnés à mort, ce qui est très dissuasif ». 

Souleymane Ndéné Ndiaye souligne que «le président Yahya Jammeh en bon musulman a accédé à ma requête pour ce qui est de l’arrêt des exécutions des condamnés à mort sénégalais, mais il n’a pas accédé à ma demande de corriger les peines capitales à perpétuité ». Rappelons que le 26 août dernier, après les exécutions de 9 prisonniers parmi lesquels figurent deux ressortissants sénégalais, Banjul avait annoncé l'application de la peine capitale à tous les autres prisonniers qui attendent dans le couloir de la mort. 

Ecouter la réaction de Souleymane Ndéné Ndiaye au micro de RFM


liiiiiiiaffaire_de_malade

29 Commentaires

  1. Auteur

    Racisme

    En Septembre, 2012 (15:39 PM)
    Pourquoi tant de RACISME entre les wolofs et les peuls ? Je ne comprend vraiment d'ou vient cette haine entre ces deux communaute .A chaque que je viens sur seneweb , je vous que vous vous insultez , c'est comme vous etes differents ... Pourquoi tant de haine entre vous ?vous etes tous des senegalais ? Vous etes tous des noirs ? vous etes pas tous des musulmans , c'est quelques choses k'on ne dit pas souvent mais il existe un reel racisme entre les wolofs et peuls ou al polar .
    • Auteur

      Soce

      En Septembre, 2012 (15:46 PM)
      je pense que sa vient a cote de peuls , je suis soce mais je trouve les wolofs sont plus généreux que les peuls .
    • Auteur

      C'est Un Fantasme!!!

      En Septembre, 2012 (16:46 PM)
      les wolofs et les peuls vivent ensemble dans la plupart des petites villes à l'intérieur du pays sans couacs...linguère, dahra, dans les villages du cayor, du walo ou ailleurs même si toutes les deux communautés traînent des réputations comme toutes les autres d'ailleurs mais il y'a cette religion qui les lie: l'islam! les wolofs ont accueilli tant d'érudits d'origine peuls pour les haïr! il n'y a pas de haine wolof/peuls ou haal poular, il y'a seulement qu'on veut les pousser à cela car il faut diviser pour régner! mais elles demeurent aussi deux communautés, je dirai, rebelles, réclameuses et voire dominatrices...ce qui réveille parfois les fiertés de part et d'autre! quand deux communautés wolofs/peuls s'affrontent dans le saloum, les médias se précipitent pour dénoncer mais ne le font quand deux autres font la même chose sous le prétexte de "cousineries à plaisanterie" alors que les faits sont là! alors cette supposée haine fait fantasmer certains!

      en plus, faites attention aux pseudo-intellectuels de forum, il n'y a pas pire! ils n'ont appris que la haine dans les universités!
    • Auteur

      Talibe

      En Septembre, 2012 (18:51 PM)
      ya pa de racisme entre wolof e peul vous parle naiporte koi moi jsui peul mai jai beaucoup de copin wolof
    • Auteur

      Makhtarsaliou

      En Septembre, 2012 (19:41 PM)
      asslmkm.mon cher frere vous avez pose une quetion tres riche ,remplie de themes . pour moi c,est une quetion de survie.les peuhl c,est des nomades qui bougent avec leurs animaux pour les nourir et les wolof c,est des sedentaires qui vivent a l,aide de l,agriculture ;alors la vous voyez .souvent ses genres de querelles se passent les moments de secheresses ou les animaux ne subviennent pas a leur fains avec un peu de complicite des bergers entrent dans les champs des culltuvateurs !!!!! tout commence par la.
      et pour resoudre ce fenomaine , le gouvernement doit prendre ses responsablites comme l,on fait d,autres pays comme l,allmagne ,l,angleterre,la hollande,la france l,amerque,le brezil et tout les autres pays qui ont vite et bien develloper leur agriculture et leur elevages en donnant la possiblite aux eleveurs d,animaux de refuges pour leur troupeaux et des barricade qui contournes des ectares de terres pour pouvoir proteger leur champs.pour aujourd,hui je m,arrete la.mon dernier conseil mieux vaut etre talibe de bamba que d,etre peuhl ou woloff ,serigne touba a deja boucoup fait etant issu des hall poulards hautains ,il a ete envahis par des wollofs ronge de jalousies et il a reussi a les unir par la grace de dieu et de son prophet moouhamed saw,sauf a parts quelques un qui ont toujour les coeurs aveugles.
      mangi djiegelou paroles d,un ex hl poulard devenu talibe et le restera wassalam.
    • Auteur

      Wolofpeul

      En Septembre, 2012 (19:46 PM)
      il ne peut pas avoir de racisme entre peul et wolof
      / les relations entre le fuuta et les pays wolofs

      parmi les exceptions à cette règle, les chroniques du waalo (citées par vincent monteil) parlent du mariage d’une femme haal-pulaar, fatimata sall, avec le légendaire aboubacar ibn oumar, berbère almoravide. de cette union serait né amadou boubakar, futur ndiadiane ndiaye, ancêtre plausible des wolofs. c’est celui-ci qui aurait fondé le royaume du waalo avant d’aller jeter les bases du kayor et du djolof.

      selon la même source (monteil), le territoire du waalo dépendait du fuuta durant les « règnes des dyawogo, manawogo, matmuso, tundyogo, lamtarmus et lamtakho » : différentes dynasties qui se sont succédées dans ce pays. c’est ce qui expliquerait les titres de diogomay et de diogodo, termes pulaar désignant respectivement le maître du fleuve (diogo mayyo) et maître des terre (diogo dow), donnés à deux ministres du brak du waalo.
      le diogomay serait marié, lui aussi, à l’époque d’amadou boubakar, à une femme haal-puular nommée fatimata djawando. celle-ci va jouer un rôle déterminant dans la succession au trône du brak en acceptant de se faire soudoyer pour influencer le choix de son époux grâce au pouvoir qu’elle exerce sur lui. le deuxième brak du waalo, mbay wade appelé aussi mbagny wade, lui serait redevable du choix porté sur sa personne, pour l’accession au trône.

      l’un des fils de ce brak, le bey lawar (titre relatif à ses terres) bira wade, se serait éxilé au fuuta au xiiiè siècle à la suite d’un incident qui opposait ses alliés, les gaye, au septième (7e) brak du waalo, yerim mbagnik. ses amis et lui auraient trouvé refuge auprès du farba waalalde, un dieng.

      ce dernier, pour renforcer ses liens avec son protégé lui aurait donné sa fille comme épouse. grâce à cette union, bira wade, dont le nom est transformé wane en souvenir du site (waande) où il vivait, deviendra l’ancêtre de tous les wane du fuuta ainsi que de nombreuses autres familles.
      le farba walaldé dyasali biram mbagnick dieng content des qualités de son protégé bira wan lui donna en mariage sa fille dyaasali siwaakh .
      de ce mariage naquirent paaté siwaakh et dyaloru siwaakh :

      • paaté siwaakh engendra abdoulaye paaté , qui engendra l’almamy birame abdoulaye ; cet almamy birameabdoulaye est le père d’ almamy amadou pére d’ibra almamy.
      • dyaloru siwaakh engendra kudiata dyaloru qui engendra antoumane kudiata lequel engendra seydou antoumane qui est le père de cheikhou oumar dit el hadj oumartall
      beaucoup des familles gaye et waade ne suivirent cet exode vers le fouta mais s’établirent sur la rive droite du fleuve sénégal à thiénou et fondèrent les villages de ady et de lawar. certains gaye vont continuer leur pérégrination jusque dans la langue de barbarie pour fonder le village de tyem à guet ndar en face de l’ile de saint louis .

      après cette célèbre union d’autres virent le jour telles que: celle qui lia le satigui samba boubacar sawa laamu à une autre femme du waalo nommée wuurannge, ou encore celle du thierno asso lamine bal de boode-law à kumba safiyata hamath fall de pire (kayor) qui sera la mère d’almami hamath lamine bal.
      nous avons aussi l’union entre almami abdoul kader kane et deux femmes du waalo qu’il aurait ramenées après son expédition victorieuse sur le brak (probablement fara peinda teg-rel): la première aram bakar sera la mère de ses enfants hamadi alhadji et fatimata almami, et la seconde mariam mbodj, lui donnera sa fille raabi almami . il avait ramené deux autres femmes du waalo qu’il donna en mariage à ses amis alkaati mboolo tafsiiru sawa kudi et sire dara dia. aprés la mort de l’almami , aram bakar, sa veuve waalo-waalo, se remariera à thilogne avec le thierno molle amadou moctar ly à qui elle donnera une fille nommée paddel aram ly.

      durant le règne de mamadu birane wane vers 1855, ce même fuuta qui organisait jadis des expéditions contre son voisin wolof de l’ouest deviendra une terre d’asile pour ses ressortissants en accueillant notamment son chef, le brack mo mbodji malik et les principaux dignitaires du waalo défaits par faidherbe.

      précisons que les relations entre le fuuta et les wolofs ne se limitent pas au waalo car les traditions disent qu’amadou boubakar (ndiadiane ndiaye), métis bérbéro-pulaar va jeter les bases des royaumes du kayor et du djolof . cette origine pulaar laisse des traces, bien que déformées, dans la dénomination de certaines familles régnantes ainsi que dans les expressions utilisées dans les deux cours.


      parmi les sept familles régnantes du kayor, on compte les dorobe terme qui se rapproche du pulaar torobe ou toorobbe signifiant les lettrés. les marabouts du kayor sont généralement d’origine toucouleur (haal-pulaar) selon monteil, mais cette hypothèse se base peut- être sur la présence importante des étudiants coraniques fuutanke dans ce pays où se trouve la célèbre université de pire sagnakor. le mariage entre thierno asso lamine bal, père des deux almami de boode (bokar lamine et hamath lamine bal), et kumba safiyatu hamath fall trouverait pour ainsi dire une explication dans le renforcement de la relation entre maître disciples relations matrimoniales que l’on retrouvera sous d’autres cieux.

      par contre, le mariage qui unissait ibra almami wane et gaiciry damel, sœur de lat dior damel (roi) du kayor et, mère d’ahmadou mokhtar wane, avait plutôt un caractère politique en ce sens qu’il unissait les intérêts du chef du laaw à ceux du kayor. après la cassation de ce mariage par le damel lat dior et le remariage de cette femme avec le bourba (roi) du djolof ali bouri ndiaye, une rivalité farouche va opposer le mari déchu à celui qui lui a ravi son épouse. la colonie du sénégal sera témoin d’une campagne de dénigrement lancé par ibra almami contre le bourba. ce dernier écrit le 24/12/1881 aux autorités de la colonie du sénégal "n’écoutez pas les paroles d’ibra almami contre moi: celui qui épouse la femme d’un autre devient son ennemi, j’ai épousé la femme d’ibra almami " .

      que dire des relations entre le djolof et le fuuta sinon répéter après monteil que ce pays est habité aux trois quarts (3/4) par des peuls. il est tout de même dirigé par des wolofs pour ne pas dire des peuls « wolofisés » comme semble le croire monteil: girom buri-dyelen (chef peul du djolof) aurait restauré les ndiaye sur le trône du djolof suivant les conseils de sa mère. celle-ci lui aurait dit, en pulaar : « mawdo lawol, dyom ndyobari » que monteil traduit en ces termes « le maître de la voie est celui à qui appartient la récompense ».

      un dicton populaire peul du djolof va dans le même sens en affirmant que « n’eut été girom, les ndiaye auraient tous mangés de l’herbe », en pulaar « so wana girom, ndyaybe nyami ako ». cela laisse croire que l’apport de ce girom a été déterminant dans la présence des ndiaye sur trône du djolof. les bourba ndiaye seraient-ils des peuls à l’origine, confirmant ainsi le mythe qui entoure le fondateur des royaumes wolofs, amadou boubakar alias ndiadiane ndiaye, métis poulo-berbère ? la question reste entière.



      pendant quelques années, le djolof fut envahi et gouverné par un marabout toucouleur amadou cheikhou bâ (1870-1875) dans le but d’islamiser les seßße (les païens). la fondation mystérieuse du royaume par un musulman, en l’occurrence le fils du conquérant almoravide aboubakr ibn oumar, n’aurait pas pu ôter au pays ses racines païennes restées vivaces sept siècles après.
      en 1883, face à la main mise française sur la vallée, une alliance prend forme entre le fuuta d’abdul bokar kane (jaagorgal de daabiya, booseya, qui s’était imposé comme le chef de file de la résistance aux forces d’occupations et le garant de l’indépendance du fuuta), le djolof d’ali bouri ndiaye et le kayor de lat dior ngoné latir diop, union politique qui ne pourra malheureusement rien contre les forces coloniales. pour renforcer cette alliance mamadou abdoul kane, fils d’abdoul bokar va épouser khar yalla du djolof: encore un cas d’alliance matrimoniale à caractère politique.

      madina toure bibliothèque universitaire centrale
      s / c departement histoire, f.l.s.h.
      universite de nouakchott
  2. Auteur

    Goudy Toown

    En Septembre, 2012 (15:41 PM)
    Goood job
    • Auteur

      People

      En Septembre, 2012 (16:13 PM)
      n'allez pas trop vite en besogne,

      lisez bien ce passage : " ........ le président jammeh m’a assuré que d’ici la fin de l’année, il ne laissera plus personne exécuter des condamnés à mort » "

      et après la fin de l'année que se passera - t - il ??

      souleymane néné ndiaye votre démarche est salutaire mais ne pense pas que yaya jammeh va respecter ses paroles. après la pression de la communauté internationale, il veut juste se faire oublier un temps, pour continuer ensuite sa sale besogne.

      rappelez vous que yaya jammeh avait promis aux émissaires de la cdeao (ou de l'ua) d'abandonner sa décision d'exécuter les condamnés à morts, et pourtant cela ne lui a pas empêché d'en tuer 9 quelques jours après.

      donc, que l'etat et les organisations de droit de l'homme continuent la pression sur ce fou de yaya jammeh afin qu'il respecte au moins les conventions internationales en la matière
    Auteur

    Sea

    En Septembre, 2012 (15:51 PM)
    mouno wona regler depui sene regime li lanela

    Auteur

    Kiko

    En Septembre, 2012 (15:52 PM)
    cé becoup 25 khana gambie les senegais ne font que des conneris .
    Auteur

    Podorois

    En Septembre, 2012 (15:52 PM)
    merci monsieur le PM le sais que lu es un homme d'état plain de talent et tu es un chef d'état aussi je veux vraimement de voire

    merci pour tout
    Auteur

    Moyene

    En Septembre, 2012 (15:53 PM)
    NEGALAIS BOU DEM BIDIM REW DI DEF LOUKO NEKH NA GOUVERNEMENT BI DEF RECENSEMENT SENEGALAIS YI NEK DANS LES PRISONS ITALIENNES BILLAHI NGEN NE SE PAS VRAI SAMA BEN KHARIT CHIFFRE BIM MA WAKH NIEEMEW MAKO WAKH HEUREUSEMENT EN ITALIE ILS NE TUENT PAS LI NIOY DEF SENEGAL DARA DOU LA CI FEK MAIS DEUK BOU NE AK LOI WAM
    Auteur

    G8

    En Septembre, 2012 (15:56 PM)
    PREMIER JALON DEUXIÈME JALON ENTRE DANS LE GOUVERNEMENT TOUT CA ON NOUS PRÉPARE IL VA BIENTÔT ÊTRE NOMME
    Auteur

    People

    En Septembre, 2012 (16:06 PM)
    " ........ Le président Jammeh m’a assuré que d’ici la fin de l’année, il ne laissera plus personne exécuter des condamnés à mort » " Et après la fin de l'année que se passera - t - il ??



    Souleymane néné NDIAYE votre démarche est salutaire mais ne pense pas que Yaya Jammeh va respecter ses paroles. Après la pression de la communauté internationale, il veut juste se faire oublier un temps, pour continuer ensuite sa sale besogne.



    Rappelez vous que Yaya Jammeh avait promis aux émissaires de la CDEAO (ou de l'UA) d'abandonner sa décision d'exécuter les condamnés à morts, et pourtant cela ne lui a pas empêché d'en tuer 9 quelques jours après.



    Donc, que l'Etat et les organisations de droit de l'homme continuent la pression sur ce fou de Yaya Jammeh afin qu'il respecte au moins les conventions internationales en la matière
    Auteur

    Fee

    En Septembre, 2012 (16:21 PM)
    Mais dites moi pourquoi y a tant d'incapables dans le gouvernement de Macky SALL. Il n'ont meme pas été capable de fournir au peuple 1/4 des informations et résultats obtenus par le Ndéné Ndiaye qui une fois de plus nous montre sa foi et son amour pour le peuple sénégalais. Merci M. Le Premier Ministre Souleymane Ndéné NDIAYE.
    Auteur

    Dembel

    En Septembre, 2012 (16:21 PM)
    "Le président Jammeh m’a assuré que d’ici la fin de l’année, il ne laissera plus personne exécuter des condamnés à mort ».



    Qu' est-ce a dire? On peut le comprendre de deux manieres :



    1-D' ici la fin de l' annee IL PRENDRA LA DECISION de ne plus JAMAIS laisser executer des condamnes a mort, ce qui voudrait dire:



    a) la decision n' est pas encore prise



    b) les condamnations a mort pourront continuer mais lui, Yaya Jammeh, ne les laissera pas executer, quitte a ce que quelqu'un apres lui le fasse



    2- D' ici la fin de l' annee les condamnes a mort ne seront pas executes, mais rien n' est garanti apres la fin de l' annee



    Dans les deux cas il n' y rien de rssurant ni donc a pavoiser.



    Auteur

    Nden

    En Septembre, 2012 (16:27 PM)
    C'est faut, il n'y a que Senegalais dans les couloirs de la mort....
    Auteur

    Yatt

    En Septembre, 2012 (16:47 PM)
    "25 Sénégalais attendent dans le couloir de la mort en Gambie" ? Ce nombre ramené à la population gambienne est déjà très élevé, à fortiori à la population sénégalaise en Gambie !

    A croire qu'un fort pourcentage de nos compatriotes s'adonne à la criminalité dans ce pays ou qu'il y existe une... chasse aux sénégalais.

    Ceci étant, lorsque ces sénégalais étaient jugés et condamnés en Gambie, Me S.N. NDIAYE était premier ministre or son ministre des AE Me M. NIANG a déclaré que le gouvernement du Sénégal n'a pas été informé par les autorités gambiennes en violation de la législation des usages internationaux.

    Question : si Me NDIAYE a une telle influence sur le président gambien, comment cette influence a-t-elle pu être inhibée au point que nos cousin gambiens n'aient pas daigné informer son gouvernement quand il était au pouvoir ?

    Espérons que ce n'est pas là la continuation des prodigieux mensonges auxquels ils nous avaient abonnés qui leur ont été fatals.

    WASSALAM.
    Auteur

    Vesio Le Wadiste

    En Septembre, 2012 (17:19 PM)
    Faudra comprendre le président Gambien;il cherchait une issue aprés la réaction de la communauté nationale et internationale;il pousse avec SOULEYMANE NDENE un grand ouf de soulagement;il a réellement peur de son entourage civilo-militaire;a tout moment il peut-etre liquidé;donc les senegalais ne sont la que par ce fait;meme si la republique de GAMBIE est souverraine;donc le probleme il est interne;notre problème nous Sénégalais c'est uniquement l'absence de diplomatie
    Auteur

    Com

    En Septembre, 2012 (17:40 PM)
    une seule solution s'impose au senegal. c'est de botter les fesses de ce petit faiseur de malin de yaya diame pour que en fin il se calme. yaya apparemment ne connait pas le langage diplomatique. il se croit tout permis chez lui en gambie.
    Auteur

    Italians

    En Septembre, 2012 (17:46 PM)
    RECENSEMENT DES SENEGALAIS KI SONT DANS LES PRISONS ITALIENNES NOUS NE SAVONS PAS OU SE TROUVENT CERTAINS D ENTRE EUX LE GOUVERNEMENT DOIT LE FAIRE PER FAVORE AIUTATECI NO SAPIAMO NIENTE DI LORO SURTOUT A GENOVA ET TORINO ANCHE MILANO
    Auteur

    Manemirek

    En Septembre, 2012 (17:55 PM)
    Merci Monsieur Souleymane Ndéné Ndiaye. Geste à saluer à sa juste valeur. God bless  :sn: 
    Auteur

    ???

    En Septembre, 2012 (19:03 PM)
    Oui c'est un geste à saluer il faut le reconnaitre!
    Auteur

    Fode Kaba Iii

    En Septembre, 2012 (19:48 PM)
      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  



    Membres diola du gouvernement tribal de Docteur Cheikh Professor Alhaji Yahya Abdul-Aziz Jamus Junkung DIÉMÉ

    Président de la République, Alhaji Yahya Abdul-Aziz Jamus Junkung DIEME , en charge de la Défense (07/03/97), des Ressources minières et, sous la direction de la Présidence, des Affaires Religieuses, de l’Energie, et de la Communication, de l’Information et des Techniques de l’Information, de la Pêche et des Ressources Naturelles

    Ministre des Finances et de l’Economie, M. Abdou COLY

    Ministre de la Santé et aux Affaires Sociales, Mme. Fatim BADJI

    Ministre de l’Intérieur, M. Ousman SONKO

    Ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Alieu DIEME

    Ministre Secrétaire permanent de la Défense, M. Harry SAMBOU

    Chef d’Etat major de l’Armée M. Ousman BADJI

    Directeur de la Police , M.Yankuba SONKO

    Directeur des services de renseignements NIA M. Nouma GOUDIABY

    Chef de file de la majorité parlementaire M. Fabakary Tombong DIATTA

    Général Commandant de la garde republicaine M. Saul BADJI

    Commandant Adjoint de la garde republicaine M. Nouha BADJI

    Directeur de l’administration pénitentiaire M. Barra COLY



    QUI OSE DIRE QUE LE REGIME DE YAYA DIÉMÉ N’EST PAS TRIBAL SI ON SAIT QUE LES DIOLAS GAMBIENS MALGRE L’AFFLUX DES DIOLAS SENEGALAIS NE REPRESENTENT QUE 10¨% DE LA POPULATION GAMBIENNE

    Population de la Gambie S ources google.fr The world factbook CIA Gambie population

    Nombres d’habitants1 840 454 (Juillet 2012)

    Mandingue 42%,Pular 18%, Wolof 16% Diola 10% Soninké 9%, Metis 1% Autres 4%





    Auteur

    Famille

    En Septembre, 2012 (20:17 PM)
    Pour ceux qui veulent aider leurs familles au Sénégal sans envoyer de l'argent mais plutôt des denrées alimentaires. Gagnez du temps, Economisez de l'argent (frais envoi argent, taux de change, ...). Commandez nos paniers sur mesure "VIP", "MAANA" ... pour vos familles au Sénégal. SUNU DISCOUNT. COM Nous vous livrons en 48H chez votre famille au Sénégal! Visitez sunu discount. com
    Auteur

    Adore

    En Septembre, 2012 (20:29 PM)
    merci pm.chapeau
    Auteur

    Alou

    En Septembre, 2012 (20:51 PM)
    ani yana mar senegal

     :down: 
    Auteur

    Fall.alune

    En Septembre, 2012 (21:06 PM)
    Encore une fois vs venez de donner un exemple de patriote,de grandeur.Notre cher Sénégal a besoin de ces hommes de cette nature pour se développer. Toutes nos félicitations et surtout ne regardez jamais derrière.Vs êtes une valeur sure . Ceux qui ne savent pas ou bien qui souhaitent tjrs le malheur, resteront à jamais comme ils sont et que le PUISSANT leur venir en aide. BRAVO L' adoré de MAME MBAYANG DE NDOFFANE ( que la terre lui soit légère]
    Auteur

    Wwwakhete

    En Septembre, 2012 (21:30 PM)
    Ce petit homme chaque jour q dieu étale son incompetence! Je n'ai jamais vu un pm aussi con que lui : torpedro jean jambes ecartees ! Du jamais vu
    Auteur

    Thiowli

    En Septembre, 2012 (22:51 PM)
    Ce Souleymane Ndene est un menteur, relisez le texte et vous verrez qu'il n a rien ramené de concret de Banjul.

    Tout ce qu'il dit est faux.
    • Auteur

      Sirecapvert

      En Septembre, 2012 (00:05 AM)
      thiow rek ngay deff...je vous retoune la question qu est ce que macky a foutu .l essentiel c qu il a reagi en patriote,,bravo wade parce que tous ses ex ministres peuvent faire office d ambassadeur voila le concret dawal thiow boy
    Auteur

    Punk Andersonn

    En Septembre, 2012 (23:04 PM)
    MERCI GRAND JULES

    Auteur

    Pm.

    En Septembre, 2012 (00:58 AM)
    bravo PM tu e un homme d ETAT et non pa un irresponsable ki pense kau audite
    Auteur

    Reson

    En Septembre, 2012 (01:06 AM)
    en tt ca ce pa fau ce k tu vien de dire il merite bcp de bravo
    Auteur

    Dd

    En Septembre, 2012 (01:06 AM)
    Un geste a saluer,merci monsieur le PM et un grand diadieuf a mon pere WADE
    Auteur

    Guiss

    En Septembre, 2012 (08:42 AM)
    mais mane ou était ton ambassadeur bo bou beulegui?mr N'DIAYE geste salutaire mais ou était l'ambassadeur ou ces gens la y était aprés les élections ?LOL wala bok

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email